Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Faut bien vivre quelque part et se détendre... ^-^

Modérateurs : Anshu Kipai, Wei-chi Komoku

Avatar de l’utilisateur
Noriko Asahina
Chûnin
Messages : 227
Inscription : ven. 31 juil. 2009, 9:29
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konohagakure no Sato

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Noriko Asahina » jeu. 30 juin 2011, 9:57

Alors que la chaleur semblait chercher à s'extraire, la surface de l'eau se mit à bouillonner et à brûler, ce qui réussit à traverser ton chakra et à t'atteindre en te brûlant.
Asahina Noriko de Konohagakure no Sato

Une brise souffle
La ville dort, paisible
Le ciel se dévoile

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa » lun. 04 juil. 2011, 12:53

Lorsqu'on cherche à refroidir quelque chose en captant sa chaleur, généralement on ne s'attend pas à produire la réaction inverse. Bien que comme à l'accoutumée Ikari ne laissa rien filtrer de ses émotions, il fut surpris en voyant des bulles monter à la surface de l'eau tandis qu'elle se mettait à bouillonner. Son chakra ne le protégea pas bien longtemps et le genin retira vivement sa main, une sensation de brûlure le traversant. Il comprendrait plus tard, pour le moment il avait plus urgent à faire, comme mettre sa paume sous l'eau froide du robinet.
Pendant qu'il refroidissait sa brûlure, le genin jeta un coup d'œil au seau et vit que la réaction qu'il avait provoquée avait déjà disparu, privée de l'apport en chakra du jeune homme.

On lui avait toujours dit qu'en cas de brûlure il fallait garder la blessure sous un filet d'eau froide durant un bon quart d'heure, ce qui était particulièrement long quand on n'avait rien à faire. Ce qui n'était pas le cas d'Ikari qui profita de ce temps pour élaborer une nouvelle approche de la technique et surtout pour essayer de comprendre ce qui avait capoté.
Il ne voyait pas cinquante possibilités à cela et supposa que son erreur venait de ce qu'il avait tenté de capter la chaleur du liquide, la concentrant ainsi au niveau de sa paume. Ça ne pouvait de toute façon pas être l'envoi du froid par son énergie hyouton. Sur son premier essai, il avait pensé accélérer le processus de refroidissement en envoyant son énergie hyouton tout en captant la chaleur du liquide mais cela s'était avéré une erreur, il fallait visiblement laisser la chaleur s'écouler d'elle-même... ou bien était-ce encore autre chose ?
Ce qui aurait pu être intéressant aurait été de vérifier si l'eau état à une température homogène dans le seau ou si la chaleur était inégalement répartie, mais là c'était trop tard.

Attendant patiemment plusieurs minutes, il finit par fermer le robinet, bien avant le quart d'heure préconisé. L'eau froide commençait à lui faire mal et il doutait qu'il faille réellement rester aussi longtemps sous le jet, on disait un quart d'heure pour s'assurer que les gens restent au minimum cinq minutes, ça devait être quelque chose comme ça.
S'en retournant à son seau, Ikari joignit les mains mais une certaine gêne se faisant ressentir pour le moment il renonça à cette idée pour faire plutôt usage de sa capacité à former les sceaux d'une seule main.
D'une seule main donc, il commença par former le signe de la chèvre afin de faire appel à son chakra et commencer à le malaxer tranquillement. Il n'agissait pas dans la précipitation, prenant plutôt son temps. Foncer ne lui apportait rien présentement.

Poursuivant, il dirigea le chakra préparé l'instant d'avant vers sa main valide autour de laquelle il forma une pellicule en laissant filtrer son énergie à travers sa peau. Comme tout à l'heure, il créa une bonne épaisseur de chakra pour former cette fameuse pellicule, sans oublier de garder une circulation d'énergie à travers celle-ci afin que ça ne soit pas toujours le même chakra qui stagne lorsqu'il activerait sa technique pour de bon.
Passant à l'étape suivante, le jeune homme se concentra sur la sensation de froid qu'il avait senti lui engourdir la main lorsqu'il s'était occupé de sa brûlure. Grâce à cette sensation, il activa son affinité hyouton. Ikari posa alors sa paume valide à la surface de l'eau, ne cherchant plus à capter la chaleur cette fois-ci. En revanche il continua sur sa lancée en cherchant à nouveau à diffuser le froid de son chakra hyouton dans l'eau.

Cette fois il allait simplement laisser son chakra glacial refroidir l'eau du seau et laisser la chaleur s'évacuer dans l'air sans qu'il n'intervienne dessus. La capter dans son chakra avait été une erreur, la circulation d'énergie n'étant visiblement pas assez rapide pour évacuer l'énergie calorifique à travers son corps sans lui causer de dommage.
Sa nouvelle méthode avait des chances de marcher, mais malgré tout il était un peu inquiet, craignant que le processus ne soit un peu trop long pour être viable en combat. Il devait être capable de geler quelque chose, un membre de son adversaire à tout hasard, par simple contact. Il ne pouvait donc pas se permettre d'avoir besoin d'un contact trop prolongé pour agir. Il allait déjà voir ce que cette tentative allait donner et le cas échant continuer sur cette lancée en cherchant à accélérer le processus s'il parvenait déjà à geler, au moins partiellement l'eau du seau. Peut-être devrait-il réellement diffuser son chakra hyouton au cœur de la cible... il verrait ça après.

