Ryugi Ida [Accepté]

Pour commencer à jouer, présentez ici votre personnage.

Modérateurs : Noriko Asahina, Shimone Ayanami, Haoru Keitjiwa

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Ryugi Ida [Accepté]

Message par Ryugi Ida » mer. 21 juin 2006, 9:49

  • Nom :
    Ida
  • Prénom :
    Ryugi

  • Âge :
    16 ans depuis le 17 Novembre
  • Sexe :
    Masculin
  • Description physique :
    Ryugi est un adolescent qui ne fait pas son age. Il faut dire que même si il garde un visage et un regard jeune et plein d'entrain, le fait qu'il fasse maintenant 1m90 a tendance à surprendre, bon nombre de personne restant un instant bloqué sur cette taille hors norme.
    Son corps ses lui aussi particulièrement développé et sa musculature est devenus une sorte de fierté, car contrairement à certains dires, il n'a obtenus ces résultats que grâce à un long travail.
    Ses cheveux, brun sombre, ne semblent pas vraiment vouloir faire preuve d'originalité. Il les portent donc toujours de façons à avoir quelques mèches tombant sur son bandeau de manière désordonné et visiblement immuable. Cette coiffure soulignant toujours ses grand yeux bleu qui n'ont, semble t'il, rien perdus de ce coté rêveur et joyeux qui caractérisent tellement le jeune homme qui, malgré ses expériences, semble tout le temps content d'être heureux.
    Son visage prend de plus en plus les formes d'un adulte. Son mentons qui deviens plus carré, son visage qui s'allonge montre clairement son évolution vers l'age adulte. Cependant, on note toujours ce coté sympathique et amicale qui semble lui coller à la peau.
    Ses traits ne sont pas d’une incroyable beauté ou très laids, seul son aire avenant et gentil ce notes réellement sur son visage souriant.
    Ryugi se sent de mieux en mieux dans sa peau, ce qui se traduit par des vêtements plus « voyant » qui possèdent plus souvent des arabesques coloré ou des images plus flagrante qu'avant. Bien que cela reste encore loin du Punk. Ses prédominantes de couleurs restant les couleurs chaudes et marqué comme le rouge ou l'orange. Depuis peu il porte une tenus de Genin offerte par son Senseï après sa participation à l'examen Chûnin. La veste à était légèrement modifié pour accueillir la cotte de maille du jeune homme qui peut ainsi la mettre et l'enlever plus facilement. Ainsi elle est légèrement plus épaisse.
    Il porte aussi une chaîne d’argent autour du cou, un cadeau qu’y s'est vue complété il y a deux ans par un magnifique dragons stylisé en pendentif qu’il garde en permanence sur lui. Ce dernier ayant était spécialement forgé par son père en métal de chakra
  • Histoire
    Ryugi est loin d’avoir une histoire palpitante, formé de démons emprisonné dans le corps, de parents assassiné, ou encore de vengeance inassouvie, bien au contraire. Il avait une vie simple et paisible, quelque peut monotone diront certain, mais pas dénué de petits plaisirs.
    Il grandit donc plutôt sereinement au seins d’une famille aimante et simple, son père étant un forgerons réputé, et sa mère une coiffeuse habile, ainsi était sa vie, simple et agréable, sans compter que, à ce qu’il sais, personne dans sa famille n'ai été ninja.
    Dans ses vertes années Ryugi était loin d’être l’enfant populaire, toujours la tête dans les nuages et se mettant à parler plus à la manière d’un adulte que celui d’un enfant il n’était vraiment pas la coqueluche, sans pour autant être le souffre douleur, enfin pas tout le temps.
    Si bien qu’il passait principalement ses anniversaires avec ses parents et sa famille, n’invitant jamais personne à partager ce moment, et finalement, cela lui convenait, car n'ayant jamais vécus autre chose.

