Mission : à la rescousse des kiriens éparpillés

Le pays lui-même... C'est là que seront réalisées une partie des missions.

Modérateurs : Musashi Akaito, Miyu Renraku, Leolio Mimura

Kohaku Mizunomaboroshi
Etudiant(e)
Messages : 127
Inscription : mer. 19 avr. 2006, 23:55

Message par Kohaku Mizunomaboroshi » lun. 08 janv. 2007, 12:56

Allongé au sol, Waku souffrait. Il avait certes deux côtes cassées, ce qui était douloureux, et l'empêchait de respirer correctement, lui donnant l'impression de ne plus pouvoir bouger sans se déchirer en deux, mais qui plus était, il se sentait moralement affaibli. Il en avait assez, ne désirait qu'une chose, faire la trève et déposer les armes, mais il savait que son adversaire ne l'entendait sans doute pas de cette oreille. Il se demanda quelle était cette étrange lueur qu'il distingua entrer en le genin, mais se dit qu'il préférait sûrement ne pas le savoir. Il se redressa sur ses coudes et regarda son adversaire au sol. Cela lui arracha une grimace de douleur, ses côtes lui faisaient atrocement mal, et peur: il craignait de les voir lui transpercer les poumons, par exemple. Keyran, qu'aurait fait Keyran à sa place? Il en aurait sans doute déjà fini de son combat. Mais Waku n'avait pas son mental, son indifférence face à la mort. Le genin ne pouvait plus marcher, l'adolescent estimait que cela suffisait. Il lui avait fait mal. Il s'était vu rendre la pareille. Alors pourquoi continuer?

Parce que c'étaient les ordres. Qu'on ne discute pas un ordre, et pourtant, Waku n'était pas tout à fait d'accord avec. S'ils poursuivaient ce combat, cela se terminerait mal. Il ne voulait pas voir de nouveaux morts. Il ne craignait rien pour lui même, mais il avait peur pour son ennemi. Pourquoi les hommes ne pouvaient-ils donc s'entendre? Pourquoi se battre... "Parce que la vie sinon serait bien ennuyeuse", disait Keyran. Waku se releva comme il put pour s'avancer vers son ennemi. Il se mit devant lui, ou à sa hauteur s'il était parterre, et lâcha son épée pour lui tendre la main. Il ne pouvait parler, mais le message était clair "Arrêtons-nous là". Se battre n'était pas la solution. Bien sûr, Waku n'était pas non plus un idiot fini. Il savait que si le genin refusait sa proposition, il risquait de l'attaquer. Aussi, se tenait-il sur ses gardes. Inquiet par la perspective d'un refus: à ce moment là, un combat impitoyable deviendrait inévitable.

Il était prêt à sauter à terre ou de côté pour éviter une quelque attaque, mais il se forçait à sourire d'un air confiant, main tendue, les yeux tristes. Il tenait mal debout à cause de ses côtes, mais faisait fi de sa douleur. Il aurait bien assez de temps pour se soigner plus tard.
Waku Namata, étudiant de Kiri

Avatar de l’utilisateur
Leolio Mimura
Kazekage Attrape Poussière
Messages : 2673
Inscription : ven. 24 déc. 2004, 16:51
Question obligatoire : NNS
Contact :

Message par Leolio Mimura » ven. 12 janv. 2007, 18:20

Soi Fon et Yoruichi contre le genin 1 :

Soi Fon s'élança à l'encontre de son ennemi, elle s'était muni de la dague cassée mais qui pouvait tout de même s'enfoncer dans le visage du genin.
Yoruichi, elle, venait dans le dos de son adversaire, avec un senbon dans les mains.

Le genin regarda Soi Fon arriver sur lui avec sa dague, il décida instinctivement de se protéger le visage. C'est le moment que choisit Yoruichi pour lui enfoncer son arme dans le dos. L'étudiante toucha le flanc du genin. Ce dernier se retourna alors d'un coup sec et avec l'élan de ce tour frappa du poing, le visage de Yoruichi qui alla s'écraser quelques mètres plus loin, inconsciente.

Le genin se retrouna rapidement et vit Soi Fon au contact, mais au lieu de frapper avec sa dague, Soi Fon balança un méchant coup de pied dans les parties du genin. La violence du coup fit sauter le genin. Ce dernier bien conscient qu'il était en mauvaise posture envoya une Baiken Bakudan (bombes fumigènes qui une fois qu'elles ont percuté quelque chose avec une certaine force, explosent pour libérer une épaisse fumée entre le blanc et le gris) qui lui permit de se cacher quelques mètres plus loin.

Yoruichi était au sol, inconsciente, enfin on l'espérait, et du coup, certainement indisponible le reste du combat.

Soi Fon se tenait à une distance de 3 mètres de Yoruichi, la genin n'avait preçu aucun dégat et au contraire avait porté des coups à son adversaire. Mais elle n'avait pas réussit à lui casser sa main, aveugler par le fumigène. Elle en avait encore des larmes aux yeux.

Le genin était en mauvaise posture. Il se tenaità 3 mètres de ses 2 adversaires, bien qu'une n'était plus un soucis.
Cliquez pour afficher le message:
Pour la position, imaginez un triangle équilatéral où Soi Fon et Yoruichi sont la base et le genin le sommet ^^
Il était accroupi, des larmes lui coulant sur le visage et une harge qui devenait de plus en plus forte à mesure qu'il regardait la genin devant lui. Il aurait un peu de mal à marcher à cause du coup dans ses parties. Il enleva le senbon qui était planté dans son flanc gauche. L'aiguille ne s'était pas beaucoup enfoncé, lui épargant certainement une blessure grave. Il fallait que le combat se termine rapidement.

