[Gzaltan, Ryugi] Amara

Le pays lui-même...
C'est là que seront réalisées une partie des missions.

Modérateurs : Noriko Asahina, Shimone Ayanami, Haoru Keitjiwa

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » lun. 16 mai 2011, 18:51

[HRP] Désolé à cause de la connexion automatique qui ne marche plus chez moi je n'avais pas vue que tu avait posté Shimone, j'ai toujours vue que Gzaltan était le dernier à avoir écrit -_-'


Ryugi avait des craintes. Les mercenaires s'étaient montré particulièrement têtus jusqu'ici, et visiblement ils n'avaient pas vraiment envie de coopéré malgré tout les avantages que cela impliquait. Tendus, il fit sa proposition, attendant la réponse des mercenaires. Celui qui avait attaqué cerbère prit alors la parole. Devant le ton que prenait l'homme l'espoir qu'avait formé le Genin commença à s’effriter. Mais c'était sans compter sur l'intervention de l'archer. Ce dernier, de loin le plus raisonnable du lot, accepté l'offre à la condition de ne pas aller jusqu'au village même. Le soulagement put se lire sur son visage, il allait répondre que ça lui convenait quand il ressentie une présence familière. Ryugi se tourna vers le chef d'équipe une fraction de seconde avant que celui-ci ne se dévoile aux yeux de tous.

Le Genin fut soulagé de voir son supérieur arriver, la présence du Jûnin avait quelque chose de rassurant pour les deux membres de l'équipe. Gzaltan prit alors la parole, résumant la situation au chef d'équipe. Ryugi confirma parfois d'un mouvement de tête mais n'ajouta rien lui même. Il laissa alors la place au Jûnin qui posa plusieurs questions à son tours, laissant entrevoir quelques indices supplémentaire sur la créature. Le jeune Ida suivit l'échange mais ne fit pas d'autres commentaires sur la situation, ne voyant pas trop quoi demander de plus. Les deux groupes se séparèrent finalement, Shimone donnant un ultime avertissement aux mercenaires.

Sur le chemin du retour Ryugi prend quand même la parole « Nous avions trouvé une clairière non loin, je ne suis pas sur qu'elle soit d'un grand intérêt, mais si jamais l’occasion se présente il serait peut-être utile d'aller la fouiller. »

"Ca va Ryugi ? Si tu as une blessure ou quelque chose comme ça, je peux m'en occuper si tu le souhaites ..."

Le Genin regarde alors sa main blessé et la montre au Chunin.

« Je n'ai qu'une entaille à la main, rien qui pourrait gêner vraiment mes mouvements ne t'en fait pas. Et je m'en voudrais de te faire utiliser du chakra quand ce n'est pas nécessaire. »

Finalement la petite équipe arrive au village, commençant alors à faire quelques patrouilles, plus pour rassurer les villageois qu'autre chose. Toutefois le Genin prend un instant pour soigner sa plaie, ne serais-ce que la désinfecter et la bander. De tout de façons elle ne serait pas visible sous ses lourdes protections. Il fait alors le tour du village, se montrant à ses habitants pour pouvoir les rassurer, après tout cela faisait aussi partie de leur boulot. Il se montre courtois avec les gens qu'il croise, et adresse même quelques sourires qui se veulent rassurants. L'équipe de ninja se regroupe finalement continuant de monter la garde. C'est à ce moment la qu'une jolie jeune fille aux yeux doux et au visage charmant leur apporta quelques rafraichissement. Loin de se douter de l'intérêt que lui porter la jolie blonde, Ryugi lui adressa un grand sourire en la remerciant avec son habituel coté chaleureux. Il se mit alors à boire, bien content de ce ravitaillement.

"Visiblement tu lui plais Ryugi...."

Surpris Ryugi avala de travers et toussa, puis il tourna un visage surpris vers son supérieur, en se pointant du doigt

« Qui ? … Moi ? »

Il à tout juste le temps de se tourner vers la jeune femme qui lui jette un ultime regard avant de disparaître au coin d'une maison. La réaction du jeune homme ne se fait pas attendre, et il rougit brusquement ne sachant pas trop quoi faire. Shimone propose alors qu'ils se détendent un peu avant le soir. Ryugi essaye de remettre un peu d'ordre dans ses pensées avant de parler à son supérieur.

« Heuu .. enfin je me suis dit qu'il serait peut être utile de mettre en place quelques pièges qui feraient juste du bruit, histoire de nous avertir. Enfin sauf si la créature est intelligente dans ce cas ça serait presque un risque qu'elle utilise ces pièges contre nous. Enfin voilà si besoin est je peux m'en occuper. »

Le Genin fait alors ce qu'on lui demande, ou plaçant des pièges aux endroits stratégiques qu'on lui aurait indiqué, ou flânant encore dans le village.
Ryugi finis par faire quelques exercices, voulant essayer de se préparer au mieux pour la nuit sans se fatiguer, effectuant quelques manœuvres, Kata et exercices de force. Il ne fait pas ça en place publique mais ne se cache pas vraiment non plus, espérant bien se mettre en forme pour le soir. Bien que l'intérêt que lui porterait sois disant la jeune fille le trouble quand même, et il à un peu de mal à rester concentré sur ses exercices.
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » lun. 23 mai 2011, 10:48

Shimone sourit sous son masque face au trouble que la jeune fille causa au genin. Il était bien toujours le même et c'était plaisant de voir qu'il existait encore une certaine candeur chez lui malgré les épreuves passées.
Juste avant de se séparer, Ryugi proposa de mettre en place quelques pièges qui serviraient à les alerter si quelqu'un venait vers le village. En temps normal cela aurait sans doute posé quelques problèmes, les villageois allant et venant mais au vu des évènements qui frappaient la région, nul à part eux ne quittait le village. "C'est une bonne idée Ryugi, je te laisse faire... Et essaye de te détendre quand une fille te fait un joli sourire, le rouge pivoine est passé de mode." Termina le junin avec un clin d'œil.

À la nuit tombée, ils s'étaient retrouvés tous les trois pour s'organiser pour la nuit. Gzaltan avait alors proposé de confier une nouvelle fois l'un de ses chiens à chacun d'entre eux, surtout que depuis ils avaient pisté l'odeur de l'inconnu. Une fois de plus le chunin avait prouvé son utilité. Comme le disait Gzaltan si l'inconnu revenait, ses chiens sauraient détecter son odeur, à moins qu'il n'en ait changé. Sur cette dernière partie le junin avait quelques doutes, bien que ça ne soit pas non plus totalement impossible.
"Bien, je prendrai le second tiers, c'est là que le risque d'attaque sera à mon avis le plus important. Tard dans la nuit, tôt le matin. Gzaltan, j'aimerais que tu prennes le dernier tiers..." Il n'eut pas le temps de poursuivre, un bruit les interrompant, enfin plus qu'un bruit, ce fut des mots qui les interrompirent.

"Messieurs, bien le bonsoir." Cette voix Gzaltan l'avait déjà entendu et tournant la tête vers sa provenance, ils n'eurent aucune difficulté à en reconnaître le propriétaire. Un long manteau noir et un chapeau assorti. L'homme se trouvait sur le toit de l'une des maisons du village. "Ainsi c'est vous qui êtes là pour stopper la bête ?" Demanda-t-il en sautant du toit, se recevant souplement, terminant un genou à terre avant de se redresser de toute sa hauteur, ses yeux jaunes se faisant immanquables.
"Restez ici." Dit le junin à ses deux équipiers, en faisant de même. "Es-tu lié à cette bête d'une quelconque manière ?" Pour toute réponse l'homme se contenta de sourire, dévoilant des canines proéminentes.
Cliquez pour afficher le message:
Image
C'est alors que des cris de panique se firent entendre un peu plus loin. Juste comme Shimone pensait qu'ils avaient la bête face à eux, quelque chose déclenchait la panique un peu plus loin. "Allez voir, ce qu'il se passe, je m'occupe de lui !" Alors qu'ils quittaient la place, les garçons purent voir l'homme au chapeau noir se diriger vers eux mais Shimone l'intercepta, se déplaçant à la vitesse de l'éclair.
En quittant la place, Gzaltan et Ryugi trouvèrent nombre de villageois affolés qui couraient partout, en hurlant au monstre. Tout d'abord ils ne virent rien, puis soudain un mouvement sur leur gauche. C'était quelque chose de rapide, très rapide... Un nouveau mouvement, mais cette fois-ci sur leur droite.