    Les gens autour de lui, et particulièrement ses professeurs, voyait en lui quelqu’un d’agréable et d’attentif, bien que le fait qu’il soit souvent dans « son monde » le mette un peut à l’écart des autres enfants. Mais cela ne le gênait pas vraiment car il découvrit qu’il aimait bien à discuter avec les adultes ou surtout, les entendre parler.
    Cependant, un fait étrange demeurait chez ce garçons, le fait qu’il se retrouvait parfois mêlé à des bagarres ou plusieurs « grands » s’en prenaient à plus petit qu’eux, leurs cibles préféré étant le petit Mitsu, un enfant plus jeunes que Ryugi qui en plus de cela était petit et mince pour son age, faisant ainsi de lui, une cible de choix pour les brutes.
    Bien entendus l’issue de ces échauffourées étaient toujours le même et sa mère, Rya, le sermonnait à chaque fois alors qu’elle lui passait de l’alcool sur les plaies et les nombreuses les bosses qu'il récoltait à chaque fois.

    -Enfin tu aurais pu te faire très mal tu te rend compte un peu ? S’attaquer à des étudiants ninja non mais vraiment !

    -Mais maman ! Il s’en prenaient ..*Aïe* .. à Mitsu j’allais ..*Aïe* .. pas le laisser tout seul ?

    -*long soupire*

    C’est donc ainsi que Ryugi fut prit de l’envie de devenir ninja, pour aider les autres, et ses parents durent se rendre compte qu'il ne s'agissait pas la d’une de ces envies d’enfant, comme devenir pompier, ou policier, qui disparaissait en un vague souvenir avec lage, non, c’était une envie bien plus profonde, un réel désire qui ne fit que croître aux files des années, jusqu'à un certain age ou elle fut enfin pleine et entière.
    C'est ainsi, que vers l'age de 10 ans cette envie s’est complètement manifestée. Après les cours il s’entraînait un peut tous les soirs, il arrivait à se motiver pour le physique mais pour le mentale ce fut une autre paire de manche, si bien qu’on le trouvait plus volontiers à rêvasser plutôt qu’a se concentrer. Cependant pendant ces périodes de temps libre on le voyait souvent un livre à la main parlant des grands ninja de son époque, apprenant petit à petit quelques bases, comme le nom de quelques signes de main sans pour autant trop savoir à quoi ils correspondaient.
    Là où son imagination débordante eu un gros impact c’est dans toutes sortes de scènes qu’il imaginait, il revoyait les combats, ou plutôt les raclées, qu’il avait déjà reçu repérant des failles, développant des techniques et sans s’en rendre compte, il apprit plusieurs choses sur ses adversaires, et posa les bases à la création de son propre Taijutsu.
    Mais son imagination ne lui servait pas qu’a cela, il imaginait parfois des choses fabuleuse, si bien qu’il a ressentie l’envie de donner corps à son imagination, de partager ces choses magnifique qu'il voyait. Il s’essaya au dessin, ce n’était pas son truc, faire de la poterie, non plus, finalement rien ne marchait.
    Il aurait tellement voulus pouvoir montrer ce qu’il « crée » dans son esprit, et le fait de ne pas y arrivait le frustrait. Toutefois, un jours qu’il rêvassait à l’ombre du cerisier alors plein de sakura, il lui vint une idée :
    Et si il utilisait le chackra pour modeler en vrai ce qu’il imaginait ? Ou alors s’en servir comme d’un crayon ou d’un ciseau à bois ? Cette idée tarauda le petit Ryugi de longues années y voyant enfin le moyen de montrer aux autres ce qu’il « voyait », c’est ainsi qu’il se promit d’essayer quand il saurait mieux manipuler son chackra.

    Cet entraînement personnel avait l’avantage de l’avoir rendus peu à peu plus « affûté ». et un beau jours il tomba nez à nez avec un groupe de trois enfant qui devaient avoir pas loin de 2 ans de plus que lui en train de maltraiter le pauvre Mitsu, qui bien qu’il ai grandi de quelques centimètres, était toujours petit et fluet comparé aux autres enfants de son age, cela lui attirait toujours autant de problème.
    Sans chercher plus loin Ryugi s’interposa entre les voyous et son ami et para un coup, il ressentit une certaine douleur à l’impact, ils n’y allaient pas de main morte ! Mais il était trop tard pour regretter … et il ne regrettait pas.

