Nahako Naho.

Présentez votre personnage...
Nahako Naho
Etudiant(e)
Messages : 19
Inscription : sam. 20 janv. 2007, 16:12

Message par Nahako Naho » sam. 20 janv. 2007, 16:32

Image

Nom : Nahako.
Prénom : Naho.
Âge : 18 ans.
Sexe : Féminin.
Village déserté : Konohagakure no Sato du pays Hi no Kuni.
Nindô : .La soif du pouvoir / Le pouvoir, tu détiens.
Description physique :
Naho mesure 1 mètre 80 et du haut de ses 18 ans, sa corpulence correspond à la norme générale du poids en fonction de l’âge. Pour être honnête, elle n’est pas si moche que ça. Sur son visage se dessinent deux yeux rouge bordeaux que l’on pourrait nuancer avec du noir. Un nez, et une fine bouche. Son visage porte notamment un regard mystérieux accompagné d’un léger sourire. Ses cheveux sont longs et elles ne portent pas de boucles d’oreilles –cela pourrait la gêner ses mouvements-. Comme toutes femmes, elle aussi a des formes, concernant sa poitrine, une seule indication, 90c. Niveau vestimentaire, elle porte souvent une veste rouge foncée et pour ce qui est du bas un short moulant noir qui laisse paraître ses belles formes. Bien évidemment elle porte une paire de bottines façon ninja ( si vous voyez pas demandez-moi une image ).

Description morale :
Absorbée par la folie, Naho compatie avec ceux qu’elle juge comme « amis ». Elle sait prendre des responsabilités et une décision qui la favorise quand un choix s’offre à elle. Elle sait mentir si besoin est, et être honnête envers ses amis. Naho paraît mystérieuse à première vue et lorsqu’elle entre en colère, elle devient alors incontrôlable et la peur qu’elle éprouve s’en va. Elle est prête à mettre sa vie en danger pour l’acquisition du pouvoir. Elle tolère la plaisanterie même si elle y attache peu d’importance et ne tolère pas qu’on l’exploite comme un objet ou un esclave. La soif du pouvoir ,le sentiment du courage et celui de la haine intense sont présent en elle et font surface dans des situations difficiles. En revanche, il y a fort longtemps qu’elle n’éprouve plus le sentiment d’amour. Naho ne relâche jamais ses efforts, que ce soit pour n’importe quoi. Contrairement à tout les « méchants » tels qu’on les connait, elle n’a pas l’habitude de rabaisser ses adversaires. Effectivement Naho sait aussi prendre un temps de réflexion avant de passer à l’acte, rien de plus important en mission.
Histoire :
-Ce fut une période de guerre. Des pactes de non-agressions furent signés, jusqu’à être brûlés le lendemain. On ne pouvait jamais prévoir la durée d’une alliance entre deux clans. Le sang coulait à flots que ce soit de jour ou de nuit. Les déserteurs devinrent de plus en plus nombreux, et se sont rejoints dans un coin neutre, formants à leur tour un village. Le village des déserteurs, Shinobi Kuran. La paix semblait régner dans le village malgré quelques ambiguës entre certains villageois.-
Naho. C’est ainsi que s’appelle celle qui est née un soir d’été dans l’hôpital de Konoha et qui fera l’objet d’étude avant d’être acceptée dans une académie regroupant les déserteurs. Il y a déjà 18 ans de cela qu’elle est née et je me dois de vous rappeler son passé qui influera bien évidemment sur son avenir.


. : I°/ Prélude :.


« Et bien la voilà, c’est une fille, toutes mes félicitations ! »s’exprima à voix haute le médecin qui se chargea de faire sortir le nouveau-né.

-Merci, énormément. Elle est si belle.

* Dommage que son père ne soit pas là. *

-Mais, votre mari, comment se fait-il qu’il…

-Il, il est en mission, vous savez…

-Je vois, inutile de m’en dire plus. Elle s’appelle comment ?

-Naho, oui, Nahako Naho !

…Comme tous les jours, les rayons du soleil brillaient de milles feu sur le village de Konoha. L’habitat de la jeune Naho –qui venait tout juste d’avoir 5 ans- était implantée sur une petite parcelle de terrain campagnard, face à une rivière surmontée d’un petit pont. A l’abri de tout bruits, hors mis celui du chant des oiseaux, elle avait pour habitude à cet âge là de s’échapper de la maison pour aller jusqu’au bord de cette rivière. Le quotidien ne se faisait pas difficile chez elle. Sa mère travaillait les besoins de la famille et son père n’était jamais là. A vrai dire, celui-ci faisait partit d’un groupe de ninja et était au service de l’Hokage.