Parmi les villageois en détresse, une jeune fille blonde, celle-là même qui leur avait apporté des rafraichissements dans l'après-midi. Elle se tenait immobile, le regard terrifié et soudain, avant même qu'ils n'aient pu aller vers elle, un nouveau mouvement, en provenance de la droite. Un bref instant la bête fut face à eux, puis elle referma ses mâchoires sur le bras de la jeune fille qui poussa un hurlement, avant d'être emportée par la bête en direction des bois. Le tout n'avait duré qu'une brève poignée de secondes et la bête fut rapidement hors de vue.
La bête, elle était véritablement énorme, de la taille d'un gros ours mais semblable de par sa forme à un loup monstrueux. Blanche, mais la gueule ensanglantée et le pelage sale de la poussière qu'elle avait soulevée en malmenant quelques bâtiments. Des poutres se balançaient à proximité là où la créature était passée, emportant même parfois des pans de mur avec elle. Le village n'était pas en ruine mais il avait souffert du passage du monstre.
Cliquez pour afficher le message:
Image
Shimone finit par les rejoindre. "Notre homme s'est barré ! Que s'est-il passé ici ?" Le ton du junin était celui d'un stentor, il n'y avait plus la moindre trace d'humour dans sa voix et ses yeux s'étaient fait froids.
Autour d'eux, les villageois se massaient déjà, et un couple pleurait la disparition de leur fille. Les gens hurlaient, pleuraient, rageaient. La bête avait frappé au cœur même du village et ces shinobi n'avaient rien pu faire ! Déjà on les accusait d'avoir attiré la bête ici.
"Silence ! Ce soir la bête vous a pris l'une des vôtres et vos diatribes ne font que nous faire perdre un temps précieux. Alors je vous en prie, fermez-la !" Son ton était dur mais il n'avait pas le temps de mâcher ses mots et de se montrer doux.

Il se reprit malgré tout et s'adressa cette fois au couple en pleures, la voix calme. "Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour vous la ramener." Ils étaient les plus à même de leur crier leur haine mais ils n'en avaient rien fait.
Le junin se tourna finalement vers ses équipiers, indifférant à la colère de la foule. "Prêt à vous mettre en chasse ?" Il forma trois clones, juste au cas où, ils resteraient au village pendant qu'eux partiraient traquer la bête.

[hrp] : désolé du délai de réponse. J'espère que ça vous laissera quand même assez de temps pour valider cette semaine.

Pour les questions au moment du retour, comme je l'avais dis, c'était par mp :). Sinon c'est bien d'avoir repensé à la clairière Ryugi mais il aurait fallu régler ça également par mp avant de poster. Rassurez-vous, ça n'est pas dramatique mais pour moi nous sommes rentrés au village sans faire le détour et sans l'évoquer ;).

Si vous avez des questions en jeu ou hors jeu, n'hésitez pas à me mp ^^. Si les questions de vos personnages se situent à la fin de vos posts, vous pouvez simplement les incorporer à celui-ci et j'y répondrai dans mon prochain post. C'est quand vos questions nécessitent que je revienne en arrière dans mon propre post que c'est gênant :P.
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Gzaltan Inuzuka » lun. 23 mai 2011, 19:25

Reunis pour commencer à surveiller le village durant la nuit, Shimone commençait à donner les indications aux deux shinobis. L'homme voulait se charger du second tiers, prenant le soin de patrouiller aux heures où, selon lui le danger d'attaque était plus grand. Lorsqu'il s'adressa à Gzaltan, le garçon se préparait à écouter les indications sur son propre temps de surveillance lorsqu'un évènement totalement innatendu les interrompit. A la voix qui la salua, l'Inuzuka tourna la tête immédiatement vers sa provenance. Son corps n'avait fait qu'un bond, à la surprise totale et à la stupéfaction s'ensuivit certes l'incompréhension, mais la réaction immédiate, le garçon attrapa un kunaï de sa sacoche et le sortait déjà, prêt à se défendre si nécessaire, sa seconde main était déjà prête à lancer une salve d'armes. Positionné sur le toit d'une maison, l'inconnu en descendit habilement, se dressant face à l'équipe de shinobis.

Aucun doute, cet homme, c'était bien l'inconnu de la veille. Cette fois, Gzaltan eut l'occasion de l'observer distinctement, d'apercevoir ses yeux, d'un jaune paralysant. S'étant rapproché, l'Inuzuka était prêt à tout moment à s'élancer et essayer de capturer cet individu pour l'interroger. Le chunin en voyant la réaction de Cacamaru à l'arrivée de cet homme qui devait, vu ses capacités athlétiques, être comme eux quelqu'un d'entrainé, voir un shinobi, était persuadé qu'il ne leur voulait pas du bien. Mais Shimone, prudent et conservant son sang froid, calma les ardeurs du garçon à la ménagerie, ordonnant à ses équipiers d'attendre. A l'homme, le jounin demanda s'il était lié à la bête. C'était aprés tout la question que tous se posaient depuis que la présence de cet individu s'était révélée. L'homme leur adressa un sourire qui vint glacer le sang de l'Inuzuka. Des dents pointues, tel une bête sauvage. Cet homme était-il la bète elle-même ? Ou alors ...

Le chunin n'eut guère le temps de réfléchir d'avantage, des cris s'élevèrent un peu plus loin, sortant le garçon de ses pensées. L'homme n'était pas venu seul. Cette fois, il fallait agir, et Shimone le savait, décidant de rester avec le mystérieux individu, le jounin ordonna aux deux shinobis d'aller voir ce qu'il se passait. Bien que l'Inuzuka était fortement interloqué par cet homme, il savait qu'il n'avait rien à redire, déjà, il s'élanca en direction du tumulte, probablement suivi par Ryugi. Pourtant, leur déplacement ne semblait pas être dans les plans de l'inconnu, qui se dirigeait déjà vers eux, probablement pour les intercepter. Gzaltan n'eut pas même eut le temps de se défendre que Shimone était intervenu. C'était toujours impressionnant de voir leur chef d'équipe intervenir pour les protéger. Sachant qu'il pouvait compter sur lui et avancer en toute sécurité, le chunin se tourna vers Ryugi et lui lança un :

"On y va Ryugi !"

Bien vite, les deux shinobis croisèrent des villageois apeurés, hurlant au monstre. A priori, la bète n'était plus loin. La panique régnait dans le village, et bien que Gzaltan tenta une ou deux fois, sans baisser sa garde, de calmer le jeu en levant la voix, sans réellement y croire lui-même, en lorgnant à chaque endroit et recherchant la première présence suspecte que ce soit par les yeux ou l'odorat, une présence se révèla. Immédiatement, des armes à la main, le garçon se tourna sur la gauche prêt à saisir l'intrus, mais déjà, la chose s'était déplacée vers sa droite. Un être véloce, si véloce que l'Inuzuka fut d'avantage interloqué. Mais il n'avait pas le temps d'y penser. Lorsque le chunin parvint à saisir la présence de la créature, celle-ci venait d'apparaitre devant eux et de saisir une malheureuse victime. Le visage de celle-ci, les deux le connaissaient, c'était la fille qui leur avait offert à boire. La demoiselle était totalement en panique, et fut violemment enlevée par la créature. Gzaltan tenta de piéger la créature avec ses armes de jets, mais celle-ci était véritablement véloce, bien plus véloce qu'il ne l'avait pensé, surtout pour la taille de la créature. Shimone apparut trés tôt aprés l'incident, ne laissant que peu de temps pour se rendre compte de ce qu'il venait de se passer en quelques minutes seulement.

Apparemment, le jounin n'avait guère eu plus de chances contre l'inconnu. Celui-ci s'était échappé. Les villageois, encore choqués par l'évènement, laissaient leurs sentiments prendre le dessus, accusant les shinobis de ne pas les avoir défendu comme il le fallait. Il était vrai que sur le coup, l'équipe n'avait rien vu venir. Shimone calma le jeu, sans prendre de pincettes, loin de là. Il était rare de le voir aussi ferme, lui que Gzaltan connaissait comme un être patient et trés humain. C'était aprés tout son humanité qui le faisait se conduire ainsi, que ressentait le jounin à ce moment face à une telle situation, en tant que chef d'équipe, il était probable que la pression comparée à Ryugi et l'Inuzuka était bien différente. Il s'adressa aux parents de la jeune fille, atterés par ce qui venait d'arriver à leur enfant. Ses mots se limitèrent en la promesse de tout faire pour sauver la demoiselle. Gzaltan se demandait ce qu'en pensait Ryugi, aprés tout, des trois, il était peut-être le plus proche de la victime. L'Inuzuka lui, n'attendait que l'ordre de Shimone pour se mettre en place. Se tournant vers Plue, Cacamaru et Kisuke, le garçon leur intima de se tenir prêt. Ils allaient devoir être fort, surtout vu la vélocité de la créature. Aprés l'avoir vu une fois se déplacer, tous risquaient de devoir agir à leur maximum. Lorsque Shimone leur demanda enfin s'ils étaient prêt de se mettre en place, le visage de Gzaltan parla pour lui ... un visage sérieux, et dur également, il était prêt à partir, limite, il souhaitait être déjà en route. Le jounin créa trois clones pour la garde du village ... sage précaution, bien que cela créait un léger handicap au niveau des réserves du chakra du jounin. Mais c'était parce qu'il était jounin que leur chef d'équipe pouvait se permettre ces précautions.

Alors qu'ils s'en allaient en chasse, Gzaltan savait que son odorat et celui de ses chiens serait fort utile. Cacamaru et Plue ne semblaient pas rassuré, mais leur maitre leur demanda d'être courageux, il avait besoin d'eux plus que jamais.

"Bon, vous êtes prêts, suivons l'odeur de cette créature, de l'inconnu et le sang de la jeune fille !"

