Bio incomplète d'un petit génie (le perso hein, pas moi XD)

Cette section est destinée à accueillir vos artworks, écrits... basés sur le jeu de rôle.
Avatar de l’utilisateur
Tasuki Sakki
Jônin Tordu, Correcteur Supérieur.
Messages : 267
Inscription : jeu. 20 oct. 2005, 13:01
Localisation : Yuki, particulièrement présent là où la neige se teint de rouge.

Message par Tasuki Sakki » lun. 13 févr. 2006, 23:42

Sur un forum (que je ne citerais pas :p) où on m'invitait à être jônin, j'avais commencé une bio, c'était il y a 6 mois je crois. Comme l'indique le nom du topic, elle n'est pas finie, j'avais pas trop envie de jouer sur le forum en question en plus ^^ (les règles n'y étaient pas les mêmes qu'ici, ne vous étonnez pas si vous voyez des choses qui ne passeraient pas sur NNS)

[spoiler]Nom : Taku
Prénom : Djenka
Age : 15 ans

Description :
Djenka est une personne frèle en apparence, et comme pour tout il y a des avantages et des défauts, le défaut étant qu'il est difficile d'avoir de l'autorité si la personne d'en face vous prends pour un faible et que la force d'inertie déployée, étant proportionnelle au poids, est inferieure. Mais les avantages ne sont pas des moindres ! En effet il est très apprécié en combat d'être sous-estimé par son adversaire, car lorsque qu'un combattant sous-estime Djenka, c'est comme s'il était déjà mort, il aura trop confiance en lui, et au moindre moment d'inatention le piège se refermera sur lui ... à tout jamais ...

Toute personne l'ayant vu sans sa longue veste blanche, donc toute personne l'ayant vu torse nu, n'a pu que s'étonner de cette musculature impréssionante, compacte comme le glace.

Histoire :

I – Les origines du clan Taku

Cela fait plusieurs decennies, voir même plusieurs siècles qu' aucune personne dont le corps est encore parcouru du souffle de la vie a connu les premiers Taku, leur histoire s'est transmises de génerations en génerations par les érudits, donc il est certain qu'elle fut peu à peu modifiée. Voilà l'exacte :

