La situation Historique et Géographique

A lire absolument avant de commencer à jouer.

Modérateurs : Haoru Keitjiwa, Leolio Mimura, Urasawa Kenji

Avatar de l’utilisateur
Leolio Mimura
Kazekage Attrape Poussière
Messages : 2673
Inscription : ven. 24 déc. 2004, 16:51
Question obligatoire : NNS
Contact :

La situation Historique et Géographique

Message par Leolio Mimura » ven. 31 déc. 2004, 17:45

Voici un aperçu de la carte du monde ninja :

Image

Image

Histoire :

Pour donner une base à votre biographie, nous avons créé une histoire. Elle se situe avant l'époque de Naruto donc vous ne pouvez en aucun cas être le petit fils de Naruto ou le frère de Shikamaru.

Notre histoire débute par le traité de fin de guerre entre les villages ninjas. En effet, durant de nombreuses années, un conflit avait embrasé les pays. Les états se faisaient la guerre pour l'argent, l'honneur et également pour agrandir leur territoire. Pour cela, ils s'appuyaient sur les villages présents au sein de leurs terres.

C'est ainsi que le village caché de Konoha s'allia avec celui de Suna contre l'alliance d'Iwa et de Kumo. Cependant, dans l'ombre, Konoha s'allia au village caché de Kiri dans le but de détruire Suna.

Les alliances et traitrises se faisaient et se défaisaient sans cesse, tant et si bien que les ninjas se battaient contre leurs alliés d'hier, et leurs alliés de demain.

C'est durant ces temps sombres que les chefs des clans ninjas décidèrent de se retrouver dans un coin neutre. Et à l'encontre des ordres des chefs d'état, ils décidèrent d'établir un pacte de non-agression.

Tous les villages signèrent ce pacte et une période de prospérité commença dans les différents pays.

Cependant, de nombreux ninjas étaient contre ce traité. Ils ne comprenaient pas comment être en paix avec des ninjas qui leur avaient enlevés famille et amis, ou ne voulaient tout simplement pas de la paix. De nombreux ninjas décidèrent alors de déserter leurs villages et on vit ainsi croitre les villages de déserteurs.

Malgré ce moment de calme, la paix était caduque et l'entente entre les villages n'était pas des plus simples. Est-ce que la paix allait durer ? Fallait-il se préparer à de nouvelles traitrises ? Combien de temps avant une nouvelle guerre ?

Nous vous proposons de devenir un ninja des villages cachés et de le faire évoluer dans le but de devenir un ninja indispensable au bon fonctionnement de votre village.
N'hésitez pas à vous servir de cette histoire pour établir les bases de l'histoire de votre ninja. Vous commencerez votre aventure quatre ans après ce traité.

Préparez vous à devoir protéger votre village !
Leolio Mimura, Kazekage

Rien n'est impossible, il n'y a que toucher son nez avec sa langue qui est impossible dixit Pinnochio.

Avatar de l’utilisateur
Leolio Mimura
Kazekage Attrape Poussière
Messages : 2673
Inscription : ven. 24 déc. 2004, 16:51
Question obligatoire : NNS
Contact :

Message par Leolio Mimura » jeu. 31 mars 2005, 17:29

Le village caché de la Neige, Yuki No Kuni

Le pays de la Glace, Kôri, se situe tout au Nord des terres connues. Un pays où neige rime avec pureté, un pays où tout le monde, absolument tout les habitants sont solidaires et pensent d'abord aux autres avant même de penser à eux.

Vers l'est de ce pays se trouve un village ninja : le village caché de Yuki, le village caché de la Neige. Caché dans ses montagnes, seulement ceux qui y habitent ou ceux qui fréquentent ce jeune village peuvent y pénétrer facilement. Les immenses montagnes sont plus que dangereuses, à cause des nombreux gouffres présents ainsi que des avalanches plus que fréquentes. Ainsi, la neige est comme un dieu de la mort, tuant tous ceux qui n'ont pas l'habitude de ce pays. Mais malgré les contraintes naturelles en parties surmontées, le village est surtout protégé par des shinobis compétents dans les domaines du ninjutsu, des shinobis qui ont juré sur leur honneur et leur sang de protéger le village, préférant tout de même ne jamais avoir à faire rougir la neige pure.