[Attaque du genin]Le genin se releva et toisa Soi Fon.
"Salope, tu vas payer pour ce que tu m'as fait"
Cliquez pour afficher le message:
Désolé pour l'insulte mais ça faisait plus crédible
"Sais-tu pourquoi nous ne sommes que 2 genins avec un chûnin? La réponse est simple, parce que nous sommes complémentaires. Le chûnin est un spécialiste de genjutsu et de soutien, l'autre genin est un spécialitse du ninjutsu et moi du taijutsu. Tu vas y gouter"

Dès qu'il s'arréta de parler, il se concentra et malaxa son chakra "Katon, Gougakyû", un jet de flammes projetté par la bouche s'élança vers Soi Fon. Le genin n'attendit même pas de voir si son action avait marché. Il s'élança sur le côté gauche de Soi Fon dans le but de lui appliquer un coup de Taijutsu, le Tenohira Dô, Hihei [(Domaine de la paume, Destruction interne) Succession de coups portés à l'estomac, qui vise à blesser les organes internes]



[HRP]Donc là je rapelle que vous n'avez pas à poster mais juste à m'envoyer vos actions secrètes par MP. Soi Fon 2 actions secrètes et 0 pour Yoruichi. Ttour de défense ==> Pas de post juste un MP[HRP]



------------------

Waku contre le genin 2 (le genin blessé) :

Waku avait réussit à prendre le contrôle du combat. Bien que le coup porter dans son tronc, lui brisa une côte minimum, son adversaire ne pouvait plus bouger.
Ce dernier sentant que la fin était proche n'avait plus beaucoup de choix. Lancer un ninjutsu était possible mais il faudrait que Waku lui laisse le temps où qu'il essaye de trouver un moyen pour avoir le temps.

Cependant Waku ne bougea pas. Dubitatif, le genin lança un kunai dans la direction de Waku, avec l'intention de voir si l'étudiant ne s'était pas endormi ou quelque chose comme ça. Waku esquiva d'un pas de côté le kunai lancé sans réel animosité.

Le genin n'en croyait pas ses yeux, son adversaire n'avait plus envie de combattre.

"Pourquoi? Pourquoi t'arrêtes-tu de combattre? Tiens-tu tant que ça à mourrir?
Vois-tu, je n'aime pas vraiment me battre, mais j'ai reçu des ordres. Je dois éliminer les réfugiés kiriens et toutes les personnes qui m'en empècheront. Je ne peux pas aller à l'encontre des ordres. Je vais devoir malheureusement te tuer. J'utiliserai pour cela ma technique de ninjutsu la plus puissante. Celle que j'ai travaillé durant 2 annés pour la maîtriser. C'est une technique de spécialisation, tu vas mourrir rapidement, c'est tout ce que je peux faire pour toi.
Que ton âme trouve la paix.
Désolé"


[Attaque du genin] Le genin malaxa son chakra. Très peu de genin pouvait maitriser une technique de spécialisation mais lui, il n'avait travaillé que le ninjutsu et incessament, et il avait enfin réussit à utiliser cette technique dévastatrice.
"Doton, Doro no Tatsu"
Un dragon de boue aux dents composées de pics de terre jaillit du sol et se dirigea vers Waku à grande vitesse.


[HRP]Donc là je rapelle que vous n'avez pas à poster mais juste à m'envoyer vos actions secrètes par MP. Waku 1 action secrète vu que tu es étudiant. Tour de défense ==> Pas de post juste un MP[HRP]


---------------------------

Hitashiro et Chiwakimasu contre le chûnin :

Hitashiro se lança à l'assaut du chunin en lui lançant trois kunai de façon à les avoir en ligne, le premier devait finir aux pieds de l'adversaire les deux suivant visant le ventre et la tête. Le chûnin les para sans problème avec un kunai qu'il avait récupérer dans sa sacoche et il finit par un saut en arrière pour se reculer encore plus des genins.

Hitashiro se lança alors dans la direction du chûnin. Il fit une glissade, s'aidant du sable pour cela, afin de couper les jarrets de son adversaire.
Le chûnin sauta pour éviter ce coup mais il fut frapper dans le sein droit d'un kunai qu'il n'avait pas vu venir.

Certes, il avait vu Chiwakimasu courrir vers lui, mais il n'avait pas remarqué que ce dernier avait marché sur un kunai et grâce au kinobori avait fait en sorte que le kunai adhère à son pied, avant de le lacher vers son ennemi.

Astucieuse tactique qui avait portée ses fruits. Et déjà les deux genins revenaient à la charge. Le chûnin évita tout d'abord le coup circulaire de Chiwakimasu mais il fut surpris par le fumigène que lacha Hitashiro.
Le chûnin prit sa bouche et son nez entre ses mains, Hitashiro en profita pour balancer un coup de poing dans la face du chûnin.

Le chûnin alla rouler 2 mètres plus loin. Son arcade était ouverte à cause du coup de poing. Il retira le kunai dans sa poitrine et le jeta à ses pieds. Si le kunai avait toucher l'autre côté il aurait été tué par 2 genins. La honte suprême pour lui.

Il devait abréger le combat.

[Attaque du chûnin]Yajuu no Mousou
Sortirent de sable, 5 scorpions d'un mètre de long et 4 gros et grands serpents de sable. Ces 9 bestioles possèdent toutes un venin mortelle.

"Vous faites moins les malins maintenant. Alors, vous voulez vous faire tuer par les serpents, les scorpions ou par moi
Hikaru Haku"


Avec cette nouvelle technique de genjutsu, le chûnin fit apparaître une fausse arme dans ses mains, fausse arme qui peut remplacer une autre pour cacher sa véritable nature ou simplement cacher le fait qu'il est désarmé.

Il s'élança alors vers les deux genins.


[HRP]Donc là je rapelle que vous n'avez pas à poster mais juste à m'envoyer vos actions secrètes par MP. Chiwa 2 actions secrètes, idem pour Hitashiro. Attention, le chûnin ne peut faire que deux actions d'attaque par post mais il a le droit à 2 actions secrètes d'attaque par post, donc il se peut qu'il vous attaque lors de ces deux actions secrètes.Tour de défense ==> Pas de post juste un MP
Petites précisions :
- Chiwa est de retour
- Les deux techniques sont des tech de genjutsu mais vous n'avez pas les compétences pour savoir que c'est du genjutsu, vous ne pouvez que l'espérer et je met l'accent sur espérer. donc pas de truc du style : c'est du genjutsu, nous n'avons rien à craindre ^^ Pour la 1ère tech si vous voulez un descriptif allez voir dans le shop[HRP]


------------

[HRP] Je pense que c'est assez clair. Si vous ne comprenez pas quelque chose, vous me demandez par MP.

