La grande-rue

On peut y vivre (ou non), y faire des rencontres (pareil) mais en tout cas, il s'agit du coeur du village.

Modérateur : Hyodo Hyakujuunoou

Avatar de l’utilisateur
Shiori Akiyamazaki
Genin Zarbi & MégaBavarde
Messages : 365
Inscription : sam. 02 juil. 2005, 14:10
Localisation : Iwagakure no saito

Message par Shiori Akiyamazaki » jeu. 14 juil. 2005, 22:01

Shiori débarqua du petit bois dans une zone plus "urbanisée" et à force d'errer, restant quand même le long des murs pour ne pas trop attirer l'attention, elle finit par arriver dans un endroit assez bien fréquenté, il était trois heures de l'après-midi, et elle entra dans le premier endroit où de la nourriture pas chere était disponible^^ elle commanda un gros bol de ramen , le vida, puis ressortit. Ensuite, elle alla aux toilettes du bâtiment, enfila autre chose, de plus propre, puis ressortit. A présent elle portait une tenue simple, orange et rouge, couleurs s'accordant très bien avec le mauve de ses yeux et le vert de ses cheveux...

Elle décida cependant d'économiser, et de retourner dormir dans la ruelle de la veille, mais... elle ne la retrouva pas. Ce n'était pas bien grave, elle irait dans une autre. mais bon, il n'était que cinq heures de l'après midi, la journée était encore longue... (ouais elle a mis deux heures pour se manger un ramen et alors...) elle décida de se promener dans les rues. Puis, lorsque la nuit tomba, elle s'endormit, touuuuuuuut au fond de la ruelle, derriere des poubelles, cachée au cas où des gens louches passeraient dans le coin, sous une couverture de fortune.
Shiori-Yakura-Kaori Akiyamazaki, genin d' Iwagakure no sato



"Rien ne va plus, les jeux sont faits!"

Avatar de l’utilisateur
Shiori Akiyamazaki
Genin Zarbi & MégaBavarde
Messages : 365
Inscription : sam. 02 juil. 2005, 14:10
Localisation : Iwagakure no saito

Message par Shiori Akiyamazaki » mar. 19 juil. 2005, 11:33

Après le cours, Shiori se rendit au centre ville, cherchant des yeux un endroit où manger. Il faut dire que ce n'était pas ce qui manquait. Mais manger pas cher, c'était déjà un peu moins évident. Néanmoins, elle trouva son bonheur après une quinzaine de minutes. Elle s'assit. Il y avait d'autres personnes présentes. Elle commanda quelque chose de simple: une salade, un peu de viande et des légumes. Son repas ne mit pas longtemps à arriver. Tant mieux. A la voir manger, on devinait qu'elle avait faim, elle ne prit pas garde au côté esthétique de la chose, et avec ses cheveux décoiffés cela donnait une petite touche sauvage.

Il y avait une petite famille qui s'installa non loin de Shiori. La jeune fille soupira. Ils avaient l'air unis tous les quatre, la mère, le père, le frère et la soeur... elle se leva, laissa l'argent sur la table, et se hâta de sortir. Une fois dehors, elle erra un moment dans les rues, regardant les différentes boutiques. Tous les objets vendus étaient si chers... Mais elle aimait bien regarder. Elle passa une heure à faire trois allers-retours. Puis elle se dit que peut-être ce n'était pas le moment... Et il lui fallait trouver un endroit où laver ses vêtements de la veille, car ça n'était pas tout, mais elle n'allait pas porter tous les jours son kimono orange et rose qu'elle gardait pour les occasions...

Peut-être y avait-il une laverie ou quelque chose dans le genre, mais Shiori n’en avait pas vu, et de toutes façons, elle préférait garder ses quelques ryos pour des choses plus importantes : manger. Elle repéra un cul-de-sac qui avait l’air assez sympathique pour la nuit, il y avait même un vieux matelas qu’elle pourrait réquisitionner… Mais pour l’heure, elle sentait le besoin de se laver, en plus de ses vêtements. Elle se mit en quête d’un cours d’eau. Mais sa tâche fut plus longue qu’elle ne l’avait initialement prévu, car elle ne parvenait pas à détacher ses yeux de la vitrine d’armes.

*Je ne dois pas m’intéresser à ce genre de choses… mais…c’est trop joli ces espèces d’étoiles…*

Son attention était toute entière captivée par un shuriken. Elle compta ses ryos. Elle en avait assez… Elle entra dans la boutique, sur un coup de tête. Le vendeur qui l’accueillit n’était pas vendeur pour rien… Tout jusqu’à son sourire était commercial. Le magasin désert à cette heure ci plaçait Shiori au centre d’attention de celui-ci.

« Puis-je faire quelque chose pour vous ? demanda t-il poliment.
-Hum…euh oui, répondit timidement la jeune fille. Je … j’étais intéressée par ce shuriken…
-Très bon choix, ça, très bon choix… Mais vous n’êtes pas un peu jeune ?
-J’ai dix-huit ans, mentit Shiori qui d’ailleurs ne les faisait pas du tout, et je suis à l’académie ninja.
-Oh, si c’est comme ça, ce sera avec plaisir, répondit le vendeur, pas tout à fait convaincu par les arguments de la jeune fille, mais son but était de vendre, et elle n’avait pas une tête à s’en servir pour assassiner les premiers passants venus; et puis après tout, si elle faisait partie de l'académie... »

Il alla chercher un beau shuriken tout neuf tout joli dans sa petite boîboîte, et le tendit à Shiori, en échange des quarante ryos qu’il coûtait. La jeune fille le remercia et mit le shuriken dans son sac. Elle ne savait pas si elle avait le droit d’en posséder un ou non, et ne tenait pas à se faire remarquer mais après tout, Yu senseï leur avait bien dit de s’entraîner aux kunaïs, c’étaient aussi des armes… Elle erra ainsi en s’expatriant du centre pendant un certain moment, afin de tomber enfin sur un cours d’eau, non loin de la clairière où elle s’était entraînée la vielle d’ailleurs. Elle se sentait mieux depuis qu’elle avait mangé, et tous ses tracas du matin semblaient dissipés.
Shiori-Yakura-Kaori Akiyamazaki, genin d' Iwagakure no sato



"Rien ne va plus, les jeux sont faits!"

Répondre

Revenir à « Centre - Ville d'Iwagakure no Sato »