Du temps des périodes de troubles et de grandes guerres sanglantes, le pays de la glace ne fut presque pas affecté par les folies meurtrières et le village caché de ce pays ne fut en aucun cas concerné. Yuki fut donc complètement épargné. Loin de toute zone de conflit entre les autres pays, cette province restait paisible, sans se mêler des affaires d'autrui, se considérant comme un pays de mineurs robustes, grâce à leur endurance et leur résistance. Ainsi, peu de personnes firent attention à ce pays qui devenait de plus en plus puissant dans l'ombre, et Yuki connut de longues années de prospérité.

Le village se développa rapidement pendant cette période de paix intérieure. Les shinobis, très peu nombreux, étaient de plus en plus doués et la population grandissait au fur et à mesure que les années passaient. Un puissant village venait de naitre. Il abritait des hommes et des femmes prêts à sacrifier leurs vies pour leurs terres.

Les ninjas bouleversèrent l'équilibre instauré par les autres grands villages tels que Suna et Konoha. Les shinobis du grand nord avaient de plus en plus de missions, de plus en plus difficiles, et les autres villages n'avaient plus qu'une seule idée en tête, avoir ce village comme allié. Aussi, ils tentèrent d'établir des relations diplomatiques avec eux, des accords politiques, économiques et commerciaux.

Sous la direction du Kôrikage, le village accepta alors toutes leurs propositions, en pensant que c'était une chance qui ne se présenterait jamais deux fois, et qui leur permettrait de se renforcer encore plus. Mais cette offre cachait certainement quelque chose ... Et si, en réalité, les deux villages ne voulaient qu'évaluer la force de Yuki, histoire d'avoir la possibilité d'en faire un allié plus tard ou de les écraser après les avoir percé à jour.
Leolio Mimura, Kazekage

Rien n'est impossible, il n'y a que toucher son nez avec sa langue qui est impossible dixit Pinnochio.

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: La situation Historique et Géographique

Message par Shimone Ayanami » mer. 29 oct. 2008, 21:13

Nous savions tous que le traité de paix ne durerait pas éternellement, que les guerres et les conflits reviendraient, mais jamais nous n’aurions imaginé que l’ennemi revêtirait cette forme. Comment aurions-nous pu ?
Troubles à Suna et concert à Konoha
Tout a commencé avec Suna. Le village du Sable a été attaqué par un ennemi plus qu’inattendu, l’un de ses propres ANBU. Avant qu’il ne soit neutralisé par l’un des membres du conseil, avec l’aide d’autres ANBU, celui-ci a eu le temps de partiellement détruire l’académie. Pourquoi a-t-il agi ainsi ? Personne ne le sait, enfin … personne à Suna.
Suite à cela, toutes les équipes de genin qui œuvraient en dehors du village ont été rappelées afin de fortifier les défenses du village. Une seconde attaque était à redouter et tant qu’on n’en savait pas davantage sur les raisons qui avaient poussé cet ANBU à attaquer son propre village, la prudence était de mise.

L’une des équipes de genin se trouvait particulièrement loin, à Mizu no Kuni pour être exact, et comme par hasard, il s’agissait de l’équipe de Leolio Mimura, l’un des ninjas les plus puissants du village et accessoirement membre du conseil. Comme si "on" avait voulu l’éloigner. Néanmoins, il y avait quand même un point positif, le contact avec les autorités Kiriennes s’était bien passé et on parlait même de négocier un traité. Sans le savoir, Leolio et son équipe venaient de donner un coup de pouce au destin du village de la Brume. Un simple échange verbal qui sauverait des dizaines de vie dans un futur proche.