Des médecins rendaient souvent visite à sa mère, qui parfois se piquait des crises de nerfs sans aucune raison. Ceux-ci en avaient déduit une seule cause, celle de la naissance. Comment une naissance a pu déclencher un tel symptôme ? Le niveau actuel de la médecine ne permettait pas encore d’y remédier. En tout cas, sa fille était encore trop jeune pour être mis au courant. Pour le peu qu’elle vît son père, il était toujours en train de s’entraîner au bord de la rivière. Tellement était-il occupé qu’il ne lui répondait jamais lorsqu’elle tentait d’aborder une conversation. Naho commençait à perdre son amour pour lui. Quelques fois, Naho observait sa mère en secret. Celle-ci se coupait les cheveux et s’entaillait les veines. Naho ne pouvait s’empêcher de pleurer dès qu’elle vît le premier jet de sang jaillir du bras de sa mère. Ce que j’ai oublié de mentionner aussi, c’est que la famille Nahako possédait une sorte de grange à côté de leur habitation. Des porcs étaient élevés par sa mère et elle prenait plaisir à les abattre. Lorsque Naho atteignit ses 6 ans, sa mère décida qu’elle était en âge d’apprendre comment abattre les porcs, pensa-t-elle aussi que ca l’occuperait un peu. Naho pleurait à chaque fois que sa mère l’obligeait à en tuer. Elle portait dans ses bras pleins de sang les morceaux de cadavre du cochon abattu à sa mère pour qu’elle le cuisine. Plus Naho grandissait et plus elle découvrait l’étrange caractère de sa mère.

Celle-ci avait quelques connaissances de Konoha, qui vinrent de moins en moins lui rendre visite. Des rumeurs se faisaient concernant sa mère. Jusqu’à ce que plus personne ne leur rendit visite. Encore trop jeune pour comprendre, elle ne se soucia guère de son avenir. Elle portait son temps libre à l’étude du village en lisant des livres appartenant à son père. Discrètement le soir lorsque sa mère dormait, Naho en profitait pour fuguer. Elle aimait bien se réfugier le haut d’une colline, contempler la lueur éclatante de la lune et le reflet du ciel dans une rivière qui continuait son cour. Malgré sa jeunesse, elle trouva toujours le chemin pour rentrer chez elle.
. : II°/ La Folie maternelle. :.
Avec le temps, le caractère de Naho se forgea et elle comprit petit à petit que sa mère n’était pas comme les autres. En revanche, elle pût entre temps forger une bonne relation avec son père, qui commençait à lui enseigner deux-trois mouvements de taijutsu, notion dont elle n’avait pas encore apprit la définition, et qu’elle comparaît ça à une sorte de danse. De plus en plus curieuse, elle apprît aussi que sa mère fréquentait des hommes, ce qui la choqua énormément quand différents hommes prenaient part du repas du soir. Ivres qu’ils n’en pouvaient plus, ils ne se génèrent pas à la tripoter devant sa fille. Une certaine nervosité commençait à se former lorsqu’ils agissaient ainsi et elle se ruait sur eux pour leur mettre des « gifles ». Mais ce qui l’a choqua le plus était que sa mère protégeait l’homme qui l’a touchait. Du moindre, elle ne comprenait pas du tout sa réaction.

Avec l’âge, elle prit l’habitude d’abattre les cochons et de faire la cuisine avec. Sa mère pendant ce temps partait sans dire ou elle allait, jusqu’au jour ou elle rentra pleine de sang. Les premiers soupçons firent surface dans la tête de Naho.

*Hier, elle était avec lui... aujourd’hui, elle a sûrement du aller le voir. Mais, qu’est-ce qu’il s’est passé ?*

« Qu’est-ce que tu as fait, MAMAN ?! »

-Je.. j’en ai finit avec lui, AHAHAHAHAHAHAHAHA…

Naho ne comprit pas sa réaction et elle se soucia du pire. Elle l’a tué. Son premier réflexe fut celui d’appeler des secours, en vain lorsque sa mère s’interposa entre elle et la sortie.

-Ou tu va ma petite, tu restes là !

Hurla-t-elle laissant sa main partir se coller sur la joue de sa fille.

SLASH !

Naho, allongée à terre, se demanda comment devait-elle réagir dans une situation pareille.

« Pa..pa.. »

Ce fut bien la première fois qu’elle employa ce mot et il tomba à pic car a ce moment-là la porte s’ouvrit. Son père était de retour. Naho tenta de se relever sous l’épuisement, mais son père était déjà face à sa mère.