Se tournant ensuite vers Shimone, l'Inuzuka lui demanda des renseignements, et offrit ceux qu'ils avaient au professeur :

"Shimone, nous avons eu affaire à la bète ... elle est, comme les témoignages nous l'ont dit, imposante, semblable à un loup ... puissante, mais surtout, trés agile ... plus que moi-même je ne m'attendais, et pourtant, saches que je me sentais prêt à affronter ce monstre. Toi, que peux tu nous dire sur ton altercation avec l'homme au chapeau ?"

Laissant le jounin répondre, l'Inuzuka relança ensuite la conversation, faisant part d'un doute à son supérieur.

"Tu sais Shimone, je n'en suis pas sur, je me trompe peut-être, mais un humain possédant des crocs ... accompagné d'une créature proche du loup ... tu ne penses pas que les aptitudes de cet homme se rapproche de celle de mon clan ? S'ils utilisent l'une de nos techniques, cela pourrait expliquer la force, la rage, et l'habilité de la bête. Si j'ai raison, ils doivent déjà savoir que nous les suivons, de par notre odeur tu ne penses pas ?"

Tout en laissant échapper ses soupçons, le jeune homme continuait d'être vigilant, reniflant et recherchant toutes les odeurs se rapprochant d'eux, et lui paraissant familières.
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » lun. 23 mai 2011, 22:03

[HRP] Arg merde, dégouté d'avoir loupé ça. Désolé Shimone, j'ai hésité mais je me suis dit que ça nous permettrais d'avancer, désolé encore.



Ryugi avait encore l'image de la jeune fille qui passait de temps en temps dans son esprit. Ne sachant pas encore trop quoi faire. Peut-être qu'il devrait aller la voir, ou au moins échanger un mot avec elle si il la croisait de nouveau … mais qu'est-ce qu'il pourrait bien lui dire ? Il s'était quand même acquitté de sa tache, essayant de placer quelques pièges à des endroits stratégiques avant de rejoindre son supérieur pour la répartissions des tours de rondes pendant la nuit.

Le Genin fut d'accord avec Gzaltan à propos des chiens. Déjà que leurs odorats s'était montré particulièrement utile sans connaître la véritable odeur de la bête. Ils seraient donc encore plus efficace cette nuit et Ryugi avait vraiment envie de retrouver ce monstre pour l’empêcher de nuire.
Shimone commença à donner les tours de gardes, se gardant celui qui serait sans doute le plus dangereux. Le jeune Ida ne pouvait être qu'en accord avec la sagesse de leurs supérieur, car après tout il était sans conteste le plus fort de toute l'équipe.

C'est alors qu'une voix se fit entendre, un voix qui ne disait rien au Genin qui se retourna en fronçant les sourcilles. Il fut alors sur ses gardes en remarquant l'homme qui était sur le toit, un grand manteau noir avec un chapeau de même couleur … l'homme que soupçonnait Gzaltan ! Ryugi se mit immédiatement en garde, prêt à encaisser n'importe quelle attaque, certain qu'il s'agissait de la créature. Il sauta de son perchoir avant de se redresser, dévoilant des yeux d'un jaune brillant qui fit frisonner Ryugi. Le Jonin leur intima de rester en arrière, posant une question directe à l'homme qui dévoila des canines inquiétantes, c'était donc bien lui et il allait se transformer !

Mais des cris de panique se firent alors entendre, mais à l'autre bout du village ! Ne comprenant pas ce qui se passait le Genin quitta son adversaire des yeux, se tournant vers l'endroit d’où les cris semblaient parvenir.

"Allez voir, ce qu'il se passe, je m'occupe de lui !"

Suivant les ordres du Jonin, Ryugi commença à courir en direction du mouvement de panique, l'homme semblait vouloir les en empêcher mais Shimone s'interposa immédiatement. Rassuré comme Gzaltan d'avoir leurs arrières couvert le jeun Ida fonça de toutes ses forces jusqu'à la place du village. La les habitants courraient dans tout les sens en hurlant au monstre, mais ou pouvait-il bien être ce monstre ? Un mouvement rapide se fit remarquer sur leurs gauches. Tournant brusquement la tête le Genin s’apprêtait à foncer sur le monstre quand un autre mouvement se fit percevoir à droite. Non, elle ne pouvait pas être aussi rapide !! Presque incrédule Ryugi remarqua alors la jeune fille qui avait amené les rafraichissements à l'équipe, paralysé de peur, soudain la créature fut sur elle, le jeune Ida voulut foncer en lui criant de fuir mais la bête attrapa le bras de la jeune fille dans sa gueule, la faisant hurler de douleur avant de l'emporter.

« NON !!! »

Se lançant à sa poursuite, le Genin ne fit pas trois pas que le monstre était déjà hors de porté laissant flotter un instant un ambiance pesante sur le village dont le grincement des poutres détruites donnait à la scène un aspect sinistre absolument insoutenable. Shimone arriva juste à temps, Ryugi se tenait la tête fortement entre ses mains et seul le son de la voix du jonin l’empêcha de foncer à la suite du monstre. Il rejoins l'équipe, sans lâcher des yeux l'endroit qu'avait emprunter le monstre, il serrait les dents, une boule de la taille d'un poing s'étant formé dans la gorge du Genin. Il voulait agire, voulait foncer à la suite du monstre mais comment pouvait-il lutter contre une telle créature ? Elle était du rapidité incroyable et sa taille impressionnante défiait l'entendement. Elle avait littéralement traversé les murs de maison ! Il était mort de peur ….
Les deux autres Shinobi pouvait clairement se rendre compte que quelque chose n'allait pas chez le jeune homme, les poings tremblant sous l'effet de l'émotion le cous tendus comme il avait la mâchoire serré et un regard … témoins vivant du maelström d'émotion qui le submergeait. Il ne pouvait pas articuler un mot, dire quoi que ce soit aux villageois animé maintenant par la colère, seul la voix de Shimone lui fit reprendre contacte avec la réalité.

"Prêt à vous mettre en chasse ?"

Ryugi tourna son visage vers son supérieur, le fixant droit dans les yeux, bien qu'il se retenait de craquer ses yeux brillaient des quelques larmes que sa détermination de pouvait retenir. Il parle d'une voix légèrement tremblante charriant la colère du jeune homme.

« Il faut la trouver, et tuer cette saloperie !! Il faut la crever avant que ... »


Il ne finit pas sa phrase de peur de craquer devant tout le village mais il emboita le pas de son supérieur, restant à peine en retrait par rapport aux deux autres. Il ne voulait pas qu'ils le voies comme ça, il avait craqué. Les larmes coulaient abondement sur son visage alors qu'il regardait autours de lui pour ne pas se faire surprendre, la colère le maintenait éveillé comme il suivait les deux autres membres de l'équipes, mais il avait peur, et il pleurait sa frustration et son inquiétude tout en avançant.
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » dim. 29 mai 2011, 21:16

Étaient-ils prêts à se mettre en chasse ? Le visage sérieux, Gzaltan n'eut pas besoin de mots pour se faire comprendre. Quant à Ryugi, ses mots donnèrent le ton, un peu d'humidité dans son regard renseignant Shimone sur son état émotionnel, bien que ses paroles suffisaient à cela. Alors, tous ensemble, ils s'élancèrent à la poursuite de la bête, les chiens de Gzaltan ouvrant la voie, enfin surtout Kisuke et Cerbère. Mais étaient-ils prêts pour ce qui les attendait ?
Tandis qu'ils courraient, Shimone vint poser une main apaisante sur l'épaule de Ryugi. "Tempères-toi. S'il y a quelqu'un qui doit se reprocher quelque chose ici c'est moi. Quant à cette fille, ne la pleure pas, pour le moment elle est encore en vie et nous la ramènerons. Garde ta colère pour nos ennemis mais ne la laisse jamais te dicter tes actes. Tempères-toi et laisse ta raison décider plutôt qu'un coup de sang." Une dernière pression sur l'épaule de son élève et Shimone rompit le contact.

Les larmes du genin étaient quelque chose de précieux, bien stupide serait celui qui lui reprocherait d'avoir des émotions mais Ryugi ne devait pas les laisser le diriger. Les exprimer : oui, mais se laisser dominer par elles au point de se mettre en danger : non.

Bien que certains des chiens trainaient un peu la patte pour leur montrer la route, ils savaient visiblement où ils allaient et c'était bien ce qui inquiétait le junin. Tout ceci devenait trop facile... Se jetaient-ils tout droit dans un guet-apens ? C'est vers ce moment que Gzaltan prit la parole, s'adressant à Shimone. Il lui donna quelques précisions sur la bête qu'ils avaient vue Ryugi et lui. Une bête puissante et très agile, elle était même plus agile que Gzaltan, un chunin. Il lui demanda ensuite ce qu'il pouvait leur dire à lui et Ryugi de l'homme au chapeau. "Comme la bête, il est fort et rapide. Fort, autant pour encaisser que pour rendre les coups... Il n'a pas utilisé de ninjutsu ou de gen mais je pense qu'il a malgré tout reçu un entraînement similaire au notre. Et pour finir, j'ai l'impression qu'il était uniquement là pour m'occuper... pendant que la jeune fille se faisait enlever."