En effet, quelques mois plus tard un coup d’état eut lieu au sein du village de la Brume, mais celui-ci fut tellement bien exécuté que personne ne le vit ni venir ni se produire. En fait, c’était comme si rien n’avait changé seulement le conseil était totalement vérolé, rongé par la corruption. Sans que personne ne s’en doute au cours des derniers mois, le village avait été corrompu, infiltré et sans la moindre effusion de sang, la Mayoi avait réussi à en prendre le contrôle. Pourquoi ? Peut-être pour s’assurer une base sûre, mais justement, rien n’était moins sûr. Et si … et si Kiri n’était que le premier des villages à tomber sous leur coupe ? Peut-être bien que Konoha, Iwa, Suna, Yuki et Kumo étaient justement en train d’être infiltrés de la même manière si ça n’était pas déjà fait et ainsi la mystérieuse organisation pourrait prendre le contrôle du monde ninja. Ceci signifierait la fin des six grandes puissances et du monde tel que nous le connaissons.

En dépit de la discrétion de la Mayoi lors de l’exécution de leur putsch, quelques rares personnes eurent vent du complot mais n’étant pas assez nombreuses pour s’y opposer directement, elles choisirent de s’exiler. Tout commença avec un jônin du nom d’Urasawa Kenji Il partit simplement avec ses étudiants, sa compagne et quelques genin en direction du seul allié qu’il leur restait : Suna. Et encore, rien n’était sûr pour eux mais c’était leur seule possibilité. Par chance, le village du Sable leur fit bon accueil et l’alliance entre le Sable et la Brume fut scellée mais pas de la manière dont on s’y attendait, c'est-à-dire pas entre les deux villages. Cette alliance se conclut entre le village de Suna et les résistants Kiriens.
Puis, la nouvelle se répandit et d’autres Kiriens découvrirent ce qu’il s’était passé dans leur village, choisissant l’exil plutôt que de rester à servir un village corrompu. D’autres encore restèrent pour lutter de l’intérieur mais la plupart ne se doutaient de rien.

Pendant ce temps, du côté d’Iwagakure no Sato et de Konohagakure no Sato, un bien étrange échange s’était opéré. Une sorte d’échange culturel officiellement, à l’initiative du Tsuchikage.
C’est au moment de l’arrivée des Iwaiens à Konoha que le village de la Feuille subit lui aussi son lot de catastrophes. Un concert avait été organisé ce jour-là avec en vedette le célèbre chanteur du pays du Vent, K’ya. Malheureusement, la vedette fut ravie (on excusera ce jeu de mot totalement naze) et lorsque les différentes équipes parties à sa recherche réussirent enfin à le retrouver, il était trop tard pour le sauver. Voila qui n’arrangerait certainement pas les relations avec le village du Sable, relations qui étaient parfois assez … électriques lorsqu’il était question des frontières, surtout suite à cette alliance avec Kirigakure no Sato.
Naissance de coalitions
Du côté de Suna, les problèmes furent rapidement résolus. L’académie fut reconstruite notamment grâce à l’aide des genin du village mais aussi grâce aux Kiriens qui aidèrent en remerciement de l’accueil qui leur avait été fait. L’équipe du jônin Urasawa Kenji qui était arrivée la première avait été récupérée à moitié morte suite à sa traversée du désert aussi étaient-ils pleins de gratitude. Le climat local n’était pas des plus évidents pour les Kiriens -davantage habitués au brouillard et à l’humidité si caractéristique de leur pays- et traverser le désert fut un véritable enfer pour la plupart d’entre eux.
Néanmoins, un nouveau problème, et de taille, fit son apparition. Des Kiriens arrivaient au village par dizaines suite à ce qu’ils décrivirent à l’époque comme un coup d’état mais ils ne surent dire qui l’avait réalisé. La Mayoi avait su agir en douceur, et peu de gens soupçonnaient l’existence d’un tel groupe, alors prétendre les connaître …

Pourtant cette fameuse organisation finit par sortir de l’ombre en envoyant quelques-uns de ses hommes à la poursuite des Kiriens qui fuyaient en direction de Suna. À l’époque, on confia la mission de récupérer ces Kiriens qui fuyaient à un groupe de genin et d’étudiants de Kiri et de Suna, sous la direction de Soi Fon, une simple genin. Une mission qui aurait dû être assez simple car nul ne savait qu’une autre équipe était aux trousses de ces Kiriens qu’il aurait simplement fallu guider jusqu’à Suna. Alors que là, la mission se clôtura carrément par un affrontement direct avec cette équipe de la Mayoi. Peu de gens furent informés à l’époque que ces évènements étaient liés à cette organisation. L’équipe elle-même n’était pas au courant, mais un jônin venu en renfort fit la rencontre de l’un des membres de cette organisation et, bien sûr, on étouffa l’affaire en haut lieu afin d’éviter un vent de panique générale.