SLASH !

Une autre gifle était partie, il l’avait giflé, et il avait eût raison de le faire.

« Qu’espérais-tu ? Que je ne revienne pas ? Je l’ai vu, il m’a tout dit, tu me trompes ! »

Il tenta de s’enfuir, puis elle apparût devant lui, visage baissé, la joue rouge marquée par la gifle. Elle avait en main un couteau, qu’elle enfonça sans hésitation dans la poitrine de son mari, dont le corps tomba instantanément à terre à côté de Naho. Le sang coulait jusqu’à former une flaque, après qu’il s’adressa à Naho :

« Enfuis-toi maintenant, ma fille, c’est ta seule chance… »

-PAPAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !cria-t-elle sans verser une larme, les poings serrés.

-C’est ton tour, ma fille !

Cracha sa mère, les vêtements tachés après l’éclaboussement du sang de l’attaque précédente portée à son mari. Dans l’élan, Naho réussit avec chance à esquiver son coup, sa mère trébucha sur le corps de son mari. Les battements de cœur de Naho se firent de plus en plus accélérés. Sa mère pivota et prît la marmite bouillante derrière elle. Elle tenta de la verser sur Naho, mais elle s’écroula et la versa sur elle-même ainsi que sur le cadavre de son mari. L’intérieur était si chaud que le bois qui faisait office de sol de la maison commença à prendre feu. Le cadavre de son mari s’en suivit, et une partie de son corps avec. Naho se releva en vitesse et sortit de la maison, prenant les pieds à son cou. Les cris de douleurs de sa mère se propagèrent dehors, celle-ci tentant tout de même de poursuivre Naho.

Tout le village de Konoha fut alarmé par l’arrivée de cette folle meurtrière et les gardes se mirent à exécution, abattant leur cible sous l’autorisation de l’Hokage encore éveillé. Naho fut soulagé et elle fut directement dirigée vers la clinique pour une analyse de soins rapides. Elle n’avait pas été touchée, c’était le plus important. Mais ce dont elle hérita fut bien plus grave qu’une petite brûlure. Naho ne savait plus ce qu’elle faisait, le moindre objet qu’elle trouva elle le balança sur les médecins, et elle ne cessa pas de les « taper » avant qu’on ne la pique d’un calmant.

. : III°/ L’hérédité. :.
Le lendemain, Naho se réveilla dans un appartement totalement vide. Rien n'avait été enmenagé. Elle venait d’avoir 16 ans. Super cadeau d'anniversaire. Elle se réveilla en sursaut après ce terrible cauchemar et elle transpirait de toute sa sueur.

*Mais, ou je suis ?*se questionna-t-elle regardant à droite et à gauche.

Lorsqu’elle se dirigea vers la cuisine, elle put remarquer un mot déposé récemment sur la table.
Naho,

Nous sommes désolés, ta mère est morte hier. Nous avons dû l’abattre, il semblerait qu’elle soit devenue totalement folle et qu’elle n’a pas pu supporter nos soins. Son enterrement sera fait cet après-midi. Pour ce qui est de votre demeure, elle est actuellement en ruine, c’est pourquoi nous te dédomageons avec cet appartement en espérant que ca puisse compenser tes pertes. Je suis vraiment désolé pour ton père. Par contre, avec le temps, je voudrais que tu viennes me faire part de ce qui s’est produit. Tu es qualifié comme suspecte et dangereuse, tâche de faire attention.

L’Hokage.
Avec déception, elle déchira la lettre avant de la balancer par terre.

Naho trouva tout de même un travail pour se payer de quoi vivre. Avec le temps, elle s’accomoda à cette vie déplorable et elle réussit malgré tout à faire deux-trois connaissances. Elle allait souvent se promener dans le village mais les gens s’écartaient de son chemin avec un regard d’effroi. Elle ne se sentait pas gêner et elle ne souriait pas avec tous ces chuchotements…

« T’a vu, c’est elle. »

-Ouais, elle est folle.

-Viens, on s’en va.

Chaque nuit, elle arpentait le toit de son immeuble et comme elle était totalement dépendante, profita pour faire quelques fugues. Elle aimait se promener dans la sombre forêt qui entourait le village. Naho n’était pas à l’abri du danger et elle commençait à apprécier la prise de risques.