Le prochain qui poste sera forcément moi. Vous, vous ne devez m'envoyer que des MP.[HRP]
Leolio Mimura, Kazekage

Rien n'est impossible, il n'y a que toucher son nez avec sa langue qui est impossible dixit Pinnochio.

Avatar de l’utilisateur
Leolio Mimura
Kazekage Attrape Poussière
Messages : 2673
Inscription : ven. 24 déc. 2004, 16:51
Question obligatoire : NNS
Contact :

Message par Leolio Mimura » ven. 19 janv. 2007, 15:45

Soi Fon et Yoruichi contre le genin 1 :

Le genin avait été bien amoché par les nouveaux arrivés. Au bord du gouffre, il décida d'utiliser ses meilleures techniques. Il combina un sort de ninjutsu pour amener son adversaire à se protéger et il suivait cela avec du taijutsu pour briser de façon violente cette protection.

Soi Fon avait opté pour son attaque secrète, le mizu kekaï, une protection complète qui avait l'apparence d'une bulle d'eau. L'attaque Katon du genin n'eut aucun effet, le feu étant excessivement faible contre l'eau.
Le genin fut troublé car il ne pensait pas que la genin pouvait avoir une protection aussi bonne, cela étant dit, il lança tout de même son attaque de taijutsu.

Cette attaque était une succession de coup porté sur le corps de l'adversaire dans le but de lui détruire les organes internes. La bulle absorba une grande partie des coups, mais le dernier coup du genin ennemi était plus puissant que les autres et fit voler en éclat la protection de Soi Fon, l'exposant alors à l'élan du dernier coup porté.
Le coup était plus fort mais moins précis, le genin ne toucha pas le torse de Soi Fon ce qui aurait pu la tuer, il toucha cependant l'épaule gauche de la genin qui cassa nette.


Soi Fon fit un saut de côté, le douleur devait la tirailler. Elle créa tout de même des bunshins qu'elle nomma Kage bunshin pour porter le trouble au genin, enfin l'espérait-elle. 3 bunshins se tenaient à côté d'elle, ils étaient en tout point identique à la genin, mais combien de temps pourrait-elle les tenir?

Les deux adversaires étaient au bord de l'épuisement. Le genin blessé et sentant toujours une douleur aigue au niveau de ses parties, sa descendance était compromise. soi Fon, qui jusque là n'avait subit aucun dégât, avait maintenant l'épaule gauche cassée et ne pouvait plus se servir de ce bras. Quant à Yoruichi, elle gisait encore face contre terre.

Le combat touchait à sa fin, Soi Fon se devait de réagir mais le genin n'allait pas se laisser faire.


[HRP]Donc là je rappelle que vous devez poster en reprenant tout d'abord les anciennes actions passées (1ère riposte puis attaque de l'ennemi), et ensuite vos attaques. Soi Fon 2 actions visibles et 1 secrète. C'est un tour d'attaque. Le genin a 2 actions secrètes pour se défendre, pensez-y [HRP]



----------------------------

Waku contre le genin 2 (le genin blessé) :


C'était terminé, Waku allait connaître une fin peu glorieuse. Il aurait certainement remporté ce duel, vu l'état lamentable dans lequel se trouvait son adversaire, mais le manque de combativité du jeune homme allait lui coûter la vie.

Il voyait le dragon de boue filer sur lui, il tenta dans un geste de survie ultime de se jeter par terre mais c'était inutile, le dragon déferla sur lui et le tua net.


"Doton, Doro no Kabe"


La mort voilà tout ce qui attendait Waku, et il s'était vu mourir, le dragon étant à quelques centimètres de lui. Mais il avait alors entendu hurler cette attaque et un mur de boue s'était dressé entre Waku et le dragon. Le mur résista au choc de l'attaque ennemi et disparut aussitôt.

Waku était toujours par terre, il releva les yeux et vit alors un homme courir vers le genin immobile.
Ce dernier n'avait nul échappatoire et n'avait pas le temps de malaxer son chakra pour attaquer avec un ninjutsu et il se prépara donc en protégeant ses points vitaux. Aussi vite que l'éclair, l'homme s'éclipsa pour réapparaître derrière le genin et lui appliquer une manchette sur la nuque. Le genin s'écroula, inerte.

L'homme retourna alors vers Waku et l'aida à se relever. Il s'agissait du chûnin de Kiri qui se battait au début de l'affrontement. L'arrivée des renforts lui avait permis de reprendre ses forces.

"Merci beaucoup pour votre intervention. Sans vous nous serions tous morts. J'aurais pu les prendre individuellement mais dès que je m'éloignais, ils essayaient d'attaquer les personnes de mon village.

Je vois que tu es de Kiri également. Tu as livré un beau combat mais tu n'aurais pas dû abandonner le combat. Je peux comprendre qu'il t’est difficile de tuer un adversaire mais ce n'est pas toi qui rentres en ligne de compte là. Tu devais le faire pour les gens qui sont sous ta protection.
tu as montré, tout de même, de belles qualités. A ce que je vois, tu as 3 côtes cassées, il faudra que tu ailles te faire soigner lorsque nous serons en sécurité. Quant à ton adversaire, je ne l'ai pas tué, il nous sera plus utile mort que vivant. Je vais aller le ligoter et nous l'emmènerons avec nous pour l'interroger.

Va regrouper les réfugiés kiriens qui sont dans la montagne à côté. Surveilles les, et au cas où il y a un problème, tu devras être le dernier rempart.
Allez, dépêche toi."


Le chûnin se dirigeait vers le genin avec une corde. Une fois cela fait, il ira peut être prêter main forte à ses autres alliés, quoi que les laisser se débrouiller montrait leur talent et leurs limites.


[HRP] Combat terminé. Waku tu parle de ta dernière expérience du combat, comment tu as perçu tes derniers instants (je pense qu'il y a de quoi faire un truc sympa là dessus). Puis tu vas voir les réfugiés pour tous les regrouper et les surveiller, notamment les enfants qui courent partout ^^ [HRP]


-----------------

Hitashiro et Chiwakimasu contre le chûnin :


Les genins étaient concentrés et ne montraient pas qu'ils étaient apeurés par l'apparition des bestioles.

