The monster show

Faut bien vivre quelque part et se détendre... ^-^

Modérateurs : Noriko Asahina, Shimone Ayanami, Haoru Keitjiwa

Avatar de l’utilisateur
La bête
Déserteur
Messages : 9
Inscription : dim. 16 déc. 2007, 0:24

The monster show

Message par La bête » sam. 05 janv. 2008, 17:51

La bête avait retrouvé l’odeur de Jin. Elle était sur sa piste. Dans son dos, il entendait toujours les pas de Ryugi qui le poursuivaient. Ce môme, c’était lui qui l’avait frappé, mais tant pis, il y avait plus urgent à faire pour le moment.
Suivant l’odeur, il ne se souciait plus d’attirer l’attention, d’ailleurs s’en était-il seulement soucié à un moment ?

Il traversait les rues, courant à moitié courbé, comme un chien reniflant sa piste, et gare à ceux qui se trouvaient sur sa route. Ça n’était plus qu’une bête, un fauve traquant sa proie.
Et de plus en plus il ressentait cette sensation de manque. Ça le brûlait, atrocement. Un jour il ferait payer cher à ceux qui lui avaient fait ça. Un jour, lorsqu’il serait assez puissant et qu’il pourrait tous les tuer. Le sang allait pleuvoir ce jour là. Plus qu’aujourd’hui où ne pleuvrait normalement que celui d’un frêle étudiant.

Sur son passage, les étales volaient, les gens étaient bousculés mais, étrangement, personne n’osait attaquer de front cette créature qui venait pourtant de les offenser. Était-ce son apparence ? Étrange comme le monstrueux couplé à la violence fait taire les rires et impose le respect. Les plus courageux se limitèrent à un cri indigné mais nul n’osa le poursuivre.
Puis n’y tenant plus, la bête poussa un long hurlement. Long et puissant. Que voila des mois qu’il n’avait plus ressentit cette ivresse, celle de la chasse. Elle parvenait presque à lui faire oublier cette brûlure au niveau des narines.

Puis sa route finit par croiser celle de quelques étudiants de l’académie. Ceux-ci ne semblaient guère impressionnés. Sans doute leur professeur leur avait-il narré les exploits de quelque héros de pacotille peu de temps auparavant et à présent ils voulaient faire comme lui. Mais ne leur a-t-on pas dit que bien souvent les plus grands héros meurent à la fin de l’histoire ?
Déjà un des enfants arma son bras et lui envoya un shuriken qui alla se ficher dans l’épaule de la bête.

Première véritable attaque, si on excluait celle de Ryugi qui bien que douloureuse était sans grande conséquence mais là son sang venait de couler. "GROUAAAAAH !"
Il se redressa alors sur ses pattes arrières, tel un ours. Son ombre couvrait à présent le pauvre enfant qui venait de lui faire l’affront de l’attaquer. Du haut de ses deux mètres trente, il était vrai que la bête en imposait.

D’un geste il envoya voler l’importun qui avait osé le blesser. Le malheureux retomba aux pieds de Ryugi :P. *Cadeau, guhuhu !* Il restait encore deux enfants… pas pour longtemps. En un instant il fut sur le premier d’entre eux et plongea ses crocs dans les chairs de l’enfant avant de se gorger de son sang. Étrangement la brûlure de ses narines lui sembla s’apaiser. Le sang, c’était ça. En calmant ses pulsions, il soulageait son corps.

L’Homme, ou plutôt ce qui en avait été un jeta alors un regard dédaigneux au dernier des trois étudiants encore debout. Celui-ci tenait, d’une main tremblante, un kunaï pointé dans sa direction, et une odeur vint assaillir les narines de la bête. Une odeur d’urine. Il n’était même pas digne qu’on le tue, après tout il venait simplement de voir deux de ses camarades mourir, pas de quoi s’alarmer, il perdrait d’autres êtres cher s’il devenait ninja.

Après un petit rire il continua sa route en direction du quartier Nord. C’était de là que venait l’odeur de Jin et c’était là qu’il devait aller. Derrière lui, il laissait une piste écarlate, du sang perlant encore de la blessure que lui avait fait l’un des étudiants et le fait qu’il ait retiré le projectile n’avait rien arrangé.
Gare aux prochains qui croiseraient sa route, désormais il serait sans pitié. Konoha avait frappé les premiers, quand lui ne demandait qu’à accomplir sa mission.

[hrp] : Ouvert à tous ceux qui veulent participer. Qui veut d'un beau trophée de chasse à accrocher au dessus de la cheminée ?

Avatar de l’utilisateur
Furansu Jin
Déserteur
Messages : 255
Inscription : jeu. 02 nov. 2006, 1:38
Localisation : Konoha - Seiryuu Gakuen

Re: The monster show

Message par Furansu Jin » lun. 07 janv. 2008, 19:21

La réponse de Kaimetsu lui avait fait détourner son regard encore fixé sur l'endroit où était la petite Toki, maintenant partie avec Yumi. Les deux jeunes filles étaient parties, mais l'envie de Jin de découvrir ce qui se cachait derrière cette force monstrueuse était toujours présente. Lorsqu'il détacha son regard de la charette, c'était en entendant l'expression « hors du commun » que Kaimetsu avait prononcé à propos de l'odorat du cobaye. Ainsi, il n'était pas tout à fait inutile. Il avait sa particularité que Jin pouvait étudier.

Le scientifique en était encore à la période d'observation. Il ne modifiait pas encore les corps, mais voyaient comment ils fonctionnaient et comment ils réagissaient. le scientifique était encore incapable de modifier un corps pour l'améliorer. Passer de l'observation à l'application, c'était son but, bien sûr. Kaimetsu parlait d'ores et déjà d'application sur le cobaye, alors que cela dépassait les compétences de Jin. Peut-être l'avait-on surestimé ? Toujours est-il qu'il était encore novice dans ce domaine, malgré le fait qu'il ait vu de nombreuses choses à propos du corps humain. Il connaissait ses faiblesses, ses forces, et jusqu'il y a peu, ses limites. Le chakra avait repoussé ces limites, et Jin devait tout apprendre sur cette énergie, qu'il n'avait que peu et mal étudiée.

Lorsque Kaimetsu ne parlait pas, Jin observait l'endroit. Il ne s'arrêtait pas de balayer du regard ce grand bâtiment à l'intérieur duquel il se trouvait, tout en faisant l'analogie avec ce qu'il avait pu connaître : son petit laboratoire. Peu importe lui importait d'être libre ou d'être le subordonné de quelqu'un. Lui, ce qu'il voulait, c'était expérimenter. Cela fait quelques mois que Jin n'a pas fait une seule entaille, n'a pas mis ses doigts dans la chair, n'a pas senti l'odeur du sang. Cela lui manquait. Cela lui manquait tellement qu'il n'arrêtait pas d'y penser. Lorsqu'il regarde les gens, il visualise les incisions qu'il pourrait y faire. Lorsqu'il touche les gens, il a envie d'enfoncer sa main à travers la peau. Lorsqu'il pense, il étudie le corps humain. Sa passion l'envahissait complètement.

Kaimetsu posa sa main sur l'épaule de Jin. Celui-ci se laissa faire, bien trop occupé à fantasmer sur le corps de Toki. Jin aurait pu approfondir tellement de connaissances en étudiant cette jeune fille et surtout sa circulation de Chakra. le scientifique ne voulait qu'une chose : rentrer dans une des pièces du bâtiment, obtenir son laboratoire, toucher des corps , les entailler, les couper, les ciseler, les marteler, les étudier.

