La Commedia Dell' Arte [Acte III]

Le pays lui-même... là où seront réalisées la majorité des missions.

Modérateur : Hyodo Hyakujuunoou

Avatar de l’utilisateur
Aoshi Tsukyo
Chûnin Tac
Messages : 832
Inscription : dim. 22 mai 2005, 17:12
Question obligatoire : NNS
Localisation : "Ya du Soleil et des Nanas ! Mirlidadidada !"

Re: La Commedia Dell' Arte [Acte III]

Message par Aoshi Tsukyo » jeu. 19 août 2010, 13:30

L'arrivée à l'auberge fut un véritable soulagement pour Aoshi. Il allait enfin pouvoir passer une nuit complète dans un vrai lit, se débarrasser de toute la crasse qui lui couvrait le corps et manger un repas chaud. Certes Miyu s'était arrangée pour mettre des mets de qualité dans son mystérieux sac à provision sans fond, mais au fur et à mesure du voyage, la nourriture s'était dépréciée et pire encore, avait fini par lasser le garçon.
Cette fois, l'équipe ne fut pas obligée de jouer une petite comédie et de se grimer avant de rentrer en scène. Ce fut un autre soulagement pour le chounin. Aoshi sentait petit à petit la fatigue accumulée lors de la mission et de la journée de course, lui retomber sur les épaules, et en plus, il ne lui restait plus assez d'adrénaline dans le sang pour supporter le tout. Il ne se sentait ni de jouer un autre personnage ni de garder un henge pour toute la soirée.

Conformément aux ordres de la jûnin, Aoshi se rendit dans sa chambre et s'y lava. La douche lui fit un plaisir fou. Passé l'émoi de voir le sang mêlé à la poussière dégouliner le long de l'émail blanc de la baignoire, drainé par l'eau brûlante de lavage, Aoshi apprécia sa première douche depuis longtemps.
Le garçon descendit et participa ensuite à un dîner qui se déroula sans encombres. Il mangea copieusement et bien plus qu'à sa faim cherchant sûrement déjà à effacer le traumatisme de la précédente mission en se noyant dans la boulimie. Il bavarda de tout et de rien avec ses coéquipiers encore présents autour de la table. Lorsque Mangestu quitta la table, Aoshi n'eut plus très envie d'y rester. Quelques instants plus tard, il salua l'assemblée et rejoignit la jeune fille dans sa chambre. La manœuvre n'avait pas été discrète mais le Tsukyo s'en moquait.

Après une bonne nuit de sommeil, l'équipe se remit en route. Les deux journées qui suivirent furent pratiquement identiques, respectant la même routine que toutes les autres journées de voyage que Aoshi avait subies depuis qu'il était shinobi. Le rythme était tranquille et parfaitement supportable, bien loin de celui qu'ils avaient adopté au début de la mission. Asohi eut bien du mal à s'occuper pendant tout ce temps. Il regarda un temps le paysage changer petit à petit, chantonna à voix basse les airs qu'il appréciait, et essaya de se plonger dans ses pensées. Rien ne l'occupa bien longtemps. Malgré sa paranoïa naissante, même se mettre en alerte finit par l'ennuyer. Il n'y avait personne dans cette partie du monde. Les régions limitrophes au désert étaient presque plus vides que celui-ci. De temps en temps, le mouvement d'un petit animal à quelques dizaines de mètres du groupe le poussait à se mettre en garde. Le bandeau ninja que presque tous arboraient devait dissuader tout les bandits de grand-chemin de s'en prendre à eux. C'était dommage, au moins ils auraient eu une petite distraction.

Enfin, le village caché du sable fut en vue. Un frémissement d'excitation agita Aoshi qui accéléra un peu sa course. Voir sa maison lui permit de se reconcentrer un peu et de balayer l'ennui mortel qui le saisissait.
Arrivé en face des portes de Suna, l'équipe se dissocia petit à petit. Chacun était pressé de vaquer à ses occupations. Aoshi n'avait plus rien à faire. Il avait mal aux jambes et voulait se reposer. Peut-être irait-il boire un verre à l'ombre avec ses cousins et jouer de la musique. Oui, sûrement, tout ces moments d'insouciance lui manquaient.
Mangestu se jeta dans ses bras et après un long câlin se décida à rentrer chez elle. Aoshi la regarda s'éloigner pendant quelques instants et se décida à lui courir après. Il salua rapidement les membres restants de son équipe et la rattrapa rapidement.
"Attend, attend ! Laisse-moi juste te raccompagner jusqu'à chez toi ! Enfin, jusqu'aux portes de ton quartier j'entend..." lui dit-il, un grand sourire figé sur le visage.


[HRP]Merci pour cette mission ! A la prochaine ! :D[/HRP]
Aoshi Tsukyo genin super fort et trèèès mignon de Suna

Team 7 de Suna :
Musashi Juuin au rat crevé sur le crane
Shinshi Monsieur Propre back from Hell

Répondre

Revenir à « Aux frontières de Tsuchi no Kuni »