[Gzaltan, Ryugi] Amara

Le pays lui-même...
C'est là que seront réalisées une partie des missions.

Modérateurs : Noriko Asahina, Shimone Ayanami, Haoru Keitjiwa

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » ven. 25 févr. 2011, 19:43

Ryugi avait une certaine sensation de fierté qui naissait dans sa poitrine. Il s'était montré utile pour cette traque alors qu'il ne possédait aucune capacité héréditaire qui aurait put l'aider en ce sens. Il se sentait utile, et pour le Genin c'était vraiment quelque chose qui lui tenait à cœur. Il s'accroupit un peu plus, et commence à étudier par quel endroit il devrait passer si il souhaite faire le moins de bruit possible. Un arbre au large tronc lui semble être une bonne option, de quoi bien se dissimuler en restant derrière tout en pouvant éventuellement profiter de la hauteur que le végétale pouvait offrir. Mais tout les plans du jeune Ida volent en éclats, balayé par le hurlement bestiale que lâche Cerbère avant de se mettre à charger droit sur les mercenaire.
Ryugi étouffe un jurons, et s'apprête à s'élancer à la suite du molosse quand Gzaltan lui dit de rester discret. profitant de l'éventuelle confusion le Genin s'allonge au sol pour s'approcher de l'arbre non loin du groupe de mercenaire qu'il avait repérer plus tôt. [Action 1]

La plusieurs choix s'offrent à lui mais dans tout les cas il doit couvrir son coéquipier. Il essaye alors d'étudier rapidement les passages lui permettant d'accéder le plus rapidement aux mercenaire. Il commence même à se concentrer pour faire un Tsutsushimu si nécessaire.

Plusieurs choix : Grimper sur l'arbre à l'aide du Kinobori pour avoir l'avantage de la hauteur, ainsi il pourrait peut être atteindre l'archer en sautant sur lui si les choses se gâtaient. Après tout le Genin est spécialisé dans le Tai-Jutsu

Deuxième choix : Repérer le coin le plus dégager pour déclencher le Tsutsushimu et essayer de faucher l'archer si possible, et ainsi encercler les mercenaire entre Gzaltan et lui. Sinon il se rabattra sur le plus susceptible d'être surpris par l'attaque sans non plus se mettre trop en danger

Dernier choix : Si les choses semblent déraper sans qu'il y ai urgence le Genin s'enterre en utilisant la technique de la décapitation fatale, prêt à enfouir autant de mercenaire que possible.

Le Genin étudie donc son environnement et ce qui se prépare sous ses yeux pour savoir laquel de ses trois possibilités est le plus adapté au terrain. [Action 2]
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » dim. 27 févr. 2011, 22:20

Gzaltan avait envoyé deux de ses chiens s'occuper de Cerbère, seulement s'interposer entre ce chien et son diner, Kisuke ne le sentait pas vraiment et que dire de Plue ? Alors ils se contentèrent de courir derrière le chien, faisant semblant d'essayer de le rattraper.
En parallèle, la flèche du mercenaire partit en direction de Cerbère qui attirait toute l'attention mais Gzaltan parvint à la dévier avec ses shuriken.

L'ennui était qu'à présent le chien monstrueux continuait de courir en direction des cinq mercenaires et que ces derniers ne semblaient pas le moins du monde décidé à lui faire de cadeau, aussi le "Oïe, désolé ! Mon chien vient de quitter ma vigilance... sans rancune ?" de Gzaltan les fit uniquement sourire.
"Ouais sans rancune, c'est ça !" S'exclama l'un des mercenaires alors que Cerbère se jetait sur lui.
Le mercenaire frappa alors, voulant abattre son sabre sur le chien mais Gzaltan réagit avec un kamaitachi d'une puissance suffisante pour faire décoller l'homme ainsi que le chien qui était dans la trajectoire.

Deux des mercenaires restants, armés pour l'un d'un sabre, pour l'autre d'une hache, chargèrent Gzaltan tandis qu'un troisième décochait une flèche dans la direction du jeune homme. Quant au dernier mercenaire, il attaquait déjà Cerbère, bien décidé à lui fracasser sa hache sur le crane.
Quant à Ryugi, il rampait jusqu'à son arbre près des mercenaires, ce qui allait prendre un peu de temps pour arriver discrètement jusqu'à eux... Ce qui impliquait également de ne pas être dans une zone dégagée mais dans l'urgence de la situation il finit par se redresser et chargea les mercenaires courants vers Gzaltan pour en attaquer un à l'aide de son tsutsushimu. L'urgence de la chose fit qu'il ne fut pas aussi efficace que d'ordinaire mais il parvint malgré tout à rejoindre l'adversaire le plus proche, la jeune femme.

[hrp] : subtiles par mp ou directement à la suite :). J'ai pris certaines libertés (les chiens par exemple) en raison des actions allaient avec.

Donc en résumé :
- deux hommes sur Cerbère dont un qui est en train de frapper ;
- l'archer vise Gzaltan et s'apprête vraisemblablement à tirer (ou pas ^^) ;
- un homme court vers Gzaltan ;
- Ryugi a intercepté le second mercenaire attaquant Gzaltan : la demoiselle.
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Gzaltan Inuzuka » lun. 28 févr. 2011, 0:32

La discrétion, c'était du passé, l'heure était à l'action. Si le mot Action pouvait faire penser à un certain genre de film de cinéma, la situation actuelle n'était en aucun cas du septième art. Excepté peut-être Kisuke ou Plue. Bien qu'obéissant à leur maitre, les deux chiens connaissaient assez Cerbère pour connaitre le danger qui émanait de celui-ci. L'auteur lui-même se retrouvait piégé par la tension dégagée par le chien ... ainsi, même si Kisuke était en temps normal apte à calmer le molosse, celui-ci fit exprés de ralentir le pas, offrant l'illusion que sa cible était un poil plus rapide que lui. Quand à Plue, le don d'acteur n'était pas toujours au meilleur de lui-même, le petit chiot avançant en faisant des roulades dans l'herbe ... cassant quelque peu la tension du moment.

Pour un peu plus de sérieux, il fallait revenir aux échanges entre l'Inuzuka et les mercenaires. Les shurikens envoyés par le chunin parvinrent à contrer la flèche. Aprés tous ses entrainements, cela faisait plaisir de voir que le garçon était assez précis pour contrer un tel projectile avec ses shurikens. Hélas, alors que les étoiles métalliques touchèrent le sol, Cerbère les survola et continua sa course en direction de ses proies. Ainsi, les mots du garçon furent telles que les mercenaires étaient maintenant bien échauffés, et peu disposé à la conversation. Même si, dans le gros de la situation, Gzaltan était d'avantage fautif, il ne pouvait guère laisser Cerbère être abattu froidement par ces types ... et cette femme. D'un coté, voir Cerbère se jeter ainsi sur sa proie offrait l'impression que les méchants, c'étaient eux quelque part. Apercevant le mercenaire armer son sabre, le sang du garçon ne fit qu'un tour. Attrapant son petit éventail rangé à sa ceinture, le jeune homme le déploya et en fit sortir une rafale de vent. Kisuke et Plue (qui avait totalement oublié sa poursuite sans même prendre en compte les ordres de son maitre), ne se trouvaient pas dans la trajectoire ... mais le mercenaire, et Cerbère eux, furent projetés par le souffle de la technique. Encore heureux, le garçon n'avait guère utilisé une version tranchante de son kamaitachi.

"Un peu de sérieux vous deux !"

