Innocence ? [Wei ?]

Faut bien vivre quelque part et se détendre... ^-^

Modérateurs : Anshu Kipai, Wei-chi Komoku

Neko Tsume
Etudiant(e)
Messages : 17
Inscription : mar. 26 mai 2009, 1:07
Question obligatoire : NNS

Innocence ? [Wei ?]

Message par Neko Tsume » dim. 12 juil. 2009, 22:19

  • ] Je me réveille en sursaut, encore une fois. Encore une fois, j'ai fais ce cauchemar qui me hante chaque nuit, qui me force à rester éveillé jusqu'à ce que je tombe de fatigue, que je ne puisse plus lutter contre l'appel de Morphée... Encore ce cauchemar fait de sang et de violence, encore un cauchemar ou je suis impuissant face à celui qui me vola le but de ma vie, encore là à frapper de mon petit poing contre la cage thoracique d'un vieillard mort, comme si je pouvais me faire revivre, comme si mon petit poing aurait pu l'atteindre par delà la mort, alors que j'aurais eus peine à le tuer moi même... Et même si je sais que celui qui fit de moi cette carcasse vide de tout sentiment, à pars ressentiment et regrets, me sauva sans doute la vie, je ne peux m'empêcher d'avoir tant de colère envers lui, de vouloir lui arracher le cœur comme il arracha mon âme de mon corps, même si cela fût sans aucun doute involontaire. Je me lèvre, la gorge sèche, l'estomac noué par l'appréhension... Ne pas sentir la rugosité de ma geôle mais la douceur d'un drap m'est presque insupportable, l'habitude viendra à force, je l'espère... Un peu comme ouvrir les yeux et voir le monde, ne plus le sentir mais pouvoir l'admirer, cela m'était totalement inconnue et à présent je peux le faire d'un facilité tellement désuète que tout intérêt c'est presque envolé en moi pour tout ce qui est commun... Je rêve de paysage fabuleux et féerique, et non pas de cette peinture blanche s'effritant sur le mur blanc de l'internat... Je trouvais ça tellement... Vulgaire.

    L'enfant s'habille de son kimono qui conviendrait pourtant plus à une femme, un bandeau dans ses cheveux presque blanc pour ne pas être gêner par ceux-ci, et sort, sandale au pied, maintenant insensible à la température du village, lui qui avait traverser ses landes pratiquement pieds nues. Le vent est fort en cette matinée presque superbe dans le village de la glace éternelle. Avançant parmi la foule, se fondant en elle sans jamais lui ressembler, son pas trop chaloupé et trop gracieux pour qu'il ne ressemble à un de ceux qu'il considère comme des « paysans »... A pars peut-être les ninjas, seuls hommes pour lesquelles il fait preuve d'un tant soit peu de curiosité et de respect. Les gens lui semblaient tellement dénués d'intérêt, tellement futile et souvent ridicule pour qu'il est un quelconque intérêt pour eux, il préférait se terrer dans son silence que ce couvrir de ridicule en essayant d'attirer l'attention, préférait étudier que de se battre à coup de boule de neige, et si jamais un seul de ces... Roturiers, n'osaient que d'effleurer la soie de son kimono de cette matière blanchâtre les amusant tant, il recollterait un regard si froid qu'ils auraient l'impression que sa vie entière n'était que mascarade, qu'il n'était qu'une poussière dans le désert ou qu'un flocon dans une tempête de neige, qu'il ferait mieux de mourir que de continuer ainsi dans cette existence qui n'avait aucun sens. C'est alors qu'une silhouette évanescente le subjugua, au point qu'il se permit un contacte avec un des habitants de Yuki, lui qui avait en horreur tout contacte physique. Il évita de justesse un deuxième passant et s'écrasa contre l'objet de son admiration... Il ne le savait pas encore mais celui-ci était un ninja connu sous le noms de Wei-chi...
[Petit post, mais bon, c'est pour commencer ^^ Donc si t'a le temps et l'envie, c'est à toi ^^]

Avatar de l’utilisateur
Wei-chi Komoku
Bisho Chûnin.
Messages : 2957
Inscription : mar. 22 août 2006, 19:05
Localisation : Là où la neige est la plus belle.

Re: Innocence ? [Wei ?]