A ses débuts, le clan, qui, toutefois, n'en était pas encore un, résidait dans le glorieux village de Konoha, là bas leur maîtrise des techniques Katon étaient plus puissante d'un autre clan bien connu, mais les Taku furent négligés car cet autre clan avait un pouvoir héréditaire. Par jalousie et rancoeur, les Taku décidèrent d'avoir eux aussi leur propre aptitude unique, ils avaient foie en leurs capacités et décidèrent d'appuyer leur point fort : le feu. Leurs echecs furent nombreux, leur fatigue fut forte, mais leur hargne était la plus forte, il y eu quelques décès de membres trop « hargneux » qui usèrent de toute leur résèrve de chakra, mais dans l'ensemble tout se passait bien, tout le monde y mettait tout son entrain, et des copulations entre les personnes maîtrisant les mieux les techniques furent organisés, plusieurs enfants naquirent ainsi et l'ont les baignât rapidement dans le monde du feu, en essayant au passage quelques sceaux sensés augmenter le pouvoir incendiaire sur leur être. Ils n'avaient toujours pas de pouvoir particulier mais la maîtrise du feu du clan, car c'en était un maintenant, s'était encore accrue. La même préssion pesat sur la deuxième génération de ces étranges us, leur enfance fut encadrés par dans un monde de rouge, de chaleur, de meutrissement. De cette génération se détachait un jeune garçon dont la désinvolture faisait horreur aux adultes, on entendait souvent à son égard des choses comme « Ne pense-t-il donc pas au clan ? », « Il dépasse les bornes des limites » ou encore « mais que font les parents ?! » et puis ces propos dégenèrent et apparu, d'une voix pleine de menace, la phrase qui changeat le destin du désinvolte, et par la même occasion celle du clan : « Ce satané gamin ! Il mérite une bonne correction ! » et là tels des moutons les autres badauds avaient renchéris avec le peu de mot que comptait leur vocabulaire : « ouai ! T'as bien raison! » « Qu'il paie! » une dizaine de personne s'était approchée du jeune qui n'avait même pas réalisé le pourquoi du comment de ce revers de situation. Plus les adultes s'approchaient et plus la peur se lisait dans ses yeux, et lorsque que la troupe l'avaiet encerclé, il se mit à crier en cachant sa tête sous ses bras en croix. Un des adulte le frappa de son bâton et lorsqu'il le releva pour frapper plus fort, il tenait une torche, flambant d'un feu joyeux et menacant, il réitera pour mieux comprendre et dès que le morceux de bois toucha l'épaule du jeune Hakka, il se carbonisa et tomba en un petit tas de cendre au pieds de l'enfant qui ne comprenait pas ce qu'il se passait, il comprenait juste que s'il voulait s'en sortir, il allait falloir frapper, et frapper fort ! Il se concentra et contre toute attente, ses avant-bras s'enflamèrent, Hakka ne resentait aucune douleur, mais un feu consumait ses vêtements, la première idée qui lui était venue à l'ésprit, c'était de faire mal, forcément, après plus de la moitié de sa vie à voir rouge, le sang monte facilement à la tête. Il se concentra de plus belle et la flamme envahit tout son corps, il riait, sa peau ne souffrait d'aucune séquelle alors qu'il manipulait l'élement considéré comme le plus dangeureux après la foudre. Il sentait qu'il possedait une puissance que l'on enviait et que l'on redoutait, une puissance qu'on voudrait pour soi mais qu'on voudrait tenir à distance, ce pouvoir Hakku le possédait, mais il le sentait bien à double tranchant, bien qu'il n'en connaissait pas encore le tranchant interieur. Il se sentait en sécurité dans sa « peau de feu » mais ce n'était pas ce vulgaire petit embrasement qui allait perturber un nina, ceux-ci l'assomèrent aussitôt afin de l'isoler un instant, pour le calmer et en passant l'examiner. Ce qui était troublant c'était qu'un enfant d'à peine 6 ans puisse faire ça, mais aussi que le feu qui l'entourait, bien qu'à une très haute chaleur, ne lui à rien fait, le jeune garçon était nu, ses vetements avaient complétement brûlés, et on voyait son corps dans son intégralité, aucune blessure, aucune marque n'était visible. Ils hésitèrent longuement, l'enfant semblait enfin posseder ce pouvoir tant attendu, mais s'ils voulaient le vérifier, l'un des jûnin fit plusieurs signes et lanca une petite boule de feu sur le torse du jeune garçon, bien qu'il avait résisté au feu qui l'entourait, la boule de feu du jûnin fit entrer sa peau dans une ébulition, l'enfant se réveilla en poussant un cri strident, on pansat ses blessures du mieux qu'on le pouvait. Les adultes se rassemblèrent :

« Peut-être qu'il faut qu'il soit réveillé »
« Okay on essaiera quand il ira mieux »
« On n'a pas le temps, les autres l'ont vu faire ça, il attendant un pouvoir ! »
« Tu crois qu'on devrais ... tout de suite ?! »
« Et s'il meurt ? C'est notre seul espoir d'avoir un pouvoir ne l'oublie pas ! »
« Il ne mourra pas on a déjà appelé l'équipe médicale la plus performante du village au cas où ... »
« Bon on continue de le soigner et on essaie dès que l'équipe est là »

Hakku pleurait de tout son être, son poitraille fumait, et l'on s'empressa de le couvrir de bandelette tel une momie. Arriva ensuite une troupe étrange qui le regarda, puis s'approcha de lui, silencieusement, ils retirèrent les bandelettes, toujours sans mot dire, et observèrent les blessures sans sourciller là où d'autres avaient presque vomis. Enfin ils approchèrent leurs mains de la plaie et une étrange lueur verte, apaisante, apparu de leurs main, Hakku n'avais presque connu que le rouge et la chaleur, mère de d'aggressivité, là il apprenait le vert et le bien-être, ils ferma les yeux dans un sourire tel qu'il n'en avait jamais exprimé. Il rouvrit les yeux et regardait les douces mains qui lui procuraient cette sensations, et voyait de ses yeux les cloques rétrecire, jusqu'à ne plus être, et la couleur de sa peau revenir à la normal. Les mains se retirèrent et Hakku regarda les personnes à qui elles appartenaient, il remercia ses personnes du regard et se leva, dumoins essaya de se lever, il était soigné en apparence, mais restait convalescent. Les jûnin revinrent et l'équipe médicale reculat de quelques mètres, toujours prete à intervenir, les jûnins demandère à Hakka de se tenir prêt, prêt à arreter ce qui l'a mis dans l'état dans lequel il était il y a peu, Hakka compris rapidement :

« C'est vous ?! C'est vous bande de tarés du cerveau ! Z'avez faillit me faire mourir » (<= il a 6 ans je rappelle)
« Du calme petit, tu n'aura pas mal, je te le promet »
« C'est pour le bien du clan » rencherit un autre
« Ha ? .... Bon bah d'accord » (<= c'est candide à cet âge là ...)