[hrp] : pourrais-je avoir un peu plus de détails sur le prochain mjisage ? Afin que je puisse faire un post plus complet la prochaine fois.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Noriko Asahina
Chûnin
Messages : 227
Inscription : ven. 31 juil. 2009, 9:29
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konohagakure no Sato

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Noriko Asahina » lun. 04 juil. 2011, 13:00

L'eau reste limpide une dizaine de secondes avant que le fond du sceau semble laisser apparaitre des cristaux en forme d'étoile. Ces étoiles semblent s'accumuler de plus en plus et de plus en plus vite jusqu'à atteindre le haut du sceau. Le processus s'arrête alors lorsque la surface est parfaitement gelée. Le processus en lui-même a pris une quinzaine de secondes.

[HRP] Assez de détail ? :) [/HRP]
Asahina Noriko de Konohagakure no Sato

Une brise souffle
La ville dort, paisible
Le ciel se dévoile

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa » mar. 19 juil. 2011, 17:01

Les instants qui suivirent le déclenchement de la technique, il ne se passa rien. Plusieurs secondes s'écoulèrent et Ikari se demanda s'il n'avait pas tout simplement raté son essai. Cependant il s'entêta, poursuivant l'apport en chakra sur l'idée toute simple que la formation de glace était en temps normal un phénomène lent, loin d'être instantané en tous cas. Avec sa technique il devrait pouvoir accélérer le processus mais s'il réussissait déjà à former de la glace en quelques minutes, ce serait un bon début. Alors il attendit, et au bout d'une dizaine de secondes au total, le fond du seau commença à se troubler. Sous sa main, bien au fond de l'eau il vit qu'une réaction s'était initiée, réaction à laquelle les non utilisateurs de hyouton assistaient rarement, la vitesse de celle-ci étant normalement bien plus lente, quoique ce qui était en train de se produire ne serait toujours pas suffisant au goût du jeune homme.

Observant plus attentivement, le jeune homme vit que de petits cristaux en forme d'étoile étaient apparus. Tout d'abord quelques cristaux mais rapidement ils s'étaient multipliés de manière exponentielle, jusqu'à atteindre rapidement le haut du seau d'eau. L'eau se changeait en glace ! Le phénomène s'étendant à tout le contenu du seau jusqu'à atteindre la surface de l'eau puis de se poursuivre, complétant les espaces non gelés, le niveau dans le seau augmentant légèrement. Puis, lorsque la surface fut parfaitement gelée, presque lisse, la réaction s'arrêta d'elle-même. Le tout n'avait pas été bien long d'un point de vue purement chimique, une quinzaine de secondes tout au plus pour geler le contenu du seau, mais en combat Ikari ne disposerait pas d'aussi longtemps pour geler sa cible, loin s'en fallait.

Quoi qu'il en soit, lorsque Ikari détacha sa main de la surface gelée, son chakra lui évitant de rester collé, il était on ne peut plus ravi. Comparé à son essai précédant, c'était le jour et la nuit et on pouvait sans mentir parler de franche réussite au vu du pas de géant qu'il venait d'accomplir. Bien sûr il restait fort à faire, mais quelle progression en si peu de temps !
Bien décidé à ne pas s'arrêter en si bon chemin, Ikari se remit immédiatement au travail, voulant à présent accélérer le processus. Comment, il ne le savait pas encore, mais il allait trouver, il faudrait bien de toute façon. Sinon il pourrait toujours demander à sa sœur si elle avait une idée, à sa connaissance elle ne maîtrisait pas ce hyouton, et sinon il pourrait toujours demander à Nel-san, le vieil homme serait heureux d'avoir de nouveau une fois la visite du jeune homme.

Avant de se lancer dans un nouvel enchaînement de sceaux, il réfléchit à ce qu'il pouvait bien faire pour améliorer sa technique. Le début était bon mais à présent il devait accélérer la réaction. Pour cela il ne voyait pas beaucoup d'alternative pour le moment. Capter la chaleur avait été une erreur lors de sa première tentative, de là il voyait comme possibilités d'accélérer la vitesse de circulation de son chakra hyouton, ainsi que d'augmenter la quantité utilisée afin de produire un froid plus intense plus rapidement. Enfin, une dernière idée lui vint, presque une évidence en réalité, plutôt que de diffuser son chakra dans le liquide à partir de sa paume, pourquoi ne pas le diffuser dans tout le seau et non plus uniquement dans le liquide ? S'il cherchait à encercler la zone à geler, le froid attaquerait d'une plus grande surface et ne rendrait son action que plus efficace.