Mais en un instant, il se retrouva en dehors du bâtiment. En son for intérieur, Jin bouillonnait d'envie, mais vu de l'extérieur, il paraissait totalement calme, et complètement absent. Comme si son esprit ne s'occupait plus de ses fonctions motrices, mais était entièrement occupé à calmer ses pulsions. Il ne faisait pas attention à la scène, à son cobaye, à Kaimetsu, aux enfants qui se faisaient battre, à son apparence, il ne faisait attention à rien. Il attendait juste le moment où il pourrait enfin faire des expériences; apprendre.
Furansu Jin - Fuwa Sawaru
Déserteur & scientifique @ Konoha

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: The monster show

Message par Gzaltan Inuzuka » ven. 11 janv. 2008, 18:09

Alors que Gzaltan était en train de traverser, ou plutôt, se promener dans les rues de Konoha sans raison valable,entrainement fini, le garçon était parti faire quelques courses dans le centre comme un citoyen ordinaire ...un autre être était en train de faire de même, se moquant bien, lui, de se montrer en spectacle devant les habitants de Konoha . Le point positif de la présence de ce gros balourd, c'était tout simplement qu'il ausculterait largement le passage de la ménagerie de Gzaltan (vu que tout le monde l'appelle comme ça, ben je fais de même voila, z'êtes content...(plus tard faudra instaurer le métier Zoologue parmi ceux destinés aux chunins lol)) . . Bref, tout semblait aller pour le mieux lorsque finalement, vu qu'ils se dirigeaient tous vers le même point (quartier nord de Konoha), le monstre entra dans l'objectif de celui du chunin . Ils n'étaient aucunement là pour la même raison, mais il était trés probable que ces deux groupes (oui la bête compte pour un groupe) allaient entrer en contact sous peu .

Pourtant, à premiére vue, Gzaltan ne pensa qu'une seule chose...

*Wouah...il est grand lui !*

Cela ne le choqua qu'à peine de voir une créature aussi immense se promener dans les rues de Konoha, on ne choisissait pas toujours son apparence...la génétique étant parfois cruelle ...néammoins, quelque chose semblait clocher...mais quoi ? LES TRACES ROUGES !!! La créature avait du sang de-ci, de là sur la machoire et sur son corps...comme s'il était passé nu dans un abattoir en pleine activité . Ou peut-être faisait-il un simple cosplay pour un bal costumé et voulait, grace à son apparence, incarner un célébre tueur en séries qui faisaient l'affiche au cinéma . Nul doute que Gzaltan irait voir le film s'il en avait l'occasion, se laissant séduire par l'effroi que dégageait le promeneur...si cela lui faisait si froid dans le dos, probablement que l'histoire devait être palpitante . Bref, se retournant, et ne voyant ainsi pas que le monstre dégagea une nouvelle personne sur son chemin (de n'importe quelle maniére qui soit, Gzaltan ne le voit pas mais on entend bien un cri de protestation), l'Inuzuka s'adressa à ses animaux :

"Vous avez vu !!! Si vous mangez beaucoup de viande, vous deviendrez grand et fort comme le monsieur là-bas !!! Ca marche aussi si vous mangez les méchants qui nous embétent de faire nos missions !!!"

Et oui, il devait parler comme à des enfants en s'adressant à ses animaux...Kisuke encore, était assez expérimenté pour comprendre les indications...mais Cacamaru et Plue, eux...laissaient à désirer niveau compréhension...d'ailleurs, lorsqu'il s'adressa à eux, le chunin remarqua rapidement qu'ils n'étaient que deux ... il manquait cette fois le petit bonhomme de neige tremblotant et doté d'un nez pointu...où était-il ce petit coquin ?? Où était-il ?? Gzaltan tourna la tête à droite...personne . Puis à gauche...pour voir que Plue était en train de présenter une sucette au géant...qui se dirigeait vers lui sans se soucier du petit être qui se trouvait là...en gros, le petit chien bonhomme de neige s'apprétait à finir en bouillie dans quelques secondes si son maitre n'intervenait pas rapidement...

Certes, il aurait pu sortir son éventail et faire un Kamaitachi pour souffler son animal...mais c'était trop dangereux...s'il ne diminuait pas assez sa force, une personne prenait le risque d'être blessée inutilement...ainsi, courant de toutes ses forces, il s'élança en plongeant en avant pour recueillir le petit animal, le prendre dans ses bras, et dire, rouler sur le coté pour ne pas déranger le grand môssieur...aprés la question c'était : "ALLAIT-IL Y ARRIVER ?"
Dernière modification par Gzaltan Inuzuka le ven. 11 janv. 2008, 19:48, modifié 1 fois.
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: The monster show

Message par Ryugi Ida » ven. 11 janv. 2008, 19:45

Ryugi stoppa net sa phrase, loin d'avoir eu un parfait diagnostique envers shina, il voyait qu'elle ne bougeait pas d'une pouce, et qu'une légère traîné vermeille ceignait son front d'un diadème sanglant.
Prit d'une violente angoisse l'étudiant se jeta presque sur elle, tâtant fébrilement le front de la jeune fille.

« Hé ! C'est pas drôle ! Réveille toi !! »

En effet, on peut noter qu'un jeune garçons comme Ryugi voyait une mauvaise blague dans cette mise en scène, réaction typique pour son age encore tendre et épargné par la barbarie du monde ninja ... enfin pour l'instant.
De plus en plus paniqué le jeune Ida secoua même Shina réaction puérile dicté par la peur qui n'arrangea rien. Finalement il se souvint d'un mouvement qu'avait fait son père sur lui même en expliquant ce geste.
Il plaça donc deux doigts sur la gorge de l'étudiante, et poussa un soupire de soulagement qui aurait apaisé n'importe qui. Elle vivait, elle était juste assommé.
Cependant la réalité s'imposa rapidement à son esprit. Le monstre courait toujours ... et bien que Ryugi ne se voyait pas l'âme d'un concurrent pour le monster show, il répugnait à rester la les bras ballant à ne rien faire ...

« Que quelqu'un appelle un médecin et des jonins viiite !! »

Hurlant de la pleine force de ses poumons, chaque personnes proches purent constater que le coffre de cet étudiant était proportionnel à sa taille !
Se lançant sur les traces de la bête il retrouva rapidement ces trace en vue du saccage qu'il laissait derrière lui. Il répétait son cris d'alarme partout ou il passait, espérant que quelqu'un ai la présence d'esprit pour l'écouter. Mais déjà ... un scène se déroula devant ses yeux. Un scène immonde qui aurait fait fuir un adulte bien portant, qui aurait effrayé un ninja et le résultat fut claire pour Ryugi. Il était terrorisé.
Trois étudiants venait de se placer en barrage devant le monstre, l'étudiant n'entendit plus rien, les seul son qui lui parvenait était le cris de douleurs des enfants, et encore lui arrivait-il ténue, comme dans un cauchemar, un rêve ignoble qui vous hante pendant dès années. Le premier corps tomba à ses pieds, un craquement sinistre se faisant entendre, un giclé de sang jaillit de sa bouche pour l'éclabousser ... et la position du cous de la victime ne laissa aucun doute sur l'état de ce pauvre étudiant, qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment.
Choqué par ce qu'il contemplait à ses pieds il releva la tête tremblant et poussa un glapissement de terreur en se plaquant les mains sur les oreilles. Le second étudiant venait d'être égorgé sauvagement d'un coup de dent ... Le sang gicla, un borborygme indicible monta que la gorge ouverte de l'enfant avant que ce dernier ne meure. Sa vie, si jeune, arrachée brutalement comme celle du premier étudiant. Un tourbillon de violence et de sang se créa dans l'esprit de Ryugi, les images de ce carnage tournoyaient dans sa tête à une vitesse ahurissante, lui donnant le tournis pour finalement lui donner l'envie de vomir.
Ne parvenant pas à comprendre comment il avait tenue à cette réaction naturel il ne pouvait cependant pas quitter le troisième enfant des yeux. Les yeux pleins de larmes devant cette cruautée gratuite, les sens étourdis par t'en de violence l'étudiant se mit à hurler.

« Non ! Stop ! NON ! ARRETE !!! »

Seul le désespoir pouvait former de tels mots mais alors qu'il voyait la créature se diriger dans une autre direction, il vit quelques mètres plus loin une petite créature à l'apparence d'un bonhomme de neige miniature. Bien qu'étrange, la créature l'attendrit, pour lui donner un nouveau sursaut d'angoisse brutale, elle était sur le chemin du monstre !!
Incertain sur ses jambes, la voix tremblotante il se mit à avancer, puis courrire vers la pauvre future victime. Bien sur il était trop loin mais .. quelque chose le poussait à vouloir agir.