    -Dit tu crois quoi toi ? Tu veut protéger ce satané gamin ? Je te préviens tout de suite on est des étudiants ninja alors dégage !

    -Je n’ai pas l’habitude de fuir devant des lâches qui se mettent à trois contre un petit de 9 ans.

    Sur ces belles paroles une belle échauffourée éclata et malgré la détermination des deux enfants, le résultat fut indiscutable.
    Ryugi rentra à la maison avec un magnifique coquard et plusieurs contusions mais il avait le sourire aux lèvres, sa mère en était consterné.

    -Ho et puis arrête de sourire tu aurais pu te faire très mal !

    -Hihi ..*Aïe* .. En fait je souris car on leur a appris deux ou trois truc à ces étudiants pas vrais Mitsu ?

    Le petit Mitsu qui se faisait également soigner eu un sourire timide sans compter la gratitude qu’il exprimait par ce simple geste à celui qui l’avait aidé.

    -Y‘en à même un qui saigné du nez quand il est parti ..*Aïe*

    -Rhooo tu exagère tu aurais pu lui faire mal

    -Dit c’est moi ton fils oui ou non ?

    Tous éclatèrent de rire, Ryugi était sur un petit nuage jusqu'à ce que le nuage, en l’occurrence le tabouret sur lequel il était assis, vacille et le fasse s’écraser par terre sous les rires de toutes la petite famille.
    Ainsi se passa encore trois années jusqu'au jours de ses 13 ans. Ce jours devait aussi être marqué par un phénomène rare et précieux à la fois, il eu une conversation importante avec son père, et s’en souviendra toujours.
    Alors que le jeune Ida préparait ses affaires la veille de son premier jour en t’en qu’étudiant, Giru, entra dans sa chambre avec un aire grave. La figure paternel s’assit sur le lit, faisant signe à son fils de s'asseoir prêt de lui, ce qu’il fit avec empressement.

    -Alors ? C’est le grand jour ?
    *Le père de Ryugi semblait mal à l’aise*

    -Ouais ! Je vais enfin pouvoir commencer mon entraînement de Ninja comme ça, quand je le serais devenu, je pourrais aider les autres tout le temps !

    Giru se mit en face de son fils et le prit par les épaules en le fixant droit dans les yeux. Ses yeux bleu plongeant dans ceux de son fils qui avaient la même teinte. Il prit alors la parole d’un voix grave et pleine de bon sens paternel.

    -Ecoute Ryugi la vie de ninja n’est pas facile, c’est vraiment très dur tu sais ?

    -Bha j’ai tellement pris de coups qu’a force j’ai appris à les encaisser !

    Giru eu un petit rire devant la remarque de son fils, presque heureux qu’il ne se laisse pas si facilement déstabilisé, mais il reprit vite sa gravité.

    -Peut être mais ninja ça ne se résume pas qu’a des missions de protection, ou des escorte. Il y a toutes sortes d'objectifs que l’on pourra te demander de remplir comme tu sera un ninja … l’assassinat par exemple.

    Les derniers mots de Giru étaient lourds de sens et eurent un gros impacte sur le jeune Ryugi qui perdit rapidement son sourire. Ses pensées s’égarèrent un instant sur lui remplissant de tel contrat, il n’avait pas pensé à ça. Il secoua la tête comme pour sortir ces images qui venaient de passer dans son esprit. Il baisa les yeux.

    -Hé puis ta mère est terriblement inquiète, imagine que tu te blesses gravement pendant une mission …

    Giru ne dit rien d’autre mais Ryugi comprit … "ou pire"
    Un long silence gêné s’installa dans la chambre entre un père et son fils. Finalement Ryugi se mit à parler, toujours en regardant le sol devant lui.

    -Papa … ? C’est bien toi qui m’a dit que dans la vie il y a des choses dont nous ne sommes pas fier mais que si on y met la volonté on peut faire de belles choses malgrés cela ? Et même accomplir son rêve ?

    L’enfant redressa fièrement la tête adressant un regard déterminé à son père qui en fut plus que surpris.

    Moi je veux devenir ninja, comme ça si notre village est attaqué je ne ferais pas que prendre les coups ! Je pourrais vraiment aider les autre, c’est ça pour moi être un ninja !