Durant le temps de cette réflexion, le jeune homme avait démoulé la glace de son seau, avec quelque difficultés et une lame bien affutée, puis il l'avait rempli à nouveau mais avec de l'eau, liquide celle-là. Il s'était ensuite lancé dans un nouvel essai.
Formant le signe de la chèvre de sa main valide, Ikari reprit le travail, malaxant son chakra, faisant appel à une quantité plus importante que lors des essais précédents. Il prenait à nouveau son temps, il n'y avait que sur la réaction finale qu'il devait allait vite. Pour le reste, hé bien il n'en était qu'à l'élaboration, on ne lui en voudrait donc pas de ne pas agir dans la précipitation.
Son chakra malaxé, il le dirigea une fois encore vers son avant-bras, jusque là rien ne changeait. Il forma la même pellicule de chakra que précédemment, laissant l'énergie sortir par ses pores pour entourer sa main en une couche qui se voulait uniforme, à défaut de le protéger de la chaleur.

La pellicule formée ne restait pas stagnante, bien au contraire elle pulsait d'une certaine manière, le chakra allant et venant. Flux et reflux en continu pour toujours garder de l'énergie fraiche. Et en parlant d'énergie fraiche, Ikari déclencha à ce moment là son affinité hyouton, donnant les propriétés du froid à son énergie. Il posa alors sa paume à la surface de l'eau et étendit son chakra non seulement dans l'eau, l'y diffusant à un rythme rapide, mais également sur les contours du seau afin que le froid se diffuse dans l'eau de tous les côtés.
Le mouvement de son énergie était accéléré et ayant mis en jeu davantage de chakra, le jeune homme attaquait à présent par tous les fronts pour geler l'eau du seau. Restait à présent à voir si ce serait suffisant.

[hrp] : en fait ça n'était pas tant sur le résultat qui était assez explicite dans ton premier post que sur ce que tu attendais de moi que je voulais davantage de détails. Merci pour le mjsage, questions détails sur le résultat, je suis gâté là.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Noriko Asahina
Chûnin
Messages : 227
Inscription : ven. 31 juil. 2009, 9:29
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konohagakure no Sato

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Noriko Asahina » mer. 20 juil. 2011, 15:14

Le résultat fut plus que satisfaisant. Dans un premier temps, les deux premières secondes, il sembla que rien ne se produisit. Puis, Ikari put entendre le bruit caractéristique de la glace se fissurant alors que les bords du seau se recouvrirent de glace fine. De haut en bas, le récipient vira au blanc gel puis de bas en haut en à peine trois secondes, l'eau se solidifia, de l'extérieur vers l'intérieur, si bien que la forme obtenue fut un peu différente, le haut du seau formant un cône de glace pointant vers la main du ninja.

Etape eau, ok, étape solide, à valider
Asahina Noriko de Konohagakure no Sato

Une brise souffle
La ville dort, paisible
Le ciel se dévoile

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa » mar. 26 juil. 2011, 19:41

Cette fois le résultat ne se fit pas attendre. Au bout de deux secondes seulement, la première réaction se fit visible. Une très fine couche de glace apparut sur les bords du seau. Au même instant un bruit se fit entendre. Un bruit léger, celui de la glace se fissurant, comme sur les lacs au moment où la glace commençait à fondre.
De haut en bas le récipient s'éclaircit, prenant une teinte blanche en l'espace d'une poignée, petite la poignée, de secondes, tandis que l'eau se solidifiait. Sans surprise la glace prenait de l'extérieur vers l'intérieur, guidée par le chakra du jeune homme. En revanche il y eut un effet légèrement inattendu, la glace s'élevant en forme de cône là où se trouvait la surface de l'eau il y a quelques secondes. Ikari s'attendait à ce que la glace prenne plus de place que l'eau contenue dans le seau, c'était physique. C'était juste la forme qui était un peu inattendue mais à dire vrai c'était un moindre détail.

Vidant une nouvelle fois son seau à l'aide d'un kunaï, Ikari fit un nouvel essai, reproduisant à l'identique ce qu'il venait de faire. Le résultat fut similaire, rendant le genin ravi. *Okay, avec de l'eau ça marche. Maintenant il va falloir passer au matériau vivant.* Cela dit, partir dans la forêt pour y geler tous les petits lapins ne l'engageait pas vraiment. Pas franchement sadique, le jeune homme préférait s'entraîner sur ses kage bunshin plutôt que sur un "autre" être vivant. Sur le principe c'était du masochisme. *J'vais avoir besoin d'un psy après un délire pareil...* Se dit le jeune homme.
Pour poursuivre son entraînement, Ikari aurait pu tout simplement passer au salon et former un kage bunshin mais plutôt que ça il préférait une bonne petite balade et travailler au grand air. Ça n'était pas nécessaire mais ça lui faisait plaisir.

Malgré tout, avant de poursuivre, le jeune homme s'autorisa une pause rapide au salon, salle de vie de leur petit appartement, où il prit une bière dans le frigo du coin cuisine. Tranquillement installé sur le canapé, il se prit le temps de savourer sa mousse. Puis sa canette vide, il mit sa veste et quitta l'appartement, sa casquette et son bandana sur la tête. *Allez, c'est partit. Direction la forêt, on va se trouver un petit coin tranquille et je passe aux tests sur l'être humain, enfin sur kage bunshin.*
Traversant les rues d'un pas tranquille, le jeune homme se rendit aux portes du village et sans s'arrêter il les franchit. En quelques minutes, il gagna la forêt toute proche. Là il se trouva une petite clairière où il s'alluma une cigarette. La bière et la clope, ça tenait presque du rituel pour lui à force, lors de ses entraînements. Sa cigarette allumée, le jeune homme forma un kage bunshin, d'une seule main.