Fit le chunin à ses chiens qui levèrent la tête. A présent, le combat était sérieux, les mercenaires ne voulaient guère parlementer, et en voulaient à la vie de l'Inuzuka vu les armes qu'ils arboraient. Bien que le temps dont il disposait était trés court, Gzaltan tenta de se calmer et d'analyser la situation ... bien qu'à la lecture du post du modo, cela semblait assez simple à comprendre, en situation réelle, il était possible de croire qu'elle s'avèrait chaotique. Comment remarquer assez vite le fait que quelqu'un s'en prenait à Cerbère, tandis que deux autres s'attaquaient à lui alors qu'un autre mercenaire le visait avec un arc. Bien entendu, le ninja aurait bien fait voler tout cela à nouveau d'un bon kamaitachi ... mais un élément fit irruption ... Ryugi. Celui-ci venait à la rescousse, prêt à taper dans le tas. Ses poings seraient un bon appui, mais le garçon aurait quelque part préféré qu'il reste discret ... au cas où. L'option de la rafale de vent était mise de coté, de crainte de mettre en danger son allié ... pour réagir, Gzaltan n'avait d'autres choix que d'utiliser l'un de ses jutsus ... le Shikakyu no jutsu. Concentrant son chakra, le garçon le fit rugir à l'intérieur de lui afin de réveiller les instincts de son clan ... inutile de cacher d'avantage qu'il était du clan Inuzuka, chiens et marques sur la joue le trahissaient.

Pourvu de crocs et de griffes, Gzaltan prit son élan, et s'élança à l'avant, armé de son sabre. Profitant de cette énergie qui le parcourait de toutes parts, le jeune homme se sentit capable d'accomplir des prouesses. Le but était de sauver Cerbère avec le moins de blessures possibles et le plus d'adversaires mis hors combat. Ainsi, tout en courant vers les ennemis (action 1), le garçon essaya de percer la garde du mercenaire qui se dirigeait vers lui pour le frapper de son sabre qu'il tenait à une main, de façon à le blesser suffisamment pour l'immobiliser, sans le tuer ... (Action 2)
De leur coté, Plue et Kisuke comprirent qu'il était temps de se charger de ceux qui menaçaient Cerbère, encore légèrement secoué par le Kamaitachi, bien qu'encore décidé à dévorer ces deux hommes qui s'en prenaient à lui. Kisuke, comme pris d'une certaine résonnance avec son maitre, concentra son chakra pour devenir à son tour un humain, à l'effigie de l'Inuzuka. S'élançant à toute vitesse vers l'homme à la hache, le but était de le "déchiqueter" gentiment avec ses griffes et crocs pour le mettre hors d'état de nuir. Plue quand à lui, profitait du fait que peu de monde devait se soucier de lui, pour contourner discrètement le dernier mercenaire qui menaçait Cerbère, et planter son nez (pointu), dans la fesse gauche de celui-ci ... son nez étant plus efficace que ses crocs et griffes quasi ... inexistants.

hrp : Alors ... petit résumé :

Gzaltan :
Action visible 1 : Shikakyu no jutsu tout en courant vers le mercenaire qui lui court dessus. Il essaie ainsi de profiter de sa vitesse boosté encore d'avantage par la technique de l'homme-bète pour pénétrer la garde de l'ennemi.
Action visible 2 : Armé de son sabre à une main, le jeune homme tranche dans l'ennemi. Comme précisé, une bonne tranche, mais limite il essaie de ne pas le tuer, si la pression de l'instant le lui permet.

Action Subtile 1 : Si le mercenaire est hors d'état de nuire, Gzaltan s'occupe de l'archer en lui lançant une bonne volée de kunaïs avec sa seconde main libre, sans pour autant s'arréter de courir. En gros, quand je dis une bonne volée, cela signifierait assez pour contrer une flèche lancée, pour impressionner l'adversaire (une petite vingtaine suffirait), et limite le blesser. Si le premier ennemi que Gzaltan frappe est encore en état de se défendre ou d'attaquer l'Inuzuka, le garçon se défend, et agit, si possible, de façon à l'assommer avec le manche de son sabre par un coup derrière la nuque. Aprés, si vraiment ce n'est pas possible, une bonne seconde tranche devrait permettre de le trancher.

Action Subtile 2 :
Si l'ennemi numéro 1 avait encore des capacités à combattre, alors la subtile 1 où Gzaltan projette des armes sur le mercenaire, s'établit ici.
Si l'archer est hors d'état de nuire, Gzaltan regarde qui est le plus menaçant ou le moins affaibli, pour intervenir. Par exemple, si Plue est en danger malgré son attaque vicieuse, Gzaltan vient à sa rescousse en assénant un bon coup de griffe en plein sur le visage de l'homme. Le taijutsu de l'Inuzuka est encore assez simple, je ne pense pas qu'il ait de grands réflexes pour frapper efficacement. Même chose pour celui dont Kisuke s'occupe (celui qui s'apprétait à frapper Cerbère), ou la femme si Ryugi a des soucis bien que ça m'étonnerait.
Si l'archer est encore en état d'attaquer, alors l'Inuzuka profite du fait qu'il n'ait pas eu à interrompre sa course pour se rapprocher à toute vitesse de l'adversaire et à lui asséner également une bonne tranche.

Actions des toutous :

Kisuke utilise le Jujin Bunshin pour se métamorphoser en un second Gzaltan enragé, et attaque le mercenaire qui s'apprétait à frapper Cerbère. Il utilise l'attaque ... "déchiqueter" en usant griffes et crocs pour frapper. Il reste tout de même assez prudent au cas où le mercenaire réagirait assez vite pour le frapper, dans ce cas, le chien utilise sa vitesse boostée pour essayer de pénétrer la garde de l'adversaire.

Plue, lui, ne faisant que du n'importe quoi depuis le début, profite peut-être de la cohue générale pour contourner le dernier mercenaire qui serait sur Cerbère, et lui enfonce un coup de nez dans le c**. Si possible, aprés cette attaque, il essaie de s'enfuir en lieu sur, estimant avoir bien travaillé et parce qu'être prés de Cerbère lui fait peur.

Cerbère lui, observe qui est le plus apte à être dévoré.
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » ven. 04 mars 2011, 21:27

[HRP] Je n'ai pas trop compris, on indique nos subtile non ? Alors pourquoi Gzaltan fait carrément un round complet ? Bon je fait juste les subtile au cas ou, je peux éditer si il faut !

Ryugi voulait aider Gzaltan, bien sur, neutraliser l'un des mercenaires serait évidement un atout, surtout si ce dernier est complètement sonné. Mais le jeune Ida ne s'était pas attendus à un problème ... enfin plutôt deux problèmes, à savoir les deux arguments typiques qui font qu'on différencie les hommes des femmes. Voila bien la seul chose qui pouvait retenir le Genin de mettre le mercenaire KO.
Au lieux donc de lui caler un coup de poing dans les cotes, Ryugi essaye en fait de profiter de la surprise qu'il à surement provoqué pour bloquer la main armée de la jeune femme puis la tirer pour la faire passer devant lui et placer son autre bras pour bloquer le cous de la mercenaire. Ceci en faisant bien attention à ne pas laisser son visage derrière sa tête un pour voir et deux pour pas qu'elle ne lui casse le nez. Ses protection devant suffire à contenir les autres coups qu'elle pourrait lui donner. [Subtile 1]
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » dim. 06 mars 2011, 19:15

[hrp] : j'espère ne pas être trop méchant en faisant ça mais depuis que vous êtes là vous savez comment ça marche ;).
Gzaltan, tu as déjà effectué deux actions dans le post précédent, là il s'agissait juste de tes subtiles. De même tes chiens ont agi au post précédent et ils n'ont qu'une action chacun (au même titre qu'un clone) ^^.


Prenant son élan après avoir activé le shikakyu no jutsu, le chunin chargea en direction du mercenaire le plus proche, son sabre à la main. Ainsi il arriva au contact de son adversaire et chercha à le frapper mais l'homme en face de lui avait eu la même idée, si bien que si le chunin parvint bel et bien à passer la garde de l'homme il en fut quitte lui aussi pour une estafilade, bien que plus légère que celle de l'homme en face de lui qui fut touché au niveau de son bras d'arme, affaiblissant considérablement son coup de hache qui vint simplement couper dans le bras de Gzaltan.
En revanche l'Inuzuka ne fit rien pour parer la flèche qui se ficha en plein dans sa cuisse mais sous les effets du shikakyu il parvint à endurer cette douleur sans le moindre problème, et puis c'était un shinobi !