« COURS !! FUIS !! IL VAS TE TUER AUSSI !!! »

Animé par le désespoir il trébucha et tomba lourdement sur le sol, il ne servait à rien .... Emplissant ses poumons une ultime fois il hurla de toutes ses forces

« VAS T'ENNNNN !!! »

Puis se mit à pleurer ouvertement, ne parvenant pas à savoir pourquoi tout cela arrivait.
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Yumi Watase
Étudiante pouikeuse.
Messages : 118
Inscription : ven. 05 janv. 2007, 13:28
Localisation : Dans un asile, dans une salle lugubre_ Je vous suiverais partout_ Maître Jin

Re: The monster show

Message par Yumi Watase » sam. 12 janv. 2008, 14:46

Il étaient partis ?

Yumi pensait les épier en cachette depuis le petit buisson et la fenêtre mais le blond et le décoloré étaient partis je-ne-sais-où. La jeune fille se faufila en dehors du buisson et vérifia si Toki dormait toujours, ce qui était le cas. Au fond tout allait bien, Yumi et Toki étaient libres, Jin les avaient laissées alors pourquoi perdre du temps ici ? Elles pourraient parfaitement rentrée à l'académie et oublier ce qui s'était passées. non mieux : Yumi pourrait amener Toki chez elle et demander à sa mère de l'examiner, la petite fille semblait plus forte que la Watase et elle restait pourtant endormis plus longtemps. Peut-être avait-il frappé plus fort, peut-être avait-il frappé plus précisement sur un point faible de la tête de la petite, car même si elle était plus forte elle restait une enfant d'à peine neuf ans. Oui... Le mieux se serait d'aller à la maison.
La jeune fille saisit Toki par les bras et la posa à nouveau sur son dos en calant les bras balants sur ses épaules et assura le soutien avec ses propres coudes. Elle se mit doucement en route, rien ne pressait après tout, elles étaient en sécurité maintenant, pourquoi courir...

Mais Yumi n'était pas comme ça, non ; il fallait qu'elle connaisse le fin mot de l'histoire, il fallait qu'elle découvre pourquoi il avait voulut les kidnapper d'abord elle puis Toki-chan. Cette idée ne la quittait pas d'une semelle... Pourtant la Watase ne voulait pas méler la petite fille plus qu'elle ne l'était déjà, Toki avait eut la gentillesse et la naïveté de croire que tout cela n'était qu'un jeu mais il n'en était rien. Yumi sentait que c'était doublement plus dangereux qu'on ne pouvait le croire. elle avait un mauvais présentiment, quelque chose de terrible pouvait leur arriver à Toki et elle si elles continuaient... Mais Yumi voulait tellement savoir ce qu'il voulait.
Tout en marchant elle pensait à Sawaru, il avait été tellement timide et gentil, elle savait que ce n'était qu'une façade mais elle s'était attaché au petit garçon sous lequel il s'était déguisé ; elle regrettait maintenant qu'il fusse plus agé, elle aurait voulut qu'il reste enfant, elle l'aurait aider à s'extérioriser et s'ouvrir au autres...

Elle fut sortie de ses pensées lorsqu'elle entendit des cris non loin, dans la rue d'à coté. Curieuse elle alla voir se qu'il se passait et trouva plusieurs personnes se relevés avec parfois de l'aide mais toutes étaient térrorisées par quelque chose, mécontente aussi. La jeune fille se renseigna et entendit parler d'un monstre gigantesque et bestial. La Watase fut un peu effrayé par cette nouvelle et décida de rentrer bien vite chez elle. Du moins c'est ce qu'elle aurait fait si elle n'avait pas entendut un cri d'une vois qu'elle connaissait : Ryugi Ida.
Ce jeune garçon elle l'avait croisé durant différent cours à l'académie et même une fois aux portes de Konoha avec une fille du clan Inuzuka. Il avait l'air paniqué et complètement déboussolé. Le sens du devoir et de l'amitié réagit avant la sécurité dans l'esprit de Yumi et elle courut dans la direction d'où venait les cris. Lorsqu'elle arriva sur place elle vit Ida pleuré, elle n'eut qu'à relever légèrement la tête pour voir pourquoi : un enfant se trouvait étendut par terre, plus loin encore un petit bonhomme de neige présentait un sucette à un monstre de deux mètre trente, c'était la première fois que yumi voyait un tel monstre de cette éspèce.
Celui-ci semblait renifler quelque chose, les mots du bellâtre blond revint dans la mémoire de la jeune fille : " Il semblerait que ton cobaye peine un peu à te trouver. Son odorat n’est pas encore tout à fait au point."
Se pourrait-il que... ?

Yumi déglutit et courut jusqu'à Ryugi et laissa tomber Toki par terre, elle saisit une de ses chaussures et l'envoya aussi fort qu'elle put sur le monstre, peu importe où celle-ci irait cogner, du moment qu'elle détournait l'attention du monstre pour permettre au garçon de sauver le bonhomme de neige. En effet, il y avait un garçon qui arrivait sur le coté les bras en avant pour sauver la pauvre petit être ; si le timming était bon Yumi pouvait attirer l'attention du monstre le temps que le garçon glisse à terre avec le bonhomme de neige. Mais la question était : la chaussure suffirait-elle ?
Non certainement pas, un étalage de légume se trouvait non loin ; Yumi s'y dirigea, présenta ses excuse au propriétaire et saisit la première chose qu'elle put prendre (entre autre, une aubergine) et la lança elle aussi sur la bête. D'autre légumes suivirent, l'important était d'attirer l'attention de la bête, le rete ?
On verrait après.
>(@)< Yumi Watase >(@)< pauvrette perdue à Konoha >(@)<

Miyajima Temple (cours de l'académie) --> La soupe était délicieuse, j'ai bien envie de leur demander la recette <3

Avatar de l’utilisateur
La bête
Déserteur
Messages : 9
Inscription : dim. 16 déc. 2007, 0:24

Re: The monster show

Message par La bête » mar. 15 janv. 2008, 20:57

[hrp] : à ce qu’on dit le malheur des uns fait le bonheur des autres. J'ai choppé une cochonnerie, donc j’ai eu le temps de m’occuper de vous cet aprem :). Vala, en espérant que le proverbe se vérifiera et que ça fera votre bonheur :mrgreen:.

Trois s’étaient dressées, deux venaient de tomber et le troisième s’était fait dessus. On pouvait parler d’une écrasante victoire mais dans l’esprit de la bête, ça ne voulait pas dire grand-chose. Tout ce qu’il voyait, c’était qu’une menace venait d’être neutralisée.
Ainsi, il (oui la bête est un mâle, mais c’est un mâle nécessaire (1)) pu reprendre sa traque, courant toujours en direction du quartier Nord.

Derrière lui, des cris. Étrangement, la voix lui disait quelque chose, pourtant il ne connaissait pas grand monde ici. Puis soudain il comprit, c’était l’étudiant qu’il avait un peu brusqué à l’académie, celui qui l’avait attaqué. La bête devait-elle faire demi-tour pour le faire taire ou bien devait-il continuer sa mission ? La mission avant tout, après ça il serait libre.
C’est alors qu’il capta une nouvelle odeur, familière celle-ci. Une odeur de chien, il aimait bien les chiens. De tous les animaux, c’était ceux dont il se sentait le plus proche, peut-être en raison des expériences qui avaient été pratiquées sur lui. Baissant les yeux, il découvrit à moins d’un mètre de lui une bien étrange créature qui lui tendait une sucrerie. Si son odorat lui disait que c’était un chien, alors c’en était un.
Sans doute la première personne à se montrer gentille avec lui depuis un bon moment. À se montrer gentille et à ne pas le craindre. Pourtant, parti comme il était, il risquait d’écraser la pauvre créature.

Du coin de l’œil il détecta également un mouvement. Une nouvelle attaque ? Il n’aurait pas le temps d’esquiver et l’attaque et le malheureux petit chien… une décision s’imposait. Qui devait survivre ? Qui devait mourir. En cet instant, il cogitait sec afin de prendre une décision, la bonne décision pour lui. Et il s’élança, exécutant une pirouette dans les airs et passant ainsi au-dessus de Plue. Il se trouvait simplement au mauvais endroit au mauvais moment et ne l’avait pas attaqué, la bête ne lui ferait donc aucun mal. Mais alors pourquoi avoir attaqué Shina et Ryugi un peu plus tôt ? Parce qu’ils étaient un obstacle à sa mission, voila pourquoi.