Face à lui, le clone savait ce qui l'attendait et il se tenait droit, en silence, prêt à affronter l'épreuve qui l'attendait. De son côté Ikari savait qu'il expérimenterait les mêmes sensations lorsque le clone disparaîtrait. Son expérience reviendrait au genin, tout ce qu'avait appris le kage bunshin lui reviendrait, y compris les sensations subies durant l'entraînement. Dans un premier temps, ils allaient travailler en statique, puis lorsque cette étape fonctionnerait aussi bien que la première, alors ils passeraient à la simulation de combat.
Prenant place en face de son clone, le jeune homme malaxa son chakra. Rien de bien original, cette étape ayant été pratiquée quantité de fois par le jeune homme. Puis il passa à la technique en elle-même, dirigeant son énergie vers son avant bras.

Sentant son énergie dans sa main gauche, Ikari l'exprima autour de sa main, formant une épaisse pellicule d'énergie autour de celle-ci. Puis maintenant en circulation son chakra, le genin activa son énergie hyouton. De là il pouvait passer à l'attaque. Levant la main devant lui, le jeune homme hocha de la tête face à son clone. "Vas-y." Lui dit simplement ce dernier en tendant le bras droit vers le jeune homme. Ikari posa alors la paume dessus, lui faisant une apposition des mains d'un glacial. Au contact, il étendit son énergie à l'avant-bras, ne visant pas une très grande zone, mais il voulait l'entourer en entier cette zone. Rendre son froid pénétrant, au sens propre du terme, avant de geler le membre même si ça ne serait qu'en surface. Geler entièrement un morceau de quelqu'un était d'un tout autre niveau, même si le corps était en grande partie composé d'eau.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Noriko Asahina
Chûnin
Messages : 227
Inscription : ven. 31 juil. 2009, 9:29
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konohagakure no Sato

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Noriko Asahina » lun. 22 août 2011, 11:21

[HRP je te laisse déterminer la manière dont tu te rends compte de ça. Un être humain est composé en grande partie d'eau : donc gelable. Mais un kage bushin, c'est de chakra dont il est constitué ... donc pour le geler ... impossible ... /HRP]
Asahina Noriko de Konohagakure no Sato

Une brise souffle
La ville dort, paisible
Le ciel se dévoile

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa » mar. 06 sept. 2011, 22:46

Le corps humain est en grande partie composé d'eau... et c'est là qu'Ikari s'était montré négligeant. Sa cible n'était justement pas humaine, il s'agissait d'un kage bunshin qui lui était semblable en tous points, si ce n'est qu'il était entièrement composé de chakra. Ainsi, le froid se répandit dans le membre du clone, mais la glace ne se forma pas. Sans même que le jeune homme n'ait à formuler sa demande, le clone lui transmis son ressenti : "Ma main et mon bras s'engourdissent au contact de ton chakra."
Stoppant sa technique, le jeune homme s'accorda quelques instants pour tâcher de comprendre ce qui s'était mal passé, puis il comprit et se sentit négligeant, il aurait dû y penser à ça. Il n'y avait pas besoin d'avoir fait des études poussées pour le comprendre, mais il trouvait la situation un peu frustrante.

C'était une technique relativement basique du village, aussi n'était-ce pas dramatique qu'elle ne fonctionne pas pleinement sur des kage bunshin, même si le contact de son chakra glacial avait eu son petit effet. Ce qui était frustrant c'était de ne pas y avoir pensé immédiatement. Enfin, il était bon pour se trouver une cible de chair et de sang et cette dernière était toute désignée : lui-même. Mais plutôt que de s'auto-attaquer, Ikari demanda à son clone de l'attaquer, histoire qu'il serve encore un peu. "Tu n'es composé que de chakra, ça ne marchera pas pleinement sur toi. Attaque moi s'il te plait."
"C'est ce que j'avais déduit." Lui répondit simplement le kage bunshin avant de se mettre en position.

En face du clone se tenait Ikari, attendant tranquillement que son clone soit prêt à l'attaquer. Sentant qu'il allait se les cailler, il tira de sa poche son paquet de cigarettes, stoppant le kage bunshin dans son élan alors qu'il allait commencer son attaque. Le jeune homme s'alluma sa cigarette et seulement après qu'il eut rangé le paquet de clopes, le kage bunshin commença à réaliser la technique.
Le clone commença par malaxer son chakra, puisant dans la réserve qui lui avait été allouée à la création. Il savait qu'il n'arriverait probablement jamais à la vider, qu'il disparaitrait avant, pour revenir à son créateur et ainsi lui faire profiter de l'expérience acquise durant son court temps d'existence.