Ils lancèrent donc leurs attaques, au même moment le chûnin créa 2 Kage bunshin qu'il envoya vers ses adversaires.
Arrivé à quelques pas les 2 kage bunshin explosèrent. Chiwakimasu avait caché sous le sable une note explosive mais il ne s'attendait pas à ce que le chûnin crée 2 kage bunshin. Cependant, la menace que représentait ces clones de l'ombre n'en était plus une.

Au même moment, Hitashiro fit un kawari avec le kunai derrière le chûnin (celui qui s'était planté dans sa poitrine et qu'il avait jeté derrière lui). Une fois derrière lui, les 2 genins lancèrent simultanément un kunai. Hitashiro visait les pieds et Chiwakimasu le ventre.

Le chûnin vit l'attaque bien tard. Il était abasourdi devant la maîtrise au combat de ses 2 adversaires. S'il savait que c'était la 1ère fois qu'il faisait équipe, il aurait été décontenancé. Avec un réflexe hors du commun, il se jeta sur le côté, le faisant perdre au passage une grande partie de sa concentration, ainsi son genjutsu avec les bestioles cessa aussi rapidement qu'il avait pris forme.

Le piège merveilleux des 2 genins se retourna contre eux. Hitashiro voyait arriver sur lui un kunai en direction de son ventre alors que Chiwakimasu en voyait un arriver vers ses jambes. Si Hitashiro eut le temps de s'esquiver pour éviter le projectile, ce ne fut pas le cas pour Chiwakimasu qui reçu le kunai dans la cuisse droite.


Le chûnin était pris en tenaille, derrière lui se tenait Hitashiro, qui n'avait pas été blessé ce coup ci mais était tout de même bien mal en point, et devant se tenait Chiwakimasu, un kunai planté dans la cuisse droite, un flot régulier de sang s'échappa, mais la blessure ne serait pas mortelle. Elle l'handicaperai juste jusqu'à la fin du combat, mais cette blessure se soignerai bien.
Dans la panique, le chûnin avait relâche son genjutsu mais il avait toujours sa fausse arme dans les mains.

Les genins étaient blessés mais lui aussi. Il allait devoir les tuer au prochain coup, et il espérait que les genins allaient encore éviter de lui toucher des points vitaux, car il avait bien compris que ces derniers essayaient plus de le capturer que de le tuer, ça serait sa chance, peut-être sa seule........


[HRP]Donc là je rappelle que vous devez poster en reprenant tout d'abord les anciennes actions passées (1ère riposte puis attaque de l'ennemi), et ensuite vos attaques. Hitashiro 2 actions visibles et 1 secrète, idem pour Chiwakimasu. C'est un tour d'attaque. Le chûnin a 3 actions secrètes pour se défendre, pensez-y [HRP]


--------------------------

[HRP] [HRP] Je pense que c'est assez clair. Si vous ne comprenez pas quelque chose, vous me demandez par MP.

A vous de poster. Soi Fon, Chiwa et Hitashiro toujours en mode combat. Waku, combat terminé donc vois ce que j'ai écrit à la fin de ton combat.

Je répond dès que j'ai les posts et les MP de Soi Fon, Hitasgiro et Chiwa. Waku, plus tu réponds vite mieux c'est, mais là tu peux répondre après mon résultat, après les posts de tes camarades ou après mes prochains résultats. C'est un peu moins pressé.

Si j'ai ça samedi, je devrais pouvoir poster dimanche, bien que ça ne soit pas sûr à 100% car j'ai peut être un match de tennis ^^[HRP]
Leolio Mimura, Kazekage

Rien n'est impossible, il n'y a que toucher son nez avec sa langue qui est impossible dixit Pinnochio.

Avatar de l’utilisateur
Soi Fon
Jônin tuluc tuluc
Messages : 1147
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 16:59
Localisation : Sunagakure no sato

Message par Soi Fon » sam. 20 janv. 2007, 0:03

Yoruichi était arrivée un peu avant Soi Fon au contact de leur adversaire. Celui-ci tentait de se protéger d’un coup qui n’arriverait jamais et elle en profita pour lui enfoncer son senbon dans le flanc.
La douleur qui l’envahit ne suffit malheureusement pas à le calmer et se retournant, il décocha un violent coup de poing à l’étudiante qui alla s’effondrer à quelques distances de là.
Le genin se retourna juste à temps pour recevoir l’attaque de Soi Fon. Cet enfoiré avait touché à sa Yoruichi et c’était impardonnable. Elle avait déchaînée toute sa fureur dans ce coup et ce n’était pas fini. Elle allait lui faire payer pour ce crime odieux. Elle lui casserait ses doigts un à un pour lui infliger une douleur la plus grande possible.
Malheureusement, son adversaire n’en avait pas décidé ainsi et usant d’un artifice, il créa un épais nuage de fumée qui lui permit de se replier.

Toussant et pleurant, Soi Fon émergea à son tour du nuage de fumée. A quelques mètres, elle vit Yoruichi, étendue au sol et sûrement inconsciente. Yoruichi out, il ne restait plus que Soi Fon pour vaincre le genin. *Batard ! Ma pauvre Yo :cry: *
Le genin ne semblait pas non plus en très bonne forme. Celui-ci se tenait accroupi et les effets du coup que lui avait porté la Kirienne se lisaient sur son visage.
Retirant le senbon, celui-ci s’adressa à Soi Fon. Elle en fut surprise. C’était la première fois qu’il parlait depuis le début du combat. Soi Fon ne lui répondit pas, il venait de lui communiquer une information importante et elle voulait en faire profiter les autres plutôt que de l’insulter à son tour.

"Chiwakimasu, Hitashiro, votre adversaire utilise le genjutsu et des techniques de soutien. Waku le tiens c’est le ninjutsu son truc."

Concentrée dans son combat, elle n’avait porté qu’une attention minime à ceux des autres et ne savait pas s’ils l’avaient entendue ou même s’ils n’étaient pas déjà au courant.
A cet instant, son adversaire composa quelques signes et créa un jet de flamme qui se dirigeait droit sur elle. Soi Fon répliqua en enchaînant à son tour quelques signes et usa de sa technique personnelle, le mizu kekaï. La bulle d’eau qu’elle généra lui offrit une bonne protection face à l’attaque ennemie mais celui-ci ne semblait pas vouloir s’arrêter là.
L’attaque au taijustu qui suivi fut partiellement stoppée par le kekaï de la jeune fille mais, le dernier coup brisa la sphère et atteignit Soi Fon. Par chance, le coup la toucha à l’épaule, lui évitant ainsi de lourds dommages internes.