Retombant sur ses pieds griffus, il crispa ses muscles, et se prépara à encaisser l’attaque qu’il avait vu venir, mais la douleur ne vint pas. Étrange… c’est alors qu’il remarqua que Gzaltan ne l’avait pas attaqué mais c’était précipité pour récupérer le petit chien. Ainsi donc tous ne complotaient pas à sa perte ? Puis il sentit un léger choc dans son dos. Une autre attaque ? Ça n’en finirait donc jamais ? Déjà un second projectile, moins dur celui-là vint à sa rencontre. Projectile qui ne l’atteignit jamais étant donné que la bête l’avait dévié d’un coup de patte.

Qu’était-ce encore ? Qui était-ce encore ? Manifestement une petite fille. Et pourquoi donc avait-elle fit cela ? Bah, ça n’intéressait pas la bête. Tout ce qui l’intéressait, c’était qu’une nouvelle fois on l’avait attaqué et qu’il commençait à en avoir sérieusement marre que tous le prennent pour cible.
Humant une dernière fois l’air, il remarqua une odeur qu’il n’avait pas remarquée jusqu’alors, ou plutôt si mais étant donné que c’était celle qu’il traquait depuis le départ, il n’avait pas remarqué qu’elle avait gagné en intensité il y a quelques instants. Se concentrant, il tendit un long doigt décharné en direction d’un toit, toit dont on aurait pu penser qu’il avait été choisit au hasard, mais il n’en était rien. C’était de là que venait l’odeur de Jin, pire encore, il y avait celle d’un autre homme qu’il ne connaissait que trop bien. L’un de ses bourreaux, Dieu qu’il haïssait cet homme. "J’arrive… bientôt."
Jin était à présent tout proche. Pour peu qu’on le laissa tranquille cinq minutes, il pourrait terminer sa mission…

Tournant à nouveau son attention sur Yumi il parvint à articuler quelques mots. "À nous deux p’tit." Sans doute sa plus longue phrase depuis qu’il avait quitté sa cellule. Et il était amusant de se dire qu’il l’avait prononcé alors que sa férocité se trouvait à son paroxysme, juste après qu’il se soit gorgé de sang.
Puis sans plus rien ajouter, il chargea la petite. Nul doute qu’elle risquait d’avoir mal s’il l’atteignait et qu’il ne serait pas dévié de sa course par une simple chaussure. C’était une bête sauvage lancée sur sa proie et rien ne le stopperait. Essayé voir de stopper un train de marchandise, lorsqu’il fonce à pleine vitesse, d’une seule main… un exercice mortel.

(1) "La Mort est un mâle mais c’est un mâle nécessaire" est une citation de Terry Pratchett, auteur de la série "Les Annales du Disque-monde". C’était la minute publicitaire de ce post :).

[hrp bis] : vu la situation, laissez peut-être Yumi répondre la première ^^.

Avatar de l’utilisateur
Furansu Jin
Déserteur
Messages : 255
Inscription : jeu. 02 nov. 2006, 1:38
Localisation : Konoha - Seiryuu Gakuen

Re: The monster show

Message par Furansu Jin » jeu. 17 janv. 2008, 20:08

A cet instant là, Jin ressentait l'énergie qui coulait en lui. Ce flux de chakra débordant, qui n'attendait qu'à être utilisé. Jin n'avait jamais ressenti ça auparavant. Mais il sentait que tout ceci allait prendre fin, bientôt. Il savait qu'il allait bientôt faire un grand pas en avant dans le progrès, dans ses aptitudes. Cela se voyait à son regard. Il fixait Toki, encore une fois. Il ne regardait plus rien d'autre que Toki, comme dans le bâtiment. A la différence que tout à l'heure, il savait où il était. Là, son regard était focalisé sur la petite Iwaienne, encore évanouie, non loin de Ryugi. Plus rien d'autre n'avait d'importance à ses yeux. Jin en avait marre de jouer les ninjas, et un si beau cobaye ne se présentait pas deux fois dans la vie.

Jin décolla un pied du toit, et, naturellement, sans même y penser, exécuta un Henge. Il ne se contrôlait plus. Ou du moins, il laissait son envie d'expérimenter écraser tous les autres désirs. Son esprit n'avait plus qu'un objectif, et guidait son corps pour arriver à ses fins. Le chakra circulait dans le corps de Jin, en même temps que celui-ci composait les signes pour exécuter un Henge. La cible était déjà toute trouvée. Cet homme, masqué, qui cachait sa véritable identité. Cet homme, qui avait un certain pouvoir au sein de Konoha. Cet homme qui ne pouvait pas être arrêté par les simples étudiants présents ici. Cet homme à qui Yumi ne pouvait pas faire face. Cet homme qui avait empêché Jin d'enlever Yumi. Le scientifique ne voulait pas se venger, après tout, cela lui avait permis de rencontrer Toki. Non... il voulait simplement choisir une solution, parmi toutes celles qui s'offraient, qui lui permettrait d'emmener Toki. Et une fois loin, Jin n'aurait plus qu'à s'exécuter.

Il sauta de toit en toit, en prenant petit à petit le masque avec ses signes, les yeux bleus, qui semblaient pénétrer votre esprit, le kimono blanc, le pantalon noir ample, la voix déformée par le port du masque, et enfin l'allure grande et fine de Shimone Ayanami. Chaque détail était présent, du moins, de ce que Jin avait pu observer. De ses chaussures à son allure, Jin avait retenu les grandes lignes, les signes sur le masque, la ceinture de cuir, les chaussures et tout ce qu'il portait sur lui de visible. Agir comme lui aurait été difficile si Jin devait rester longtemps sur place. Cependant, sa petite mission de récupération ne consistait pas à discuter avec les personnes présentes. Son objectif était simple. Chercher Toki et l'emmener loin, si possible dans les locaux du Seiryuu.

Utilisant les techniques qu'on lui avait apprises, Jin courait assez rapidement. Son aisance naturelle lui permettait d'être davantage rapide et furtif. Il sauta et atterit sur le sol, une main appuyée à droite de la tête de Toki, l'autre main sur sa gauche, prêt à prendre la petite fille et à partir le plus vite possible. Jin était prêt. Son esprit était prêt. Son corps était prêt. Une question de Ryugi, et Jin était prêt à lui répondre brièvement. La créature le poursuivrait, Jin n'avait qu'à courir, prenant Toki sur ses épaules. L'iwaienne n'était heureusement qu'une petite fille de 9 ans, qui avait un poids raisonnable.


_________________
[HRP] J'ai supposé Kaimetsu comme étant observateur. Gomen s'il rattrape Jin ou un truc du genre, j'éditerais de suite !
Furansu Jin - Fuwa Sawaru
Déserteur & scientifique @ Konoha

Avatar de l’utilisateur
Yumi Watase
Étudiante pouikeuse.
Messages : 118
Inscription : ven. 05 janv. 2007, 13:28
Localisation : Dans un asile, dans une salle lugubre_ Je vous suiverais partout_ Maître Jin

Re: The monster show

Message par Yumi Watase » jeu. 17 janv. 2008, 21:21

(U_u quel honneur... Mais tu sais les fruits et les légumes c'est bon pour la santé =D )

Youpi l'aubergine l'avait touché.
Et comble du bonheur la bête avait marchée dans le plan : il regardait la petite fille plutôt que le garçon qui venait de récupérer le chien. La seule chose que Yumi n'avait pas prévu était le saut que le géant avait fait. Ainsi cette créature avait été suffisament gentille pour éviter de blesser une âme innocente.
Yumi soupira d'aise lorsque Gzaltan s'éloigna avec Plue. Ce qui l'inquiéta c'était le regard que lui jeta la Bête. La petite fille sentit un frisson lui glisser dans l'échine, cette créature avait-elle été humaine ?
L'enfant avait des difficultés à le savoir, elle était si grande, si bestiale et si moche.
Dire que Yumi était au centre de son regard. Ah non.
Plus maintenant, la bête avait tourné la tête vers un immeuble, plus précisement le toit. Yumi suivit des yeux le doigt pointé vers le haut. Il lui semblait voir deux silouhettes, mais cela était diffus et trop éloigné pour que la Watase puisse être sûr qu'il s'agissait de Jin et du bellâtre. Mais à bien y réfléchir le blond avait parlé d'un cobaye ayant passé entre plusieurs mains, pourrait-il être possible qu'il s'agisse de la bête ?
La jeune fille déglutit et reposa ses yeux sur la créature.