L'homme fit quelques sceaux, Hakka les connaissait bien, c'était son devoir que de les maîtriser. Le ninja porta ses doigts à sa bouche et souffla, une vague de feu atteint le jeune et l'équipe médicale accouru aux cris d'Hakka. Cette journée était terrible pour lui.

« Essaie non-concluant » rapporta le « tireur »

Après ses soins Hakka se leva, sûrement ses yeux crachait-il des éclairs. Il tempeta.

« Tu n'as pas tenu ta promesse, ceux qui ne tienne leur parole ne sont que des lâches »

L'homme, à l'ego surdéveloppé, pris la chose très mal et envoya une « salve » d'avertissement au garçon, le feu s'approchait de lui, puis l'entoura.
Les medecins imobilisèrent l'élement dangereux, et accouru vers le garçon caché dans la fumée, ils le trouvèrent encore flambant, mais souriant, ils ne comprenaient pas. L'un des ninja s'écria :

« il recommence, regardez ! »

L'équipe médicale ne comprenait plus rien

« Il recommence quoi??? »
« Il entre en transe ou je ne sais quoi ! »

Hakku regarda la personne qu'il avait titillié, l'homme était tenu de part et d'autre par les médocs, enfin tenu ... plus vraiment, ils avaient tous des gueules de poisson et ne le tenait qu'assez pour lui éviter une chute.

Hakku marcha tranquilement, nu car tous ses vetements avaient flambés, il n'avait toujours pas laché du regard cette personne, en face de lui, les genou frôlant le sol, puis il eu un sourire sadique et posa sa main sur le crâne de l'autre, ils fermèrent tous les deux les yeux et le crâne sous la main d'Hakka explosa dans une gerbe de feu. Les medecins relachèrent immediatement avec une moue de dégout le corps inanimé qu'ils « tenaient » encore ...

Le jeune homme prit un kimono qui trainait pour x ou y raison en l'attachant juste à la ceinture, laissant le haut tomber sur ses jambes, il aracha la veste jûnin du mort et la mit. Le style était original mais pas tout à fait ringard. Personne n'osa retenir le garçon qui s'éloignait d'un pas décidé vers la sortie et qui se retourna juste devant la porte avec un sourire, et s'en alla retourner dans la maison familiale.

Ses parents ne savaient que faire, le féliciter d'avoir obtenu ce pouvoir ou le blâmer pour s'être rebelé ? Ils se contentèrent de pleurer avec un sourire en prenant leur fils dans les bras, attendant d'un instant à l'autre le reste du clan qui allait sûrement arriver, ils entendaient déjà des bruits de pas feutrés près du domaine. Comme prévu plusieurs ninja arrivèrent, accompagnés du chef du clan : Taika Taku. C'est là que se prit une grande décision, l'avenir du clan dépendait de ce garçon qui parraissait si innocent dans les bras de ses parents même si sa veste roussie au col trahissait ses actions passées, la décision fut de créer une nouvelle lignée de la famille à partir de Hakka ... le problème étant qu'a son âge il n'était pas encore capable de procréer, ils attendirent donc qu ele jeune de 6 ans soit plus âgé, ainsi pendant plusieurs années il fut encadré 24h/24 par une équipe de ninja professionnels, mise en place pour faire concurrence à l'anbu, ainsi il vécut ses années sans aucun incident et lorsqu'il eut l'âge on le mit d'office, sans le forcer, en faisait en sorte que ca semble fortuit, avec une fille qui elle aussi était en âge, en précipitant légèrement les chose le premier enfant naquit 9 mois après, et un autre 4 minutes après ... et encore un au même interval. Les triplés étaient nés sans soucis mais les parents avaient besoin d'assistance pour s'occuper de tout ça et de leurs ébats amoureux.