Même si le coup ne lui avait pas été fatal, il causa malgré tout des dégâts et aussitôt une douleur fulgurante lui traversa l’épaule. Les larmes lui montèrent aux yeux. En comparaison, le coup de dague de Kenji n’était qu’une douce caresse.
De sa vie, elle n’avait jamais ressentie une telle douleur et peut-être est-ce pour ça qu’elle perdit toute retenu à ce moment là.
Sa vue était brouillée, par la douleur et les larmes. Une fois de plus, elle se vit nager, parmi les algues elle devina la silhouette qui lui était à présent familière. D’habitude, son rêve s’achevait au moment où elle voyait la créature mais, cette fois-ci, ce fut différent. La créature vint à elle, lui tourna autour et vint la toucher. Il s’agissait d’un dragon. Elle qui avait toujours crue que c’est créatures n’étaient que des légendes, mais dans le monde des rêves, tout est possible, même ça.

Lorsque la créature entra à son contact, la genin vit qu’elle commençait à disparaître. Une chose était sure, ce n’était pas normal mais, c’était là le cadet de ses soucis, ce salaud avait blessée Yoruichi, et lui avait cassé le bras, il ne l’emporterait pas au paradis. D’abord ses orteils disparurent, puis ses jambes, son buste, ses bras et enfin sa tête. C’était comme si elle se dissolvait. Elle avait peur, elle ne voulait pas mourir mais, lorsqu’elle eut totalement disparue, elle refit surface dans le monde réel. Là, les choses n’avaient pas changée, son rêve n’avait duré qu’une fraction de seconde et pourtant, ça semblait si réel. Y avait-il réellement une bête en elle ? Une chose était sure, Soi Fon n’était plus vraiment elle-même. A présent, elle ne se battait plus pour neutraliser le genin adverse, elle voulait lui faire la peau.

Sans piper mot, elle fit disparaître ses reflets, ça lui coûtait trop d’énergie de maintenir l’illusion et elle ne pouvait se permettre de sombrer dans l’inconscience, pas maintenant. Elle passa la main au niveau d’une des poches de son sac et en retira quelque chose. Son sac était lourd, et son épaule meurtrie le lui rappelait sans cesse, elle le laissa glisser au sol avant de le ramasser de son bras valide.
Sans doute serait-ce la dernière action de ce combat. Elle qui avait élaboré un beau plan voyait son projet tomber à l’eau car elle ne pouvait plus composer de signes. Elle aurait pu maudire l’inventeur des signes à deux mains si elle n’avait pas été occupée à élaborer une variante. Si elle ne pouvait permuter avec son sac, elle le lui enverrait à la tête. L’effet de surprise serait moindre mais, cela devrait suffire, il le fallait.
Elle fit alors tourner le sac à bout de bras, pour lui donner de la vitesse puis le lâcha en direction de son adversaire. L’instant suivant, elle lança un second projectile dans sa direction, l’objet qu’elle avait retiré de son sac, une simple aiguille d’acuponcture autour de laquelle était enroulé un bout de papier.

"Ba-bye. :mrgreen: "

Son adversaire semblait lui aussi épuisé. Elle espérait qu’il n’aurait pas le temps de s’esquiver et que son chunin était trop occupé pour l’aider. Il fallait en finir maintenant avant qu’elle ne soit blessée d’avantage.
Elle avait exécuté son lancé de manière à ce que l’aiguille entre en contact avec son sac au moment où le sac serait à environ un mètre du genin. Ainsi, il n’y aurait pas de choc et donc pas de kawarimi.
La genin était proche de son adversaire, et aussitôt que le second projectile avait été lancé, elle avait commencée à courir dans la direction opposée. Le délai été court et elle n’était pas certaine d’être assez loin au moment ou le sac et l’aiguille se rencontreraient et son adversaire, après le coup qu’elle lui avait mit, elle doutait qu’il pourrait courir avant encore un moment.
Dernière modification par Soi Fon le sam. 20 janv. 2007, 0:04, modifié 1 fois.
Soi Fon Shinshun junin de Kirigakure no sato, le plus mauvais caractère du pays de l'eau
Bonne. Mauvaise. Je suis la fille avec l'hiroi ken.

Hitashiro KITAKA
Chûnin à l'entraînement
Messages : 254
Inscription : jeu. 31 mars 2005, 17:55
Localisation : Suna no kuni
Contact :

Message par Hitashiro KITAKA » sam. 20 janv. 2007, 0:04

Le plan d'action était assez simple, faire en sorte de laisser un kunai de la façon la plus anodine possible puis occuper le chunin pour qu'il se prenne le kunai lancé de façon assez peu conventionnel, certes, par Chawakimasu. La seconde partie était un peu plus brouillonne. Le genin qui venait de faire sans attaque à distance ce rapprocha brutalement pour envoyer un coups de pied circulaire et Hitashiro profita du temps mort provoqué par le fumigène pour lancer une attaque.

La première partie du plan se déroula comme sur des patins (enfin les patins dans le désert, y a mieux....), le chunin se concentra effectivement sur les attaques aux corps à corps qu'il subissait et ne vit pas venir le kunai qui se ficha dans sa poitrine.

*Aie! on y est peu être aller un peu fort, s'il meurt on aura du mal à l'interroger!!*

Mais leur adversaire était un dur à cuir et l'attaque qu'Hitashiro avait vu en plein coeur se révéla être passer du mauvais côté (enfin mauvais était vite dit car ils le voulaient en vie!!). Le genin ne se décontenança pas et trouva une ouverture grâce à un des fumigènes offert par son frère, il fit décrire un arc de cercle à son poing qui finit sa course dans le visage de son ennemi.

*Ça, c'est pour mon bras et les genins!!*

Le genin regarda sa main et la secoua un peu avant de tester si ses doigts bougeait comme il faut.

