La pension Ozhora

Faut bien vivre quelque part et se détendre... ^-^

Modérateurs : Anshu Kipai, Wei-chi Komoku

Avatar de l’utilisateur
Ryo Hazuki
Chûnin
Messages : 1199
Inscription : mar. 12 avr. 2005, 23:35
Question obligatoire : NNS
Localisation : Yuki no kuni
Contact :

Re: La pension Ozhora

Message par Ryo Hazuki » mer. 15 juil. 2009, 14:33

Chapitre II: Resplendir de nouveau dans le ciel azur
Ryo Hazuki Chunin Kita no Arawashi de Yukigakure No Sato

Ryo Anbu :
Cliquez pour afficher le message:
Image

Avatar de l’utilisateur
Ryo Hazuki
Chûnin
Messages : 1199
Inscription : mar. 12 avr. 2005, 23:35
Question obligatoire : NNS
Localisation : Yuki no kuni
Contact :

Re: La pension Ozhora

Message par Ryo Hazuki » mer. 22 juil. 2009, 17:46

« Tu avais prévu quelque chose pour aujourd’hui ? »

La question que Ryo venait de poser au genin n’était pas si insignifiante qu’elle ne pouvait paraître à priori. Le garçon avait déjà bel et bien quelque chose derrière la tête, à quelques jours du départ pour la mission dont les deux hommes s’étaient déjà mis d’accord. Le jour J approchait, et, il restait encore pas mal de détail à régler pour le jeune shinobi. L’un d’eux concernait la pension Ozhora. Vaste demeure ancestrale, chargée d’histoire et de vécue, elle ne pouvait rester en l’état actuel. A moitié brûlée par le feu dévastateur, la charpente quasiment écroulée, et une allure mortuaire. Il était impossible de quitter Yuki en l’abandonnant. Il se devait de consacrer les derniers instants passés au village, à sa reconstruction. La très belle allait renaître de ses cendres. Il espérait ainsi un coup de main précieux de la part de son acolyte. Bien entendu, il avait probablement d’autres bagatelles à gérer à l’approche d’un exode aussi périlleux. Et, pour cela, le jeune homme ne lui en voudrait pas si sa réponse venait à être négative. Ainsi, après que son interlocuteur lui ai donné la réplique, il reprit de plus belle :

« Je vais être francs avec toi. Je viens de te demander si tu étais libre, parce qu’en réalité, j’aurais eu besoin d’aide dans une tâche qui me tien à cœur. Tu peux refuser, je ne le prendrais pas mal. Je comprend qu’à l’approche de notre mission, tu as certainement envie de passer du temps avec ta famille ou autre. Mais j’espérais franchement compter sur ton appui pour rebâtir la pension Ozhora. Je ne me sens pas capable de quitter Yuki en sachant l’unique héritière de ce lieu, à l’hôpital et sans abris à sa sortie. Pour la mémoire de son mari, qui fut comme un père pour moi, je me sens le devoir de la façonner à nouveau. Alors…tu es de la partie ? » glissa-t-il interrogateur.

"Sans moi. Navré, mais bon courage."

Ikari d’un pas calme quitta les lieux. Ryo allait faire de même, lorsque la vieille bibliothécaire l’attrapa par le bras tout en ajoutant un simple « heps ! » interpellant. Le garçon se retourna alors pour la voir, livre en main. « Heureusement que je t’ai reconnus. Tu as oublié de venir récupérer le livre que tu m’avais demandé la dernière fois. Voilà. Le dernier exemplaire sur les cristaux catalyseurs. » Le jeune chunin ne se souvenait même plus qu’il était venu observer une requête auprès de l’archiviste avant de se rendre à l’examen pour Kiri. D’une voix stupéfaite, il s’adressa à elle :

« Ah oui ! J’avais complètement oublié avec tout ce qui s’est passé depuis mon retour. C’est vraiment gentil de votre part. Il va enfin me permettre de percer certains mystères…dit-il en fixant l’exasphère. Je vous le ramène au plus vite. »

Puis, il s’empressa de quitter la bibliothèque, ou il n’avait plus grand-chose à faire, s’amenuisant vers la ruelle conduisant à l’ancienne demeure. Sur le chemin, il restait silencieux et très pensif. Chaque pas le rapprochant du fameux lieu, semblaient lui envoyer un souvenir différent. Des moments de joies, de tristesses, de doutes, de certitudes, de heurt, d’amour. Comme ceux que vivent une famille normale. Pourtant, logique, loin de l’être comme famille, elle était. Mais, ce fut là ou le grand cœur de Monsieur Ozhora avait fonctionné. L’ouvrant sans préjugé, vers un orphelin n’étant même pas du village. Il l’avait recueillit comme un fils, un vrai. Ryo se devait d’agir comme un fils, un vrai !