Ryugi, quant à lui, ne s'en tira pas trop mal puisque profitant de l'effet de surprise procuré entre autres par le tsutsushimu, il parvint à se saisir de la jeune femme et à lui bloquer son bras d'arme tout en venant la contrôler au niveau de la gorge. Surprise, la jeune femme ne put rien faire...
Quant aux mercenaires qui étaient près de Cerbère, celui qui était en train d'attaquer le chien parvint à lui coller une vilaine blessure d'un coup de hache. Le chien était parvenu dans un geste réflexe à esquiver partiellement l'attaque mais du sang maculait désormais son pelage. Enfin c'était toujours mieux que de se faire fendre le crâne comme une pastèque.

Résumé :
- Gzaltan a une flèche plantée dans la cuisse et une estafilade au bras. L'homme face à lui est blessé plus gravement sur son bras d'arme.
- Ryugi contrôle la mercenaire. Lors du début du prochain tour tu peux voir qu'elle essaye d'attraper sa botte de sa main libre.
- Cerbère a prit un vilain coup de hache, heureusement ça n'est pas le crâne qui a pris.
- Le mercenaire qui avait valsé avec le kamaitachi s'est relevé depuis.

Prochain post c'est à vous de commencer, vous avez l'avantage.
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Gzaltan Inuzuka » sam. 12 mars 2011, 13:06

Tel un affrontement entre samouraï, Gzaltan croisa le chemin du premier adversaire qui se présentait à lui. L'un, tout comme l'autre, eurent la même idée dans le fait de pénétrer la garde de l'ennemi. Ainsi, l'Inuzuka sut qu'il n'avait pas affaire à n'importe qui. Lorsque l'échange s'en fut fini, le chunin sentit une douleur au bras, bien qu'atténuée par la technique de l'homme-bète qu'il avait actionné. Le mercenaire, lui, était également touché au bras, mais ce fut cependant bien plus important de son coté en vue du cri de douleur qu'il laissa échapper. Cependant, même si l'adversaire était presque vaincu, ou plutôt hors d'état de nuire, cela ne voulait pas dire que l'affrontement était achevé. Alors qu'il essayait de réfléchir à quoi faire à présent, le garçon sentit une douleur lointaine, mais soudaine. Sa technique Inuzukienne lui permettait de laisser la douleur de coté grâce à l'état d'excitation que celle-ci provoquait. Ainsi, même recevoir une flèche dans la cuisse semblait être anodin. Gzaltan adressa un regard à l'archer ... s'il ignorait les effets de certaines techniques shinobis, cela l'intimiderait peut-être de voir que son coup n'avait eu que peu d'effet.

De leur coté, Cerbère, ignorant même jusqu'au danger de se prendre un coup de hache, fut, par chance pour lui, rattrapé par l'instinct de survie. De peu, et parce qu'il s'y était pris vraiment au dernier moment, même au delà, il parvint à éviter le coup de hache, du moins, à éviter une frappe mortelle. L'animal roula sur le coté, visiblement touché. Il était l'heure cette fois à Kisuke et Plue de rentrer pour de bon en scène. Kisuke s'élança contre l'adversaire qui détenait la hache. Utilisant le Jujin Bunshin, le chien, couvert d'une nouvelle forme, celle de son maitre, s'élança contre le mercenaire pour lui déchiqueter à coups de griffes et crocs, le bras qui tenait l'arme (Action Kisuke). A nouveau, si les mercenaires ignoraient certaines techniques shinobis, le fait de voir un si petit animal se transformer serait peut-être intimidant sur l'instant. Tel un shinobi, Kisuke était capable d'user de toutes les ouvertures et possibilités possibles pour vaincre.

Plue, comme il était dit dans le post précédent, essaya de profiter de ce que l'on pouvait appeler familièrement un réel bazar, pour se faire le plus discret possible. Dur,dur en étant un chien aussi étrange que lui, et que depuis le combat, l'animal semblait ne pas avoir conscience de ce qu'il se passait. Pourtant, il tenta tant bien que mal, et le plus discrètement possible, de passer derrière le mercenaire qui venait de se relever. L'homme risquait d'être dangereux à présent, c'était pour cela qu'il fallait agir. Ainsi, courageusement, le petit chien au nez pointu, décida d'attaquer un point qui était trés douloureux, et génant. S'il pouvait se rapprocher assez discrètement, le chiot visait à enfoncer son nez en plein dans le postérieur de l'adversaire.

Revenant à Gzaltan, celui-ci fit un demi-tour, et frappa, aussi précisement que possible, le bas des jambes du premier mercenaire qu'il avait croisé, à l'aide de son sabre. Le garçon venait d'effectuer un geste ample et circulaire, essayant d'être assez précis pour empécher l'adversaire de marcher, sans pour autant détacher pieds et jambes et en faire des corps séparés. Inutile de gacher une vie totalement ... l'Inuzuka était finalement encore trop bon avec des ennemis qui essayaient pourtant de leur faire des coups de haches et de les transpercer avec des flèches (chose qu'ils avaient réussis). Il n'y pensait guère, mais si des membres de son clan le voyait combattre ainsi, pour sur qu'une punition immédiate s'en serait ensuivie ... les Inuzukas devaient être féroces, et non attentionnés. (Action 1)

Se tournant ensuite vers l'archer, Gzaltan lacha son sabre, continuant de le tenir de son bras blessé, et fit en sorte d'avoir sa main et son bras en meilleure forme pour agir. Fouillant dans sa sacoche, le garçon se tint prêt à rendre la monnaie de sa pièce au mercenaire doté d'un arc. S'élançant contre un arbre, le garçon projeta vers l'archer une bonne dizaine de kunaïs dans sa direction. (Action 2)
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » dim. 13 mars 2011, 19:06

Ryugi pousse un soupire de soulagement intérieur, il était parvenus à stopper la mercenaire sans lui causer aucun dégâts et sans dérapage intempestif. Il arrivé, partiellement, à faire abstraction du fait de leurs deux corps pressé l'un contre l'autre à cause de sa prise à la gorge de la jeune femme. Après tout ils sont en plein milieu d'un combat. De ce coté la d'ailleurs, la situation ne semblait pas dutout partie pour s'améliorer.

*Bon sang il faut que je neutralise la mercenaire que j'ai dans les bras sinon Gzaltan vas devoir tous les affronter seul. Mais je ne peut quand même pas lui briser la nuque non plus !*

Le Genin remarque alors que la jeune femme essaye d'attraper sa botte … Mais non quelque chose dans sa botte ! Surement un dague dissimulé comme il avait put en lire dans les histoires. Une idée germe alors dans l'esprit du jeune Ida, de quoi lui permettre d'agir rapidement tout en se montrant efficace pour neutraliser les cibles ennemies. Il jette un coup d’œil rapide à la scène, repérant le positionnement des protagonistes

« Je te déconseille vivement de faire ce que tu à en tête, ça n'en serait que plus problématique pour toi »

Le ton du jeune Ida est d'un froid polaire et on ne peut plus vrais. Voulant alors profiter de l’éventualité qu'elle se retrouve surprise d'une telle remarque, le Genin lâche la main armée de la jeune femme, décalant son corps légèrement sur le coté et rabaissant un peut son bras droit qui l'avait saisit à la gorge. Ainsi il espère limiter au maximum la manœuvrabilité du bras armée de la jeune femme alors que sa main libre viens rejoindre son autre main pour commencer à enchainer les sceaux le plus rapidement possible sans risquer de manquer la technique. Un simple murmure démontrant ce qu'il est en train de faire

« Doton, Shinjûzanshu... »

Commençant à s'enfoncer dans la terre le Genin maintient la mercenaire contre lui en entravant ses mouvements du mieux qu'il peut tout en maintenant la technique. Son but et d'enterrer le corps de la jeune femme jusqu'au niveau du cous comme le prévoit normalement la technique. Il se méfie tout de même de ses actions de riposte allant au bout de la technique mais en essayant de limiter le nombres d'ouvertures qu'il pourrait laisser. [Action 1]

Une fois sous terre il se réfère à son repérage ainsi qu'a ce qu'il ressent sous terre, se déplaçant dans le sol pour venir saisir les jambes du mercenaire à la hache qui voulait fendre le crane de cerbère. Non pas que l'idée lui déplaise, mais visiblement ce chien avait un lien avec Gzaltan, et il préférait jouer la sécurité en entravant les mouvements du mercenaire apprentis bucheron. [Action 2]
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » dim. 27 mars 2011, 18:37

[hrp] : désolé, ma formation m'a pas mal occupé l'esprit (et accessoirement mon temps...). Si vous souhaitez faire un entraînement se déroulant avant la mission histoire de pouvoir palier à mes "absences", pas de souci (même si j'espère bien reprendre un rythme décent maintenant.