*Enfin, j'y suis peut être aller un peu fort, ça fait un mal de chien!! mais qu'est ce que ça libère!!bon, c'est parti pour la suite du programme! Mais pour le moment je pense qu'il va falloir passer en mode défense pour pouvoir être dans une position meilleur!*

Le chûnin s'était retrouver 2 mètres plus loin. Son arcade saignait suite au coup de poing. Il porta la main au kunai dans sa poitrine, l'arracha d'un geste brusque et le jeta à ses pieds. Hitashiro qui n'en perdait pas une miette sut que c'était la faille à exploiter!! Il lança un regard à son partenaire pour lui signifier qu'il avait une porte de sortie pour la suite du plan. Le ninja adverse fit une série de signe qu'il n'eut pas le temps d'analyser

"Yajuu no Mousou"

Hitashiro vit alors 9 monstruosité du désert sortir des sables : 5 scorpions d'un mètre de long et 4 gros et grands serpents de sable. Étant un habitant de Suna, il avait connaissance de la faune vivant dans le désert, et la vision de ses bêtes n'était pas de celle qui lui plaisait le plus. Il fit son possible pour cacher ses craintes. En son fort intérieur, le kunai jeté état plus qu'une bénédiction!!

"Vous faites moins les malins maintenant. Alors, vous voulez vous faire tuer par les serpents, les scorpions ou par moi
Hikaru Haku"


Le chûnin fit apparaître une arme dans ses mains, Le genin se dit qu'aux vues des spécialité du chunin, cette arme ne devait être ce qu'elle paraissait. Bonne ou mauvaise nouvelle, seul l'avenir pouvait le dire. Le renégat s'élança alors vers les deux genins. Chiwakimasu s'était baissé et avait profité de l'effet de ressort pour s'extirper de là pendant qu'Hitashiro permuta avec le kunai salvateur pour atterrir derrière tout ce beau monde (bien que les scorpions et les serpent ne se prêtaient pas vraiment à l'adjectif 'beau'). Le chunin venait de créer 2 clones et leur consistance fit exploser la note dissimulée dans le sable par chiwakimasu.

Originellement, elle était destinée au chunin, c'est là que le plan dérapa un peu. Leur position était idéal pour une attaque simultanée de l'avant et de l'arrière. Les genins ne s'en privèrent d'ailleurs pas lançant un kunai croyant profiter de la surprise de la note. Mais le chunin ne se laissa pas faire!! Et résultat Chiwakimasu reçut en pleine cuisse le kunai d'Hitashiro. Ce dernier évitant de justesse celui venant de devant lui. Cependant le tableau n'était si noir puisque le chunin perdit un peu ses moyens relâchant l'illusion des sale bestioles qu'il avait évoquée, toujours ça de gagner.

Au final, les deux genins étaient blessés certes mais le chunin ne l'était pas moins et ils étaient dans une bonne position pour l'attaque.

"On donne tout! Il faut en finir, il commence à me gonfler sévère!"

[action 1]

Hitashiro profita qu'il était dans le dos de son adversaire pour courir sur lui et finir en glissade à sa hauteur pour porter un coup de kunai de bas en haut, partant de la jambe blessée pour remonter dans le dos. Il contracta ses muscles avant de se détendre pour profiter de l'effet de ressort pour se dégager du combat voyant que son partenaire lançait la corde pour la capture.

[action 2]

Une fois à distance, il se saisit de deux kunai dans sa sacoche pour les lancer en directions du chunin en faisant bien attention que son partenaire ne se retrouve une fois de plus sur la trajectoire en cas d'esquive de son adversaire. L'expérience ayant était consommée, il ne tenait pas à recommencer!

Avatar de l’utilisateur
Chiwa
Genin détesté de tous
Messages : 234
Inscription : mar. 15 févr. 2005, 20:04
Question obligatoire : NNS
Localisation : Belgique

Message par Chiwa » sam. 20 janv. 2007, 22:59

Le duel que formait Hitashiro et Chiwakimasu était plutôt impressionnant pour deux genin qui ne se connaissaient qu'à peine. Pourtant, les deux gamins avaient un timing parfait, ou du moins presque puisqu'ils n'ont que faillit tuer le chuunin. De manière plutôt énervé, le chuunin répondit par une attaque de genjutsu assez puissante pour que les deux genin ne se rendent pas compte de la nature du jutsu.

*Hum, ça se complique :s *

Les deux genin devaient se surpasser, ils avaient combiné en un rien de temps un combot dont ils espéraient beaucoup de son efficacité. Le principe de ce combot était simple, attirer le chuunin vers la note explosive en le prenant en cisaille et lui balancer des kunai tout en voulant le capturer donc il fallait éviter de le tuer.

Malgré que l'attaque était bien pensée, elle ne se passa pas tout à fait comme prévu, en effet le kawarini d' Hitashiro avait fonctionné et le chuunin s'était bien pris la note explosive en pleine figure ou du moins, son clone se l'était prise...

* Et merde, on avait pas pensé à ça :s *

Cependant, les deux genin tenaient le chuunin chacun de leur côté, ce qui était une partie de leur plan. Ils sortirent tous deux un kunai et les balança en direction du chuunin en évitant ses points vitaux. Malheureusement, encore une fois, le plan ne se passa pas comme prévu, surtout pour Chiwakimasu qui s'était pris le kunai de son coéquipier alors qu'il avait essayé, en vain, d'esquiver cette attaque venant de son partenaire.

'' ahaha aie, je te revaudrais ça part'naire. ''

En serrant les dents, Chiwakimasu essaya de retirer de sa cuisse le kunai qui était normalement destiné au chuunin...

* Bon résumons, ses monstres ont disparus, il ne lui reste plus qu'une arme en main...il va donc falloir se donner a fond.*


"Chiwakimasu, Hitashiro, votre adversaire utilise le genjutsu et des techniques de soutien. Waku le tiens c’est le ninjutsu son truc."


* Hum, intéressant à savoir.*

Alors qu' Hitashiro s'était approché au corps à corps dans le but de l'attaquer, Chiwakimasu avait ramassé la corde qui se trouvait près de lui qu' Hitashiro avait provisoirement abandonnée après la première tentative infructueuse de la capture du chuunin.