Dirigeant son énergie vers son avant-bras, comme l'avait fait le genin lorsqu'il avait gelé le seau d'eau avant de le créer lui. Ressentant son énergie au cœur de sa main droite, le kage bunshin l'expulsa délicatement autour de sa main, formant ainsi une épaisse couche d'énergie, formant comme une sorte de moufle.

Gardant constamment son énergie en circulation, le clone activa son affinité hyouton. Du regard, il accrocha celui d'Ikari qui lui fit signe de la tête, tendant le bras gauche, sa manche retroussée jusqu'au coude, laissant sa peau à l'air libre, tandis qu'il tirait sur sa cigarette de son autre main, celle qu'il s'était brûlée un peu plus tôt.
Sans plus de cérémonie, le clone posa sa paume sur l'avant-bras de son créateur, l'effleurant tout d'abord, puis venant prendre franchement du contact, tout en y étendant son chakra, voulant le diffuser dans les chairs d'Ikari afin de créer un effet de froid qui lui permettrait de geler son membre en surface. Face à lui, Ikari continuait de fumer sa cigarette, imperturbable, même s'il savait très bien qu'en cas de réussite, ce serait certainement douloureux... au mieux franchement désagréable.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Noriko Asahina
Chûnin
Messages : 227
Inscription : ven. 31 juil. 2009, 9:29
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konohagakure no Sato

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Noriko Asahina » mer. 14 sept. 2011, 9:55

Le froid s'insinue d'abord dans les couches superficielles de la peau, jusqu'à hauteur de la paume environ puis se met à geler l'intérieur de la chair, créant une sensation d'engourdissement dans les mains d'Ikari. Car le fait de geler en soi n'est pas douloureux. C'est de réchauffer qui est difficile.

Le fait est que le fait de geler semble ne pas avoir mordu au niveau de la paume ...
Asahina Noriko de Konohagakure no Sato

Une brise souffle
La ville dort, paisible
Le ciel se dévoile

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa » mar. 20 sept. 2011, 23:50

Alors que le jeune homme se préparait à encaisser la douleur d'avoir un membre gelé, il fut surpris de ne ressentir aucune douleur. Dans un premier temps une sensation de froid envahit son avant-bras, froid qui s'étendit rapidement jusqu'à la paume du jeune homme. À ce moment le froid alla en s'intensifiant, lui gelant littéralement les chairs. *C'est là que ça va devenir déplaisant.* Plutôt que de se crisper, il chercha à se détendre afin de se préparer au mieux à accuser le choc, mais aucune douleur ne vint. Aucune douleur, juste une sensation d'engourdissement dans la main. Il s'attendait à ce que le froid le brûle mais non rien de cela, "juste" cette sensation d'engourdissement, mais le gel était bien là. Visiblement le clone avait choppé le truc et Ikari ne tarderait pas à faire de même dès lors que le kage bunshin aurait disparu et lui aurait transmis son expérience.

*J'ai la paume gelée, c'est curieux comme vision... Mais pas douloureux. Bon, maintenant va falloir s'occuper du dégel.* Il dit alors au clone qu'il pouvait disparaître, ce que le kage bunshin fit, transmettant au genin le fruit de son expérience et le laissant seul avec son avant-bras gelé. Il trouvait toujours fascinant ce moment où le clone disparaissait et où il obtenait ses connaissances, ayant l'impression d'avoir lui même réussi à faire geler le bras de quelqu'un lui étant étrangement semblable, similaire même.
*Bon, en route.* Se dit-il en tirant sur sa cigarette de sa main la plus valide. L'une était gelée quant à la seconde elle était brûlée par le chaud, c'est celle-là qu'il utilisait, espérant sincèrement ne pas conserver trop de séquelles de la technique employée sur lui par son clone.

Sur le chemin, il passa à proximité d'un petit cours d'eau et y trempa son avant-bras. L'eau était froide, mais moins que la glace. Il avait déjà entendu dire que lorsqu'une personne passait sous la glace, il ne fallait surtout pas la mettre dans de l'eau chaude, mais plutôt dans de l'eau tempérée. Celle qu'il avait était froide, cela ferait l'affaire, le temps pour lui de rentrer.
Lorsqu'il passa les portes du village, les gardes se précipitèrent pour savoir ce qui lui était arrivé, s'il avait été attaqué mais le jeune homme les rassura, c'était juste le résultat d'un entraînement.
Se dépêchant de rentrer, Ikari poussa la porte du pied et gagna la salle de bain où il remplit le lavabo avec de l'eau tempérée et y plongea son avant-bras ainsi que sa main, l'y laissant un bon moment afin que le gel puisse disparaître.

Là il put se détendre autant qu'il voulu, la douleur le transperça et bien vite il perdit sa bonne résolution, serrant les dents en retenant un hurlement. Il passa ensuite à un lavabo d'une eau un peu plus chaude et ainsi de suite jusqu'à ce que son membre reprenne des couleurs après avoir été débarrassé de toute la glace le recouvrant.
Sortant de la salle de bain, l'avant-bras emballé dans une serviette, le jeune homme alla se prendre une bière dans le frigo et s'installant sur le canapé il commença à la siroter en poussant un profond soupir. Ça n'était pas tant la douleur, des blessures il en avait déjà subi que ce soit lui-même ou par l'intermédiaire de ses kage bunshin, que la fatigue physique qu'il ressentait après avoir eu son membre gelé puis dégelé, le processus ayant puisé dans ses réserves.