Tout ce qui devait lui être remis selon les règles de l'héritage était brûlé. Seul l'Hokage put lui confier la liste des personnes que son père fréquentait souvent hors mission. Parmis elles, une sembla bien mystérieuse. Il était écrit sur cette liste que lui aussi était devenu fou et avait déserté le village. Par simple curiosité elle demanda sa localisation et on lui répondît assez loin de Konoha, près d'un village inconnu. Son instinct lui dit que son père devait bien le connaître. Naho porta des recherches avancées dans la grande bibliothèque du village et trouva la localisation exacte de son habitat. Son nom n'était pas donné mais il y avait son portrait. Discrètement elle arracha la page et la blotit dans sa poche. Le soir même Naho n'hésita pas à s'élancer à sa poursuite. Elle traversait la forêt, à la recherche d'un grand cabanon marron implanté à côté d'une rivière au nord. D'arbre en arbres elle avança à son rythme, lorsque soudainement quelque chose l'intrigua. C'était le son de l'eau. Elle s'en approcha très lentement par précaution. La forme d’un homme se dessina dans la nuit, un bruit de bois se scindant en deux retentissait de plus en plus. Puis soudainement…

« Tu es donc venue. Naho, je me trompe ?

Il avait découvert sa présence. Sortant de l’ombre, elle acquiesça :

-Oui, c’est moi. Comment me connaissez-vous … ?

L’homme était grand de taille malgré les jeunes rides apparentes sur son visage. Il lui restait tout de même ses cheveux, sous ceux-ci étaient cachés des yeux aussi bleu que le ciel en pleine journée d’été. Il portait de simples vêtements marron, tâchés et troués un peu de partout. Il était habillé dans sa tenue de travail.

-Kyoko, appelle-moi Kyo. Je suis un ancien ami de ton père tu dois t’en douter. Il m’a dit à tout grand hasard si tu venais à moi, il serais de mon rôle de te protéger si un problème surviendrait.

* Comment papa a-t-il pu prévoir ? *

-Tu n’a pas l’air très enchantée.

-Non, c’est juste que je me demande comment papa a-t-il pu prévoir mon arrivée ici..

- Suis-moi, on en discute devant la cheminée, il fait bien trop frais ici. »

Ils rentrèrent dans le grand cabanon et au seuil de la porte Naho s’étonna de l’ampleur de celui-ci.

* Ehh... cette maison est plus bien grande qu’il ne l’était décrit. *

Ils s’assirent tous deux près de la cheminée sur deux chaises de bois.

« Je suis désolé pour ton père. C’était vraiment un brave homme. Tu sais, il me dit qu’il ne te voyait pas souvent et que pour le peu qu’il te voyait il essayait de faire de son mieux pour te connaître mieux que lui. Il me confia aussi qu’il n’était pas bon en métier de père, il te regretta légèrement à ta naissance mais il sut trouver la force de t’éduquer on dirait.

-Pour le peu que je le vis il ne m’éduqua pas vraiment vous savez. C’est plutôt ma mère qui s’est le plus occupée de moi.

-Ok. Par contre, tu ne m’as pas dit pourquoi as-tu une si mauvaise mine, si ce n’est pas indiscret, tu as fait ton deuil ?

-Que m'importe le deuil, ça ne va pas me les rapporter et c’est bien tel quel. Je ne souris pas ces temps-ci car je me sens comme rejetée par Konoha. Les villageois se font de plus en plus agressifs à mon égard. Je ne fais que marcher, tout ce que je constate c’est que je marche tout les jours dans un village de fou. Ils me dévisagent et me traitent comme une ordure, je ne les ai jamais offensé. Je ne suis pas du genre à rabaisser quelqu’un, ça n’a aucune importance pour moi.

-Si ton père te verrait, il serrait fier de toi. Tu sembles si jolie et si intelligente, tu ne mérites pas tout ce mal. Je peux te faire confiance et te mettre au courant de quelque chose que ton père m’a caché de te dire ?!

-Allez-y.

-Bien, à quelques kilomètres à l’est d’ici, il y a un village bien mystérieux. J’ai quelques connaissances là-bas. Ce village regroupe la plupart des déserteurs, c’est un endroit paisible mais aussi dangereux. Il faut faire attention avec les relations, elles ne sont pas toujours très stable et partent souvent à la bagarre. Je te propose quelque chose : après-demain, je t'envois une de mes connaissances, c'est un déserteur et ce que j'ai oublier de préciser est que le village des déserteurs est en constant mouvement pour ne pas se faire repérer, il est donc de très diffcile à ton niveau de le trouver par toi même, dit-moi ou tu habite, il sera là très tôt le matin. Maintenant il doit se faire tard, file. Et si tu as besoin de moi, n’hésite pas à revenir la porte t’est ouverte jeune fille.