    La brusquerie de la révélation laissa un instant Giru interdit, finalement il secoua la tête et son visage s’éclaira d’un petit sourire.

    -Impossible de te faire changer d’avis hein ? Bon aller, finis de te préparer sinon tu risque d’être en retard demain.

    Ryugi sauta dans les bras de son père profitant d’une des rares étreintes qu’ils avaient tout les deux.

    -Merci papa mais t’en fait pas moi je prendrais que des missions de protection comme ça pas de problème !

    Le future étudiant se remit alors à préparer ses affaires alors que son père sortait de sa chambre. Avant de fermer la porte il rendit son sourire à Ryugi … sans trop y croire.

    L'apprentissage : (Cette partie regroupe les évènements marquant de la vie d'étudiant de Ryugi)
    Image

    Terrifié à l'idée d'être en retard, paniqué de croire qu'il l'était, ainsi commença sa première journée à l'académie. Stressé et le cœur battant il fit la rencontre de nouveaux camarades, mais surtout de son Senseï. Ce dernier n'avait rien d'un tendre, et comme il plongea tout le monde dans le noir pour un exercice il entreprit de démontrer les faiblesse du corps de l'étudiant, frappant durement et sans retenue il finit par lui briser les cotes, l'assomma, et le laissa pantelant.

    N'ayant pas apprécié cette première expérience (et sa mère encore moins) il se demanda si il avait bien choisi sa voix, et il en fut sur le jours ou l'Hokage s'adressa à tous. La, Ryugi fit plus ample connaissance avec Akeru, l'une de ses camarade de classe et un peut avec Gzaltant, encore Genin qui dispensa de précieux conseille à l'enfant.
    Il rencontra également Saya, Jonin brutale et dure, mais ayant un bon fond .. en cherchant bien.

    Il se passa alors quelques mois Ryugi s'entraînant régulièrement et rencontrant de nouvelles personnes, il se retrouva finalement en plein examen chunin dans le village caché de Yuki. Ce voyage lui permit de renforcer ses liens avec Akeru, de mieux cerner un étrange chunin couturier.

    Son retours ne se fit pas dans la joies, et c'est un combat qui attendit le premier jours du retours de Ryugi, Akeru y fut mêlé, et il se retrouva à protéger Mitzu, son amis de toujours. Parvenant au terme d'une longue lutte, il battu pour la première fois le groupe de brute, mais c'était sans compter l'arrivée d'un genin qui mit vite Ryugi à terre. Encore heureux Gzaltant le justicier n'était pas loin ...

    Finalement, la reprise des cours se fit, et Ryugi fut heureux de constater qu'il avait comme nouveau professeur Namuri Aoki, Chunin étrange, mais attentif et gentil, il entama alors son apprentissage du Kinoborie, Aoki sera finalement remplacé par Shimone, un autre chunin, certes moins chaleureux, mais qui semble sympathique quand même. Et ce fut sous le regard de cet homme masqué que Ryugi maîtrisa sa première technique ninja.

    Ce cours terminé il se retrouve confronté à un monstre, son premier vrais combat, et les premiers morts qu'il vois.

    Aprés tout ces tumultes il put rencontre Gzaltant hors des cours. Il se rendit compte qu'il appréciait de plus en plus le chunin, son entraînement avec lui le marqueraient à vie.

    Il s'inscrit aussi à l'examen des genins, des épreuves difficile, des choix cornéliens, des craintes bien réel, mais une grande motivation ... lui vaudra d'être reçut


    Le rêve enfin réalité :(Ce passage retracera les points important de Ryugi passé genin)
    Ryugi vue par mon amie (Tam-kha) puis par Yumi Watase et enfin la refonte sous photoshope par Daffyneko (http://daffyneko.deviantart.com/)
    Cliquez pour afficher le message:
    Image