Se résignant, il se prépara à un nouvel essai, commençant par malaxer son chakra et dirigea son énergie vers son avant-bras. Il l'expulsa alors pour former la pellicule de chakra et maintenant son énergie en mouvement, il activa son affinité. Son chakra prit alors des propriétés liées à la glace. Puis prenant son souffle, le jeune homme apposa sa main sur l'avant-bras qui n'avait pas encore été gelé. Il diffusa alors son chakra, recherchant à nouveau la sensation d'engourdissement ressentie un peu plus tôt. Le clone y était arrivé, il n'y avait pas de raison qu'il ne puisse faire de même. Il sentait bien que la technique était en passe d'être maîtrisée.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Noriko Asahina
Chûnin
Messages : 227
Inscription : ven. 31 juil. 2009, 9:29
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konohagakure no Sato

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Noriko Asahina » mer. 21 sept. 2011, 10:17

Le froid mord rapidement ton avant-bras, plus rapidement qu'avant. Ça ravive ta brûlure. Le froid monte jusqu'à ton épaule environ ... Tu ne sais pas exactement quel est l'impact de ton affinité Hyouton sur la vitesse d'opération de la technique, sachant que pour l'instant, tu gèles plus vite ta chair que l'eau que tu as gelé auparavant, mais l'effet y est. Après, tu viens de geler de la chair, tu ne sais pas trop comment ça réagirait sur d'autres matières que des trucs constitués d'eau, ou des trucs plus solides.
Asahina Noriko de Konohagakure no Sato

Une brise souffle
La ville dort, paisible
Le ciel se dévoile

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa » mar. 27 sept. 2011, 23:13

Il n'eut pas à attendre, le froid attaquant son avant-bras en une sensation franchement désagréable. Le jeune homme supportait plutôt bien le froid comme la plupart des habitants du pays de la glace, c'était mieux pour eux, mais il y avait néanmoins des limites et ce froid là était bigrement pénétrant... Mais en dépit du désagrément, Ikari ressentit un certain plaisir, nulle pulsion masochiste ici, simplement la satisfaction de sentir le froid arriver plus rapidement que lorsque le clone avait oeuvré. En revanche, la technique raviva sa brûlure ce qui le força à serrer les dents. Il ne continuerait pas aujourd'hui, sans risquer de se blesser plus gravement et si c'était pour finir alité trois semaines le temps de récupérer, il n'en voyait vraiment pas l'intérêt.

Le froid, suivi du gel monta jusqu'à hauteur de son épaule, puis cessa sa progression, avant que le genin ne stoppe lui-même la technique. Il savait très bien qu'il ne parviendrait pas à se geler en entier ainsi, ce qui lui convenait très bien, mais en être arrivé là était déjà pleinement satisfaisant. Entre la douleur et la gêne ressentie en raison de son membre gelé, cette technique allait se révéler un sacré atout au corps à corps. Il lui restait cependant à travailler sur le meilleur moment pour activer son affinité hyouton, ainsi que faire quelques essais sur d'autres matériaux que la chair ou le chakra. Cela attendrait cependant un petit peu, d'une part parce qu'il avait un bras à dégeler, d'autre part parce qu'il en avait assez fait pour aujourd'hui et qu'il devait se préoccuper de ses brûlures, qu'elles soient dues au froid ou à la chaleur.

Reprenant le même processus que précédemment, Ikari entreprit de dégeler son bras, l'opération étant plus délicate puisque le gel était monté plus haut que précédemment. Il se demanda d'ailleurs quel impact aurait la technique s'il visait le torse, et plus précisément le cœur de son adversaire...
Lorsqu'il fut à peu prêt dégelé comme il faut, Ikari se séché délicatement, voulant ménager son bras, puis il se rhabilla et après avoir griffonné un petit mot à l'attention de sa sœur, afin que celle-ci ne s'inquiète pas, il s'en fut, en direction de l'hôpital du village afin de faire soigner ses blessures comme il avait prévu de le faire.
S'allumant une clope, le genin sillonna les rues du villages en direction de l'édifice abritant les installations médicales réservées aux ninjas du village.

L'avantage de ne pas être un simple civil consistait à avoir moins d'attente et des soins plus rapides que les civils pour les petites blessures. Cela dit, l'infirmière qui l'accueillit ne dut pas considérer les blessures du jeune homme comme bénigne à voir la tête qu'elle fit lorsqu'il lui expliqua son cas et qu'elle appela "de toute urgence" une collègue médecin qui accompagna Ikari jusqu'à un box où elle le fit asseoir et retirer sa veste ainsi que son t-shirt, le laissant torse nu. Elle commença alors par enchaîner des sceaux à un rythme rapide alors qu'une aura rougeâtre apparut autour de ses mains. Ça devait être pratique la nuit pour trouver le trou de sa serrure... À la surprise du jeune homme, lorsque le chakra entra en contact avec son bras, il ne sentit ni chaleur, ni froid, c'était juste là, par contre ses blessures guérirent comme si la jeune femme absorbait les brûlures et les noyaient dans son chakra.