Gzaltan reprit alors, mettant le doigt sur un détail auquel le junin n'avait pas pensé jusqu'à présent et pourtant c'était fichtrement bien vu. C'est vrai que leur homme avait des aptitudes semblables à celles des Inuzuka. Ce pouvait-il qu'il y ait un lien entre lui et le clan ? Entre lui et la bête qui avait sévit à Konoha ? ...Si j'ai raison, ils doivent déjà savoir que nous les suivons, de par notre odeur tu ne penses pas ?"
"C'est une possibilité, quant au fait qu'ils sachent que nous les suivons, c'est presque certain... Soyons prudent avant de nous retrouver face à une véritable petite armée." Il faisait référence aux mercenaires.
Bien que présente dans l'air, l'odeur des mercenaires était faible, en revanche celle de la bête était fraiche et bien décelable.

Il finir par arriver à une clairière traversée par un ruisseau. Là les odeurs disparaissaient mais pas les traces. "C'est beaucoup trop facile, quand les odeurs cessent il nous reste les traces. C'est un piège, mais je n'abandonnerai pas cette petite à l'ennemi. Et vous ?" Quelque soit leur réponse, le junin reprit sa route, avec ou sans eux, et au bout de quelques minutes de pistage à la lumière d'une main de feu, il finit par distinguer l'entrée d'une mine. Elle n'était probablement plus exploitée à l'heure actuelle mais faisait une cachette parfaite pour qui souhaitait ne pas être trouvé. Il était peu probable que les mercenaires osent s'aventurer à l'intérieur. Shimone n'était pas un mercenaire et il pénétra dans la mine, où les traces devenaient illisibles mais pas de doute possible, c'était bien là qu'était entrée la créature et son maître...

[hrp] : désolé du délai. J'espérais sincèrement répondre dès mercredi (oui le mardi c'est blindé chez moi)mais différentes choses ont fait que le poste n'arrive qu'aujourd'hui.

Pour la clairière, ne sois pas désolé Ryugi ;). Comme tu le vois, ça ne vous a pas empêché d'avancer.

Et la traditionnelle question du meneur de jeu : que faites vous ? Si vous avez besoins d'éléments supplémentaires pour poster, n'hésitez pas. La balade en forêt dure quand même vingt-cinq, trente minutes, l'endroit étant éloigné et le pistage demandant quand même un bon moment les traces n'étant pas non plus évidentes au premier coup d'œil. De même, la piste d'odeurs balade l'équipe, prenant des tours et détours :P.
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Gzaltan Inuzuka » dim. 29 mai 2011, 21:51

Une piste bien trop évidente, Shimone le précisant était presque inutile pensa Gzaltan lorsque le groupe se trouva dans la clairière. Durant la dernière demi-heure, le groupe avait parcouru les bois, suivant l'odeur de leurs proies. Pourtant, durant toute cette course poursuite, l'Inuzuka ne s'était pas senti à l'aise. Déjà, il se demandait à quel moment il allait se retrouver nez à nez avec leurs ennemis, de plus, bien que le groupe était parvenu à poursuivre à l'odorat leurs ennemis, celles-ci n'étaient pas toujours précises. A de nombreuses reprises, Gzaltan ou l'un de ses chiens vinrent prendre une direction différente de celle qu'il suivait, tournant soudainement, comme pour suivre un parcours précis et tracé pour eux, afin de les fatiguer et les perturber. Durant le chemin, Gzaltan laissa Shimone s'entretenir avec Ryugi avant de discuter à son tour avec le chef d'équipe.

Ce dernier partagea avec le chunin les compétences dont avait fait preuve l'homme au manteau, ainsi que les intentions de l'adversaire. A la théorie sur les liens entre les compétences des ennemis communes à celles des Inuzukas, Shimone semblait considérer cela comme un point à prendre en compte. Si c'était vrai, alors les capacités de clan du chunin ne pourraient pas surprendre ses ennemis, ses autres capacités lui seront nécessaires. Lorsqu'ils arrivèrent à la clairière, Gzaltan observa ses chiens qui, également, le regardaient. Aprés quelques secondes, le jeune homme se tourna vers ses co-équipiers et expliqua que les pistes, du moins au niveau des odeurs, avaient disparu. Un peu plus tôt, le garçon était parvenu à sentir jusqu'à quelques mercenaires situés dans le coin, bien que c'était faible ... mais à présent, rien du tout, la piste était perdue. A moins que ...

Aprés un tatonnement du terrain, des traces de pas furent découvertes au sol. Bien que Gzaltan ne les avait pas remarqué au premier coup d'oeil, Shimone remarqua qu'elles étaient trop évidentes pour être innocentes. Il en était sur à présent, leurs ennemis souhaitaient les attirer. Lorsque leur jounin leur demanda à nouveau s'ils voulaient le suivre, le chunin rétorqua qu'il n'y avait pas photo, il allait venir également.

*J'espère que Shimone est sur de lui, et s'il voulait foncer parce qu'il craint pour cette jeune femme ou est furieux au fond de lui que nous nous soyons fait avoir ? ... Je dois avoir tort, notre chef d'équipe est jounin, il doit savoir gérer ce genre de situation.*

Lorsqu'ils reprirent la route, Gzaltan s'approcha de nouveau de Shimone. Même s'il savait qu'il devait avoir confiance en son chef d'équipe, il lui demanda :

"Ca va Shimone ?"

S'il lui demandait pourquoi une telle question, l'Inuzuka lui répondrait qu'il se demandait comment le jounin se sentait aprés ce qu'il s'était passé ... l'attaque surprise, l'enlèvement, et savoir qu'en quelque sorte, des traces aussi évidentes étaient comme se faire narguer. Tout en parlant, l'Inuzuka souhaitait conserver sa garde. Juste avant de quitter la clairière, il essaya à nouveau de renifler, sans grand résultat. Ainsi, il ne pouvait faire autre chose qu'être vigilant, tout comme il avait demandé à ses chiens de l'être. La piste les mena finalement devant une mine. En vue de la situation, il allait falloir y pénétrer, ce qui génait quelque peu l'Inuzuka. Déjà qu'ils n'y voyaient guère avec la tombée de la nuit, entrer dans ces tunnels leur assurait une visibilité limitée, voir totalement nulle s'ils étaient séparés de Shimone. Gzaltan appréhendait de savoir ce qui les attendait, mais ils n'avaient pas le choix, ils devaient pénétrer dans la mine. Le garçon se tourna cependant vers ses chiens, leur demandant de rester à l'extérieur. Si leur ennemi connaissait ses capacités, ils devaient se douter qu'il aurait des compagnons canins. Au mieux de leur faire prendre des risques inutiles, il préférait les laisser en extérieur, s'ils entendaient du bruit ensuite, probablement viendraient-ils en renfort. A ce moment, l'Inuzuka comprit que disposer de jutsu katon pouvait être trés utile. Il se tourna vers son jounin et observa s'il continuait d'utiliser sa technique de la main de feu, dans ce cas précis, le jeune homme ramasserait une branche et demanderait au jounin de le laisser l'allumer avec sa technique. Dans le cas contraire, le garçon essaierait de se suffire à son odorat pour démasquer les menaces, que ce soit odeur métalliques, ou organiques.
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » mar. 31 mai 2011, 21:45

Ryugi essayait de garder ses larmes discrets, il ne voulait pas que l'on puisse avoir honte de lui pendant une mission tel que celle-ci. Mais il faut croire qu'il n'était pas parvenus à se cacher car à un moment de leur traque il sens la main apaisante de Shimone se poser sur son épaule. Le Genin tourne son visage vers lui craignant que son supérieur ne lui dise de retourner au village à cause de son comportement.

"Tempères-toi. S'il y a quelqu'un qui doit se reprocher quelque chose ici c'est moi. Quant à cette fille, ne la pleure pas, pour le moment elle est encore en vie et nous la ramènerons. Garde ta colère pour nos ennemis mais ne la laisse jamais te dicter tes actes. Tempères-toi et laisse ta raison décider plutôt qu'un coup de sang."

Pendant un instant Ryugi n'arrive pas à parler, déglutissant bruyamment avant de pouvoir répondre. « Je .. Je ne la pleure pas, je … je suis frustré et agacé et je pense que vous ne pouvez pas porter tout le poids d'une mission sur vos épaule. Notre équipe est justement une équipe et chaque membre est important donc chaque membre est fautif si une erreur est commise. »
Il calme ses larmes, essayant son visage du revers de sa main ganté avant de reprendre, son regard se faisant plus assuré. « Ne vous en faite pas, je ne veux pas laisser une chance à cette saloperie de s'en sortir. »

Plus calme et plus concentré le Genin calme ses émotions, reprenant le dessus bien qu'encore incertains sur plusieurs choses. Mais ce qui était certain c'est qu'il ne ferait pas de cadeau à cette bestiole.
Le groupe poursuivis donc sa traque faisant des tours et des détours à plusieurs reprises. Le jeune Ida eu la désagréable impression que l'on était en train de les promener. Soucieux de se retrouver à foncer dans la gueule du loup, au sens littérale, Ryugi redoubla de vigilance. Gzaltan présenta alors ses observations à Shimone qui réfléchis un instant à la question avant de présenter ses propres informations sur l'homme en noir qu'il avait affronté. Visiblement si il y avait un combat ce ne serait clairement pas de tout repos avec deux adversaires aussi fantastiques.