Prêt à défendre son camarade, Kisuke bondit tout en se transformant à l'aide du jujin bunshin pour attaquer le mercenaire à la hache. Le chien était à présent identique à Gzaltan et usant de ses crocs et de ses ongles, il entreprit de lacérer les bras de l'homme (il tient sa hache à deux mains).
[Action 1 Mercenaire 1] L'homme ne connaissant pas grand chose aux techniques shinobi et encore moins à celles du clan Inuzuka, fut surprit de voir ce chien changer de forme mais des monstres il en avait déjà vu et il se protégea de son mieux avec sa hache afin de ne pas se laisser bouffer les bras. [Action 2 Mercenaire 1] Il tenta de contre-attaquer, mais l'attaque ne fit que frôler Kisuke qui était parvenu à esquiver l'assaut.

De son côté, Plue contourna le mercenaire qui avait été touché par le kamaitachi afin de venir lui planter son nez dans le derrière. Le petit chien se prenait-il pour un sex-toy avec son nez en cône ? [Action 1 Mercenaire 2] Toujours est-il que si la douleur fut bien présente pour le mercenaire, le coup de pied qu'il envoya pour faire valser Plue ne le fut pas moins. "Bordel ! C'est quoi cette saloperie ?" Au moins le petit chien avait-il monopolisé l'attention de l'homme quelques instants.
Il se dirigea alors vers son camarade pour l'aider à mettre un terme aux agissements de Kisuke et de Cerbère, armant son coup en direction de Cerbère, celui qui lui semblait le plus dangereux en vérité...

Pendant ce temps Gzaltan était passé à l'action, attaquant son adversaire au niveau des jambes afin de l'empêcher de marcher, ce dernier chutant suite à l'attaque, le chunin étant parvenu à ses fins, la précision de son coup étant bien suffisante pour cela. Le mercenaire aurait contrattaqué s'il en avait eu l'occasion mais avant même qu'il ne puisse frapper, le chunin courrait vers un arbre d'où il projeta une dizaine de kunaï sur l'archer. [Action 1 et 2 Archer] Ce dernier eut le temps de se jeter sur le côté pour éviter la majeure partie des armes, n'ayant à subir que quelques légères estafilades, lui même tirant également une flèche en direction de Gzaltan après qu'il ait esquivé.

Quant à Ryugi, il était aux prises avec la mercenaire et la maintenant fermement contre lui, il lui déconseilla de se saisir de la dague qu'elle avait dans sa botte. Son ton était glacial mais n'impressionna guère la jeune femme. [Action 1 Fille] Ryugi commença à former des sceaux, faisant le pari risqué qu'elle suivrait bien gentiment son conseil mais bien au contraire elle n'en fit qu'à sa tête et prenant sa dague, elle vint frapper Ryugi au niveau de la paume, partie qui était moins bien protégée que le reste de la main, il faut dire qu'elle avait le tout en gros plan pour bien viser.
[Action 2 Fille] Profitant d'un léger relâchement dans l'étreinte du genin causé par la douleur d'avoir une dague enfoncée dans la main, elle se libéra, et fit volte-face.

Le jutsu de Ryugi avait été interrompu, mais la terre était déjà meuble autour de lui.

[hrp] : Ryugi, ça a un peu court-circuité tes actions mais je considère qu'en dépit de la surprise ton personnage a le temps de faire une autre seconde actions donc tu as deux subtiles pour ce tour.
Le troisième mercenaire n'a pu agir suite à l'attaque de Gzaltan, mais il est toujours en vie, par terre à attendre que ça se passe ^^.

Bien, subtiles par mp ou directement ici :). Encore désolé pour le délai :(.


Face à l'archer, Gzaltan envoya une myriade de shuriken, arrêtant même au passage la flèche qui lui était destinée, et blessant l'homme en plusieurs endroits, des taches rouges venant à présent maculer ses vêtements. Il avait tenté d'esquiver mais il y avait trop d'armes pour cela. Un shinobi aurait pu s'en sortir sans trop de casse, disons avec des blessures légères, lui s'en sortait avec des blessures graves.

Quant aux hommes qui menaçaient ses chiens, une chance que Gzaltan soit rapide, et que Kisuke ait une bonne capacité pour esquiver. Sans ça c'en aurait été fini d'eux car l'un des mercenaire avait déjà frappé de taille Kisuke qui était parvenu à dévier en partie le coup mais était blessé malgré tout. Le second mercenaire n'arriva pas si loin, devant se jeter sur le côté pour esquiver les shuriken.

Du côté de Ryugi, il dut se résoudre à frapper la jeune femme lorsqu'elle se prépara à se jeter sur lui, puis il menaça les hommes qui leur faisaient face de l'égorger s'ils ne se rendaient pas. Les réponses furent variées : "Vas-y ! Notre mission est bien plus importante que sa vie !" Cria l'homme qui avait blessé Kisuke.
"Seule notre mission compte !" Renchérit la jeune femme.
C'est alors que l'archer prit la parole, la voix tremblante, le regard humide. "Il... il suffit ! Laissez ma femme ! Vous ne savez rien de ce qu'il se passe ici !"
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Gzaltan Inuzuka » sam. 02 avr. 2011, 13:44

Le combat faisait rage à plusieurs endroits. Kisuke était à présent transformé en Gzaltan, attaquant le mercenaire à la hache tout en essayant lui-même de survivre. L'intervention du chien eut l'avantage de sauver Cerbère d'un coup qui aurait pu lui être fatal. Plue, lui, tel un petit shinobi, était parvenu à s'approcher d'un autre mercenaire assez discrètement pour le surprendre. Profitant que personne ne faisait attention à lui, le petit chien bonhomme de neige était bien décidé de mettre la patte à la main en projetant son propre nez dans le postérieur de l'un des individus. Celui-ci ne s'y était pas attendu, hurlant sous la surprise et la douleur. Le détail était que dans cette position, le petit chien ne pouvait plus rien faire ... il était coincé. Quelques secondes aprés, il fut projeté en arrière aprés avoir reçu un coup de pied agressif de cet homme qui s'était fait toucher à un point sensible.