-Merci, au revoir.

Elle ferma la porte.

* Mince... *

Elle ré-entra, ayant oublié quelque chose.

-Quand on passe par les portes de Konoha, j'habite tout de suite l'immeuble à droite, en face du marchand de râmen, l'étage le plus haut, c'est le mien.

-Ok, à la prochaine si on se revoît.

Naho s’en alla de retour au village, ayant aimer cette soirée particulière qui lui en apprît bien plus qu’en une année au sujet de son père.

* J’aurai aimé mieux te connaître, papa. *pensa-t-elle en ouvrant la porte de son appartement.

Tout était intact, comme à son départ. La vie au village de Konoha à la fois normale et agaçcante allait donc reprendre son cours comme avant son départ, mais seulement un jour de plus.

Le lendemain, l’Hokage vint à se déplacer jusqu’à chez elle pour lui faire part d’une importante décision. Elle crût à ce moment-là qu'ils avaient découvert qu'elle n'était pas là la veille, mais c'était à un autre sujet.

« Voilà, il semblerait que tu ais les mêmes symptômes que ta mère qui est décédée il y a un an maintenant. Je suis désolé mais nous devrons t’imposer des soins quotidiens. En fait, pour tout te dire, il semblerait que ta mère eût porté une grave malédiction, ton père en connaît un bout sur ce type de sceau, c'est pourquoi il est suspecté d'avoir gravé celui-ci sur le dos de ta mère. Et puis en fait, nos soins ont dégradé ta mère, je suis désolé, cela risque d'avoir des répercutions sur toi... »

* Mais ! c'est donc pour cette raison que ma mère est devenue folle ? Pourquoi ne m'ont-ils jamais rien dit ? Et puis, si les soins dégradent, c'est qu'ils veulent effacer mon nom du monde ! Ca, jamais ! *

Elle protesta.

« J’y refuse catégoriquement, vous avez empoisonné ma mère comme ça ! »

Il persista quand même.

« Vous devrez les prendre ! Toute cette année nous avons portés recherches sur ta famille et il semblerait que tu descends d’une ligne de meurtrier. Je te rassure, c’est du côté maternel et... il semblerait notamment que ce soit héréditaire. De plus, tu devras quitter cet appartement, tu es trop dangereuse, tu fais peur à tout le monde ! Navré, dès demain tu devras prendre ces soins qui te seront apportés par des médecins en personne. »dit-il en s’en allant rapidement par la porte d’entrée.

« Reste sage, maintenant, j’ai des trucs à faire, Au revoir. »

« C’est ça, Adieu ! »fît-elle à voix basse de sorte à ce qu’il ne l’entende pas.

* Bien, il est temps de le plan de Kyo à exécution. J’en ai plus que marre, ça empire de jour en jour. Merci papa, merci Kyo.*

Elle avait hâte au lendemain, à ce seul échappatoire possible, Naho allait donc rejoindre un autre village, qui l’accueillerait certainement mieux que celui-ci. Le soir, alors qu’il faisait tard, la brise légère du vent frais se frottait au visage de Naho, prête à s’échapper. De plus, aucun garde ne patrouillait en ce soir de repos. Toute les lumières étaient éteintes, c'était le meilleur moment.

* C’est le moment propice, mais il va falloir que j'attende demain. *se dit-elle en souriant et rentrant à l'intérieur.

La nuit se déroula parfaitement, contrairement à tout les autres soirs. Elle se dit que sans Kyo elle n'en serait pas arrivée là, Naho avait placé toute sa confiance en lui. Le lendemain très tôt -quand le soleil ne s'était pas encore levé- elle se leva de sursaut.

* Encore ce fichu rêve ! *

Elle s'assît sur son lit pour reprendre sa respiration. Et au moment ou elle sortit sur le balcon pour admirer le levé du soleil, un homme aux cheveux bruns vêtu d'une longue robe rouge était appuyé contre le mur.

« Ohayô.

Naho sursauta de frayeur.

- MAIS ! Qui êtes-vous ?

* Ah mais, c'est celui dont Kyo m'a parlé. Il l'a fait ! Il a tenu sa parole ! *

-Vous êtes prêtes ?

-Deux secondes.

Elle ré-entra dans sa chambre, se vetît et ressortit de celle-ci n'emportant avec elle que le moindre nécessaire dans une petite sacoche.

-Hm ! On y va.

-Ne me perdez pas de vue. On se rejoint derrière les portes.