Quelques minutes après il la remerciait avant de compléter quelques renseignements, pour son dossier qu'on lui dit. Et enfin il put rentrer chez lui, là où il n'aurait même pas encore été examiné à l'hôpital civil.
De retour chez lui, il trouva Mai, une tasse de thé fumante posée sur la table du salon, un livre à la main. Elle lui proposa de se servir lui aussi en thé, lui recommandant de faire attention, car il était encore brûlant. Après s'être versé une tasse, Ikari activa son affinité hyouton et envoya une légère décharge de chakra au contenu de sa tasse, lui faisant perdre quelques degrés. "J'ai eu mon quota de brûlures aujourd'hui. Je reviens de l'hôpital." Expliqua-t-il à sa sœur qui le regardait d'un air interrogatif, puis elle lui tendit sa tasse, tout naturellement. Il infligea pareil traitement à la boisson de Mai. "Merci." Lui dit-elle avant de porter la tasse à ses lèvres.

[hrp] : à suivre avec quelques nouveaux essais pour la technique.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa » mar. 11 oct. 2011, 23:49

Le lendemain, se sentant d'humeur vaillante, Ikari se remit à l'entraînement dès le matin, la médic-nin s'étant occupé de lui ayant bien fait son travail. On ne pouvait pas parler de miracle, quand bien même c'était tentant, puisqu'elle avait simplement fait son travail normalement, usant des jutsu qui lui avaient été enseignés pour traiter toutes sortes de blessures.
Restant bien au chaud dans son salon, Ikari fit apparaître un unique kage bunshin à ses côtés, ce dernier allait lui servir de cobaye afin de trouver le meilleur moment pour activer son affinité hyouton. S'il avait eu un parchemin plus précis, cela aurait facilité les choses, il aurait eu sa réponse sans même avoir à essayer, mais cette méthode était plus gratifiante.
Ainsi il ferait deux essais sur ce clone, en activant son affinité à deux moments distincts et le kage bunshin lui décrirait tout du long ce qu'il ressentait.

Enchaînant les différents sceaux Ikari commença par procéder comme il l'avait fait jusqu'à maintenant. Après avoir malaxé son chakra, il avait prélevé un peu d'énergie dans son coeur de chakra et la dirigea vers son avant-bras puis jusque dans sa main où il l'expulsa doucement tout autour de celle-ci, la recouvrant de cette épaisse couche d'énergie, formant sa moufle de chakra. Maintenant son énergie en circulation, il activa son affinité à ce moment là puis apposa sa paume sur l'avant-bras droit du clone, étendant son chakra dans le membre ainsi touché afin de le geler comme précédemment. Tout au long de l'essai, le clone lui décrivit son ressenti puis Ikari mit fin à sa technique et se prépara pour un nouvel essai.
Lors de l'essai suivant, le genin s'y reprit presque de la même manière, activant juste son affinité un peu plus tôt, au moment où il envoyait son énergie vers son avant-bras, ainsi ce serait déjà du chakra hyouton avant même de quitter son corps. Le chakra hyouton en lui-même ne lui ferait normalement pas de mal, c'était les techniques qui étaient destructrices et non pas le chakra de l'utilisateur, du moins pas dans ce cas précis.

Après ce second essai, le genin fit disparaître le kage bunshin, en apprenant encore davantage puisque en plus des explications que lui avait prodigué son clone au fur et à mesure que le jeune homme utilisait sa technique, il bénéficiait à présent de l'expérience de celui-ci, comprenant encore mieux les phénomènes mis en œuvres durant les minutes écoulées.
S'habillant un peu plus chaudement, il quitta l'appartement pour se rendre en dehors du village où il souhaitait utiliser sa techniques sur d'autres matériaux, il avait essayé la chair, l'eau et le chakra et même s'il était d'ors et déjà sûr que l'eau et ce qui en était constitué formaient les meilleurs conducteurs de froid, il se devait d'essayer également sur des matériaux comme la roche ou le bois, mais également sur la glace, aussi loufoque que cette idée puisse paraitre. Il essaierait également sur du verre, mais en rentrant, il avait déjà son idée pour ne pas s'en prendre à une malheureuse fenêtre.

Le bois, il le trouva sous la forme d'un arbre, mais également de branche tombées, du bois mort dans lequel le gel pu s'infiltrer plus facilement que sur un véritable tronc ne présentant pas de blessure, de faiblesse ouvrant le bois et ouvrant l'accès au gel pour s'infiltrer à l'intérieur.
De la roche il y en avait également, et de la glace à profusion. Tous ces éléments naturels furent aisés à trouver et Ikari pu effectuer ses essais sans problème, prenant mentalement note des différents effets observés et de leur degré d'efficacité.
Puis, de retour chez lui, il s'autorisa une petite bière bien fraiche, qu'il vida tranquillement, avant d'infliger la technique de la main de glace à la bouteille, curieux de voir si cela rendrait le verre plus cassant et si oui, de quelle manière se briserait-il, tomberait-il en éclats ou bien resterait-il fixé à la glace ? Toute observation maintenant pourrait se révéler utile ultérieurement en mission.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Avatar de l’utilisateur
Noriko Asahina
Chûnin
Messages : 227
Inscription : ven. 31 juil. 2009, 9:29
Question obligatoire : NNS
Localisation : Konohagakure no Sato