Gzaltan de son coté, était parvenu à immobiliser son premier adversaire, et, postré en haut de son arbre, échangeait une passe d'arme avec l'archer. Celui-ci, bien que non-shinobi, conservait d'excellents réflexes et parvint à éviter le premier jet d'arme du garçon. Cela eut l'effet de l'impressionner quelque peu, mais non pas à le déconcentrer. Alors que l'homme s'apprétait à lui envoyer une flèche, l'Inuzuka relança déjà une nouvelle salve d'armes. Les armes de jets, c'était quelque chose que le garçon maitrisait, il était sur de parvenir à se défendre sans souci sur ce point. Les shurikens projetés parvinrent à blesser un nouvel adversaire, l'affectant suffisamment pour l'empécher d'intervenir à nouveau, du moins, trop dangereusement. Jetant un regard à Ryugi, il vit que celui-ci était parvenu à maitriser la mercenaire, menaçant sa vie s'ils ne se rendaient pas. De précaution, Gzaltan, prit son élan. S'élança aprés avoir pris appui sur l'écorce de l'arbre, le garçon décida de s'élancer en direction du point de confrontation entre Kisuke, Cerbère et les mercenaires. L'un d'eux s'était jeté sur le coté pour échapper aux shurikens. Le chunin garda sa main prés de sa poche, si durant son mouvement, l'un d'eux essayait de l'intercepter, il en ferait son affaire avec ses kunaïs (Action 1).

Son but était d'intervenir auprés de Kisuke afin que celui-ci puisse reculer en prenant Cerbère avec lui. Gzaltan restait vigilant aprés dégainé son sabre, prêt à se défendre contre les deux mercenaires, quitte à les blesser plus gravement encore que l'archer et l'homme qu'il avait paralysé (Action 2). Mis à part l'un d'eux, tous paraissaient ne pas vouloir abandonner. Le chunin leur lança :

"Abandonnez ... vous avez déjà des blessés, et nous pouvons peut-être vous aider ... expliquez-nous simplement la situation ... si vous vous obstinez, nous serons obligés de vous mettre hors d'état de nuire ..."

Le jeune homme essayait de leur faire comprendre que même si les mercenaires protégaient leur vie en se battant, de crainte d'une punition, cela risquait de revenir au même s'ils s'obstinaient. En écoutant l'archer, le garçon pensait que celui-ci et ses acolytes n'étaient que des sous-fifres obligés d'obéir.
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » mar. 05 avr. 2011, 18:21

Ryugi avait mal anticipé la réaction de la jeune femme, et il se retrouvé avec une dague planté dans la main. ça n'avait rien de mortel mais la douleur bien présente lui fit lâcher prise et perdre l'avantage de sa technique. Se crispant un instant il vas pour reprendre son jutsu, espérant bien pouvoir le mener à son terme. Mais la mercenaire n'en fait qu'a sa tête et veux s'en prendre une nouvelle fois à lui avec son arme.
Ne se faisant pas avoir cette fois, le genin se baissa vivement, écartant les bras avant d'armer un coup. Remontant brusquement il lance sa paume en avant qui viens frapper la mâchoire de la jeune femme la faisant quitter terre. Loin de la laisser partir il la saisit par la gorge et la plaque au sol, retenant son attaque ne voulant pas non plus lui briser la nuque.
D'un geste rapide il sort un kunaï de sa main gauche et viens le plaquer sur la gorge de la mercenaire avant de se crier vers les autres combattants.

"Arrêtez le combat ou je lui tranche la gorge !"

Bien entendus c'était du bluff, il ne se voyait pas arracher la vie à un être sans défense aussi brutalement. Mais son action n'a pas l'effet escompté et même la femme déclare préférer mourir plutôt que de rater leurs missions. Pris au dépourvus le Genin n'en garde pas moin son étreinte forte, ne voulant pas que d'autres personnes, lui compris, soit encore blessé. Puis c'est au tour de l'archer de prendre la parole. Restant vigilant, le jeune Ida est tout de même soulagé de cette réaction.

"Alors dites nous ce qui se passe et nous pourrons peut être vous aider, rien ne nous oblige à finir ce combat dans un bain de sang"

De tout son cœur Ryugi espère qu'ils écouteront la voix de la raison, il n'avait pas encore les mains taché de sang, et si il pouvait l'éviter, il le ferait
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » dim. 10 avr. 2011, 22:24

En quelques acrobaties, Gzaltan se retrouva auprès de ses chiens et prit la parole, exhortant les mercenaires à cesser le combat plutôt que d'avoir des morts inutiles dans leurs rangs, leur proposant même de les aider. "Abandonnez ... vous avez déjà des blessés, et nous pouvons peut-être vous aider ... expliquez-nous simplement la situation ... si vous vous obstinez, nous serons obligés de vous mettre hors d'état de nuire ..." Leur dit-il, son sabre à la main.

Bien qu'à l'exception de l'archer qui s'inquiétait pour sa femme les mercenaires ne semblaient pas décidés à abandonner, le combat était comme figé, ces derniers n'attaquant pas. Ils restaient sur leurs gardes, se tenant prêt à agir à la moindre ouverture, au moindre signe de la reprise des hostilités.
"Alors dites nous ce qui se passe et nous pourrons peut être vous aider, rien ne nous oblige à finir ce combat dans un bain de sang" Renchérit Ryugi, venant appuyer les paroles de son équipier.

La mercenaire a alors un petit rire sans joie puis elle s'adresse à Ryugi, bien que tous puissent l'entendre sans le moindre problème. "Ce qu'il se passe, une bête rode dans ces forêts, semant la mort dans le village d'Amanra. Ses habitants en sont maudits et notre mission et d'éviter que la bête ne s'enfuie, sous une forme ou une autre. Voila ce qu'il se passe ! Et si je dois mourir aujourd'hui pour ma mission, mon seul regret sera de ne pas l'avoir menée à son terme !"
L'archer s'avance d'un pas, son arc à la main, une flèche encochée mais pointée vers le sol, il s'adresse à Ryugi, n'accordant qu'un bref coup d'œil au chunin. "C'est la vérité, alors je vous en prie, ne faites pas de mal à ma femme."

Les autres mercenaires sont tendus, guettant la suite des évènements. Bien sûr qu'ils ne souhaitent pas la mort de leur camarade mais ils sont prêt à tout pour leur mission, y comprit au sacrifice ultime s'ils devaient en arriver là. La mission avant tout.

[hrp] : je peux difficilement aller plus loin, si vous voulez leur poser d'autres questions, envoyez les moi par mp et j'y répondrai dans ce post. Sinon dites moi ce que vous souhaitez faire, afin que je fasse un peu avancer les choses :).
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » lun. 02 mai 2011, 18:51

Ryugi garde la femme plaqué au sol, ne voulant pas non plus qu'elle lui saute une nouvelle fois à la gorge. Son Kunaï lui laisse au moins la place pour respirer, mais la colère s'empare tout de même de lui et il se retient de hurler à la tête des mercenaires

"Bon sang mais vous auriez pas put vous y prendre autrement contre cette saloperie !! Condamner un village au massacre, vous appelez ça une mission !?"

Son ton se fait plus clame, mais aussi plus froid, chaque mot semblant charrier une glace inquiétante de menace.

"Moi j'appelle ça de la lâcheté au mieux ... Notre mission ici est précisément d'exterminer cette créature et je peux vous faire le serment que l'on vas tout faire pour la tuer afin qu'elle ne nuise plus. Alors si vous savez quelque chose sur elle, c'est le moment ou jamais de tout nous révéler pour que le seul sang qui coulera ensuite sera celui de ce monstre ..."

Le mercenaire ayant attaqué Cerbère en premier prend la parole se moquant visiblement de la réaction du Genin.

"Hin, hin, hin ! La créature peut prendre forme humaine, personne ne doit pouvoir s'enfuir d'ici sinon les ravages ne se limiteront plus à ce seul village ! Vous comprenez ? On ne peut pas courir le risque de voir la créature poursuivre ses massacres à travers tout le pays du feu."

Le jeune Ida reste sur ses garde s'étant tourné vers l'homme qui parlait, il reprend la parole d'un ton égale, chargé de reproche.

"Ce que je comprend c'est que vous condamné un village ! Certes votre but est sans doute louable, mais vos méthode son immonde."

" Ils sont de toute façon perdu, la bête est sur eux et sans nous elle s'en prendra à tout le pays. Est-ce cela que tu veux ?" Lui demande la jeune femme d'un ton glacial. Il se tourne alors vers elle et prend une grande inspiration, essayant de se calmer. Sa voix est plus calme quand il reprend, mais il n'en reste pas moins méfiant.