-Ok ! »

Celui-ci passa par le mur ouest de Konoha, celui-ci n'était pas surveillé à une telle heure de la journée. Naho marchait tranquillement vers l'entrée du village. Malheureusement, elle fût interrompûe par les gardes :

« Hé la folle, ou tu va à cette heure-ci ? On ne t'a pas dit de rester bien sagement chez toi ?

Elle fronça des sourcils.

- C'est vrai ça, rentre chez toi ou tu va te faire dévorer par les méchants loups... Ahahaha... »ricana le second garde.

A ce moment-là, elle crut pendant un court instant que tout était perdu, le plan avait échoué. Soudainement, les deux gardes tombèrent à terre, deux kunaïs étaient plantés dans la nuque des gardes.

* Hmm, il a donc tout prévu. *

Elle accéléra le rythme et se mit au pas de course.

« Dépêchons-nous. »s'exclama l'homme qui se devait d'escorter Naho.

* Shino Kuran, me voilà ! *

...Photos...


Naho un peu plus jeune.
Sa mère.
Son père.
Sceau gravé sur le dos de sa mère.
Kyo, la connaissance de son père.
L'homme qui se doit d'escorter Naho jusqu'au village.
Ce qu'elle aime :

La soif de pouvoir, Faire des connaissances, Etudier la création de techniques.
Ce qu'elle n'aime pas :

Qu'on la sous-estime, Qu'on la traite comme un objet ou une esclave.
Dernière modification par Nahako Naho le mer. 24 janv. 2007, 22:19, modifié 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
Furansu Jin
Déserteur
Messages : 255
Inscription : jeu. 02 nov. 2006, 1:38
Localisation : Konoha - Seiryuu Gakuen

Message par Furansu Jin » sam. 20 janv. 2007, 17:19

Bienvenue.

Quelques conseils : enlève les images, c'est assez lourd pour la lecture (ou mets les à la fin, ou en spoiler).

Sinon, je dirais qu'il y a de grandes différences de longueur entre les chapitres, et ça fait bizarre. 10 pour le premier et 25 pour le deuxième.
Ca doit venir aussi du fait que tes paragraphes font des fois 3 lignes, des fois 7...

Enfin en tout cas, vengence vengence, et bonne chance.
Furansu Jin - Fuwa Sawaru
Déserteur & scientifique @ Konoha

Avatar de l’utilisateur
Takimura Yavin
Déserteur
Messages : 35
Inscription : dim. 15 oct. 2006, 1:13

Message par Takimura Yavin » sam. 20 janv. 2007, 17:21

Salut, bienvenue, toussa.

Bon alors plusieurs remarques :

*Seuls les genins ont accès à un bandeau. Or il s'agit d'une future étudiante.
*Des fautes par ci par là, mais surtout des tournures de phrase à changer.
*En revenant au bandeau, on y voit le logo de Konoha. Ce village dont tu parles est donc Konoha? Ce n'est mentionné nul part dans la bio.
*Après lecture, j'ai une impression qui me reste, du style "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de chiots" et pour deux raisons. L'ensemble me semble un peu court, niveau narration, tu enchaînes trop vite sur certaines idées. La seconde, qui rejoint un peu la première, c'est qu'au final je n'ai pas vraiment ressenti le coté Bad Girl. Selon moi, il faut que tu développes encore ton personnage, ses impressions, la disparition de son père qui la perturbe vachement, toussa.
*Un description morale qui gagnerait à être enrichie.
*Le coup de l'Abbaye ... Bon il me semble, mais alors je dit bien il me semble hein, que le christianisme n'est pas implanté dans l'univers de Naruto. Mais à la rigueur on s'en fiche. x)
*Un ptit avis perso sur les images : Selon moi, elles ne doivent servir que d'annexes au récit. Mais après c'est qu'un avis.

Voilà.
Bon courage pour la suite.
Takimura Yavin, déserteur.

« Le fort protège le faible, c’est dans l’ordre des choses. »
« Nan, le fort, il le bouffe le faible. »

Avatar de l’utilisateur
Furansu Jin
Déserteur
Messages : 255
Inscription : jeu. 02 nov. 2006, 1:38
Localisation : Konoha - Seiryuu Gakuen

Message par Furansu Jin » sam. 20 janv. 2007, 17:39

[referp=62582;quote="Takimura Yavin"]*En revenant au bandeau, on y voit le logo de Konoha. Ce village dont tu parles est donc Konoha? Ce n'est mentionné nul part dans la bio.[/quote]

Elle parle de l'Hokage un moment. C'est la seule référence :|
Furansu Jin - Fuwa Sawaru
Déserteur & scientifique @ Konoha

Avatar de l’utilisateur
Nanami Sukyuri
Genin
Messages : 214
Inscription : dim. 30 avr. 2006, 12:57
Contact :

Message par Nanami Sukyuri » sam. 20 janv. 2007, 17:54

Déjà, commençons par le début: Bienvenue sur NNS

Après, comme l'ont signalés tes futures camarades, cette bio gagnerait à être un peu plus travaillée.