C'est à ce moment que l'Inuzuka fit une supposition que Ryugi trouva particulièrement sensé. Si ces deux êtres étaient issus de techniques proches de celles du clan du Chunin, cela expliquerait pas mal de chose, presque tout en fait. Shimone fit également une remarque sur les mercenaires, il ne manquerait plus que les Shinobis tombent sur ce groupe antipathique aux méthodes bien trop radicale selon le Genin. Mais ils ne croisèrent personne avant de retomber sur la clairière que Gzaltan et lui avaient remarqué plus tôt dans la journée. Le jeune Ida se mordis la lèvre se disant que si il n'avait pas laissé passé cet indice peut être que … non ce n'était pas le moment de ruminer et d'avoir des remords, une vie était en jeux !

"C'est beaucoup trop facile, quand les odeurs cessent il nous reste les traces. C'est un piège, mais je n'abandonnerai pas cette petite à l'ennemi. Et vous ?"


« Il faudrait m'abattre pour que je n'y aille pas ... »

Le ton du Genin était assuré, mais une pointe de peur se faisant toutefois entendre. Étrange même, Ryugi se souvenait avoir crains la première bête qu'il avait croisé, mais pas à ce point. Il se souvenait aussi s'être jeté sans crainte contre les ombres puis leur créateur. Même pendant l'examen chûnin il n'avait pas ressentie ça. Il avait peur. La bête était plus rapide que Gzaltan, l'homme suffisamment fort pour tenir tête à Shimone. Que pouvait-il espérer faire face à eux ? Le jeune Ida se savait bien plus fort qu'avant, mais ça ne semblait toujour pas suffire. Pendant un instant que Genin faillit perdre pied et se laisser submerger par la peur, mais il se remémora un jour ou, avec Gzaltan, il avait présenter ce qu'il considéré comme son Nindo.

« Le fait de voir sa propre défaite dans les yeux de son adversaire ne signifie pas que tu ne doit pas te donner à fond pour la lui rendre pénible. »


Calmant ses émotions un petit sourire étire les lèvres de Ryugi, si il devait mourir aujourd'hui, il ferait payer chère sa défaite. Il emboite le pas de ses supérieur, fermant la marche en restant très prudent, les sens aux aguets.
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » dim. 05 juin 2011, 23:42

L'un comme l'autre ils répondirent qu'ils iraient sauver la jeune fille, Ryugi allant même jusqu'à dire qu'il faudrait l'abattre pour l'en empêcher. Au vu du piège dans lequel ils se précipitaient, peut-être était-ce ce qui l'attendait. Après un instant, un petit sourire était même apparu sur le visage du genin, il le prenait bien, bonne nouvelle !
Quoi qu'il en soit, Shimone avait surtout posé sa question pour la forme. Ses deux équipiers n'étant pas stupides, eux aussi avaient déduit qu'ils s'agissait d'un piège, tout comme le junin était certain que malgré cela ils viendraient.
C'est lorsqu'ils reprirent la route que Gzaltan demanda à Shimone si tout allait bien. Après un instant le junin répondit : "Oui, ça va, ne t'en fais pas." Puis il reprit d'un ton plus enjoué : "Et cela ira encore mieux une fois que nous aurons triomphé de la bête et de son maître !"

Ils cheminèrent encore quelques minutes à la lumière de la main de feu du junin, la discrétion n'étant plus leur souci principal. Et après quelques tours et détours, leur piste n'allant pas en ligne droite, ça il ne fallait pas trop y compter, on voulait leur faire perdre du temps, ils finirent par arriver à l'entrée d'une mine. Celle-ci ne semblait plus utilisée à première vue, du moins ses abords n'en donnaient pas l'impression mais il s'agissait d'une bonne cachette pour qui oserait s'y aventurer. Eux ne cherchaient pas à se cacher mais ils osèrent malgré tout y pénétrer.
À la surprise de Shimone, Gzaltan demanda avant d'entrer à ses chiens de rester à l'extérieur. Le junin le laissa faire, l'Inuzuka étant le mieux placé pour gérer son arsenal après tout... Gzaltan lui demanda ensuite s'il pouvait allumer une branche avec sa main de feu pour en faire une torche. Shimone accepta, regrettant simplement qu'ils n'aient pas de quoi confectionner des torches dignes de ce nom. "Ryugi, tu en veux aussi une ?"

À l'intérieur de la mine tous trois avançaient prudemment, Ryugi ayant décidé de fermer la marche. Leur progression était lente afin qu'on ne les entende pas venir à cent mètres, l'écho étant bien présent dans ces couloirs, de plus à chaque embranchement ils devaient trouver le bon et cette fois les traces étaient bien plus discrètes que dans la forêt. Cela leur prit parfois un peu de temps mais ils finissaient toujours par trouver des traces de passage, devant parfois explorer un tunnel ou une salle pour finalement revenir en arrière après s'être rendus compte qu'une odeur les ayant guidés ici s'arrêtait net et qu'ils avaient été menés en bateau. Cette marche dans la mine dura un bon moment et le junin devinait qu'il s'agissait de les mettre à l'épreuve. "Ils jouent avec nos nerfs, espérant que l'un d'entre nous craquera." Chuchota-t-il après s'être arrêté à une nouvelle intersection, après qu'ils soient revenus du tunnel de gauche qui s'était terminé par un cul de sac.

Prenant le tunnel du milieu, ils trouvèrent quelques traces, discrètes mais bien présentes, jusqu'à trouver un mouchoir par terre, légèrement taché de sang, quelques gouttes. Leur exploration reprit, le temps passant sans qu'ils n'en aient réellement conscience. Sous terre le temps donne l'impression de s'écouler plus lentement, aussi lorsqu'on croit être entré dans une grotte depuis quelques dizaines de minutes il n'est pas rare que cela face déjà une bonne heure.
Finalement ils virent de la lumière de loin et après quelques instants passés à scruter le couloir à la recherche d'un éventuel piège, Shimone stoppa son jutsu. "Nous voici au plus profond de la tanière de la bête. Tenez-vous prêt au combat." Murmura-t-il.
Puis il s'avança le long du couloir pour arriver à l'entrée d'une grande pièce, plus que les couloirs en tous cas, où la jeune fille était agenouillée, les mains liés devant elle, le regard terrifié. Sur sa manche, une légère marque rouge mais sa vie ne semblait pas en danger. Un bâillon l'avait empêchée d'appeler à l'aide.

Derrière elle se trouvait l'homme au chapeau noir, assis sur une sorte d'autel taillé dans la pierre de la mine elle-même. "Vous voici enfin !" Dit-il d'une voix qui résonna contre les murs. "Je commençais à me demander si vous alliez finalement nous trouver. Bienvenu donc, je crois qu'il s'agissait d'un lieu de culte pour les mineurs. Mais peu nous importe, n'est-ce pas ?"
La pièce était en bon état, les madriers semblant solides mais une bonne couche de poussière s'était accumulée au fil des ans et outre l'autel, il y avait quelques bancs de pierre, tous brisés, par le temps ou par la violence d'une bête. Ou était-elle celle-là d'ailleurs ? Nulle trace d'elle à première vue. Durant leur traque son odeur était présente par moment mais plus d'une fois ils l'avaient perdue, comme celle de chapeau noir et de la jeune fille. Comme s'ils étaient capable de disparaître à volonté...

Le plafond de la pièce culminait à quelques quatre mètres du sol, une sorte d'ouverture se profilant dans le fond, comme une cheminée, et enfin sur leur droite s'ouvrait un trou communiquant sans doute avec les niveaux inférieurs de la mine... ou avec rien du tout, peut-être s'agissait-il d'une bête crevasse.
Shimone avança de quelques pas, pénétrant dans la pièce, sur ses gardes, un kunaï à la main. "Effectivement, peu nous importe. Où est la bête ?"

[hrp] : n'hésitez pas à décrire plus avant l'exploration de la mine, je me suis peu étendu à ce sujet, ce qui vous laisse pas mal de liberté. Vous finissez votre post avec votre réaction et vos éventuelles actions ^^. Nous ne sommes pas encore en phase de combat mais libre à vous d'attaquer directement si vous le souhaitez :mrgreen:.

Je vous ferai un plan de la scène demain.
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » lun. 06 juin 2011, 13:50

Le plan de la scène :
Image
Pour précision, il y a aussi des flambeaux sur les côtés histoire de bien éclairer :).