De ces triplés étaient deux garçons et une fille, au bout de 6 ans de haute protection un garçon et la fille dévelopèrent leur pouvoir, l'autre non. Ces gens arrivaient à utiliser leur pouvoir lorsqu'ils le souhaitaient. Taika Taku avait vieillit mais il était toujours chef du clan, il notait soigneusement tous les faits et gestes de ces « sujets d'experience » et il nota en rouge :
[quote=« Sur son journal, Taika »] Leur pouvoir semble se manifester aux alentours des 6 ans, l'un des enfants n'a pas eu le pouvoir, on ignore encore si c'est dû au non-pouvoir de la mère, si ca ne touche que certaines personnes où si ça peut sauter une génération.[/quote]

Pendant ces 6 années la famille s'était encore agrandie de 7 membres, Hakka à à peine 20 ans était père de 10 enfants. Tous les spoirs étaient sur cette branche là du clan, les autres semblaient delaissées, et s'étinrent petit à petit.

C'est 9 mois plus tard que la deuxième « génération Hakka » arriva à ses 6 ans, là encore cette jeune fillette dévelopa ce pouvoir et semblait le maîtriser aussi bien que la génération précédente, et ainsi de suite pour les 6 autres gosses.

Encore une fois des mariages eurent lieu entre les differents membre d'une même branche et cette fois tous les petits enfant d'Hakka eurent le pouvoir, Hakka avait maintenant 32 ans et il était grand père plusieurs fois. Il créa lui même une école qu'il nomma de son nom, là il apprenait à ses fils et petits fils à utiliser leur pouvoir, et à créer de nouvelles techniques avec. Entre temps Hakka avait appris à maitriser cette étrange chose qui a fait de lui la personne la plus respectée du clan même devant Taika, il savait maintenant l'utiliser quand bon lui semblait et ses reserves impressionantes de chakra dûes à une spécialisation en ninjutsu lui conféraient la possibilité de créer d'immenses flammes et de les maintenir longtemps.

Ils appris tout d'abord à se proteger avec le feu, en faisant rentrer son corps en combustion ils se protegeaient contre certaines attaques mais créaient surtout une panique chez les adversaires, l'autre moyen était de créer un mur de feu, mur n'empechant pas forcément un adversaire fort valeureux à passer mais empechant tout de même de voir à travers.

Ensuite l'attaque, là deux techniques se déssinaient :
L'attaque bourrain, servant de couverture ou de diversion utilisant un mur de feu pour empecher l'ennemi de le localiser tout en lancant des piliers de feu à travers.
L'assassinat, travail de précision capable d'incapaciter en un rien de temps la victime, le feu passant par une moindre fente pour pénétrer une pièce close, entrant sans même se faire sentir dans une bouche et d'en bruler les cordes vocales l'empechant de formuler le moindre son, puis descendre plus profondément et de bruler le coeur même de la victime incapable de crier de douleur, le tout en moins d'une trentaine de secondes.

Hakka créa ainsi deux groupes, couverture et assassinat, la couverture occupait un maximum de gardes pendant que l'assassinat tuait la personne ciblée, les Taku se firent une coquette somme d'argent en tant que tueurs à gage en utilisant les adultes, un seul mort à chaque fois, parfois des bléssés parmis les gardes voulant montrer un caractère héroïque, mais jamais mort, les Taku avaient beau être des tueurs à gage ils n'étaient pas des tueurs assoifés de sang et ils avaient un grand sens de l'honneur.

Ils continuèrent perfectionnant leur art en tuant et s'enrichissant, ils devinrent les assassins les plus réputés pour leur efficacité et leurs crimes sans effusions inutiles, ils affichaient fiérement leur situation d'assassins, des assassins honorables et les autorités laissaient faire, il leurs demandaient même parfois de tuer des chefs de bandes qui leur posaient problème.

Ils prosperèrent alors bien vus de tous, tous sauf des Uchiha qui sentaient bien qu'ils se faisaient piquer la vedette, mais même eux commençaient à craindre les puissant Taku et regrettaient de ne pas les avoir écrasé quand ils n'étaient que d'insignifiants ninja. Ils ne firent donc rien ...