En ce qui concerne les images, je ne vois pas l'intérêt d'en mettre autant. Surtout celle de sa famille. A la place, tu pourrais les décrire dans ta bio, ce qui l'allongerait et nous montrerait vraiment ce dont tu es capable, autrement dit, ton niveau rp.
"Naho n'est pas une fille très facile d'accès, malgré qu'elle se renferme souvent sur elle-même."
Je pense que tu n'as pas du faire attention, mais cette phrase ne veut rien dire... Si elle se renferme sur elle même, c'est normal qu'elle ne soit pas facile d'accès^^

Et après, dans ta bio, quand tu dis qu'elle st très attentive en cours, qu'elle n'agresse que sur ordre d'un supérieur... Tu donnes un peu l'impression qu'elle est déjà Genin... Il faudrait revoir ça.

Et, dernier point: les avatars des persos du manga ne sont pas acceptés. Mais, comme on ne voit pas vraiment le visage de notre chère Sakura, je ne sais pas si ça ne pourrait pas être toléré...à voir avec un modo.
Nanami Sukyuri, Genin Yukienne.

Je croyais arpenter le voie du Shinobi depuis le premier jour.
Désormais, je me rends compte que ce que j'aperçois au loin n'en est que le premier virage.

Nahako Naho
Etudiant(e)
Messages : 19
Inscription : sam. 20 janv. 2007, 16:12

Message par Nahako Naho » sam. 20 janv. 2007, 18:49

Après constat des commentaires dont vous m'avez fait part je décide de tout reprendre à zéro, en ésperant que tout vous convienne même si mes défauts referont surface. :)

Sukyuri Kisuke
Genin
Messages : 254
Inscription : sam. 07 oct. 2006, 18:59
Question obligatoire : NNS
Localisation : Quelque part dans un château hanté

Message par Sukyuri Kisuke » sam. 20 janv. 2007, 19:13

Salut,
Bienvenue à NNS!! Je pense que ce n'est pas obligatoire de tous recommencer, bien sûr, il y avait des défauts, mais tu pouvais seulement enrichir ta bio et corriger les quelques fautes, personne n'a été accepté d'un coup.
Il faut seulement persévérer, ta bio avait une bonne base.

Good luck
Sukyuri Kisuke du clan Sukyuri. Genin à Yukigakure No Sato

Team Akikaze
-Primura Tchinonamida
-Tenki Kentaro
-Shousan Minzokujiketsu
-Kisuke Sukyuri (Le nullard en posts d'entraînement -_-")

Nahako Naho
Etudiant(e)
Messages : 19
Inscription : sam. 20 janv. 2007, 16:12

Message par Nahako Naho » sam. 20 janv. 2007, 19:18

A vrai dire, cette bio était optimisée pour une entrée dans le village de Konoha car elle correspond à mon profil sur zento ( que j'ai du abandonné pour NNS ).

Et vu qu'elle datait un peu, j'ai édité à la va vite et je n'aime pas procédé comme ça.

C'est donc pour cette raison que je reprends tout à zéro sur mon word.


PS : Elle sera postée d'ici ce soir.

Asano Kurai
Genin, Rightarm of the Cat
Messages : 776
Inscription : dim. 24 juil. 2005, 12:23
Localisation : Dans les basques de Tsukiyo-san o/

Message par Asano Kurai » sam. 20 janv. 2007, 20:16

Bonsoir et bienvenue sur Nènèss Airlines toussa. Le commandant de bord est heureux de vous compter parmi nos passagers, et vous conseil de ne pas lesiner sur les détails annodins dans votre histoire, puisqu'ils rendent le personnage vivant. De plus, un petit texte d'aide vous a été glissé dans votre boite MP pour vous aider.

Nous vous rappellons qu'il est interdit de consommer de la Gaika à bord, ça tâche les sièges, et que les hôtesses de l'air ne sont pas là pour satisfaire les désirs pervers de Léolio.
Il vous est aussi déconseillé d'ennuyer le grand type qui n'a qu'un genou.