En réaction à l’alliance Suna-Kiri, le Tsuchikage décida de passer à la vitesse supérieure de son soi-disant échange culturel en proposant une véritable alliance au village de la Feuille. Si l’alliance du Vent et de l’Eau fut discrète, celle de la Roche et du Feu fit grand bruit à l’époque, afin que tous sachent qu’Iwa possédait un nouvel allié et que s’en prendre à l’un revenait à défier l’autre. Enfin, c’était surtout pour bien faire comprendre à tout le monde qu’il ne fallait pas attaquer Iwa, le village de la Roche.
Partout, on se préparait au pire, beaucoup redoutant une nouvelle guerre puisque quatre des six grandes puissances s’étaient mobilisées formant deux grandes alliances. D’autres attendaient avec impatience qu’une guerre éclate, provoquant alors volontairement des tensions, mais, en fin de compte, rien ne se produisit.

Enfin, dire que rien ne se produisit était peut-être un peu exagéré puisqu’il y eut bien quelques tensions aux frontières. Il s’agissait de simples petites échauffourées comme cette rencontre entre Saya Minatsuki de Konoha et Musashi Akaito de Suna. Certes, ce jour-là, aucune des deux équipes n’y était allée de mainmorte mais il n’y eut que quelques blessés. D’autres n’eurent pas autant de chance, mais il ne se passa rien de suffisamment grave pour déclarer une guerre qui aurait alors plongé le monde dans le chaos. La dernière guerre mondiale des ninja n’était pas si loin, à peine quelques années en arrière, ce qui expliquait peut-être qu’on fit le maximum pour éviter qu’une telle tragédie puisse se reproduire. Les cœurs étaient encore marqués de cette guerre qui fut alors d’une violence inouïe.

De son côté, Yuki choisit de rester en dehors de tout ça et ne proclama aucune alliance. Peut-être estimaient-ils ne pas en avoir besoin, leur puissance militaire n’étant plus à démontrer, ou bien partaient-ils du principe que s’ils ne s’alliaient à personne, on les laisserait tranquilles. Une décision qui pouvait passer pour insensée mais le futur leur donna raison puisqu’ils sont toujours là et des six villages ninja, ils sont ceux ayant eu le moins de problèmes que ce soit avec un autre village ou bien avec cette mystérieuse Mayoi.
Mais si Yuki se montra isolationniste, ça n’était rien comparé à Kumo qui semblait avoir coupé les ponts avec tous les autres pays, se repliant sur lui-même pour une raison inconnue à ce jour.
Destruction et investissement de Kiri, trahison à Iwa : La Mayoi No Shiho
Tandis que les tensions entre les différentes puissances montaient en flèche, exception faite de Yuki et Kumo qui conservèrent leur politique isolationniste, du côté de l’alliance entre Sunites et Kiriens, on apprit enfin le nom de l’organisation qui avait pris le pouvoir à Kiri. Car si jusqu’à présent certains soupçonnaient l’existence d’une telle organisation, personne ne savait qui ils étaient ni quels étaient leurs objectifs à court et long terme. Il s’agissait de la Mayoi no Shiho.