    Cliquez pour afficher le message:
    Image

    Cliquez pour afficher le message:
    Image


    Fraîchement devenus Genin il eu pour première mission de poursuivre une ombre étrange. Bien des péripéties plus tard ils la perdrons de vue mais tombèrent sur Yumi qui avait l'aire d'être en mauvais état ainsi qu'un homme aux cheveux décoloré. Cela se solda par un combat entre Shina, lui et l'homme aux cheveux blanc, même Yumi prenant par à la bataille mais contre eux. Après avoir neutraliser l'homme ils furent attaqué par leurs propres professeur visiblement possédé par une ombre. Seul l'intervention d'un étranger recherché par l'anbu leurs sauva la mise. Au finale, leur Senseï retrouva ses esprits et les lança dans un entrainement intense, ou un nouveau membre de l'équipe fit son apparition, une jeune fille (désolé :p) du nom de kaworu shingiri.
    Finalement il maîtrisera le Henge et les bases du Bushin. La mission reprit et kaworu se présenta alors comme étant un garçon.
    Après plusieurs questions, le groupe se dirigera vers un bar, ou le Genin verra un viole de ses propres yeux, fous de rage il combattra l'ombre qui faillit le corrompre comme Shimone l'avait été plus tôt. La mission reprendra alors le lendemain de nouveaux élément enrichissant les recherches.

    Suivant l'exemple de Gzaltant, il choisi de se trouver un lieux ou il pourrait s'entrainer loin des regards indiscrets. Un lieux ou il aurait sa progression encré autours de lui. Il le trouva finalement, et ce fut dans cet endroit qu'il entreprit la phase finale de la mise en place de son propre Tai-jutsu. Cela fut possible grâce à l'aide inattendus de son père qui lui fut d'un grand secours. Mais plus l'entrainement avancé, plus Ryugi se rendit compte d'une chose, son père avait été ninja, et ne lui avait jamais dit. Ce fut un choc pour le Genin qui à mit du temps pour le digérer.
    Il poursuivra ses entrainements en ce lieux, maîtrisant et renforçant peu à peu le Tai-jutsu.

    Pendant la grande fête du pays de Malt il fera la rencontre d'un Yukien qu'il considère maintenant comme un camarade. Son homologue du pays de la neige lui fera découvrir les joies d'un concert, et bien qu'il n'apprécie pas trop le fait qu'il fume et qu'il boive, il l'aime bien !

    Les jours se suivent et se ressemblent ... Se perdant (encore) après avoir acheté du bois de qualité, Ryugi se trouva face à l'une des choses qu'il l'énerve le plus en ce bas monde. Les brutes, frapper les plus faibles en étant plus nombreux, voilà ce qu'il détestait et le pire c'est que même son esprit juvénile pouvait comprendre les idées salaces que les hommes avaient du avoir en attaquant une jeune femme. Dégouté par une tel attitude, il attaqua au finale, c'est presque lui qui se fait sauver par la jeune femme cette dernière se révélant être la femme de Shimone-Senseï. Il passera avec elle une journée inoubliable, en apprenant un peu sur le passé mystérieux de son professeur. Finalement cette journée se terminera par la maîtrise d'une nouvelle technique, le suimen.

    Arrive alors un moment fatidique, l'examen des chûnins. Ryugi découvre alors Kiri et sa façons de penser bien particulière. Ainsi, l'examen se découpe en deux parties, une épreuve écrite, et une de survie. Ne brillant pas à l'écrit et se sentant peut utile en épreuve de survie, le Genin échouera lui laissant ainsi un goût amère dans la bouche. Il lui arrive d'être prit d'une certaine mélancolie en repensant à ce moment, mais au moins il peut être content d'avoir rencontré de nouvelles personnes comme Aoshi et Misashi, ou avoir renforcé des liens existant avec Kaworu et Ikari qui furent dans la même équipe que lui. Mais aussi faire la rencontre d'une jeune fille particulièrement dynamique qu'il aimerais bien recroisez, d'un coté il trouve amusant qu'elle l'appelait tout le temps « nounours »

    C'est pendant le voyage de retours que les ninjas de konoha vont êtres prit dans une tempête puissante qui n'a rien de naturel en vue de la rapidité avec laquelle elle est apparut. Le bateau échouera et alors que Misashi et Gzaltant s'occuperont de la nourriture, c'est Ryugi qui sera nommé charpentier en chef pour les réparations. C'est aussi à ce moment la qu'il maîtrisera le bûshin, et qu'il aura une première discutions sérieuse sur les femmes avec son Senseï, à cause d'une certaine Zia dont il garde un souvenir troublé par des sentiments tumultueux.