Le commandant de bord vous souhaite un agréable vol sur notre compagnie, malgré les individus étrange qui se trouvent à bord.
Asano "Kurai" Koretoyo, Genin Androgyne d'Iwa
- Rightarm of the Cat - Pour le meilleur et pour le pire (surtout le pire...)
\o/

Avatar de l’utilisateur
Nanami Sukyuri
Genin
Messages : 214
Inscription : dim. 30 avr. 2006, 12:57
Contact :

Message par Nanami Sukyuri » sam. 20 janv. 2007, 21:49

Tiens :blink: C'est originale pour souhaiter la bienvenue :lol:

Non, juste pour dire que je suis du même avis que Kisuke. Tu n'étais pas obligé de reprendre ta bio dàs le départ, il te suffisait juste de la revoir à fond.

Par contre, vu que tu l'as recommençé, je te conseille d'y consacrer plusieurs jours. Fait la petit à petit, laisse la mûrir... Si tu l'as fait en une journée, quand tu l'auras posté, tu te rendras compte que t'aurais pu trouvé des détails plus coustillants qui ne te sont pas venus à l'esprit car tu étais fatigué ou autre.

En plus, la première lecture d'un modo et celle pendant laquelle tu as le plus de chance d'être accepté. Relire dix fois la même bios est soulant et, on devient vite rabajoie...un peu comme wei-Chi :P

Allez, bon courage.
Nanami Sukyuri, Genin Yukienne.

Je croyais arpenter le voie du Shinobi depuis le premier jour.
Désormais, je me rends compte que ce que j'aperçois au loin n'en est que le premier virage.

Nahako Naho
Etudiant(e)
Messages : 19
Inscription : sam. 20 janv. 2007, 16:12

Message par Nahako Naho » sam. 20 janv. 2007, 22:22

Voilà UP, Merci pour le conseil Nanami je veux juste quelques avis sur le scénario :), je pense que je peux étoffer mais là ça fait une heure et demi donc j'fais quand même une p'tite pause :p

Avatar de l’utilisateur
Leolio Mimura
Kazekage Attrape Poussière
Messages : 2673
Inscription : ven. 24 déc. 2004, 16:51
Question obligatoire : NNS
Contact :

Message par Leolio Mimura » sam. 20 janv. 2007, 22:57

[referp=62595;quote="Asano Kurai"]
Nous vous rappellons qu'il est interdit de consommer de la Gaika à bord, ça tâche les sièges, et que les hôtesses de l'air ne sont pas là pour satisfaire les désirs pervers de Léolio.
[/quote]

Ah ouais? :blink: :blink: Et pourtant si tu savais.......

Euh... bien le bonsoir à toi le déserteur.
Leolio Mimura, Kazekage

Rien n'est impossible, il n'y a que toucher son nez avec sa langue qui est impossible dixit Pinnochio.

Avatar de l’utilisateur
Furansu Jin
Déserteur
Messages : 255
Inscription : jeu. 02 nov. 2006, 1:38
Localisation : Konoha - Seiryuu Gakuen

Message par Furansu Jin » sam. 20 janv. 2007, 23:21

Voilà, j'ai relu, et je voulais souligner un point (au moment où j'écris ça, j'ai oublié quoi).




:|


Ah si ! Ca serait bien que l'on ait un peu plus de détails sur la maladie héréditaire (des détails scientifiques).
Furansu Jin - Fuwa Sawaru
Déserteur & scientifique @ Konoha

Nahako Naho
Etudiant(e)
Messages : 19
Inscription : sam. 20 janv. 2007, 16:12

Message par Nahako Naho » sam. 20 janv. 2007, 23:32

Je met ça demain, avec plus de détails et plus d'etoffe.

Les autres, n'hésitez pas à me donner des avis et des conseils, au lieu de transformer mon topic en flood :p :super:

Avatar de l’utilisateur
Leolio Mimura
Kazekage Attrape Poussière
Messages : 2673
Inscription : ven. 24 déc. 2004, 16:51
Question obligatoire : NNS
Contact :

Message par Leolio Mimura » dim. 21 janv. 2007, 0:13

[referp=62608;quote="Nahako Naho"]Les autres, n'hésitez pas à me donner des avis et des conseils, au lieu de transformer mon topic en flood :p :super:[/quote]

Ouais c'est vrai, il a raison.

Quoi? Je flood??? M'en tape, c'est moi qui commande mouhahahahhahahahahahahhahahahahah....je suis machiavélique.

Bon allez, stop au flood.
Leolio Mimura, Kazekage

Rien n'est impossible, il n'y a que toucher son nez avec sa langue qui est impossible dixit Pinnochio.

Verrouillé

Revenir à « Votre personnage-présentation pour Shinobi Kuran [Fermé] »