A cette corde, Chiwakimasu attacha un kunai au bout dans le but de lester celle-ci pour pouvoir lui donner la trajectoire qu'il voulait et ainsi entourer le chuunin avec.

Avant de lancer la corde, Chiwakimasu fit un signe à Hitashiro pour qu'il se recule. Chiwakimasu lança son kunai attaché à la corde en direction du chuunin. Chiwakimasu utilise le poids ajouté à la corde pour lui impreigner un mouvement afin de poursuivre impitoyablement sa cible tel un serpent cherchant à enrouler sa proie.

Chiwakimasu se concentra et continua de harceler le chuunin avec la même technique, donnant l'air d'un véritable reptile à la corde, espérant que la lame ne soit que du genjutsu comme l'avait dit leur boss.

Hrp: Bonne chance pour ton match sensei :D
Chiwakimasu, genin de Suna

Image

Avatar de l’utilisateur
Leolio Mimura
Kazekage Attrape Poussière
Messages : 2673
Inscription : ven. 24 déc. 2004, 16:51
Question obligatoire : NNS
Contact :

Message par Leolio Mimura » dim. 21 janv. 2007, 1:15

Soi Fon et Yoruichi contre le genin 1 :

Soi Fon était dos au mur, littéralement parlant bien sûr, elle n'avait plus beaucoup de solutions. Blessée, elle se devait de finir le combat rapidement, seulement son adversaire n'allait pas se laisser faire.

La jeune genin opta pour une approche directe et un brin bourrin. Elle lança son sac vers le genin, celui-ci esquissa un sourire. Si c'était ça son dernier coup, c'était bien pitoyable. Enfin c'était un bon combat pensait-il. Le genin préparait déjà sa prochaine attaque, il lui suffirait d'éviter le sac.

Dès quelle avait envoyé le sac, il vit Soi Fon courir comme une folle dans la direction opposée. En plus de tenter un truc minable, elle fuyait, abandonnant tous ces camarades. Elle ne méritait que la mort, un peu comme l'autre genin qu'il avait tué dans l'oasis. Quelle joie il avait eu lorsqu’il avait enfoncé un de ses kunais dans le ventre de la jeune fille. Et ce bruit qui résonnait encore dans ses oreilles. Quel bruit merveilleux que le son d'un kunai rentrant dans un abdomen. Ce sentiment de joie qui avait trouvé son paroxysme lorsque la genin avait agonisait, suppliant qu'on l'aide. Y a pas à dire, il aimait tuer et c'est ce qu'il allait faire. Mais avant, il lui ferait peut être payer le coup qu'il avait reçu dans les parties. Il allait montrer à cette demoiselle que malgré le choc, son appareil génital fonctionnait encore.

Il en bavait d'avance.

Il ne restait que quelques instants avant qu'il n'évite le sac et se lance à la poursuite de la genin, autant lui laisser un peu d'avance. Mais d'un coup, le sac explosa.

Soi Fon avait bourré son sac de notes explosives. Elle avait balancé cette "bombe" dans sa direction, et, dans un geste que le genin n'avait pas vu, elle avait lancé derrière un senbon entouré d'une note explosive.
Le senbon rentra au contact du sac à moins d'1 mètre du genin avant de lui exploser à la figure.

La déflagration fut violente. Soi Fon, malgré le fait qu'elle ne se trouvait plus à proximité, décolla du sol et atterrit la tête la première dans le sable. Lui laissant une belle bosse, mais le sable avait amorti sa chute.
C'était tout autre chose pour Yoruichi. Elle était beaucoup plus proche que Soi Fon du lieu de l'explosion. Le souffle produit l'envoya, tel un fétu de paille, frapper avec une extrême violence un rocher plus loin. Sa tête heurta ce monticule de pierre et du sang s'écoulait déjà.

Et le genin me direz-vous? Et bien lui, seul un expert en puzzle pourrait avoir la patience de lui redonner son apparence d'antan. Des bouts de chair étaient disposés ça et là, certains avaient même été très loin. Une flaque de sang se tenait à l'endroit où il se trouvait et imbibait le sable.
Il ne restait plus rien de lui.


Le chûnin de Kiri, qui lui aussi avait décollé suite à l'explosion n'en revenait pas. Quelle violence. Il se releva sans égratignures et marcha en direction de Yoruichi. Il regarda comment allait l'étudiante. Il fut soulagé de constater qu'elle respirait encore mais, bien qu'il n'était pas médecin, avec les quelques compétences qu'il avait, il se doutait que la jeune fille était dans le coma et qu'il lui fallait des soins assez rapidement. Maintenant savoir si elle allait se réveiller, c'était une autre histoire.


----------------------

Hitashiro et Chiwakimasu contre le chûnin :


Hitashiro et Chiwakimasu préparaient déjà la contre offensive. Ils avaient bien l'intention de capturer le genin et ils allaient y parvenir.
Alors qu'ils allaient dévoiler leur plan, tout ce petit monde fut projeté à terre par un souffle d'une extrême violence.
Soi Fon avait fait sauter son adversaire et le souffle de l'explosion avait contrarié les actions à venir des 2 genins.

Les 3 combattants étaient à terre. Du sable virevoltait dans l'air et il était difficile d'y voir quelque chose, enfin pour quelques secondes. Une fois cela fait, ils pourraient attaquer.
Cependant, l'élément imprévu entraîna une suite fâcheuse.

Le chûnin fut le premier à se relever. Le sable le cachant, il dépassa à toute vitesse Hitashiro qui était derrière lui. Et attendit la fin du nuage de sable pour mieux analyser la situation.
Un de ses genins était mort. On ne pourrait rien trouver sur lui. Son autre genin était peut-être mort également mais il pouvait aussi être assommé. Le risque que ses adversaires découvrent quelque chose était trop grand. Et maintenant, il n'avait plus aucune chance de gagner.
Hitashiro et Chiwakimasu s'étaient relevés, le chûnin devait agir. Il malaxa son chakra et utilisa une technique "Katon, Hi Gensso"

Plusieurs boules de feu s'échappèrent du chûnin et allaient en direction des 2 genins, ces derniers n'auraient pas le temps de les éviter. Ils allaient certainement périr, ils ne restaient plus pour eux qu'à se protéger du mieux possible, mais chose incroyable les boules de feu passèrent à proximité d'eux mais sans les toucher. Incrédules, les 2 genins tournèrent la tête pour s'apercevoir qu'ils n'étaient pas visés. C'était le genin assommé qui était pris pour cible. Les boules de feu rentrèrent au contact de sa peau et très vite il prit feu. Personne n'était assez près pour éviter la mort au genin en empêchant les flammes de prendre possession de sa vie. En quelques secondes, il ne restait plus qu'un tas d'os calciné.