Celle-ci lui rendit son regard et prononça même une phrase.

"À nous deux p’tit."

Yumi eut un mouvement de recul.
Elle se mit en garde mais se reprit rapidement. Si elle voulait devenir un jour ninja elle devait apprendre à être courageuse. Faire face à cet ennemi était comme une sorte d'examen... Même si elle était immense, même si elle était effrayante et repoussante. Non... Yumi devait tenir tête à cette chose.
Bien sûr que l'enfant tremblait, ses jambes avaient du mal à la soutenir, elle sentait presque le sol trembler sous la course de la bête. Elle ne pourrait pas la stopper, et les seules armes qu'elle avait à disposition c'était les légumes qui traînaient à coté d'elle. Or ce n'était pas quelques tomates qui allaient stopper ce carosse lancer à pleine vitesse.
Soudain une pensée traversa son esprit : Toki. Toki était genin, elle possédait donc des armes, il fallait que Yumi arrive à s'approcher de Toki et de lui suptiliser un kunai...
Encore fallait-il échapper à la bête.
Yumi se campa sur ses jambes et sauta parmis les légumes, sous le stand, espérant que la bête ne la verra pas, ou du moins soit ralentit par la quantité de produit présente.

Une détente de la jambe droite de la jeune fille et Yumi partit en direction de l'endoit où elle avait posée Toki. La konohaienne entrevit alors la silhouette du prof par intérim qu'elle n'avait qu'eue le loisir d'entr-apercevoir au cours de l'académie. Sur l'instant elle soupira d'aise, il serait sans doute de taille face au monstre.

"Professeur !!"

Yumi s'approcha de lui mais fut interpellé par quelque chose.
Un détail, quelque chose ; un je-ne-sais-quoi qui dérangeait... Les yeux ! Ce ne sont pas les mêmes. Ils sont moins expressifs, moins pénétrant. L'étudiante entendit le fracas de la Bête derrière elle. Le temps pressait et Yumi n'avait pas le temps de réfléchir. Toki était encore évanouie, Ryugi pleurait juste à coté...
L'étudiante regarda derrière elle et courut vers la Bête. Un affrontement direct ?
Yumi s'arrêta soudain en plein milieu de sa course, se dressa droit comme un I et ouvrit la bouche en grand. Comme pour parler mais la bête était juste devant.
Le coeur de la jeune fille battait plus que la chamade, elle avait peur, très peur. Elle sentait une sueur froide coulée dans sa nuque et les mains moites.
Etait-elle folle ?
>(@)< Yumi Watase >(@)< pauvrette perdue à Konoha >(@)<

Miyajima Temple (cours de l'académie) --> La soupe était délicieuse, j'ai bien envie de leur demander la recette <3

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: The monster show

Message par Gzaltan Inuzuka » ven. 18 janv. 2008, 0:19

Gzaltan avait avec succés récupéré Plue en le sauvant d'une mort certaine par ce promeneur un peu étrange qui passait par là et ne regardait pas où il marchait . C'était un sentiment de fierté, mais également de rassurement qui le traversait à présent pour avoir réussi à récupérer son chien sans aucun bobo . Un peu de poussiére sur les vétements, une petite frayeur, mais rien de grave n'avait touché les personnes présentes sur la scêne...pourtant, il y avait une odeur de sang bien présente aux alentours . Observant attentivement le corps de son bonhomme de neige, qui malgré tout, continuait de tendre la sucette vers le géant sans se rendre compte qu'il était maintenu par quelqu'un; Gzaltan fut soulagé en voyant qu'il n'y avait aucune blessure sur le corps blanc du toutou ... le chunin, ne sentait rien de douloureux sur lui même...et savait qu'il ne s'était aucunement blessé dans son sauvetage improvisé . Mais alors...D'où provenait l'odeur ?

Tournant la tête de droite à gauche, en reniflant, le garçon remarqua que la bête s'éloignait en direction inverse de celle où elle se dirigeait ... avait-il oublié quelque chose derriére lui et était-il parti le rechercher ??? Ce fut l'interrogation que se posa l'Inuzuka dont les deux autres chiens avaient finir par le rejoindre, voir avec joie que leur camarade n'était pas blessé...et encore moins touché mentalement par le danger qu'il avait frolé . Laissant ses chiens entre eux, Gzaltan continua d'observer la bête...voyant que quelque chose n'allait pas...il sentait une tension dans l'atmosphére...le genre de tension qui, grace à l'instinct, permet aux animaux de rester sur leurs gardes et éviter certains dangers en se tenant prêt . Seulement là, le danger n'était pas tourné vers lui et ses compagnons, mais vers les personnes situées sur le chemin du promeneur qui semblait intéressé par la jeune fille...inconnue aux yeux de l'Inuzuka...peut-être l'avait-il déjà vu une fois mais ne s'en souvenait plus...la seconde personne ne lui était pas inconnue...un garçon qui pleurait...ce n'était personne d'autre que Ryugi Ida . Le chunin ne pouvait se tromper, cela ne faisait que quelques jours à peine qu'il venait de le sauver d'une bande de voyous mal intentionés .

Comprenant qu'une nouvelle fois, il ne fallait pas laisser la situation s'envenimer...Gzaltan décida d'agir...décision appuyée par le fait que le monstre semblait en vouloir terriblement à la jeune étudiante innocente, au point de la charger férocement . Qu'avait-elle bien pu faire ? Une relation amoureuse ayant mal tourné ? Pour le moment, tout le monde s'en fichait...la seule chose était importante, c'est que si personne n'intervenait, Yumi Watase subirait le sort qui avait failli être réservé à Plue précédemment . Mais cette fois, l'Inuzuka n'était pas assez proche pour contourner la créature et attraper la fille au vol .

Attrapant son Manrikigusari, le chunin coursa la bête en faisant tournoyer la lourde chaine à coté de lui...au moment où il sentit qu'il pouvait l'élancer avec assez de force, le garçon envoya l'un des extrémités du lien ferreux en avant...en direction du cou de la créature...le but était d'enrouler la chaine autour du cou, et de tirer le plus possible en sens inverse pour étrangler le monstre sous le choc, et la calmer...sans la tuer, ni la blesser ...néammoins, avec la différence de corpulence, l'Inuzuka n'était pas sur de pouvoir stopper le monstre...et ses chiens ne lui seraient pas d'un grand secours ...c'est pour cette raison que si son simple corps n'était pas assez efficace, Gzaltan serait contraint de lancer le projectile dans la peau arriére d'une des jambes du monstre pour le déséquilibrer ... C'était ça, ou finir avec de la bouillie d'étudiante toute kawai .
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: The monster show

Message par Ryugi Ida » ven. 18 janv. 2008, 19:42

Entre deux sanglots l'étudiant entendit un bruit mate juste à coté de lui, il se tourna vers ce son et vit une petite fille de 9 ans terriblement kawai mais surtout endormie, il lui sembla la reconnaître en partit, peut être l'avait-il croisé déjà une fois. Mais finalement ce n'est pas cette petite fille qui retient son attention, c'était Yumi. Il connaissait la jeune fille et l'avait recroisé pendant son cours qui n'avait prit fin quelques heures auparavant, cela semblait une éternité pour l'étudiant.
Son regard revint sur la bête qui chargeait toujours le pauvre petit bonhomme de neige, une larme coulant encore une fois sur son visage, larme qui coula jusqu'à son menton et alla s'écraser lourdement sur le sol ... au moment même ou la créature sautait pour éviter plue.
Ryugi fut stupéfait de voir ça, d'autant plus que le monstre sembla attendre un choc, mais ne rencontra rien, pas un obstacle, pas un adversaire, juste une attente soldé par de la surprise.

Les pensées de l'étudiant tournoyèrent alors brutalement dans son crane, pourquoi le monstre évitait-il plue ? Qui ce monstre devait vraiment tuer ? Un criminel qui méritait finalement son sort ?Pourquoi les avait-il attaqué lui et shina alors ?