Message par Wei-chi Komoku » dim. 19 juil. 2009, 3:46

Il ne se souvenait de rien. Qu’était-il venu chercher déjà ? Des informations qu’il n’avait pas réussi à obtenir. Il s’était déplacé en vain – et cela avait achevé de le mettre de mauvaise humeur. C’était une mauvaise journée – il était excédé. Et pourtant, quiconque le croisait dans la rue pouvait voir un homme calme, posé, indifférent à tout. Avec le désespoir au fond des yeux. Un Wei-chi comme on le connaissait. Droit et fier à l’extérieur, faible et inutile à l’intérieur. Il portait son éternel manteau blanc par-dessus un habit noir et chaud. Il savait comment ne pas souffrir du froid. Il marchait d’un pas rapide – mais pas pressé. D’ailleurs pourquoi aurait-il été pressé ? Personne ne l’attendait plus depuis longtemps. Du moins, personne de vivant. Peut-être était-ce la raison pour laquelle il ne regardait pas devant lui. La raison pour laquelle son esprit n’était pas fixé sur un but à atteindre. La raison pour laquelle il flânait, et se heurta désagréablement à un obstacle. D’instinct, et sa mauvaise humeur aidant, il réagit plutôt violemment. Il repoussa violemment le garçon et lança un « Vous ne pouvez pas faire attention ? ». Après quoi il remarqua que son interlocuteur n’était pas plus fautif que lui. Interlocuteur à l’aspect d’ailleurs singulier. « Excusez-moi jeune fille… j’ai réagi par réflexe…j’espère ne pas vous avoir fait mal »
Weï-chi Komoku (so-called) chûnin de Yukigakure No Sato

"There was a chuunin and his wife...and she was beautiful...a foolish chuunin and his wife..."

Neko Tsume
Etudiant(e)
Messages : 17
Inscription : mar. 26 mai 2009, 1:07
Question obligatoire : NNS

Re: Innocence ? [Wei ?]

Message par Neko Tsume » dim. 19 juil. 2009, 18:28

«L'homme est un apprenti, la douleur est son maître,
Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert »
Alfred De Musset.

  • La douleur, l'homme ne savait qu'apprendre grâce à celle-ci, ou, tout du moins, d'une façon efficace. Depuis bien longtemps, la souffrance physique n'était plus une source de crainte pour le petit garçon, depuis bien longtemps, sa plus grande peur était de ne pas trouver la force de vivre encore un jour, encore une heure... Il devait se forcer à trouver un intérêt pour chaque chose qui n'en avait pas à ses yeux, pour pouvoir atteindre l'homme qui l'avait privé de sa vie. Et, comme à chaque fois, il échouait, et chaque échec lui rappelait ses erreurs et son passé. Et tout à chacun sait que se rappeler ce que l'on a mal faits et désagréable. Toujours en est-il qu'il percuta le Chûnin à l'air évanescent, celui qui semblait plus fantôme que vivant, comme s'il avait déjà un pied dans l'outre-monde, comme si, comme pour Neko, tout n'était plus que des détails, que les humains n'étaient plus que obstacle sur son chemin ou bâtiments au bords de la route... Et l'étudiant était étrangement attiré par Wei-chi, comme s'il se voyait en lui... Lorsqu'il se fit bousculer, sa faible constitution ne lui permit pas de rester stoïque, elle le fit même trébucher et tomber dans la neige. Malgré cela, elle était bien pauvre la douleur, face au sentiments qui essayaient d'accaparer son cœur, lui qui avait l'impression d'un attaque lorsqu'une émotion trop forte venait à se manifester en lui... Il ne savait pas tellement ce qu'était cette impressions, ce message silencieux, cette envie soudaine et sans explications... Pour lui, ce n'était incompréhension, pour vous comme pour moi, l'on aurait pu placer un mot sur cela, compassion ? Compréhension.

    Se relevant et époussetant son kimono, il vérifiait qu'aucune particules blanchâtres nommées poétiquement neige ne restait sur celui-ci lorsque le chûnin pris la parole.

    « Excusez-moi jeune fille… j’ai réagi par réflexe…j’espère ne pas vous avoir fait mal »

    Le regards vide de notre jeune garçon se transforma d'un seul coups en quelque chose d'un peu... Colérique ? C'était un changement discret, mais bien présent. Mettant les points sur ses hanches la « petite fille » qui n'était autre qu'un « petit garçon », ouvrit la bouche, et son ton quasi glaciale en aurait fait pâlit plus d'un.

     « Heu... Ce n'est pas très grave mais appelez moi encore une fois jeune fille et je serais plus méchant!  »

    Une moue boudeuse apparut sur son visage, ou n'était-ce qu'une grimace destiné à appuyer ses paroles ? Toujours était-il qu'a la place de notre cher Wei, j'aurais trouvé cela plutôt cocasse, les menaces d'un petit bonhomme sans doute destiné à être étudiant dans sa classe. Enfin, le savait-il ?

Répondre

Revenir à « Centre - Ville de Yukigakure no Sato »