On obtint également la confirmation que la prise du village se fit sans la moindre effusion de sang, que l’organisation avait commencé des mois plus tôt en corrompant une partie du conseil du village puis, le moment venu, ils n’avaient plus eu qu’à laisser aller les choses, répandant leurs idées auprès de la population. Il y en eut bien pour protester contre cette nouvelle politique aussi soudaine qu’inattendue mais, la majorité des villageois l’approuvant, les contestataires n’eurent rapidement plus que deux possibilités, se taire ou bien fuir le village de la Brume.
Certains avaient dès le départ laissé sous entendre que cette prise de pouvoir s’était effectuée en douceur mais beaucoup pensaient que des têtes étaient tombées. L'opinion a parfois la mauvaise version des choses, car aucune effusion de sang n'ayant eu lieu, cela signifie que la Mayoi avait su corrompre la plupart des Kiriens influents et que les autres avaient d’eux-mêmes quitté le village.
Certains tentèrent de résister ouvertement au sein du village, comme le conseiller Hitachi, mais on les fit rapidement taire en les enfermant. De par sa position, le conseiller eut plus de chance puisqu’une équipe fut envoyée au village pour le libérer, celle-ci étant menée par rien de moins que le dirigeant officiel de la rébellion à Kiri : Urasawa Kenji, ainsi que Leolio Mimura, jônin de Suna.

La grande question à présent était de savoir si cette méfiance que se portaient les cinq grandes puissances - Kumo ayant comme qui dirait disparu de la surface de la planète, nul ne sachant ce qu’il se passait sur leurs terres - n’avait pas laissé le champ libre à la Mayoi pour réussir son coup d’état ? Mais à présent tout ça n’a plus aucune importance, revenir en arrière n’est pas possible.
Et s’il n’y avait que ça mais la Mayoi revendiqua également l’assassinat de K’ya, le chanteur Sunite, ainsi que les troubles créés au sein de l'ANBU de Suna. Ça commençait à faire beaucoup et pourtant, tout ne faisait justement que commencer …

La trêve entre Konoha et Iwa fut rompue par celui qui en était à l’origine : le Tsuchikage. Celui-ci avait tout simplement décidé de s’allier avec le nouveau Kiri, persuadé que ce nouvel allié serait bien plus intéressant pour son village que ne l’était le village de la Feuille. Les contrevenants à cette décision furent expulsés du village, ceux-ci n’ayant plus qu’à se tourner vers Konoha qui serait leur nouvelle terre d’accueil. L’histoire de Kiri se reproduisait au pays de la Roche … ou plutôt elle débutait au pays de la Roche puisque la suite ne se passa pas exactement de la même façon.

En effet, les opposants à la Mayoi étant plus nombreux, ceux-ci purent réagir plus efficacement qu’à Kiri. Cela vint également du fait qu’il y eut plus de fuites. Et ainsi, une nuit, les opposants à la Mayoi partirent en chasse et partout dans le village ils allèrent dénicher les sympathisants de l’organisation ainsi que les membres actifs et les exterminèrent jusqu’au dernier. Mais on n’en resta pas là puisque le Kage fut poussé à démissionner, à défaut d’être démis de ses fonctions, et remplacé par l’actuel Tsuchikage. Ceci vint du fait qu’il avait lancé un contrat sur la tête de Hyodo Hyakujuunoou et que, malheureusement pour lui, Hyodo possédait de puissants protecteurs.

Pour la première fois, on commençait à y voir un peu plus clair dans les récents évènements, certains parlant même d’un complot à l’échelle mondiale suite aux liens qu’ils avaient pu établir.
Tout avait commencé à Suna avec cet ANBU qui avait partiellement détruit l’académie et la mort de ce chanteur mais, ce qui n’était pas prévu, c’est que le jônin Kenji Urasawa abandonne le village avec quelques autres ninja afin de gagner Suna. Et finalement, cette alliance entre leur Kiri et Suna ne se fit pas puisque c’est entre les Kiriens exilés et le village du Sable que celle-ci fut signée.

Le fait d’avoir été expulsés par la force du village de la Roche était un fâcheux contretemps pour la Mayoi, de même que l’alliance entre Suna et leur Kiri qui ne s’était pas faite. Mais le village de la Brume était leur, ce qui n’était déjà pas si mal pour un début.
Toutefois, afin d’aider les choses à aller dans leur sens, ils tuèrent le chanteur Sunite puisque à défaut de s’être allié avec Suna, ils pouvaient toujours essayer de les manipuler en augmentant les tensions avec son voisin, Konoha.