Puis une réalité s'imposa ... c'était lui, Ryugi, qui avait attaqué le premier ... L'horreur lui fit face dans toute sa puissance, bien que cette créature n'était pas un saint, elle n'avait rien cherché pour mérité une tel agressivité ... Soudain une chaussure frappa le monstre, il regarda qui avait bien put faire un geste aussi ... surprenant ? Et constata qu'il s'agissait de Yumi qui se mettait maintenant à jeter des légumes ... et elle ne pleurait pas pour les morts.
Un lourd sentiment de honte envahis soudain l'étudiant, bien que choqué par ce qu'il venait de voir la seul chose qu'il avait fait jusque la était de crier et de pleurer, alors que cette jeune fille elle se battait, certes avec des moyens dérisoires, mais elle se battait tout de même. Prenant sur lui, le jeun Ida ravala ses larmes, et se redressa un peut. C'est alors que le monstre fit demi tours et chargea Yumi, entre temps, Gzaltant avait éloigné le pauvre petit chien étrange et Ryugi fut ravis de voir à nouveau ce Chunin, qui pour lui devenait presque un symbole de force et de gentillesse.

"Professeur !!"


Le cris avait était lancé par Yumi, L'étudiant jeta un coup d'oeil à coté de lui pour voir l'image de Shimone. Il en fut soulagé, en voyant qu'il semblait saisir la jeune fille endormis, il ne connaissait pas encore son professeur suffisamment pour voir la supercherie dans l'infâme jeux de Jin Cependant il se souvint rapidement que le monstre chargeait toujours Yumi non loin. Voyant qu'il n'était plus qu'a quelques enjambé il ne réfléchis plus un instant, répondant par instinct au danger imminent. Reprenant son entraînement sur le kinoborie il choisi de charger ses pieds en chakra, et à bloc ! Son but n'était pas de courir plus vite, de s'accrocher à une surface, mais bien de se projetait le plus fort et loin possible pour attraper Yumi et l'éloigner du monstre. Cependant un problème demeuré, l'iwayenne ainsi que le faux shimone se tenait pratiquement sur son chemins.
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
La bête
Déserteur
Messages : 9
Inscription : dim. 16 déc. 2007, 0:24

Re: The monster show

Message par La bête » dim. 20 janv. 2008, 12:57

Les rues de Konoha prenaient l’allure d’un safari. Venez voir les beaux rhinocéros ! La bête exultait de joie, il se sentait presque libre. Avec sa charge, il allait sentir le poids des corps broyés, le chant allègre des os brisés, l’odeur enivrante du sang. Il voulait se perdre dans cette odeur, atteindre l’extase longtemps interdite. Il allait le faire sous les yeux de son geôlier, le plaisir n’en était que plus grand. * Regarde ce dont je suis capable. Goutte ma force et ma colère. Ton tour viendra un jour. Je m’en fait la promesse.* Ses pas lourds résonnaient en ralentit à ses oreilles. Ses narines se dilataient pour recueillir le précieux parfum de la peur. La rue s’obscurcissait pour se concentrer en un point unique : Yumi. Frêle jeune fille adorable. Dieu qu’il en avait tordue des comme ça. Pliées en deux, les viscères répandus.
La petite essaya de se cacher dans un tas de légumes. L’action le fit presque rire. * Tu cherches quoi comme ça ?* D’un coup de patte, il envoya valser le stand. Les légumes formaient un joli feu d’artifice. La bête prit quelques secondes pour analyser la situation : La fille avait elle suivit la trajectoire de l’étalage ? Snif, Snif. Cible repérée. Elle avait rejoint un groupe de jeune gens, ainsi qu’un mec bizarre avec un masque et une odeur familière. Deux cibles pour le prix d’une ? Jin ! Ce misérable avait du effectuer un Henge. L’apparence ne saurait le tromper. C’était son homme.

"Professeur !!" * Mouha ha ha ha Si tu savais qui c’était ton professeur chéri… J’arrive !* La bête n’avait jamais comprit les femmes, et encore moins les petites filles. Quand il vit Yumi se présenter face à lui, offrir ainsi son corps à sa charge, il interpréta ceci pour un acte divin. La providence était avec lui. Elle lui donnait ce qu’on lui avait privé pendant des années. Le meurtre était sa drogue. Sans elle, c’était la déprime. Comment avait il pu douter de ses capacités ? Avec cet acte, il redeviendrait lui-même. L’homme qui avait fait craindre toute une région. Le démon aux milles pouvoirs. Il pourrait alors réduire son geôlier au silence.

Soudain, il sentit les maillons froids d’une chaîne lui mordre le cou. Elle s’enroulait tel un serpent sournois à la base de sa tête. Un pas de plus, il pourrait avoir la nuque brisée. Pas question de s’arrêter pour autant. Son cadeau lui tendait les bras. Et Jin commençait à s’enfuir avec une jeune fille sur les épaules. Réflexe, il agrippa la chaîne d’une main et tira droit devant lui, poussant un cri bestial. D’un rapide clin d’œil, il vit Ryugi bondir sur sa proie. Suffisait de lui couper la course. Il dirigea la chaîne vers les étudiants, au bout, il y avait Gzaltan, entraîné par sa force. Vive douleur. Un projectile l’avait touché au genou. L’impact le mit à terre. Jin partait au loin…
Méthodiquement, la bête chercha à se défaire de l’emprise de la chaîne.

[Alors, Jin s’enfuit dans la rue avec Toki sous l’apparence de Shimone.
Gzaltan, Ryugi, Yumi, vous êtes tous les trois ensembles. Ryugi et Yumi, vous vous êtes prit un coup de Gzaltan de plein fouet. On peut imaginer qu’il ai cherché à atténuer le choc, mais quand même. Votre tête tourne et vous avez mal au dos. Rien de cassé pourtant.
Gzaltan, on peut penser que tes capacités de Chunin t’ont permis de te rattraper sur tes jambes.

Vous entrez en mode combat, aussi vous avez le droit aux subtiles. Enjoy ! ]

Avatar de l’utilisateur
Yumi Watase
Étudiante pouikeuse.
Messages : 118
Inscription : ven. 05 janv. 2007, 13:28
Localisation : Dans un asile, dans une salle lugubre_ Je vous suiverais partout_ Maître Jin

Re: The monster show

Message par Yumi Watase » dim. 20 janv. 2008, 15:16

S'opposer.

Le bête voulait Yumi, parce que celle-ci l'avait attaqué. Mais Yumi s'était enfuit auprès de Toki et de Ryugi.
Elle les avaient exposé à un danger qu'elle aurait pu éviter si elle avait été plus intelligente et ne serait pas enfuie auprès d'eux. L'étudiante se sentait stupide et avait honte. Cela se voyait sur ses joues pourpres.
Qu'espérait-elle à se mettre ainsi en travers de la route du monstre ? Un miracle ?
Yumi espérait surtout que l'animal serait déstabiliser par une proie qui soudain se retournait pour faire face. Mais c'était idyllique : la bête continuait de courir.
Yumi y serait certainement passée si une chaîne n'était pas venue la sauvée. Le garçon qui avait sauvé le petit chien venait de lancer cette chaîne qui faisait partit d'un Manrikigusari. L'étudiante sourit un instant, soulagée de voir qu'elle n'était pas seule face à ce monstre.

Mais ce n'était pas suffisant, face à ce géant le jeune garçon au Manrikigusari ne faisait pas le poids. Et Ryugi qui saisissait Yumi à ce moment-là. Tout s'enchaîna très vite. Alors que Ryugi et elle se trouvait encore en face d'elle, la bête tira la chaîne et lança le pauvre genin sur les étudiants.
Yumi sentit le poids du corps de Gzaltan être projeté sur elle. Sa nuque se plia sous la projection, Yumi sentit ses muscles se tendre à leur maximum. elle aurait voulut crier mais déjà le contact dur et douloureux du sol se faisait sentir dans le bas de son dos.
C'était donc ça se battre ? Être ninja ? C'était douloureux... Vivement qu'elle apprenne à soigner.
L'étudiante se redressa difficilement en maintenant sa nuque avec une main. Elle regarda Ryugi qui semblait dans le même état qu'elle. Le garçon au Manrikigusari lui semblait se porter un peu mieux.
Yumi se releva et regarda autour d'elle : la bête tentait de se défaire de la chaîne en ayant un genoux à terre.
Si on faisait un récapitulatif l'avantage était largement à la bête. Yumi et Ryugi étaient sans arme et presque aucune technique à leur disposition, si ce n'est le kinobori pour Ryugi. Le jeune garçon semblait plus aguerrit mais il était seul. La bête, elle, possédait la force, la taille et la sauvagerie en plus.
Yumi eut soudain un déclic et se retourna : Shimone-sensei.
La jeune fille s'attendait à voir le chunin pret à en découdre et à protéger ses étudiant mais non. Yumi le voyait au loin s'enfuir avec Toki sur le dos. Certes Toki était toujours évanouie et avait sans doute besoin de soin mais...