Vous êtes bien entendu face à la pièce, je n'ai juste pas trouvé de sprite montrant vos personnages de dos ^^.
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Gzaltan Inuzuka
Chûnin Otaku
Messages : 810
Inscription : sam. 26 mars 2005, 16:08
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konoha no kuni
Contact :

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Gzaltan Inuzuka » jeu. 09 juin 2011, 1:33

L'exploration souterraine ... si l'un des membres de l'équipe était claustrophobe, il aurait mieux fallu qu'il prévienne à l'avance, car à présent, il était trop tard. L'équipe s'enfonçait dans les profondeurs de la mine, à la recherche de nouvelles traces qui leur permettraient de retrouver la piste de l'homme au chapeau et de sa fidèle créature. Bien qu'étant un simple tunnel, celui-ci semblait, par endroit, particulièrement bien aménagé, suffisament pour y vivre ou s'y cacher ... notamment lorsque le groupe parvenait dans une salle sculptée à même la terre. A plusieurs reprises néanmoins, ils se retrouvèrent face à un cul de sac, les amenant à rebrousser chemin afin de retrouver un embranchement, et choisir un nouveau chemin. Contrairement à ce que l'Inuzuka pensait, les traces n'étaient plus aussi évidentes. Le chunin était petit à petit, agacé de devoir marcher pour ensuite reprendre le même chemin en contre-sens, il y avait là quelque chose d'ordinaire ... qui aimait marcher, espérant atteindre une destination la plus vite possible, pour se rendre compte qu'ils venaient de perdre du temps inutilement. De plus, la situation assez pressante avait de quoi accroitre la nervosité du groupe. Bien que quelqu'un d'assez calme, le sang Inuzukien de Gzaltan bouillonait petit à petit, ressentant le manque d'action évident de cette évolution dans la fourmilière géante où ils se trouvaient.

A certains moments, le chunin s'emplissait d'espoir, trouvant une piste grâce à son flair, désignant à Shimone la route à prendre. Dans ces instants, le garçon désignait l'embranchement à suivre, pensant retrouver leurs ennemis bien vite, avant de finalement découvrir qu'ils venaient d'être mené en bateau, que la piste s'arrétait sur un cul-de-sac à nouveau. La chose agaçante fut qu'aprés un tel échec, lorsqu'à nouveau une odeur se profilait, l'équipe devait faire le choix entre suivre la piste, ou la considérer comme un nouveau piège. Bien que cela prenait peu de temps de décider, faire un tel choix augmentait la nervosité du groupe et leur faisait perdre du temps inutilement. Shimone eut bien fait de préciser que ces fausses pistes et tous ces tunnels ne servaient qu'à jouer avec leurs nerfs ... en entendant cela, Gzaltan parvint à se calmer légèrement, refusant de sauter à pieds joints dans les plans de l'homme en noir. Néanmoins, l'Inuzuka restait constamment sur ses gardes, pensant tomber nez-à-nez à chaque instant sur l'adversaire, ou sa créature, entrainant un affrontement immédiat. Hélas, cela n'arrivait pas, et une attente continuelle empéchait de garder sérénité totalement.

Lorsqu'enfin, alors qu'ils suivaient un semblant de piste, le groupe trouva un mouchoir taché de sang au sol, Gzaltan ressentit une certaine excitation incontrolable surgir dans son être ... ils avançaient sur la bonne route. Pourtant, bien que surpris et intéressé par cet objet qui les changeait de leur interminable quête, le jeune homme tenta de conserver sa clarté d'esprit.

"Ca parait trop beau. On dirait un message ... genre "vous êtes sur la bonne route ... continuez", comme une forme de récompense pour les avoir retrouvé."

Il ne voulait pas augmenter la nervosité de l'équipe en sous-entendant que cela paraissait être un nouveau piège, mais il sentait qu'il devait le préciser. L'Inuzuka regarda quelques secondes Ryugi afin de voir son expression et essayer de deviner son état d'esprit ... ce mouchoir taché de sang, c'était là tout un symbole ... rappeler qu'il y avait une jeune otage, qu'ils connaissaient, même si c'était de par un simple échange, qu'elle était blessée, et, quitte à imaginer le pire, peut-être déjà hors de leur monde. Il valait mieux ne pas y penser ... il était difficile d'avoir les idées claires aprés tant de fausses pistes ... mais c'était là le seul indice qui leur permettait de savoir s'ils étaient ou non sur la bonne route ... essayer de changer le chemin, de refuser une possible invitation risquait de les éloigner de leurs cibles. Au mieux, ils trouveraient quelqu'un à interroger, au pire, ils devraient échapper à un piège et retrouver la piste. Ainsi, ils continuèrent leur route, jusqu'à apercevoir une lumière, nouvel élément attirant vivement l'attention aprés une longue traversée à la lueur d'une torche.

Shimone entreprit une inspection en cas de piège situé sur leur route. Gzaltan, lui, ne voyait que cette lumière, comprenant qu'ils approchaient du but. Si cette lumière était un genjutsu visuel, il était certain que l'Inuzuka se serait retrouvé piégé. Le jounin de l'équipe conseilla de se tenir prêt à combattre. Simple précaution étant donné que de son coté, le chunin se tenait prêt au moindre mouvement louche pour sortir ses armes. Pas à pas, ils traversèrent le dernier couloir pour découvrir une nouvelle salle, bien plus spacieuse que ces tunnels qu'ils venaient d'investir. Qui Gzaltan avait-il vu le premier ? L'homme au chapeau noir, ou la jeune fille, difficile de savoir sur qui statuer ... le danger présent, ou le fait de se rendre compte de l'état de l'otage. Pour Gzaltan, son attention se focalisa sur l'homme en noir, le chunin refusant qu'ils les piége une nouvelle fois. L'homme les attendait patiemment, il savait qu'ils allaient venir, et prenait ses aises. Shimone répondit à l'individu, et lui somma de leur indiquer où se trouvait la bête.

L'homme allait-il réellement leur avouer ... il avait certes confiance en lui, mais se séparer de cette information lui formait un nouvel handicap. Il était vrai que la créature n'était pas là ... et quelque part, c'était peut-être un avantage, ou un nouveau piège. Qu'elle ne soit pas là offrait l'impression d'un affaiblissement de la part de leur ennemi ... certes, peut-être se cachait-elle, mais il n'était pas réellement l'heure de réfléchir. Gzaltan n'attendit guère et se permit une première offensive. Néanmoins, avant de s'élancer, il se tourna vers Ryugi, et lui lança :

"Méfie-toi, l'un ou l'autre peut-être un faux ..."

Il se souvenait des informations des mercenaires ... la bête pouvait peut-être se trouver parmi eux, sous la forme de la jeune fille par exemple.

"Couvre-moi Shimone s'il te plait ..."

Fit-il en avançant. Certes, c'était là une initiative dangereuse ... mais le garçon préférait jouer sur l'effet de surprise plutôt que d'attendre un ordre alertant alliés comme ennemis que le combat commençait. Déclenchant son jutsu de clan, le Shikakyu no jutsu, Gzaltan sentit son chakra déferler dans ses veines et ainsi exciter tous ses sens. Il s'élançait ainsi, tout en restant vigilant à la moindre contre-attaque pouvant l'amener à prendre du recul en se défendant. Il armait son arme, sur laquelle le choix se portait sur le sabre. Associer ses sens et ses capacités corporelles décuplés avec sa technique sur le maniement du katana lui permettrait peut-être de faire jeu égal avec l'homme au chapeau noir, ou du moins à l'amener à se révéler un peu, un premier échange serait le bon moyen pour le garçon de se faire une idée précise des capacités de l'adversaire. Inutile de dire des mots pensa le garçon ... pourtant, il avait nombre de questions ... pourquoi l'homme cherchait à attirer ici un groupe de shinobis plutôt que de rester discret ... à quoi leur venue servait ? Tout ça était louche. Dans ce premier échange, Gzaltan savait qu'il devait se méfier à ne pas recevoir de coups trop critiques ... néanmoins, quelques estalifades ne le dérangeaient guère, au contraire, cela pouvait lui être utile.

Hrp : Bon ben, go fight !
Action 1 : Shikakyu no jutsu en se dirigeant vers l'homme au chapeau noir. Gzaltan reste vigilant à toutes les contre-attaques, se préparant à reprendre des distances ou à parer avec des armes de jets toutes les sortes de contre-attaques (ce serait l'action 2 dans ce cas).
Action 2 (si pas de contre-attaque) : L'Inuzuka, usant de ses sens améliorés, utilise son sabre pour combattre l'adversaire, essaier de lui porter un coup pouvant le blesser, voir l'immobiliser en priorité, mais du moins l'handicaper, tout en cherchant lui-même à ne pas recevoir un coup fatal ou pouvant le blesser de trop (mais quelques petites coupures ne lui fait pas peur).

Shimone, dis moi par mp si je dois te donner des indications sur mon perso au cas où tu le jouerais à ma place =)
Gzaltan Inuzuka, Jounin animalier de Konohagakure no sato

.

