[Ecrits] - Chants de mercenaires

Cette section est destinée à accueillir vos artworks, écrits... basés sur le jeu de rôle.
Avatar de l’utilisateur
Karasu Satsubatsu Hana
Etudiant(e)
Messages : 1199
Inscription : mar. 30 août 2005, 18:19
Localisation : Amegakure no Sato

Message par Karasu Satsubatsu Hana » dim. 10 sept. 2006, 23:02

Sur un jeu en php,

Nommé Battle-Arenas (dont j'ai fait la pub en Zuihitsu il y a un bail),
Je fais partie d'une alliance, rassemblements de cas-RP assez phénoménale en termes de contenu, d'originalité et de talent, pour certains.

Nous avons décidé de mettre à jour notre " présentation " (l'équivalent d'une biographie, à l'échelle de tout un groupe).
C'est dans dette optique que j'ai décidé d'écrire quelques textes, qui plutôt que d'être des poèmes - en prose - devinrent des chants, ceux de la Garde Noire du Warfo, la compagnie de mercenaires.


En voici quelques-uns ;
(Pour information, une bonne partie du second paragraphe du second chant est inspirée du Livre de Nod, les connaisseurs de Vampire reconnaîtront).


Notes :
Le premier nom correspond à celui de l'annaliste (le Garde chargé de tenir les Annales, qui sont autant le récit des actes de la Garde que l'épitaphe des frères d'armes tombés au combat).

Alighie est un remaniement du patronyme d'Alighieri Dante.
Les " titres " sont en allemand pour la simple et bonne raison qu'avant d'être la Garde Noire, cette compagnie de mercenaires était connue sous le nom de Dunkel Wappens ( " Blasons Sombres " ).

(Je ne réponds pas de la traduction faite en ligne)




[font=Trebuchet MS][align=center]Alighie - Entstehung

Ils ont vaillamment combattu pour leurs causes
Ont payé le prix de leurs crimes et de leurs erreurs et parfois cessé d'avoir honte
A moins que du fond de leurs tombes ils ne le désirent encore ardemment.

Ils étaient de tous les corps et de toutes les confessions
Saints ou assoiffés de sang
Tous égaux devant la mort et la capitaine,
Ils étaient un peu ses enfants ;

Dans le meurtre et dans la trahison et dans la justice et dans la pénitence
au coeur du combat, dans les feux de l'enfer et cueillis dans la fleur de l'âge
Leur souvenir reste ; Leur mémoire est dans les Annales
Et leur héritage dans notre bannière et dans nos chants

Aujourd'hui encore, ils ont une famille
Que même dans la mort ils ne leur a jamais été possible de quitter ;

C'était eux
et c'était nous

Les Blasons Sombres,
La Garde Noire du Warfo.




[hr]



Alighie – Erwachsener

Prête bien attention aux signes, les voilà qui arrive ! Les Dunkel Wappens seront bientôt ici.

Ecoute-moi !

Prends garde à l'Ombre qui vole,
elle t'engloutira
Prends garde au Dragon qui se lève,
il s'élèvera pesamment du sol, tendra sa machoîre vers toi et te dévorera
Prends garde aux Ténèbres qui se déplacent,
car l'arsenic, la ciguë et le cyanure auront raison de toi
Prends garde à l'Ombre de la lune,
ceux qui s'y dissimulent se déverseront comme autant de pions porteurs de mort et te transperceront mille et une fois
Prends garde à l'Ange qui meurt,
tu ne pourras ni le fuir ni le comprendre, la peur te submergera
Prends garde à la Vierge qui pleure,
et tu cesseras de croire à l'espoir et la miséricorde sans avoir à payer de ton sang le prix de ta faiblesse coupable

Prends garde à tous ceux qui auront reçu le Baptême
Et à ceux qui les guident de là-bas

Car, le sais-tu ?

Il viendra un jour où les anciens chasseront les jeunes ou les abandonneront au fil de l'épée d'un ennemi

Il n'y aura pas de pitié pour ces enfants, parce qu'ils ne seront pas des enfants
Mais déjà des bâtards hésitants et résignés sur les rives du Styx, alors que les lames sont encore au fourreau

Ecoute-moi ! Retiens ceci ;
Si ce n'est un oracle, c'est une prophétie,
la justice de ce monde.