La branche des porteurs de pouvoir étaient devenue la branche principale de la famille, les autres branches ont été délaissées peu après l'apparition du pouvoir et elles ont fini par disparaître petit à petit, et c'est ainsi qu'a l'âge de 70 ans Hakka devint le chef de l'unique famille des Taku, Taika venait de déceder emportant avec lui la dernière branche de la famille.

Malheureusement Hakka devint très malade et il décida comme dernière volonté d'être brûlé jusqu'à la dernière cellule par le pouvoir des Taku, créant une tradition ainsi qu'un moyen efficace pour proteger son clan contre les voleurs de techniques qui étudiaient les morts.

Ainsi comme ses voeux le formulait il fut incinéré.


II – Le schisme du clan Taku

Dès la mort du grand patriarche des conflits interne explosèrent, le groupe d'assassinat était plus dans l'optique de deserter pour un autre village afin d'apprendre d'autres méthodes et ils décidèrent que Yukigakure no sato serait un bon village car il leur permettait d'apprendre des techniques théoriquemlent à l'opposé des leurs et donc de se diversifier, ils imaginaient déjà les manières de tuer mélant froid et glace, alors que la couverture, elle, préferait rester à Konoha pour appuyer leurs points forts.

La séparation se fit avec regrets, tous les Taku savaient qu'ils devront arreter l'assassinat ou alors qu'il leur faudrait trouver un autre moyen. Ceux que l'ont appelait maintenant les assassins plutôt que membre du groupe d'assassinat partirent vers Yuki sur un chemin parsemé d'embuches, les anbu de Konoha étaient déjà à leurs trousses et ils regrettaient de ne pas avoir de couvreur pour créer un mur de flammes. Ils laissèrent les anbu arriver, une vingtaine de groupes de 3, les Uchiha les avait gardés en rancoeur et les voir séparés leur donnaient une bonne occasion de les tuer ainsi qu'une bonne raison comme ils étaient maintenant deserteurs. Ils ne tentèrent même pas de les ramener et tirèrent à vue, une multitude de techniques katon fusèrent en provenance de leur côté, ils explosèrent sur les Taku en créant une boule gigantesque enveloppant tous les fuyards, et de cette boule des petits fils de feu sortirent et atteinrent les anbu qui étaient en hauteur, leurs encerant les chevilles et les faisant tomber de leurs arbres, avant de les achever en brûlant les organes internes, certaines Uchiha avaient réussis à echaper aux fils vengeurs et regardaient terrorisés les Taku dans la boule de flamme qui se dissipait, ils brûlaient tous mais ne semblaient pas souffrir, ils comprirent que c'était cette technique dont on leur avait parlé : nen'shou no jutsu ! Les rendant insensible aux sorts moyen de katon, il falait utiliser « l'artillerie lourde » ces trois restant s'élancèrent et crièrent ryuuka no jutsu ! Trois immense dragon de feu s'élancèrent vers les Taku et leur technique nen'shou semblait ne pas les proteger beaucoup, alors les trois dragons fusionnèrent pour être plus puissant et leurs cibles eurent l'idée d'en faire autant, de fusionner leurs boucliers, ils créerent un immense dôme les protégant et le puissant dragon se brisa dessus comme de l'eau sur une falaise, les Taku rièrent de bon coeur devant cette trouvaille in extremis mais n'oublièrent pas pour autant les trois Uchiha encore en vie, pendant leurs rires ils avaient lancé leurs fils de feu vers l'ennemi, ces fils ne consommaient pas beaucoup de chakra alors ils pouvaient encore l'utiliser malgré l'énorme dépense que leur a couté le dôme de protection.

Mais pendant ce temps que devenaient les Taku restés à Konoha ? Les Uchiha les avaient aussi attaqués et eux aussi avaient été sauvés par leur nen'shou, mais en plus avec la puissance de leurs techniques katon les supports avaient un bouclier plus efficaces et les dragons ne se firent même pas sentir lorsque leur chaleur fut pompée par les Taku, ils créerent un bouclier couvrant leur fuite ... vers l'Hokage pour dénoncer le comportement abusif des Uchiha, personne n'était tombé dans cette bataille, les Taku n'avaient même pas ripostés. L'influence de l'Hokage força les anbu à se retirer et à faire leurs excuses aux Taku.