"Je vous l'ai dit, on est la justement pour tuer cette bête, si vous nous aidez on pourra la stopper et éviter que le sang d'autres personnes coule ... Le votre, comme celui des villageois ..."

La femme encore menacé reprend alors la parole, répondant elle même de sa "mission""Notre sang a déjà coulé et coulera encore, mais notre mission passe avant tout !"

A cette réponse Ryugi ne peut s'empécher de retourner le regard glaciale que lui envoie la jeune femme, à ceci près qu'il à toujours sa main prête à l'étrangler et un kunai proche de sa gorge. Son ton est polaire, rappelant plus un vent glaciale du village caché de yuki que celle d'un jeune homme plein d'entrain

"Vous êtes donc crétin à ce point ? Je vous propose notre aide pour tuer cette créature et sauver le plus de monde possible, vous comme les villageois ... Ho cas ou vous ne l'auriez pas remarqué nous vous avons maîtrisé sans de réel perte de notre coté et je puis vous assurer que nous avons retenues chacun de nos coup pour vous épargner.
Si vous ne me croyez pas repassez-vous le combat, Gzaltan aurait abattus deux homme en étant resté caché, j'en aurais blessé avec mes armes de jet, j'aurais ensuite brisé la nuque de cette femme alors que les derniers se seraient fait tranché la gorge par un sabre ... si cerbère ne les avait pas déjà dévoré. La seul chose qui vous à tenue en vie c'est que nous ne voulions pas votre perte.
Nous sommes des ninja de Konoha, notre mission et de protéger notre pays au péril de notre vie et nous somme mieux formé que n'importe quel mercenaire pour ça ! Alors la chose est simple, soit vous nous aider soit on vas devoir prendre vos actions comme un agression et notre chef décidera de votre sort ... ho fait, au cas ou, il est le chef de cette équipe pour la simple et bonne raison qu'il à l’expérience et qu'il est plus fort que nous deux réunies."


Cette fois c'est l'homme ayant attaqué Cerbère qui répond, ne laissant pas à la jeune femme le temps d'en placer une.

"Une agression, tu te moques de nous petit ? C'est vous qui nous avez envoyé votre chien et avez essayé de nous faire croire à un accident ! Je dois reconnaître que vous êtes forts au combat mais vous ne comprenez rien à ce qu'il se passe ici. Maintenant si vous vouliez bien relacher notre amie, j'apprécierais..." Il siffla entre ses dents, visiblement agacé, l'archer lui jetant un regard sombre, craignant visiblement pour la jeune femme.

Le jeune Ida scrute chacun des mercenaire, essayant voir leurs réactions face à ses paroles, le groupe semble mitigé, la jeune femme visiblement prête à sacrifier sa vie le défis du regard. Alors que l'archer semble agacé par les réaction brusque de l'homme à la hache. Les deux derniers semblent plutôt mécontent du jugement que porte Ryugi sur eux.
Le Genin sert les dents, ces gens pouvaient leurs apporter beaucoup de réponse, mais ils étaient plus têtus que des mules ! Le regard bleus du jeune homme se porte sur la jeune femme dont il tient la vie entre ses mains. Il secoue un instant la tête avant de se redresser, lâchant le cous de sa prisonnière et rangeant son arme. Il reste toutefois sur ses gardes, faisant un pas en arrière pour la laisser se relevé il est prêt à esquiver l'un de ses coups. Il se prépare également au déplacement rapide, après tout cela pouvait s'avérer utile.

"Voyez, je la relâche, par contre l'un d'entre vous vas nous accompagner. Notre chef aura surement des questions à vous poser et contrairement à ce que vous semblez pensé, nous avons tout intérêt à nous entendre pour terrasser cette bête. Si vous craignez pour votre sécurité nous vous protégerons, si vous ne voulez pas au moins nous suivre, nous seront obligé de reprendre notre affrontement à mon plus grand regret."

Le ton du Genin est le plus neutre qu'il ai fait depuis le début de cette conversation expliquant les choses calmement en espérant que les mercenaires se montrent raisonnables.

"Alors ? Que choisissez-vous ?"
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Gzaltan Inuzuka » mer. 04 mai 2011, 15:40

La situation semblait figée. Aprés avoir réussi à calmer légèrement les tensions, les deux shinobis écoutèrent la femme de l'archer. L'histoire qu'elle leur proposa semblait sincère, ils écoutaient à propos de la fameuse bête terrorisant la région. Gzaltan l'écouta attentivement, sans pour autant relacher sa garde. Méfiant, il se demandait si, ou non, la mercenaire essayait de mentir pour sauver la peau de ses camarades, de diminuer la vigilance des deux ninjas. Mais son mari semblait réellement sincère, affirmant qu'elle disait la vérité. Que penser de ces mots ... ainsi que de leur formulation. Réfléchissant, l'Inuzuka se demandait ce qu'elle voulait dire par "que ce soit par une forme ou une autre" ... le mystère de la créature semblait s'épaissir. Alors que Ryugi semblait petit à petit perdre patience en entendant les mots des mercenaires, essayant de raisonner ces individus, le garçon tenta de mettre certaines choses au clair, il y a encore trop de zone d'ombres pour faire confiance.

"Etes vous d'Amara vous-même ?"

"Non, nous sommes de la région mais pas du village même." Répondit l'archer. Ainsi, ils n'appartenaient pas à Amara, cela signifiait peut-être qu'ils appartenaient à la même fratrie que les mercenaires qu'ils avaient rencontré avant d'arriver au village lui-même. Laissant Ryugi discuter avec les mercenaires, l'Inuzuka essaya de son coté de placer ses propres questions, en essayant de récupérer le plus d'informations possibles, semblant réfléchir aux réponses des mercenaires, essayant d'analyser les informations et se souciant à quoi faire.

"Qui vous a donné l'ordre de suivre cette mission ? Vous n'êtes pas des shinobis ..."

"Nous n'avons pas besoin d'ordre pour savoir où est notre place. Entre ce monstre et notre pays !"

Lui répondit le mercenaire ayant combattu Kisuke. Gardant le silence, Gzaltan avait la sensation que ces hommes étaient sincères, bien que leur méthode était peut-être un peu extrémiste, ou désespérée. Le chunin reprit finalement avec une nouvelle question :

"D'ailleurs, vous venez de dire que cette créature peut prendre forme humaine. L'avez-vous vu de vos propres yeux, utilise t'elle des formes différentes ? Serait-ce pour cela que vous empéchez les villageois de quitter Amara ou est-ce un groupe différent du votre ?"

"La créature peut changer de forme, croyez moi, et oui c'est bien pour cela que nul ne doit quitter notre périmètre." Lui explique l'archer, posément. Cet homme semblait le plus à même à répondre aux questions, le fait que Ryugi menace sa femme devait jouer énormément ... s'ils mentaient, alors les deux shinobis avaient affaire à des acteurs trés qualifiés, préparés au cas où une telle situation se déroulait.


"En tout cas, quoi que vous disiez, notre mission est d'enquéter sur les soucis dans le village d'Amara, et si possible, de les régler. Si vous connaissez la cachette de cette créature, indiquez-la nous je vous prie. A vous écouter, cela ne m'étonnerait pas que cette bête soit plus ou moins liée à certains shinobis. Les observer pourrait nous en apprendre beaucoup"

"Si nous savions où elle se cache nous ne serions pas là à intercepter tous les fuillards pour le cas où elle aurait pris leur apparence !"
Répondit d'un ton sec l'homme ayant affronté Cerbère. Ecoutant attentivement les réponses qu'offraient les hommes à sa personne, et à celle de Ryugi, le garçon ne voyait que des personnes déterminées, et ne faisant guère confiance aux contacts extérieurs. C'était génant, car ensemble, leurs chances de parvenir à débusquer cette bète et résoudre l'affaire augmenteraient. Ryugi continuaient d'essayer de convaincre ces hommes de l'utilité d'une association, Gzaltan connaissait assez le genin pour savoir que même s'il ne hurlait pas, sa patience atteignait certaines limites. L'un des mercenaires se défendit en abordant le fameux sujet de l'attaque, et quelque part, il n'avait pas tort, Cerbère les avait bien attaqué, cela était génant néanmoins qu'ils ne veuillent croire à l'accident.