L'étudiante leva les bras et mis ses mains en porte-voix :

"SHIMONE-SENSEI !!!"

Yumi repensa alors à la raison pour laquelle elle avait commencer à courir en direction de Toki et de Ryugi lors de la charge de la Bête : elle voulait prendre des kunais à la petite fille. Le professeur allait certainement poser l'enfant et retourner auprès d'eux pour les aider... Mais Yumi et Ryugi avaient besoin de ces armes. Elle se tourna alors vers le jeune garçon au Manrikigusari.

"Je vais chercher des armes pour moi et Ryugi."

Yumi commença alors à courir en direction du chunin masqué qui entre temps s'était retourné.
L'étudiante, lorsqu'elle courait, ressentait une vive douleur au niveau de la nuque, certainement qu'elle avait du faire un faux mouvement lors de l'atterissage forcé de Gzaltan.
Yumi releva la tête, s'attendant à trouver un chunin masqué courant vers elle mais non : celui-ci, au contraire, semblait courir plus vite maintenant. Pourtant il s'était retourné et avait même vu l'étudiante lui courir après...
Un lien se fit alors dans l'esprit observateur de la Watase : Jin, se félons n'avait presque jamais quitté Toki du regard lors de l'entretient au Seiyruu. Et le henge était une technique qu'il avait déjà utiliser pour tromper Aoki-sensei. Yumi était colérique, il avait osé la trompée à nouveau, et en plus il s'en prenait à Toki cette fois. Bon, il y avait une chance sur mille pour que tel soit le cas... Si ça se trouve elle faisait fausse route. Mais une chance, même sur mille... C'est une chance.
Yumi se retourna un instant, les garçons étaient toujours face à la bête. Que fallait-il faire ?
Laisser Jin se sauver avec Toki ? Laisser les garçons seuls avec la Bête ? Un chois devait se faire... Mais lequel ?

Yumi ferma les yeux et souffla une prière : elle ne pouvait pas se résoudre à laisser Toki seule avec ce tordu. En plus c'est pas comme si les garçon était perdut en plein milieu du désert. En pleine ville comme maintenant, des ninjas plus expérimentés entendrons certainement le grabuge...

*Pardonnez-moi*

Et Yumi commença alors à poursuivre Jin, comme avant, mais sans Toki à ses cotés, et sans ses lapins.
>(@)< Yumi Watase >(@)< pauvrette perdue à Konoha >(@)<

Miyajima Temple (cours de l'académie) --> La soupe était délicieuse, j'ai bien envie de leur demander la recette <3

Avatar de l’utilisateur
Furansu Jin
Déserteur
Messages : 255
Inscription : jeu. 02 nov. 2006, 1:38
Localisation : Konoha - Seiryuu Gakuen

Re: The monster show

Message par Furansu Jin » dim. 20 janv. 2008, 15:52

Lorsqu'il avait pris Toki, il avait libéré son esprit, et tout était redevenu clair autour de lui.

Jin courait, Toki sur les épaules, dans la direction opposée à celle d'où il était venu. Il s'éloignait de ce fait du combat et de Kaimetsu. Il était enfin seul, avec son cobaye. Il lui fallait maintenant trouver un endroit où pratiquer son opération sans qu'il puisse être dérangé. Un sourire pouvait se dessiner sur son visage. Un tel sourire était rare chez Jin. C'était la satisfaction de pouvoir étudier un phénomène différent de ce qu'il avait étudié jusque là.

Mais la joie ne dura pas très longtemps. Jin entendit une personne crier. Il ne se retourna pas dans l'instant, mais la curiosité le poussa à tourner la tête un instant. Le scientifique avait pensé être tranquille sous l'apparence du chuunin, mais visiblement, il avait eu tort. Sa couverture ne lui permettait pas de pouvoir rester seul très longtemps. Il lui fallait une nouvelle couverture. Jin pressa le pas, pour tenter de semer Yumi. Après tout, il était largement plus rapide que Yumi, même avec Toki sur le dos. La semer n'aurait pas été très difficile.

Jin distançait Yumi, petit à petit. Mais la petite étudiante était tenace. Elle ne lâchait pas l'affaire. Elle se doutait qu'il se passait quelque chose. Jin n'était pas du genre fuyard, mais quand il pouvait évite run combat il le faisait. Et c'était le cas. Pourquoi se battre alors que la semer était d'autant plus facile ?

Jin décida alors de prendre l'apparence d'un marchand. Il pourrait ainsi changer de couverture et déguiser Toki par la même. Mais s'il faisait ça dans le champ de vision de Yumi, cela ne servirait à rien. Même si elle était loin, elle pouvait toujours s'apercevoir de la supercherie. Jin regardait en arrière, pour voir où la jeune fille se trouvait exactement. Le timing était bon. La ruelle continuait sur la droite, Jin pourrait y changer d'apparence, Yumi n'y verrait rien.

Jin tourna à droite, suivant la ruelle. Il s'arrêta et se pencha en avant pour laisser Toki reposer sur son épaule, et ainsi libérer ses mains. Il les joignit pour former le sceau nécessaire au Henge. Jin visualisa un marchand, assez vieux, en tenue délabrée, portant un grand sac blanc. Il déguisait Toki en ce vieux sac. Heureusement que la petite était encore inanimée. Cela ne trahirait pas son déguisement. Il espérait aussi que la petite ne se réveillerait pas tout de suite. Qu'elle attendrait sagement d'être sous sédatifs.

Jin s'empressa d'exécuter le henge pour reprendre sa route. Le scientifique releva la tête et resta cloué sur place. Devant lui se dressait un grand mur, qui bloquait le passage. C'était une impasse. Jin fut pris au dépourvu. Il hésitait sur ce qu'il devait faire. S'il revenait en arrière, Yumi se douterait de quelque chose, surtout dans un coin aussi isolé de Konoha. S'il escaladait le mur, il ne pourrait pas emporter Toki, à cause de son poids.

Jin était coincé. Le combat était inévitable. Il relâcha son henge, posa Toki sur le côté, et prit soin de ramasser les kunais de la petite. Jin fixait le coin de la ruelle. Jin préparait ses kunais.

[Action 1] Dès que Yumi apparaitrait, Jin lui lancerait un kunai au niveau du ventre et deux autres au niveau des jambes.

[Action 2] Profitant de la surprise, il espèrerait pouvoir s'approcher rapidement d'elle, lui tenir la tête pour éviter qu'elle ne bouge et lui planter un kunai dans la moëlle épinière, la privant ainsi de ses fonctions motrices.



_________________
[HRP] Jin entre en mode combat aussi
Furansu Jin - Fuwa Sawaru
Déserteur & scientifique @ Konoha

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: The monster show

Message par Gzaltan Inuzuka » dim. 20 janv. 2008, 20:05

"Euh...ah...AAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!"