III – Arrivée à Yuki

Lorsque les paisibles habitant de Yuki virent un bateau remplie de ninja d'outre mer, ils arrivèrent en masse armés jusqu'aux dents près a défendre chèrement leur pays, mais les Taku, dès qu'ils posèrent le pied sur terre, ou plutôt sur neige, s'inclinèrent et implorèrent de les receuillir, expliquant su'ils avaient fuit Konoha en tuant de nombreux ninja qui les poursuivaient.

Le Kôrikage hésita un moment, il craignait que s'il acceptait ces etrangers la guerre allait les toucher mais finit par accepter, les Taku semblaient être des ninja d'exception s'ils ont pû échapper aux anbu, surtout ce nombre là, sûrement sont-ils tous classés ninja de rang A voir S sur le bingo book ! Leur aide sera précieuse au village de Yuki qui, même s'il comportait de nombreux ninja d'exception, avaient besoin de plus d'éffectifs pour pouvoir assurer plus de missions.

Les Taku faisaient tout ce que le Kôrikage leur demandait, il fallait absolument se faire bien voir s'ils ne voulaient pas être excluent du village, de plus ils ne pourraient pas fuir aussi facilement qu'à Konoha, une bonne partie de leurs techniques sont inutiles face aux habitants des glaces, et la température des lieux diminuait grandement leur pouvoir d'attaque. Ils se firent bien accepter dans le village, ils subvenaient eux-même à leur besoin de chaleur, étrange aux yeux des Yukiiens habitués à vivre, ou plutôt survivre, dans ce froid glacial qui fait toute la réputation du pays des neiges. Quelques mois de travail acharné suffirent à leur donner une place dans la société, ils faisaient les missions les plus dures au début, le village n'hésitait pas beaucoup à les envoyer à une mort certaine et les Taku ne pouvaient pas refuser, mais quand les Taku revenaient vainqueurs, ce qui arrivait assez souvent, ils gagnaient tellement de préstige auprès du peuple qu'on arreta de les leur donner pendant un moment, court moment.

Les jeunes Taku étaient autorisés à suivre des études à l'académie, et à chaque nouvelle technique, ils en faisaient part aux adultes, et si ceux-ci étaient interessés, ils essayaient de l'apprendre. Les findus ne soupsonnaient pas ce mode d'enseignement, ils ne le comprirent que quand une troupe de ninja d'élites suivirent les Taku lors d'une mission, voir comment ceux-ci survivaient dans cet environnement si dangereux, et il s'averait qu'il combinaient savament les techniques de glace et de feu, allant même jusqu'à panser les plaies avec, ça paraît un peu dur comme ça, mais c'est facile : il suffit de geler une zone du corps, pour l'anesthesier, puis ensuite de brûler la peau avec des fils de feu pour accelerer la cicatrisation. Un bandage par dessus et le tour est joué, ou presque. Le village le prit comme une menace, mais s'ils expulsaient les Taku du Yuki, qui savait ce qu'il pouvait arriver ? Une rebellion ? Yuki manquait déjà d'assez de ninja comme ça ! Le Kôrikage ordonna de les garder à l'oeil, et de ralentir un peu l'enseignement à l'académie, le tempsd e trouver une idée avant que les Taku ne desertent une fois qu'ils auront appris assez de chose. Bien entendu les Taku ne voulaient pas deserter et étaient fidèle au village qui les avait receuillit, mais voilà, ils ne pouvaient pas se défendre d'une accusation qu'ils ne connaissaient même pas.

Devant la conduite parfaite des Taku, les accusations s'oublièrent peu à peu, mais l'ont savait qu'ils arrivaient à procurer d'excellents premiers soins, et une norme d'un Taku par groupe fut instaurée. On pourrait croire que ça ne les arrangeait pas, que ne pas être entre eux les dérangerait, mais bien au contraire, pouvoir observer les techniques de glace de haut niveau les enchantaient !

Parmis ces enfants/instructeur se trouvait un certain Djenka, il apprennait ardamment à l'académie et récitait par coeur ses leçons à ses ainés, ils finissait souvent dans le peloton des trois premiers de la classe ...[/spoiler]

Edit : Je ne l'ai passée sous aucun correcteur, le seul ayant été mes doigts Je ne me suis même pas relu) donc désolé des fautes

Répondre

Revenir à « Kyarakutaa »