"Réfléchissez un moment, quel intérêt avais-je d'envoyer un chien vous attaquer et de révéler ma position. Comme embuscade, il y a mieux vous ne pensez pas ? Je vous le répéte, ce chien n'en fait qu'à sa tête, mais je ne pouvais pas pour autant vous le laissez le tuer de sang froid...

Ryugi relacha finalement la mercenaire, proposant un deal au groupe. Le garçon désirait amener l'un des mercenaires à Shimone afin que des questions supplémentaires puissent être posées. Cependant, le chunin se demandait si les menacer de continuer l'affrontement en cas de refus était une si bonne idée. Soit, maintenant que c'était dit, Gzaltan se devait d'observer comment la scène allait continuer. Bien que toujours un peu méfiant, il croyait quelque peu à l'histoire qui venait de leur être narrée. Son seul regret était de ne pas avoir recueilli assez d'informations sur ce groupe de mercenaire, s'ils étaient nombreux, et surtout, s'ils connaissaient de prés ou de loin l'homme au manteau que le garçon avait rencontré la nuit précédente. Si le combat se poursuivait, Gzaltan se demandait s'il n'était pas mieux d'engager une fuite ... avec leurs capacités de déplacement, il était fort probable que les deux shinobis parviendrait à échapper sans soucis majeurs de ces mercenaires ... aprés tout, ils n'étaient pas leur cible.
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » lun. 09 mai 2011, 23:45

Lorsque Gzaltan prit la parole pour leur faire remarquer qu'en matière d'embuscade il y avait mieux que d'envoyer Cerbère leur aboyer dessus, ils en restèrent sans voix dans un premier temps puis celui qui avait combattu le chien fou reprit la parole, l'air agacé : "J'ai pas parlé d'embuscade mais d'attaque !"
C'est alors que Ryugi prit la parole à son tour, relâchant son otage. Une preuve de bonne foi et les guerriers ne se leurraient pas, même si elle était en sécurité maintenant, leurs deux opposants, et leur ménagerie, étaient bien plus forts qu'eux...
Par contre ce jeune homme venait de formuler une demande plutôt dérangeante pour eux. Que l'un d'eux les suive ? Et puis quoi encore ? Ils eurent malgré tout la présence d'esprit d'attendre que la jeune femme soit revenue à leurs côtés pour manifester leur désaccord.

"Alors ? Que choisissez-vous ?"
"Alors..."
Commença celui qui avait combattu Cerbère, la brute du groupe.
"Je rencontrerai votre chef." Le coupa l'archer. "Vous avez relâché ma femme, je vous fais confiance, en revanche je n'irai pas jusqu'au village." Son ton était déterminé, quand bien même il savait qu'il courait un gros risque en s'alliant avec l'ennemi.
Les deux shinobi présents purent alors ressentir une présence familière au moment où l'homme achevait de parler. "Ce ne sera pas nécessaire. Je suis là maintenant. Gzaltan, Ryugi, désolé de vous avoir fait attendre. Qu'est-ce que j'ai raté ?"

Lorsque l'un de ses équipiers lui eut fait un résumé de la situation, Shimone hocha simplement la tête. Son visage était passé par diverses expressions sous son masque mais hormis au niveau de ses yeux, cela passa totalement inaperçu. "D'accord, donc si je résume, le monstre est un changeur de forme. Ces types sont là pour empêcher le monstre de partir en prenant l'apparence de l'un des villageois. Et ils ne savent pas où il se terre... Bon okay les mecs, qu'est-ce que vous savez d'autre sur la créature ? Quelles formes peut-elle prendre ?"
"En fait on ne sait pas trop... on ne l'a jamais vue, enfin pas correctement, ceux qui l'ont aperçue ont vu qu'elle était énorme. Comme un gros ours, mais monstrueux. Toujours de nuit." S'empressa de lui répondre l'archer, avant que l'un de ses camarades ne sorte une connerie. "C'est tout."

Shimone laissa un instant passer, essayant d'imaginer l'apparence réelle du monstre à partir du peu d'éléments qu'avaient les guerriers et des dépouilles qui se trouvaient toujours à Amanra. Puis il reprit : "Et comment savez-vous qu'elle peut changer d'apparence ?"
"Certains l'ont vu passer d'une forme humaine à sa forme monstrueuse. Une information qui nous a coûté cher. De nombreuses vies ont été perdues pour que nous l'apprenions."
Le junin hocha une nouvelle fois la tête, les bras croisés. "Je suppose que vous ne pourriez pas identifier cette personne ?" L'archer lui dit que non. "Bien, je n'ai pas d'autres questions. On rentre et si jamais nos équipes se recroisent, restez en dehors de notre route, je n'aime pas vos méthodes et nous ne serons pas toujours aussi gentils."

Ils reprirent alors la route du village. Là bas le calme était plus ou moins revenu et la journée s'acheva tranquillement. Une demoiselle de l'âge de Ryugi, les cheveux blonds, coiffés en nattes, le visage fin et les yeux bleus, vêtue d'une simple robe de lin blanc et d'un tablier, vint leur apporter quelques rafraichissements à un moment donné de l'après-midi, voyant qu'ils montaient la garde. Le junin sourit sous son masque en voyant le sourire enjôleur qu'elle accorda à Ryugi, se retournant plusieurs fois vers lui en s'éloignant. "Visiblement tu lui plais Ryugi... Profitez du reste de la journée pour vous détendre, je peux monter la garde seul, surtout que je doute que la créature attaque en plein jour." Mais peut-être se trompait-il. Cela dit, si la créature attaquait de jour, elle serait vite repérée.

[hrp] : si vous souhaitez poser d'autres questions, envoyez les moi par mp, je vous donnerai les réponses directement pour que vous les intégriez à vos posts. Si vous avez d'autres questions à me poser à moi, n'hésitez pas non plus ^^.
Au niveau des patrouilles, Shimone vous laisse assez tranquille, vous demandant de patrouiller un peu pour montrer votre présence, puis il prend la relève. Vous arrêtez votre post lorsque la nuit tombe. N'hésitez pas à faire vos suggestions pour la nuit à venir ;).
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Gzaltan Inuzuka » mar. 10 mai 2011, 13:57

La tension augmentait petit à petit. Ryugi semblait avoir fait le bon choix en relachant l'otage en preuve de leurs bonnes intentions. Gzaltan, dans la précipitation, n'avait pas formulé sa dernière phrase de façon à être convaincant, il en était ressorti agacé lorsque l'un des mercenaires joua sur le mot "embusquer" et "attaquer", ils ne semblaient pas vouloir comprendre. Néanmoins, les mots du genin semblaient provoquer un certain froid de la part du groupe de mercenaires. La femme les rejoignant, l'Inuzuka se doutait presque de la réponse et se tenait prêt à reprendre le combat au cas où. La réponse qui s'ensuivit montra au chunin qu'il s'était avancé trop vite. L'archer avait pris l'initiative de répondre, acceptant la condition de Ryugi, sans pour autant accepter d'aller jusqu'au village. Mais ce n'était plus un souci. L'idée de Ryugi était d'amener l'un des mercenaires auprés de Shimone qui était sensé se trouver au village, pourtant, ce n'était plus le cas. L'odeur du jounin était trés proche, et quelques secondes, celui-ci révèla sa présence, intervenant dans le débat qui opposait mercenaires aux shinobis de Konoha. La venue de leur chef d'équipe eut pour effet de rassurer l'Inuzuka... certes, cela ne dérangeait guère le chunin de s'occuper des investigations avec Ryugi, au contraire, c'était un excellent entrainement pour quand à leur tour, ils devraient gérer une équipe, mais savoir qu'une personne expérimentée était avec eux provoquait un effet rassurant.