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Noriko Asahina » jeu. 20 oct. 2011, 20:35

Main de glace validé !
Asahina Noriko de Konohagakure no Sato

Une brise souffle
La ville dort, paisible
Le ciel se dévoile

Avatar de l’utilisateur
Ikari Yorukawa
Genin
Messages : 297
Inscription : ven. 15 juin 2007, 15:37

Re: Ju orosu toori ri [chez Mai et Ikari Yorukawa]

Message par Ikari Yorukawa » mar. 25 oct. 2011, 23:47

En ayant terminé avec ses essais sur différents matériaux, Ikari songea à s'arrêter là, estimant que la technique était désormais maîtrisée. Il avait fait ses essais sur plusieurs matières différentes et s'il en restait à tester, l'essentiel de la technique était acquis : il pouvait transmettre un froid, capable de geler ce qu'il touchait de la main.
Une technique hyouton de plus de maîtrisée, ce qui l'amenait à quatre techniques au total, sans compter le hyouton qu'il avait développé lui-même. C'était suffisant pour le moment et songeant déjà à sa prochaine technique, il se dit que ce serait bien d'apprendre quelque chose qui ne serait pas lié à la glace, quand bien même avec toutes ses techniques d'invocation il avait déjà de quoi faire en la matière. Mais il savait déjà ce qu'il visait, une technique lui faisait de l'œil depuis quelques temps déjà, un ninjutsu particulièrement puissant, mais il s'y mettrai plus tard. Pour les jours à venir il allait se reposer un peu, il l'avait bien mérité.

Pour le reste de la journée le genin ne fit rien de vraiment constructif d'un point de vue militaire. Il se contenta de buller un peu en écoutant de la musique, une bande-dessinée callée sur les genoux. Le soir Mai rentra, tous deux dinèrent tranquillement, chacun racontant sa journée à l'autre. Il lui fit part de son prochain projet d'entraînement, la jeune fille ne cachant pas son enthousiasme face à ce projet. Une autre technique de contact, mais bien plus puissante que la main de glace, ainsi que bien plus difficile à maîtriser à ce qu'on en disait. Mais elle avait confiance en son petit frère, il réussirait, elle le savait.
Vint ensuite le temps de se coucher, la nuit ne fut pas aussi sage que le diner et tous deux prirent un plaisir coupable une fois encore, mais cette relation quoique amorale pour certain était devenue habituelle pour eux. Les sentiments ne se contrôlaient pas et tous deux s'aimaient trop l'un l'autre pour rester simplement frère et sœur.

Le lendemain, Ikari se rendit dans un magasin de techniques du village, pas pour acheter mais pour déjà vérifier que le rouleau qu'il désirait acquérir était disponible. C'était bien le cas, la somme demandée était astronomique mais il estimait que ça valait largement la technique qu'il obtiendrait ainsi. Il fallait savoir ce que l'on voulait dans la vie, rien n'est gratuit, on n'a rien sans rien...
Puis satisfait de ce qu'il avait vu, il se rendit chez Nel-san afin de savoir si le vieux monsieur connaissait la technique qu'il désirait apprendre, le jeune homme sentant qu'à un moment donné il aurait besoin d'aide. Vu le niveau de la technique, il n'aurait pas à rougir de formuler une telle demande et les conseils de Nel lui seraient sans doute précieux. Mais lorsqu'il lui expliqua son projet, Ikari fut désappointé en entendant le vieux monsieur lui dire que malheureusement il ne savait pas utiliser cette technique.

Avec un sourire, Nel ne resta pas sur sa sentence précédente et s'empressa d'ajouter qu'en revanche il connaissait quelqu'un qui pourrait peut-être venir en aide à Ikari car lui connaissait la technique en question. Promettant de demander à son "ami" s'il accepterait d'enseigner au jeune homme, Nel en profita pour inviter Ikari à rester prendre le thé, ce qu'il accepta, habitué à ce que le vieil homme le fasse rester chez lui plus longtemps que nécessaire pour lui conter ses aventures. Cela faisait partie du deal, Nel l'aidait et Ikari lui consacrait un peu de temps. D'ailleurs ces récits n'étaient pas inutiles, apprendre de ses ainés avait son utilité, cela évitait de faire les mêmes erreurs par exemple, ou bien cela donnait des idées pour les missions à venir, et parfois même cela permettait de comprendre certaines choses pour ses entraînements.
Ce n'est que quelques heures plus tard que le jeune homme rentra chez lui, pressé de savoir si l'ami de Nel pourrait réellement l'aider.
Ikari, Shimei Yorukawa genin à Yukigakure no sato

Cause I'm T.N.T., I'm dynamite
T.N.T. and I'll win the fight
T.N.T. I'm a power load
T.N.T. watch me explode

Répondre

Revenir à « Centre - Ville de Yukigakure no Sato »