Mise en scène - Elucubrations stériles d'Anshu Kipai

Cette section est destinée à accueillir vos artworks, écrits... basés sur le jeu de rôle.
Avatar de l’utilisateur
Anshu Kipai
Jônin tueur d'enfants
Messages : 621
Inscription : mar. 13 déc. 2005, 13:28
Localisation : Purgatoire

Message par Anshu Kipai » mar. 09 mai 2006, 19:04

Etude d'Anshu Kipai sur l'Art


[align=center]Il y a des gens qui écrivent depuis toujours. Des dompteurs de mots. Des écrivains d'âmes.



Il y a des gens qui dessinent depuis toujours. Des dompteurs de tracés. Des peintres d'âmes.



Il y a des gens qui composent ou chantent depuis toujours. Des dompteurs de gammes. Des musiciens d'âmes.



Il y a des gens qui jouent depuis toujours. Des dompteurs d'apparences. Des comédiens d'âmes.



Il y a des gens qui dansent depuis toujours. Des dompteurs de souplesse. Des gestuels d'âmes.


Et puis il y a les autres.


Il y a ceux qui écrivent, ceux qui dessinent, ce qui chantent ou composent, ceux qui jouent et ceux qui dansent, non par passion, mais pour leur passion. Il y a ceux qui aiment l'art, et s'y essaient timidement.


Nous ne soliloquerons pas plus longtemps sur le sujet.



Parce qu'ils ne sont pas les seuls non plus.



D'autres ne touchent pas vraiment à l'art.



D'autres qui aimeraient toucher à l'art.




Je ne vois pas en quoi cela poserait problème qu'une personne ne se découvre une passion des mots que tardivement. L'important, c'est le résultat, le potentiel, non?



Bien sûr, ça soulève un plus grand problème : qu'est-ce qu'on appelle l'art?



N'est-ce pas quelque chose qui va au delà d'une apparence? Quelque chose qui a un sens propre, et qui le rend unique et non quelconque?



Ecrire pour écrire.



Dessiner pour dessiner.



Faire de la musique pour en faire.



Jouer du théâtre pour en jouer.



Danser pour danser.



Pourquoi pas? Si on en a conscience, si on l'admet? L'art, n'est-ce pas une forme de fusion entre l'auteur et l'oeuvre?[/align]


[Note de l'auteur: putain arrête tes conneries et retourne bosser]
Anshu Kipai - Jûnin rescapé des enfers de Yukigakure No Sato

Dans un souffle, je pourrais vous tuer
Dans un gouffre, vous m'aviez enfermé
Dans une attente, je me suis libéré
Et maintenant, la vengeance va commencer

Avatar de l’utilisateur
Anshu Kipai
Jônin tueur d'enfants
Messages : 621
Inscription : mar. 13 déc. 2005, 13:28
Localisation : Purgatoire

Message par Anshu Kipai » ven. 12 mai 2006, 0:41

[Note de Moi: Elucubration stérile d'un soir. Un petit texte de moi sur un sujet aussi stupide qu'utopique ^^ ]


La mort d'un ange


La créature des cieux sembla faire quelques tours autour du soleil avant de se rapprocher du sol. Le ciel était d’un bleu intense dans cet endroit si vert et si spacieux composé de collines et ruisseaux jusqu’à perte de vue. Au fur et à mesure que l’être descendait vers la terre, se détachait de grandes et splendides ailes immaculées, comparables à celles des colombes qui se mouvaient dans le ciel plus aisément et naturellement que cela pouvait l’être. Lorsqu’il mit pied à terre, l’ange était encore dans son élément.



C’était un homme, on lui aurait donné une vingtaine d’années au maximum. Il était tellement beau dans cette immensité de verdure, sous l’éclat chaleureux de ce soleil de printemps, qu’il semblait appartenir au paysage ; comme si son corps brillait grâce aux reflets de la rivière, comme si sa chevelure dorée était un trésor du soleil, comme si ses yeux était une partie de ciel, et ses lèvres des fruits rouges. Il était finalement d’une splendeur imprononçable, à peine imaginable. Malgré la chaleur étouffante, il portait une toge, plus par habitude que pudeur, elle dénudait la moitié de son torse, descendait jusqu’à ses mollets et pliait à chaque relief, à chacun de ses mouvements.



L’ange admira le ciel un instant, il sourit simplement et une larme lui vint aux yeux. Doucement, sereinement il se dirigea vers le ruisseau, s’accroupit devant lui, ferma les paupières et étendit ses ailes de toute leur grandeur. Une légère brise vint adoucir la canicule de cette si belle journée, faisant frémir chaque plume de ses ailes, caressant son visage, telle une embrassade du ciel, faisant danser ses longs cheveux sur ses épaules.



Il ouvrit à demi ses yeux, ébloui par la lumière éclatante du soleil. Toujours très lentement, il sortit de sa toge une dague d’or et d’émeraudes, l’arme avait très peu servi, elle était aussi tranchante et blanche que le jour de sa création. Il la tendit face à lui, au dessus de l’eau, le fil de la dague s’éclaira, se colora, passant du blanc au jaune et du jaune au rouge jusqu’à ce qu’aussi invisible fût-il, par sa grande qualité, on pu voir que le fil de la lame s’était transformé en fines flammes. L’ange laissa échapper une seconde larme, murmura un mot dans une quelconque langue immortelle et retourna la pointe de l’arme vers lui. Il ouvrit complètement les yeux, évita la lame du regard, mais levant celui-ci vers le soleil, ses larmes étaient asséchées déjà, créature des cieux, il admira l’astre divin sans en être trop gravement gêné. Empoignant plus fermement sa dague, il la pointa sur le cœur, contre sa peau, versa une troisième et dernière larme, et pressa la lame dans la chair peu profondément, son corps prit feu, mais ne s’incinérait pas.



Il souffrait atrocement de la brûlure mais son esprit n’en était qu’encore plus torturé, finalement il enfonça la lame jusqu’au cœur, et tomba en arrière sur l’herbe toujours si verte, sous le ciel tellement bleu et son astre de lumière. Un dernier souffle emporta son âme qui n’était pas destinée à mourir, s’échappa de ses lèvres encore chaudes et humides.



Le corps angélique ne brûlait plus, mais le sang s’échappait lentement à travers le peu d’espace qu’il y avait entre la plaie mortelle et la dague, rougissait l’herbe, troublait l’eau du ruisseau. L’ange avait encore les yeux bien ouverts et ceux-ci semblaient parler au ciel.
Anshu Kipai - Jûnin rescapé des enfers de Yukigakure No Sato

Dans un souffle, je pourrais vous tuer
Dans un gouffre, vous m'aviez enfermé
Dans une attente, je me suis libéré
Et maintenant, la vengeance va commencer

Avatar de l’utilisateur
Saya Minatsuki
Jounin-Brutale et tête en l'air
Messages : 1408
Inscription : mer. 05 oct. 2005, 20:41

Message par Saya Minatsuki » ven. 06 oct. 2006, 20:29

arrete tes conneries et retourne bosser :P :super:

j'aime la facon de faire les descriptions et de jouer avec les mots, ca me scotche sur le texte : o

meme si je preferais les anciens :cry: eh oui j'ai l'impression que ca m'aurait plu de les relire en ce moment.

Répondre

Revenir à « Kyarakutaa »