Bientôt, la pauvre beauté dormant apparut. Elle s’avérait paisible, comme prête à un dernier sommeil millénaire. Un peu morne par endroit, nécrosé de l’autre, ou simplement ankylosé sur certaines façades. Le feu n’avait pas tout anéantit. Guerrière, elle avait tenue le choc. Un sourire s’émana du visage du jeune ninja, avant de s’évaporer. Il zieuta rapidement ça et là, jetant un coup d’œil assez bref sur l’étendue des dégâts extérieur. Les travaux seraient sûrement bien plus conséquent qu’elle ne laisser entrevoir à première vue.

Le jeune homme se mit en position et composa alors les signes du Kage Bunshin no justsu. Vingt clones de l’ombre en tout point identique se tenaient maintenant droit devant leur créateur.

« Bon les gars, nous avons du pain sur la planche. Il y a une bâtisse qui ne demande qu’à resplendir de nouveau dans le ciel azur (oui c’est le titre du chap :p), et nous n’avons vraiment pas beaucoup de temps avant le départ. Vous allez donc vous séparer en plusieurs groupes. Hum…trois équipes. Une de dix membres et deux de cinq membres, je pense que c’est un bon cadre de travail. Chacune aura une tâche bien définie pour un gain de temps maximum. Il se gratta la tête, réfléchissant quelques secondes avant de se tourner vers Nuoo toujours positionné sur son épaule. Euh…très cher, je viens de réaliser un petit détail. Comment différencier chacun des groupes d’interventions ?? »

« :roll: Hum…besoin de moi, toujours tu as. Apprendre à te débrouiller, il te faut, :roll: murmura-t-il assez ironiquement. Donc, sert toi de ta tête. :lol: »

« Tu veux que j’utilise ma tête. Regarde bien alors. Il s’avança alors vers les clones, puis retira alors les vestes aux cinq premiers en leur faisant signe du doigt de se décaler sur la gauche. Vous êtes l’équipe 1, ou les bûcherons. Vous pouvez partir tout de suite en forêt. Puis, il fit de même vers dix autres nouveaux clones, leur faisant retirer carrément leurs affaires, se retrouvant torse nu. Voilà l’équipe 2, les déblayeurs. Votre rôle sera de dégager tout ces débris dû à l’effondrement de la pension. Ne perdez pas de temps, on commence. Il s’avançait au fur et à mesure, donnant les consignes, et discernant chaque groupe. Equipe 3, vous irez dans le village chercher tout ce qui concerne le matériel nécessaire au bricolage…j’ai besoin de clous pour les planches, de cordes. Pendant ce temps, je vais dessiner les plans. »

Pendant que les Ryo bûcherons avançaient dans leur travail en dehors des portes du village, le jeune Chunin réfléchissait à comment redessiner la pension. En gardant l’âme de l’ancienne demeure, mais en lui insufflant un nouveau souffle. Une sorte de cure de jouvence. De leurs côtés, les dix clones déblayeurs désencombraient plutôt vivement les morceaux de planches, de toiture, de charpente. Nuoo s’avança alors, composant les signes pour créer un marécage assez conséquent. Les débris s’enfoncèrent pour disparaître sous la terre." :P Mieux comme cela non?! :P " Bientôt, le sol fut en état de recevoir les travaux au commencement d’une nouvelle bâtisse. Juste au moment où le jeune homme venait de terminer son schéma. Et avec beaucoup de synchronisation, les abatteurs d’arbres et les coursiers accostèrent avec respectivement, une première fournée de bois et le matériel nécessaire pour bricoler. Aussitôt déposé, les bûcherons prirent à nouveau congé recommencer le même cycle.

« L’équipe 2 et l'équipe 3, votre nouveau poste consistera à bâtir avec moi la maison selon ce dessin. Il le montra alors à tous. Je le laisse à la vue de tous sur cette cloison. Il accrocha alors le plan. Que la pension Ozhora prenne vie… On se retrousse les manches et c'est parti! GO! GO! GO!»

Et voilà les maçons du coeur partis dans l'édification de la pension.
HRP: Free rp ouvert à ceux qui veulent jouer les maçons par charité ^^
Ryo Hazuki Chunin Kita no Arawashi de Yukigakure No Sato

Ryo Anbu :
Cliquez pour afficher le message:
Image

Répondre

Revenir à « Centre - Ville de Yukigakure no Sato »