    Après son retours, il retrouve sa famille qui veux absolument le remotiver dans ses entrainements, si bien que sa grand mère vas même le trainer presque de force pour qu'il apprenne une nouvelle technique, la décapitation fatale. Cette technique ne sera alors que le prémisse d'un long entrainement qui continuera avec un combat contre Zoutmo, le guerrier pachyderme, pour signer le pacte avec le clans éléphant.


  • Ses parents :
    Les parents de Ryugi ont toujours eu une place extrêmement importante dans sa vie, c’est sans doute la chose à laquelle il tiens le plus au monde.
    Sa mère est une coiffeuse renommée à Konoha alors qu’elle reçoit ses clientes à domicile, à moins qu’elle ne se déplace elle même.
    Elle est la représentation même de la « mère poule », elle s’inquiète donc très vite pour les membres de sa famille et le fait que Ryugi devienne étudiant pour être ninja n’a fait que renforcer ce sentiment. Cependant, d’un autre coté elle est fière de lui, même si il n’est pas le plus fort ou le plus concentré c’est quand même son fils.
    Son père lui est un forgeron respecté dans le village, mais il ne s’agit que d’une reconversion, car avant il était un ninja compétent mais il abandonna son poste de Jonin avant son mariage pour ne pas causer trop de soucis à sa femme.
    De ce fait il n’était pas très fier de certaines des missions qu’il avait accomplie. Le titre de ninja ne collait plus avec ses idées, et bien qu’il ai quitté les forces armées de Konoha il n’arrivait pas à ne plus aider le village, il choisit donc de devenir forgerons, ses plus gros client étant bien entendus les ninja du village qui allaient chez lui pour se fournir en shurikens en kunaïs.
    Depuis peux Ryugi connais la vérité sur son père, et après une longue période de tension entre eux deux, ils se sont finalement réconcilié, pour le plus grand bonheur de la famille.
  • Nindô :
    « Le fait de voir sa propre défaite dans les yeux de son adversaire ne signifie pas que tu ne doit pas te donner à fond pour la lui rendre pénible. »
  • Caractère :
    Ryugi est quelqu'un de plutôt calme et posé, mais plus le temps passe et plus il se montre débordant de vie et joyeux à tout instant. Si la matinée est ensoleillé, on peut être certains qu'un sourire ornera le visage du jeune homme.
    Dotée d'une grande motivation qui s'est forgé durant ses entrainements et ses expériences il hésite beaucoup moins à prendre position et fera même parfois preuve de mouvements d'humeur face à des personnes qu'il ne supportera pas. Il cherche par contre souvent à comprendre les motivations de chacun, aime à savoir ce qui oblige certains à combattre voir à tuer, cela valent pour ses adversaires comme ses alliés.
    Ryugi est de ces personnes que l'on trouve « gentille », mais malgré quelques remarques sarcastiques, il ne compte pas changer de caractère, se disant qu'au moins il apporte un peu de tendresse et de gentillesse dans ce monde ravagé. Ainsi il lui arrivera de faire facilement confiance ou de donner une deuxième chance.
    Il garde aussi ce coté simple, faisant partis de ces personnes qui n'ont pas besoins de grands choses pour se sentir bien. Ainsi un bon repas, le beau temps, ou croiser ses amis suffiront clairement à son bonheur.
    La lecture étant sans doute son passe temps favori, son imagination fertile lui faisant inventer toutes sortes de personnages, il n’est pas rare de le voir en train de mordre à pleines dents dans un bon livre. Mais son imagination à trouvé un autre vecteur, la sculpture. Passionné par ce qu'il arrive à faire il n'hésite pas à fabriquer des présents pour les gens qu'il aime, m'étant tout son cœur dans ses ouvrages.
    Cependant, malgré son caractère agréable, il existe certaines choses qui le font changer du tout au tout.
    Ainsi, si l’on s’en prend à un de ses proches, que se soit de la famille ou des amis, ou encore si il vois une injustice il pourra se montrer dur, ses beaux yeux bleus, reflet de sa sympathie, deviendront alors polaire et aussi froid que l'acier de son armure.
    L’un de ses plus grand problème reste les filles, timide, il ne sais jamais comment s’y prendre et le fait que l'adolescence est en train de le saisir à bras le corps n'arrange rien. Il se retrouvera donc à rougir pour un simple baisé sur la joue.
  • Qualités :
    Ryugi est plutôt gentil et doux, il ne s’emporte que rarement et il aime toujours rendre service. Il est également d'une loyauté indéfectible et n'hésitera pas à se battre pour ses camarades ou les gens qu'il aime.
  • Défauts :
    Ryugi est parfois un poil trop emporté et se montre naïf dans ce monde de guerre. C'est également quelqu'un de passionné qui risque de prendre trop à cœur certains remarques ou des évènements qui risque de le choquer au-delà de la moyenne des gens.
  • Ce qu'il aime :
    Il aime les plaisirs simple comme manger une glace au bord de l’eau ou encore les promenades à pied ou à vélo, les repas en famille, bref tout les petits plaisirs de la vie. Mais surtout il aime ses camarades et ses amis, des gens tels que Gzaltant, Shimone, Aoki, Ikari, Shina, Kaworu, Aoshi et surtout Akeru l'ayant beaucoup marqué
  • Ce qu'il déteste :
    Ryugi déteste par dessus tout l’injustice et qu’on s’en prenne à ses proches. Il n’aime pas non plus les gens qui se crois supérieures ainsi que ceux qui font preuves de cruauté, et il N’AIME PAS les araignées !
Dernière modification par Ryugi Ida le mar. 29 déc. 2009, 13:33, modifié 22 fois.