Quelle force dévastatrice ... bien que son étreinte au cou avec la chaine avait fonctionné, celle-ci n'avait point diminué la rage du monstre qui, dans son engouement, tira la chaine également dans sa direction . Entre la bête et l'Inuzuka, la partie de tir à la corde était déséquilibrée, le garçon fut projeté vers l'avant sans qu'il n'ait pu dire "ouf" . Ses pieds ne touchant plus le sol, il lui fallait attendre d'être ainsi happé vers l'avant pour se rétablir . La tête de la bête s'approchait à grande vitesse...le temps de lancer un shuriken dans la jambe gauche comme prévu en cas de complications, et voila que le chunin fut propulsé vers les deux étudiants qui se trouvaient sur le chemin du monstre . Le choc fut rude...et Gzaltan, bien qu'ayant réussi à se rétablir sur pieds assez facilement, aurait préféré ne pas avoir deux étudiants comme matelas d'atterissage . Le coup avait dut leur faire plus de douleur que de peur . Cependant, il n'y avait pas le temps de s'occuper des blessés, de les consoler, de les relever...le garçon sentait la chaine qu'il n'avait pas laché se tendre et se détendre . Il tenait le monstre sous son emprise, mais celui-là n'était pas d'accord et tentait tant bien que mal de se libérer . S'il retirait sur les maillons, cela deviendrait dangereux vu la différence de force pure des deux adversaires .

"Je vais chercher des armes pour moi et Ryugi."

Prononça la jeune fille qui s'éloignait ...le choc qu'elle avait reçu semblait ne pas l'avoir hors d'état de nuire...et cela rassura Gzaltan qu'elle s'en aille...n'ayant pas à prendre le risque qu'elle se fasse blesser d'avantage . Cependant :

"Cacamaru !!! Ta mission est d'aller avec la jeune fille et de la surveiller ! S'il se passe quelque chose, fais en sorte que celle-ci reçoive les soins adéquats en allant chercher de l'aide à l'académie auprés d'un professeur !!! Si elle est en danger, fais en sorte de l'aider sans de mettre en danger ...et si elle s'éloigne de trop, suis là, regarde où elle se rend, et appele de l'aide comme je t'ai expliqué !!!"

Retenant la chaine tant bien que mal, le maitre avait donné les ordres à son chien légérement resté à l'écart qui décida de faire un petit détour pour ne pas passer juste à coté du monstre . Néammoins, avec ses petites baskets, il ne prendrait pas trop de temps à rattraper la petite étudiante en se servant habilement de son odorat . Gzaltan préférait garder Kisuke avec lui en cas de difficulté, quand à Plue, il lui servirait peut-être au cas où il devrait faire passer un message . A présent, il devait réfléchir à un moyen de calmer cette grosse bébéte . Tout en gardant un oeil sur son adversaire, il regarda la seconde personne qi avait reçu sa personne en plein ventricule...la coïncidence était trés forte...Ryugi Ida, la personne qu'il avait secouru la veille ...à croire qu'il avait le don pour se mettre dans des situations compliquées .

"Bon, Ryugi, ce monstre semble être un trés gros morceau pour toi...donc le mieux que tu puisses faire, c'est de t'éloigner et d'appeler des renforts...je ne sais pas si je pourrai m'occuper de cette personne tout seul ."

Ces mots dits, le garçon relacha la chaine qu'il ne pouvait plus tenir sans être contraint d'avancer . La sensation qu'il éprouva à ce moment là fut celle de quelqu'un à qui l'on venait de retirer un poids . A présent, il pouvait se mettre en position de combat, un combat pour neutraliser, ou retenir ce monstre le temps qu'il fallait afin que le danger ne se calme .

*Avec la force qu'il a, je doute qu'un Kamaitachi n'ait grand effet mis à part lui infliger quelques coupures...de plus, je ne peux pas tuer un simple habitant surexité...néammoins, si je ne le met pas KO...il risque de finir par tuer quelqu'un ...hum*

Action 1 : Sortant trois shurikens et un kunai de sa besace, le garçon envoya les shurikens en direction de la jambe encore intact du monstre (toujours accroupi à cause de la douleur sauf s'il se reléve rapidement) . Jaugeant qu'il était sensible aux objets coupants, le garçon estima que l'immobiliser était la meilleure des choses à faire pour un premier temps .

Action 2 : Son kunaï à la main, l'Inuzuka courut vers la bête, sur le coté où les shurikens furent lancés...son but était simple, se faufiler derriére la créature pour mieux l'attaquer...non pas comme un lache, mais comme un shinobi ^^ !!! Son Kunaï étant présent simplement pour se défendre si le monstre était encore capable de s'en prendre à lui...dans sa course, si le monstre l'attaquait, il se prendrait l'arme dans le pied droit afin de le détourner un moment de son attaque...bien entendu, s'il était ignoré et que la bête s'en prenait à Ryugi, Gzaltan estima qu'il valait mieux envoyer l'arme dans la jambe pendant la course du monstre pour à nouveau l'immobiliser .

Hrp :La suite des actions, en secrêtes ^^ !!!
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Yumi Watase
Étudiante pouikeuse.
Messages : 118
Inscription : ven. 05 janv. 2007, 13:28
Localisation : Dans un asile, dans une salle lugubre_ Je vous suiverais partout_ Maître Jin

Re: The monster show

Message par Yumi Watase » mar. 22 janv. 2008, 22:58

Il était devant.

Il la semait peu à peu, Yumi donnait pourtant le maximum de ses jambes.
Elle ne pouvait pas faire mieux, elle n'était qu'une enfant. Mais Toki était encore plus jeune, Yumi devait le rattraper, elle devait la sortir de là, elle avait encore trop de temps devant elle.
Pour la énième fois Yumi donna un sursaut à ses mollets et parcourut ainsi un peu plus de distance un peu plus vite que d'habitude. Ca ne lui permettait pas de rattraper Jin mais au moins de ne pas le perdre de vue.
D'ailleurs était-ce réellement Jin ? Le fait qu'il s'enfuit à l'appel de l'étudiante avait mis celle-ci en doute. Mais elle n'était sûr de rien, le fait qu'un chunin ne réponde pas à l'appel de détresse d'un étudiant en danger était tout de même très étrange. Trop étrange pour la jeune Watase, qui avait un sens de l'observation très développé. D'ailleurs, ça avait été très rapide et très discret mais...
Les yeux du chunin était trop froid, comme ceux d'un décoloré qu'elle n'aimait pas du tout.

Maintenant qu'elle courait à pleine vitesse elle se rendait compte d'une faiblesse de son corps : la non-endurance. Ses régimes à répétition ne lui donnait pas assez d'énergie à la fillette pour tenir un effort intense très longtemps. Yumi regrettait de ne pas avoir plus manger ce matin-là.
Elle sentait ses jambes avoir de plus en plus de mal à tenir et à s'élancer à la poursuite du chunin masqué. Sa nuque la faisait souffrir depuis le choc du jeune garçon aux chiens, Ryugi aussi avait du avoir mal. Et maintenant qu'elle courait sans l'énergie nécessaire elle sentait sa vision se troublée parfois et devenir noir.

Le voila qui tournait une ruelle...
Yumi ne connaissait pas les rues de Konoha par coeur mais il lui semblait bien que cette ruelle était une impasse. Yumi courut et bifurqua soudainement sur la droite pour se retrouver devant une tête decoloré qu'elle conaissait : Jin.
alors elle avait bien eut raison, c'était un nouveau henge. Le fourbe.
Elle sentit soudain une vive douleur au ventre suivit d'une autre douleur tout aussi vive aux jambes. Yumi se plia en deux en mettant les mains au niveau du ventre, elle sentit un liquide se qui eut l'effet de l'inquièter. Elle vit un kunai dans son ventre, entre ses doigts et deux autres dans ses jambes.
Il l'avait attaqué : il lui en voulait réellement.
Yumi releva la tête et regarda Jin, mais ne vit que la petite Toki, posée à même le sol, toujours évanouie.
Elle sentit pourtant la chaleur d'une main humaine sur son front. Elle sentit aussi une piqure dans sa nuque mais le reste... Plus rien.

Ses bras lâchèrent, ses jambes plièrent sous le poids de la jeune fille, elle ne sentit plus rien, même pas l'effet de sa chute sur le sol. Que lui arrivait-il ?

action 1 = Yumi a un trou dans le ventre, et un dans chaque jambes.
action 2 = Yumi ne peut plus bouger, elle tombe par terre les jambes pliées.
>(@)< Yumi Watase >(@)< pauvrette perdue à Konoha >(@)<

Miyajima Temple (cours de l'académie) --> La soupe était délicieuse, j'ai bien envie de leur demander la recette <3

Répondre

Revenir à « Centre - Ville de Konohagakure no Sato »