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » mar. 14 juin 2011, 16:16

[HRP] Désolé pour le retard, je me suis fait prendre au piège par le temps, vraiment désolé



Ryugi fermait la marche, se déplaçant lentement tout en surveillant les arrières du groupe pour être certains de ne pas se faire attaquer par surprise. La pensée qu'il avait eu avant d'entrée dans la grotte continuait à maintenir la peur éloigné, renforçant sa détermination pour progresser. Il voulait vraiment sauver cette fille. Les couloirs sombres de la grottes n'avaient rien de rassurant, les ombres projeté par la lumière que faisait Shimone semblaient tordus et prêtes à cacher la présence de la bête.
La piste n'allait pas tout droit mais elle était présente à chaque instant, visiblement l'homme et la créature ne se cachaient plus et voulait en découdre avec l'équipe de ninja. Si c'est ce qu'ils voulaient ils seraient servies ! L'équipe continuait de suivre les traces faisant des tours des détours, faisant un véritable jeux de piste en plein labyrinthe. Le cœur du Genin s’emballait à chaque embranchement, à chaque intersection, espérant trouver enfin ou se trouvait la bête et son maître. Cependant il ne pouvait se concentre que sur ça, il devait surveiller les arrière de l'équipe, on comptait sur lui. N'étant pas un ninja traqueur comme ses deux supérieur, il devait s'en remettre à eux pour être certains de ne pas perdre la piste de leur cible. Mais au moins si une attaque était dirigé contre eux, Ryugi pourrait les couvrir.

Ils arrivèrent finalement devant l'entrée d'une mine, un lieux qui semblait encore plus sinistre que la grotte, peut être à cause du fait que l'homme ai laissé son empreinte et que maintenant la seul trace de vie étaient les traces d'un monstre. Gzaltan laissa la ses chiens, Ryugi n'en comprit pas la porté mais ne releva pas tout comme Shimone. Après tout c'était le chûnin qui connaissait mieux ce qu'il avait à faire avec ses alliées canins. Il eu également la bonne idée de confectionner des torches sommaires, c'était une bonne idée et quand le Jûnin demanda au jeune Ida si il en voulait une il répondit affirmativement. Après tout cela pouvait s'avérer utile sans trop le gêner en cas d'affrontement, il lui suffirait de lâcher la torche.

Le groupe s'engage alors dans dans la mine, le sol lisse faisant raisonner chacun de leur pas sur plusieurs mètres. La poussière recouvrant les poutres et les toiles d’araignées présentes ici et la donne l'impression que personne n'est venus ici depuis longtemps. Ryugi eu la même désagréable découverte que les autres, à savoir que les pistes se faisaient moins présentes et encore plus tortueuse. Le flaire de l'Inuzuka les dirigeaient un instant avant de disparaître laissant alors des traces au sol pendant un moment encore avant d'alterner une nouvelle fois après que les marques se soit stoppé aussi brutalement que l'odeur. Chaque virage, chaque intersection était un motif d'espoir et de crainte, cela combiné au bruit des pas incessant raisonnant sur chaque parois mettait les nerfs à rude épreuve.
Bien qu'ayant passé plusieurs épreuves difficiles la torture psychologique ne figurait pas encore dans les sévices subit par Ryugi. Il sentait les fluctuations émotionnels en lui, percevant même les faux pas que cela risquait de lui faire faire. Mais la présence de Shimone et de Gzaltan l'aidait à conserver son sang froid. Il s'évertua donc à mesurer ses objectifs sur le très cours terme, afin de ne pas se laisser avoir par le coté « infinis » de passages et de détours qu'ils étaient obligé de faire.
Contrairement à ses deux supérieurs le Genin ne prit pas la parole sur ce problème, ne voyant pas ce qu'il pourrait rajouter, jusqu'au moment ou ils tombèrent sur le mouchoir ensanglanté … Ryugi serra la mâchoire et les poings mais il ne désséra pas plus les dents et ne fit que ramasser le mouchoir le contemplant un instant avant de le mettre dans sa poche. La route reprend alors dans un silence encore plus mortel pour le jeune Ida, visiblement entièrement concentré à sa tache.

C'est alors qu'une lumière devient visible laissant imaginer la présence d'autres personnes. Shimone examine un instant les lieux, voulant être sur qu'il ne s'agit pas d'un piège avant d'annuler son jutsu.

"Nous voici au plus profond de la tanière de la bête. Tenez-vous prêt au combat."

Conscient de l’enjeu, le Genin reste sur ses gardes, toujours en fermant la marche. Ils arrivent finalement dans la pièce largement éclairé l'homme en noir se trouvant sur un autel alors que la jeune fille est légèrement à l'écart. Ryugi se retient de foncer vers elle pour la mettre à l’abri, laissant parler son supérieur en jetant parfois des regards mauvais à l'homme en noir. On aurait presque dit que le jeune homme grondait sa colère. Maintenant qu'il était face à l'homme il n'avait plus peur mais une colère sourde tambourinait à ses tempes. Et quand Gzaltan agis, les muscles tendus comme la corde d'un arc réagirent immédiatement.


[Action 1] -Ryugi s’apprête à utiliser le Tsutsushimu si la bête attaque. Comme il se doute qu'elle vas arriver il attend un peu avant de lui foncer dessus avec cette technique. Il surveille aussi la jeune fille espérant qu'elle ne soit pas attaqué.
-Si la créature n'apparait pas Ryugi utilise la même technique mais pour attaquer l'homme en noir.

[Action 2]
-Si la créature à attaqué, le Genin essaye de la retenir en jouant au maximum sur la défensive, n'attaquant pas au risque de trop s'exposer, mais en la retenant pour laisser le champ libre aux deux autres.
-Si la créature n'a pas attaqué et qu'il est sur l'homme en noir il utilise le Gekitotsô pour l'attaquer et essayer de le retenir au sol.
-Si la fille est en danger, Ryugi s'interpose en priorité face à tout danger, si vraiment il y est poussé il essaye la technique du Tenshi Tsubasa si ça peut sauver la fille.
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » sam. 18 juin 2011, 22:40

Alors que Shimone demandait à leur adversaire où se trouvait la bête, Gzaltan glissa quelques mots à Ryugi avant de s'élancer en demandant au junin de le couvrir au moment où il le dépassa. Peut-être Shimone aurait-il pu l'en empêcher, mais pour le coup il avait été surprit par son équipier, ne s'attendant pas à ce qu'il agisse ainsi. Cela ne ressemblait pas à l'Inuzuka... "L'idiot..." Grinça Shimone entre ses dents.
Que le chunin aille au contact n'était pas un problème en soi mais Shimone aurait aimé savoir où était la bête avant de passer à l'action. Le trou dans le sol ou celui dans le plafond ? Peut-être même la porte de derrière... N'ayant pas le temps de tergiverser, Shimone forma quelques sceaux, préparant un jutsu tout en surveillant les points d'accès et chapeau noir.

C'est alors qu'un rugissement se fit entendre en provenance de la cheminée. Gzaltan était déjà trop proche de l'homme en noir pour faire demi-tour, l'attaquant le sabre levé. C'est alors que chapeau noir bondit et le repoussa d'un coup de pied à l'estomac avant même que le chunin n'ait pu abaisser son arme. L'homme l'avait repoussé avec une facilité déconcertante et Shimone n'avait même pas pu intervenir, l'Inuzuka restant dans sa trajectoire.
Pendant ce temps Shimone avait relâché son jutsu sur ce qui était sorti de la cheminée. Un homme, massif, haut de plus de deux mètres et d'une largeur d'épaules à faire pâlir d'envie Ryugi en était tombé, se recevant accroupi, avant d'aller s'écraser contre le mur lorsque le dragon aqueux le toucha de plein fouet...
Ryugi usa alors du Tsutsushimu sur le nouvel arrivant, parvenant à le toucher sans problème, profitant de ce que celui-ci venait de rencontrer le mur.

Le genin était passé à proximité de la jeune fille, celle-ci hurlant à travers le bâillon, terrorisée par ce qu'il se passait. Entre Gzaltan qui avait été projeté à plusieurs mètres, l'homme qui était descendu par la cheminée et venait d'être écrasé contre le mur et maintenant Ryugi qui venait de disparaitre pour réapparaitre au contact de cet homme.
Restant sur la défensive, Ryugi parvint à bloquer l'attaque de l'homme lui faisant face. En dépit de ses protections, il sentit le coup passer. Son adversaire cognait dur, très dur et mieux valait ne pas être frappé directement...
"Gzaltan, avec Ryugi !" Hurla Shimone tout en se précipitant sur l'homme en noir. La vitesse du junin était semble-t-il plus élevée que la normale, un peu plus. Lui et l'homme en noir se rencontrèrent violemment, le poing de chacun venant s'écraser sur le visage de l'autre. Shimone avait frappé du gauche, l'homme en noir du droit et un craquement se fit entendre à l'impact. S'empoignant les deux hommes s'étaient lancés dans un duel de taijutsu.

[hrp] : Ryugi, tu as donc un homme très bien bâti face à toi. Gzaltan arrive en renfort et la bête n'est toujours pas visible. La jeune fille semble encore plus terrifiée qu'avant, l'homme étant tombé à proximité d'elle.
Que fais-tu ? Subtiles par mp, comme ça je te donnerai directement le résultat de tes actions afin que tu puisses faire ton post autrement qu'avec des "si il fait ça, alors" :).

Et pas de souci pour le délai, ça nous arrive à tous ;). Tss, même pas un mot pour me dire que je vous ai fais une trop belle carte :P.