Avatar de l’utilisateur
Lee Khos
Genin
Messages : 542
Inscription : lun. 02 janv. 2006, 20:12
Localisation : Chez maître Arcadia

Message par Lee Khos » mer. 21 juin 2006, 11:49

Hello!

L'histoire est un peu courte et les deux tiers sont en dialogue... tu devrais, mais ce n'est que mon avis, développer énormément.

Le code couleur aussi n'est pas respecté.

"Je parle"
*Je pense*
"Ils parlent"
"Ils pensent"

:)

On trouve des fautes à corriger aussi... et le caractère pourrait être plus développé non?
Lee Khos, étudiant de Sunagakure no Sato



"Du, liebes Kind, komm', geh' mit mir, gar schöne Spiele spiel' ich mit dir..."

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Message par Ryugi Ida » mer. 21 juin 2006, 15:02

Mouarf désolé je n’avais pas vue de code de couleur dans les règles du forum (pourtant j’y ai bien passé une heure à tout lire )
Pour les fautes je sais je suis nul en orthographe.
Bon aller *fait craquer ses doigts* au travaille !

Avatar de l’utilisateur
Lee Khos
Genin
Messages : 542
Inscription : lun. 02 janv. 2006, 20:12
Localisation : Chez maître Arcadia

Message par Lee Khos » mer. 21 juin 2006, 15:12

Ben en fait il semblerait que l'article sur le code couleur ait disparu -_-' donc c'est normal que tu l'aies pas vu :p allez, tu peux le faire^^
Lee Khos, étudiant de Sunagakure no Sato



"Du, liebes Kind, komm', geh' mit mir, gar schöne Spiele spiel' ich mit dir..."

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Message par Ryugi Ida » mer. 21 juin 2006, 15:47

Bon j’ai développer les points dont tu m’a fait part, c’est mieux comme ça ? :?

Avatar de l’utilisateur
Lee Khos
Genin
Messages : 542
Inscription : lun. 02 janv. 2006, 20:12
Localisation : Chez maître Arcadia

Message par Lee Khos » mer. 21 juin 2006, 15:51

Les couleurs :p Les fautes aussi, pis le caractère...