La malédiction qu'est le pouvoir sera leurs Pères,
Qui seront bafoués et les croiseront sans les voir
Jusqu'à ce que ces vieux cruels, qui les auront chassés et qui auront tout détruit,
Ne voient fondre sur eux leur propre Terreur.
[/align]



Précisions :

Dunkel Wappens : Blasons Sombres

L'Ombre qui vole : Les Agents (ceux chargés de répandre les rumeurs, recueillir des informations, provoquer la panique chez la population / une baisse de moral de l'armée)

Le Dragon qui se lève : Les Sorciers (la mâchoire du dragon évoque un étau et une menace qu'on ne peut éviter)

Les Ténèbres qui se déplacent : Les Assassins (les grands consommateurs de poisons de toutes sortes)

L'Ombre de la lune : Les Soldats (les « pions » porteurs de mort, ils n'ont pas le commandement mais apportent la mort avec eux)

L'Ange qui meurt : Le Capitaine (une figure méconnaissable au coeur de la bataille, flamboyante et mortelle)

La Vierge qui pleure : Le(s) « Bourreau(x) » (une figure particulièrement cruelle, et consciente de ses actes)

Le Baptême : La cérémonie au cours de laquelle les miliciens prêtent serment et deviennent Gardes

Ceux qui les guident : Les commanditaires

Les anciens chasseront les jeunes ou les abandonneront : On peut imaginer que la pyramide de commandement ait décidé de se séparer de traîtres en les exilant ou en mettant au point un stratagème (qui échouera).
(le paragraphe suivant s'emploie à rendre ce châtiment inéluctable)

Si ce n'est un oracle, c'est une prophétie : Sous-entendu, un oracle et une vision de l'avenir fiable, au contraire de la prophétie qui est plutôt un espoir et une mise en garde.
La malédiction du pouvoir : On peut imaginer que certains de leur « réussite » (le stratagème évoqué plus haut), les « Pères » (la pyramide de commandement) aient omis des vérifications, bâclé leur travail, se soient reposé sur leurs lauriers.

Bafoués : Dans le sens où leurs intentions auront été « trahies » (la survie des traîtres bafoue leur devoir et leur existence même).

Les croiseront sans les voir : Les « Pères » auront tous les éléments du puzzle sous les yeux, mais ne parviendront pas à faire le rapprochement.

Qui les auront chassés et qui auront tout détruit : Ils auront chassé les traîtres, qui auront détruit un « monde » (pays, empire, ou que sais-je encore) – Ils sont donc responsables de cette destruction puisque c'est leur erreur (évoquée plus haut) qui l'aura provoquée.

Ne voient fondre sur eux leur propre Terreur : Les jeunes reviendront (« tous leurs jours sont comptés », pour les connaisseurs) et les anciens verront la chose qu'ils désiraient éviter en les tuant les attaquer pour les tuer.




[hr]



[align=center]Alighie - Die Anderen

Silence ! Écoutez les cris des corbeaux !
Le silence du vent chaud se levant dans les rues
La Tour cache les ténèbres de la nuit.

Ecoutez ! Quand le songe des Dunkel Wappens se présentera à nos portes
Le jour où la lune sera couleur d'ambre
Et où le soleil se lèvera noir sur l'aube
Le premier jour, les enfants de l'Empereur, ces guerriers, viendront à nouveau.

Et le monde deviendra froid et des choses atroces surgiront du sol
De grandes tempêtes se déchaîneront et se feront les messagères du dernier souffle de ceux qui les ont quittés
Des éclairs allumeront des feux comme des lames dans la clarté de l'aube
Les chiens tombereux, leurs corps déformés, mutilés ; Leurs ennemis,

Alors, nous qui sommes vos propres Pères surgiront autour de vous
Cessant notre jeun sur les premiers qui passeront à notre portée.
Quel que soit le déroulement, nous vous dévorerons tous.
[/align]



Précisions :
Cet dernier chant peut être perçu comme une prophétie répondant à la seconde.
[/font]
Karasu Satsubatsu Hana, Déserteuse - Gokan' - Shinobi Kuran.

[Team] - Shirasagi Naju / Furansu Jin

La pitié est un concept que nous n'appliquons plus.

Répondre

Revenir à « Kyarakutaa »