Le jounin cherchant à savoir ce qu'il en était de la situation, Gzaltan s'occupa de lui résumer :

"Par où commencer ... nous avons commencé nos recherches à l'orée de la forêt, comme prévu, l'odeur de l'individu de la nuit précédente se trouvait encore dans les parages, Ryugi et moi avons suivi cette odeur. Suite à cela, nous sommes tombés nez-à-nez avec ce groupe de mercenaires. J'ai un peu honte de le dire, mais au début, nous voulions simplement les surveiller pour savoir s'ils étaient amis ou ennemis, mais Cerbère a choisi ce moment pour les attaquer. Je n'ai pas eu d'autre choix que d'intervenir avec Ryugi. Comme vous pouvez le voir, nous nous sommes affrontés jusqu'à ce que Ryugi parvienne à saisir cette femme en otage. A priori, elle est la femme de cet homme, ce dernier craignant pour sa vie, nous sommes parvenus à commencer une conversation. Nous avons obtenu nombre d'informations ..."

L'Inuzuka continua sa tirade en expliquant tout ce qui avait trait à la bète, à ses capacités, à ce groupe de mercenaires et leur façon d'agir. Hochant simplement la tête, Shimone reprit la main dans le jeu de question/réponse avec les individus que les deux shinobis avaient combattu. En écoutant leurs dires, Gzaltan comprit que cela faisait un moment que les mercenaires essayaient de coincer cette créature. A priori, ils n'étaient pas seuls, probablement avaient-ils d'autres alliés errant dans cette forêt. A ce qu'en avait entendu Gzaltan, la créature devait être imposante, et capable donc de se transformer. Le chunin se tourna vers Shimone :

"Ce n'est qu'une supposition, mais si ces hommes ne l'ont aperçu que de nuit, est-ce possible qu'elle n'agisse que lorsque le soleil est couché ? J'imagine que ce n'est pas pour autant une raison de relacher notre vigilance."

Suite à la conversation, les deux groupes se séparérent. Shimone offrit un avertissement à ces hommes, il ne voulait plus les croiser. L'Inuzuka se demanda si cela serait suffisant pour effrayer ces combattants ... aprés tout, ils semblaient en avoir vécu des dures ces derniers temps. En repartant, le garçon appela ses chiens, et ordonna à Cerbère de le suivre. Aprés tout, c'était en partie à cause de sa gloutonnerie extrémiste que les recherches s'étaient retrouvées retardées. Pourtant, le chunin ne pouvait s'empécher de penser que c'était en partie de sa faute ... aprés tout, le chien se trouvait sous sa responsabilité. Aprés le combat, les quelques blessures de la bataille se faisaient légèrement plus ressentir. Par chance d'avoir eu Shimone en tant qu'équipier durant les dernières missions, l'Inuzuka pouvait à présent utiliser un jutsu de soin pour les blessures bénigmes. S'occupant de Plue en marchant, le garçon félicita le petit chien pour son action, mais lui conseilla de réfléchir à ce qu'il pouvait s'ensuivre aprés. Le coup de pied qu'avait reçu le chiot l'avait quelque peu sonné. Kisuke semblait être celui qui allait le mieux, Cacamaru, lui, était tout ce temps resté avec Shimone, inutile de dire qu'il était en sécurité. Cerbère refusa les soins durant tout le retour, l'animal avait trop de fierté pour se laisser soigner. Pourtant, il était celui du groupe qui avait le plus de blessures. Gzaltan se tourna vers Ryugi :

"Ca va Ryugi ? Si tu as une blessure ou quelque chose comme ça, je peux m'en occuper si tu le souhaites ..."

Son ton était amical, mais calme également. Le chunin reconnaissait que le genin s'était trés bien débrouillé dans cette première bataille, il avait pris des risques, mais cela avait en quelque sorte payé. Sur la route, l'Inuzuka avait demandé à Shimone comment s'était passé la réunion. Il se doutait que si quelque chose se devait d'être dit, le jounin aurait partagé ses informations avec ses jeunes équipiers, mais malgré tout, il préfèrait poser la question.

Une fois arrivé au village, Cerbère s'en alla se poser dans un coin hors de la vue de son soit disant "maitre". L'équipe ne pouvait pourtant pas se reposer, leur rôle était de patrouiller encore et encore pour prévenir le moindre danger. Cependant, Shimone semblait considéré qu'il n'y avait pas réellement matière à s'inquiéter. La façon dont il leur conseilla de patrouiller, soit en montrant simplement leur présence, paraissait d'avantage permettre aux villageois d'être rassuré aprés les évènements de la nuit dernière. Ainsi, Gzaltan fit ses patrouilles en traversant le village. Bien que restant vigilant, il se demandait quoi faire pour s'améliorer encore un peu. Durant le combat, il remarqua que des failles dans sa défense étaient encore présentes. A ce moment, c'était contre des adversaires plus faibles que lui, mais s'il s'était retrouvé face à des shinobis expérimentés, il était possible que les blessures aient été bien plus importantes. Le garçon se rendait compte qu'il devait encore s'améliorer. De plus, bien qu'ils obtenaient de plus en plus d'informations, ne toujours pas avoir vu leur ennemi réel agaçait l'Inuzuka. Il avait l'impression d'avoir affaire à un fantome, une ombre furtive qui agirait discrètement, sans jamais se faire repérée. De plus en plus, la curiosité du jeune homme était augmentée. Il se demandait quand viendrait le moment où la vérité éclaterait.

Quelques heures plus tard, une pause permit aux membres de l'équipe de se désaltérer. Cela n'échappa à personne, mais la jeune fille qui venait d'apporter les rafraichissements, fit clairement percevoir à Ryugi qu'il lui plaisait. Kisuke lui-même le vit, et rétorqua joyeusement par un aboiement encourageant. Néanmoins, il était clair que Gzaltan devait être le seul à comprendre ce que signifiait un tel aboiement. Shimone, pensant qu'il n'y aurait sans doute aucun danger en journée, offrit aux garçons de profiter du reste de la journée. Gzaltan remercia le jounin, et s'éloigna, suivi de ses chiens. Il se demandait si Ryugi allait se rapprocher de la jeune fille. Il était vrai qu'elle était fort mignonne, pensa l'Inuzuka. Lui, de son coté, comptait se reposer, et méditer légèrement pour se détendre et se préparer à la nuit qui s'approchait. Dans un tel village, la seule chose auquel le garçon pouvait profiter, c'était les paysages environnants. Hélas, connaissant le danger et l'effroi dégagé par la forêt entourant Amara, il était difficile de s'extasier. Gzaltan ne savait toujours pas où se trouvait Flux, ou Cerbère. Ce dernier devait être en train de soigner ses blessures tout seul, dans son coin.

Lorsque la nuit approcha, que le crépuscule apparaissait, le chunin s'en alla rejoindre Shimone. Les heures précédents, le jeune homme s'était quelque peu entrainé seul dans son coin, sans pour autant forcer. Il désirait être prêt et en pleine forme pour la nuit à venir, ainsi, il n'avait travaillé que sur sa maitrise du sabre, et n'avait simplement lancé que quelques dizaines d'armes. S'apprétant à patrouiller, le jeune homme s'adressa à Shimone :

"Shimone, comme la nuit précédente, je pense que confier un chien à chacun de vous pourrait être un atout. De plus, mes chiens ont eu l'occasion de pister l'odeur de l'inconnu de la veille. Si celui-ci est quelque peu lié à la bète, et qu'il essaie de revenir à nouveau, il devrait vite être repéré, à moins qu'il ne change d'odeur."
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Répondre

Revenir à « Aux frontières de Hi no Kuni »