C’est aussi à ce moment là que Waya Nekozaka, alors Tsuchikage depuis peu de temps, intensifia les soi-disant échanges culturels avec Konoha - l’élimination des sympathisants de la Mayoi ayant tout de même affaibli le village - afin de rapprocher les deux pays.
Réaction à la manipulation
Bien que tardivement, les villages cachés réagirent. De nouvelles alliances se formèrent à la découverte des sordides projets de la Mayoi, pour ce qui en avait été découvert. Peut-être qu’alliance est un bien grand mot, mais c’était au moins une trêve, permettant à chacun de recouvrer ses forces et évitant que les deux grandes alliances continuent de se tirer dans les pattes à coup de kunaï.
Il fut alors décidé de resserrer les liens inter-villages via un examen chûnin commun. C’est du moins l’explication officielle et resserrer les liens entre les villages était bien l’un des buts de cet examen mais ça n’en était pas le premier. En fait, cet examen devait principalement servir à sélectionner de puissants shinobi qui pourraient par la suite lutter contre la Mayoi.

Ainsi, la nouvelle de l’examen se répandit à travers le monde shinobi et chaque village, ou presque, envoya ses meilleurs genin afin de les représenter. Kiri et Iwa n’étant plus formés que par quelques immigrés, il fut décidé de les mêler respectivement aux Sunites et aux Konohaiens, ou plutôt l’inverse puisque chacun des deux villages possédait son équipe lors de l’examen mais celles-ci étaient renforcées avec des membres de leur village d’accueil.
Comme lieu pour cet examen, on se tourna tout naturellement vers Yuki, seul village visiblement épargné par la Mayoi. C’est donc là que l’examen fut organisé et on peut dire que le pays de la neige et surtout son village caché, avait vu les choses en grand.

Il faut dire que pour ce pays resté en retrait jusqu’à maintenant, c’était l’occasion d’en mettre plein la vue au monde entier en offrant un aperçu de sa technologie avancée. Il y eut bien quelques incidents techniques mais les scientifiques qui avaient créé ces technologies assurèrent que c’était de la faute de shinobi incompétents qui n’étaient pas fichus de lire une notice.
L’examen en lui-même ne dura pas beaucoup plus qu’une semaine et au terme de celui-ci plus de la moitié des participants décrochèrent leur promotion, ainsi qu’une habilitation spéciale que ce soit pour faire partie du groupe d’intervention nouvellement créé pour lutter contre la Mayoi ou bien pour devenir diplomate et représenter leur village dans le futur.

L’équipe de Konoha s’illustra tout particulièrement avec quatre promus, suivie de près par celle de Kiri qui obtint tout de même trois promotions. Puis venait Yuki qui obtint deux promotions, et enfin Suna et Iwa avec chacun une promotion. Mais qu’il y ait eu un ou quatre promus n’avait aucune importance puisque le but n’était pas d’afficher une quelconque supériorité vis-à-vis des autres villages cachés, encore que, mais bien de former la relève qui se retrouverait un jour prochain confrontée à la Mayoi ou peut-être à cette seconde organisation dont on ne faisait encore que chuchoter le nom, le Seiryuu Gakuen.

Fait étrange, Kumo n’avait envoyé personne pour participer à l’examen. C’était pourtant un bon moyen pour eux d’opérer un retour en force, suite à leur politique isolationniste, à moins bien sûr que les raisons les poussant à agir ainsi soient toujours d’actualité. Une chose était sûre, ce comportement risquait d’attirer l’attention à plus ou moins court terme et les cinq autres grandes puissances chercheraient probablement à s’informer en envoyant des gens sur place. D’étranges histoires planaient sur ce pays et bon nombre étaient heureux qu’ils restent entre eux mais peut-être préparaient-ils quelque chose d’énorme et paranoïa de shinobi oblige, il faudrait mener l’enquête.

Le temps n’était plus aux rivalités internationales mais à l’union. Shinobi, vous avez bien défendu votre village jusqu’alors, saurez-vous le préserver des organisations agissant dans l’ombre ?
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Répondre

Revenir à « Réglement »