L'adversaire de Ryugi se prépara à lui décocher un swing, cette sorte de crochet large utilisé en boxe, mais soudain il recula sans raison apparente de plusieurs centimètres. Contre son visage, le genin put malgré tout sentir une légère brise. Gzaltan qui s'approchait venait d'user d'un kamaitachi sur l'homme afin de le faire reculer. Profitant de l'ouverture, Ryugi plaça alors son coup de paume au menton de leur adversaire mais là où il espérait le soulever pour user du tenohira dô gekitotsu, il ne parvint pas à faire décoller son opposant, ce dernier étant trop lourd pour cela.

Pendant ce temps, Gzaltan les avait rejoint et attaquant au sabre l'homme, il le vit parer l'attaque d'une main, pour sa plus grande surprise. Un tel mouvement n'était pas à la portée de tout le monde. Parer une attaque au sabre à mains nues demandait un grand niveau de maîtrise des arts martiaux et une précision non négligeable...
Face à eux, l'homme fut soudain pris de léger tremblements. Peut-être les soubresauts de l'excitation naissante à l'idée d'un bon combat à venir.

En retrait, Shimone était toujours aux prises avec l'homme au chapeau noir, tous deux se déplaçant à grande vitesse en enchaînant les attaques, les parades, et autres esquives. Puis soudain, tous deux chutèrent dans le trou, sans un cri. Si l'un d'eux avait été surpris par ce revirement de situation, il n'en montra rien. Il était cependant plus probable que la manœuvre soit volontaire, une telle gaffe étant quelque peu indigne d'un junin ou d'un adversaire pouvant lui tenir tête.

Ne restait à présent dans la pièce que la petite fille, Gzaltan, Ryugi et leur adversaire. L'initiative était au genin et à son acolyte.
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » dim. 26 juin 2011, 21:40

[HRP] Désolé d'avance de la taille du poste et du retard.

Ryugi avait senti le poing passer à quelques centimètres de son visage mais rien que le mouvement d'aire provoquer lui laissa imaginer la force de l'impacte qu'il aurait reçut en pleine tête. Mais Gzaltan eu l'idée brillante de le prémunir de cette attaque et finalement le Genin eu le champ libre pour envoyer sa propre attaque. Fonçant et se redressant brusquement, le jeune Ida envoya un coup de paume droit à la mâchoire inférieur de son adversaire. Il allait ensuite l'envoyer en l'aire pour aller l'écraser au sol oui ! Le choque fut brutale, puissant mais l'homme ne sembla pas broncher et ne décolla pas d'un centimètre du sol. Choqué, Ryugi se rendit compte de la véritable masse musculaire de son adverssaire.

*ça vas clairement pas être de la tarte, d'un point de vue physique il nous dépasse en tout point !*

C'est alors qu'arriva le second évènement qui fit presque perdre pied au Genin, l'homme venait de parer l'attaque de Gzaltan à main nue ! Il se mit alors à trembler, d'excitation ? ... Non il allait se transformer !!!

"Gzaltan ! Des attaque handicapante vite ! Il se transforme !!!"

L'inuzuka était le seul à avoir des genjutsu, de ce que se souvenait Ryugi l'une d'elle bloquait l’adversaire dans une nuée de pétale de Sakura. Mais il pouvait aussi trancher les jointures des membres de son adversaire il lui fit confiance dans son choix. Ryugi aurait sa propre approche.

[Action 1]
- Ryugi concentre son attaque en un violent coup de pied (ou de poing en fonction de ce qui fait le plus mal) dans la rotule de son adversaire pour essayer de lui briser le genoux.
- Si une attaque vas l’empêcher de faire ça, il essayer d'esquiver en sautant pour atteindre la hauteur des yeux et essayer de frapper son adversaire la, espérant faire un jolie coquard
- Si aucun des deux n'est possible il essaye de bloquer l'attaque de l'homme pour laisser le champ libre à Gzaltan.

[Action 2]
- Si l'ennemi semble bien ralentis, il essaye une décapitation fatale pour l'immobiliser complètement
- Si par contre il attaque brutalement, il essaye de bloquer à nouveau encore pour aider Gzaltan à attaquer lui même
- Si il parviens à anticiper l'attaque il essaye de refaire un coquard si c'est possible

[Action prioritaire]
Que ce soit l'action une ou deux, si la fille est en danger, Ryugi fait tout pour la protéger, que ce soit le déplacement rapide, une parade, voir même les ailes d'anges en dernier recours.
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Avatar de l’utilisateur
Shimone Ayanami
Jûnin
Messages : 2505
Inscription : sam. 27 oct. 2007, 17:21
Localisation : Sur le forum hé patate :P

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Shimone Ayanami » mer. 29 juin 2011, 22:12

Ryugi avait vu juste, l'homme était bel et bien en train de se transformer, aussi incroyable que cela puisse paraître. Ses yeux prirent une teinte jaune, tandis que ses pupilles prenaient une forme d'amande. Ses crocs poussèrent, le pelage commença à apparaître tandis que les oreilles prenaient une forme pointue. Bien sûr tout cela lui prit du temps, bien assez pour que Gzaltan puisse placer sa technique du Sakura no kumo mais avant cela, il profita d'une ouverture pour créer une belle estafilade le long de la jambe de son adversaire, déclenchant un hurlement de rage de sa part.

De son côté, le genin frappa du pied dans la rotule de l'autre jambe de l'homme bête. Les deux Konohaiens ne s'étaient pas concertés mais ils avaient fait une bonne attaque combinée. Bloqué par sa transformation, l'ennemi ne chercha même pas à bloquer ces deux premières frappes simultanées, l'attaque au sabre et le coup de pied du genin. En revanche, lorsque Gzaltan usa de sa technique personnelle, la transformation était pratiquement achevée. Ça n'était donc pas le moment pour tenter une décapitation fatale comme put s'en rendre compte le Ryugi.

Alors que les pétales de fleur apparaissaient, la créature se jeta sur Ryugi, bien décidée à le mordre, quand bien même elle accusait ses blessures. Le genin bloqua, les dents se refermant sur l'acier des protections du jeune homme. Et là, il fut entraîné au cœur d'un nuage de pétales roses tourbillonnant, l'isolant du reste du monde avec une créature qui ne devrait même pas exister. Relâchant son étreinte, la créature voulut alors mordre en direction du flanc de Ryugi.

[hrp] : pas de souci Ryugi ^^.

Donc lorsqu'elle mord les protections, ça pince quand même un peu, tu as paré au mieux pour ne pas te faire déchiqueter le poignet là où il n'y a pas de plaques mais la pression subie est importante sur l'un de tes bras. Après cela, une attaque arrive droit vers ton flanc. J'ai considéré que la créature était occupée pendant sa transformation, d'où son manque de réactivité sur la première action de ce tour.
Tu as donc un gros loup blanc face à toi, enjoy :mrgreen:.
Je suis Shimone Ayanami, junin en CDI de Konoha

Au fait, je voudrais m’excuser par avance d’un problème anatomique un peu handicapant : j’entends très bien de l’oreille droite et très très bien de l’oreille gauche… Le premier qui bavarde, je l’aligne. [Dixit un prof]

Avatar de l’utilisateur
Ryugi Ida
Genin aux stéroïdes
Messages : 552
Inscription : mar. 20 juin 2006, 9:09
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...

Re: [Gzaltan, Ryugi] Amara

Message par Ryugi Ida » dim. 03 juil. 2011, 18:19

Les choses ne s'étaient pas trop mal passé, même si ce n'était pas au mieux, loin de la. Ayant profiter de la concentration de l'homme, ou quelque chose de similaire, les deux ninjas avaient attaqué les jambes de la bête. Ryugi espéra vivement que cela allait au moins ralentir la créature. Pour le coup l'attaque avait été joliment coordonné offrant une résultat plutôt efficace cependant, le combat n'était pas terminé, loin de la. Le monstre répliqua, voulant mordre le Genin qui avait anticipé une telle action. Il mit alors son bas en avant, l'orientant pour éviter d'y perdre une main. La douleur était bien présente, mais il avait put encaisser le plus gros des dégâts. Le jeune Ida sert les dents, ne voulant pas laisser voir sa douleur face à cette créature.
Mais arriva une chose qu'il n'avait pas prévus. Les pétales de Sakura invoqués par Gzaltan l’enveloppé lui et le monstre.
Ce dernier choisis alors de changer d'angle d'attaque, voulant s'en prendre au flanc du Genin, ce dernier réagit presque par instinct :

[Subtile] 1, si il à le temps d'effectuer cette attaque, Ryugi arme le bras du coté du flanc attaqué pour donner un violent coup de coude sur la tête du monstre, ou poing en fonction de ce qui est plus efficace. Voulant ainsi empêcher de se faire mordre.
2, Si il ne peut pas y parvenir, il se laisse mordre, essayant juste d'encaisser l'attaque, pour profiter alors de l'ouverture possible pour attaquer la bête dans un point sensible, visiblement au visage.
Ryugi Ida Konoha no Sato
- y a des grosses bêtes à Amara !

Répondre

Revenir à « Aux frontières de Hi no Kuni »