Pis ajoute des sentiments, des états d'esprits, développe les relations... là le fait qu'il y ait autant de dialogue que de narration donne l'impression que c'est centré sur un évènement de sa vie :(

Tu peux aussi raconter des evenements de tous les jours hein, ses notes à l'ecole, son premier anniversaire, etc.... avec ce que tu as là tu pourrais au moins rajouter vingt lignes de description en étoffant, au moins :p

non faut pas me demander mon avis à moi, j'suis très chiant et en plus j'suis pas modo :p
Lee Khos, étudiant de Sunagakure no Sato



"Du, liebes Kind, komm', geh' mit mir, gar schöne Spiele spiel' ich mit dir..."

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Message par Ryugi Ida » mer. 21 juin 2006, 16:39

C’est mieux ? :blink:

PS j’avais oublié d’éditer le caractère de mon personnage :super:

Avatar de l’utilisateur
Lee Khos
Genin
Messages : 542
Inscription : lun. 02 janv. 2006, 20:12
Localisation : Chez maître Arcadia

Message par Lee Khos » mer. 21 juin 2006, 16:51

T'aime pas les couleurs c'est pas dans le reglement mais i faut quand même mettre les bonnes :o

Ben c'est mieux oui :D

Mais on peut toujours faire encore mieux ;)
Lee Khos, étudiant de Sunagakure no Sato



"Du, liebes Kind, komm', geh' mit mir, gar schöne Spiele spiel' ich mit dir..."

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Message par Ryugi Ida » mer. 21 juin 2006, 16:56

[referp=55953;quote="Lee Khos"]Ben en fait il semblerait que l'article sur le code couleur ait disparu -_-' donc c'est normal que tu l'aies pas vu :p allez, tu peux le faire^^[/quote]

Je croyais qu’il n’y avait plus de règlement dessus alors heuuu …quelqu’un peut éclairer ma lanterne :blink:

Avatar de l’utilisateur
Lee Khos
Genin
Messages : 542
Inscription : lun. 02 janv. 2006, 20:12
Localisation : Chez maître Arcadia

Message par Lee Khos » mer. 21 juin 2006, 17:10

bah si, c'est encore en vigueur, mais ils ont oublié de le remettre quand ils ont refait le règlement :x
Lee Khos, étudiant de Sunagakure no Sato



"Du, liebes Kind, komm', geh' mit mir, gar schöne Spiele spiel' ich mit dir..."

Avatar de l’utilisateur
Haeru Mikomi
Jounin'Exterminatrice de Modos/Étudiants
Messages : 1594
Inscription : jeu. 20 oct. 2005, 19:14
Question obligatoire : NNS
Contact :

Message par Haeru Mikomi » mer. 21 juin 2006, 18:44

Hum, rien qu'en survolant, trop de fautes ^-^"...
Haeru Mikomi , Jounin Terreur de Konowa :p.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Message par Ryugi Ida » jeu. 22 juin 2006, 10:33

Je sais désolé je suis nul en orthographe et encore je me suis beaucoup amélioré par rapport à avant :blink:

Avatar de l’utilisateur
Lee Khos
Genin
Messages : 542
Inscription : lun. 02 janv. 2006, 20:12
Localisation : Chez maître Arcadia

Message par Lee Khos » jeu. 22 juin 2006, 11:20

Generalement quand quelqu'un te dit ça IDA, on répond pas "je sais" mais "oui je vais essayer de corriger".
Lee Khos, étudiant de Sunagakure no Sato



"Du, liebes Kind, komm', geh' mit mir, gar schöne Spiele spiel' ich mit dir..."

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Message par Ryugi Ida » jeu. 22 juin 2006, 15:00

Et si j’ai écris « je sais » et que j’allais corriger juste derrière ? :? C’est bon aussi ? :P

Avatar de l’utilisateur
Lee Khos
Genin
Messages : 542
Inscription : lun. 02 janv. 2006, 20:12
Localisation : Chez maître Arcadia

Message par Lee Khos » jeu. 22 juin 2006, 15:11

je sais pas fat voir :? mdr
Lee Khos, étudiant de Sunagakure no Sato



"Du, liebes Kind, komm', geh' mit mir, gar schöne Spiele spiel' ich mit dir..."

Répondre

Revenir à « Votre Personnage-Présentation pour Hi no Kuni [Ouvert - 5 places] »