Le chûnin regarda son travail. Si le genin était déjà mort, il n'avait que détruit des indices mais s'il était seulement assommé, il l'avait tué. Son propre genin. Il devra vivre avec ce sentiment tout le reste de sa vie mais ce n'était pas le moment pour s'apitoyer sur son sort. Le chûnin prit la poudre d'escampette très rapidement. Hitashiro et Chiwakimasu se regardèrent, fallait-il le poursuivre ou non. C'était à Soi Fon de décider mais le temps qu'ils aillent la contacter, il sera trop tard. Il fallait prendre une décision maintenant, oui mais si c'était un piège. Quel embarras....
Mieux valait tout de même demander à Soi Fon. Le chûnin était blessé donc ne prendrait pas trop d'avance. Et si on lançait quelqu'un de plus frais sur ses talons comme le chûnin de kiri, on pourrait le rattraper.
Beaucoup de question devaient se poser dans la tête des genins.

------------------------------

Il était là, en haut d'une dune, se tenant droit et regardant les kiriens et les sunasiens lutter pour leur mission et leur survie. Que la vie était cruelle, mais c'était ainsi. Il vit le chûnin ennemi partir, il n'aura aucun mal à le rattraper. Il se décida donc à aller à la rencontre des combattants encore là. Il décida de se diriger vers Chiwakimasu et Hitashiro et apparut sous leurs yeux ébahis.
Il, ce n'est autre que Leolio. Le jûnin de Suna, celui qui illumine ce village comme personne d'autre ^^

Posant sa main sur l'épaule d'Hitashiro, Leolio le regarda dans les yeux et déclara assez fort pour que Chiwakimasu non loin entende ses paroles.
"Vous vous êtes comporté comme 2 ninjas de talent. Vous avez préféré choisir l'option de le capturer plutôt que de le tuer, c'était osé mais c'était ce qu'il y avait à faire. Ne vous inquiétez pas pour lui, je lui donne quelques secondes d'avance avant de lui montrer la différence entre un chûnin et un jûnin.
Vous m'avez montré de belles choses."


Leolio releva la tête et regarda à droite et à gauche, il vit Soi Fon se relever et de l'autre côté, le chûnin de kiri qui tenait dans ses bras Yoruichi.
Le jûnin de Suna haussa la voix pour se faire entendre de Soi Fon
"Et bien Soi Fon. Kenji m'avait dit que tu détonais mais je croyais que ce n'était qu'une envolée littéraire. Mais là j'ai vu en pratique.
Pour l'instant, tu as mené ta mission avec talent mais elle n'est pas terminée. Ramènes tous les réfugiés à Suna, un quartier avec de nombreuses maisons leur a été réservé. Tu trouveras des endroits où les installer. Une fois cela fait, tu emmèneras tout le monde à l'hôpital."


Toujours avec le même timbre de voix, il s'adressa au chûnin de Kiri
"Comment va-t-elle?"
"Elle est vivante mais probablement dans le coma. il faut l'apporter à l'hôpital le plus rapidement possible."
"Très bien. Vous allez accompagner mes ninjas et vos gens à Suna. Une fois arrivée au village, demandez à un garde où se trouve l'hôpital et vous irez porter Yoruichi. Soi Fon et les autres vous rejoindront après et vous montreront vos quartiers plus tard"
"Et qui êtes vous pour me donner des ordres?"
"Je suis Leolio Mimura, jûnin de Suna et membre du conseil de ce même village. Et arrêtez de poser des questions débiles, on n'a pas que ça à faire."
"Désolé Leolio. Nous avons entendu dire que Kenji avait une grande estime pour vous et qu'il était parti vous rejoindre. Je suivrais vos ordres."

Soi Fon devait reprendre ses esprits et rassembler tout le monde. Il fallait faire signe à Waku de venir avec les réfugiés.

"Restez sur vos gardes, on ne sait jamais. Bon moi j'ai un chûnin à moitié mort à aller récupérer. Y a plus palpitant comme truc à faire"

Aussi subitement qu'il était arrivée, Leolio s'en alla à la poursuite du chûnin. Après 3km il le trouva courant pour sauver sa peau. Leolio le dépassa sans problème et le toisa.
Le chûnin se mit en position de combat.
"Hum...tu es sûr? Je ne voudrais pas te tuer par mégarde. J'ai tendance à ne pas mesurer ma force."
"Pfffff, encore un vantard de Suna.
Même blessé, je vais te faire mordre la poussière comme je n'ai pas que ça à faire, je vais utiliser une de mes techniques spéciales"

Joignant les gestes à la parole, le chûnin composa des signes inconnus par Leolio.
Une fois cela fait, il releva la tête en direction du jûnin...rien ne s'était passé pourtant.
"Cette technique j'ai eu du mal à la maîtriser mais elle me permet d'accroître ma force physique et ma vitesse. Je suis 10 fois plus fort et plus rapide qu'avant."

Et il se jeta sur Leolio, le poing en avant. Mais il frappa dans le vide. Leolio réapparu derrière son adversaire, un kunai sur la gorge de ce dernier.
"Commmmment?" Balbutia-t-il
"10 fois ça reste, 30 fois moins que moi. enfin je dis 30 fois, je pourrais dire plus.
Bon et bien capture réussi."

Leolio rangea son kunai et frappa au ventre le chûnin le faisant décoller du sol. Puis alors que le chûnin n'avait pas toucher terre, Leolio lui décocha un uppercut du droit qui le fit décrire un formidable ballet aérien. Le chûnin alla s'écraser à 2-3 mètres, inerte.

Leolio fit la moue.
"Et merde, à tous les coups je l'ai tué. Je lui avais pourtant dis. Mais non fallait qu'il montre à quel point il était fort."
Il s'approcha du chûnin et constata que son cœur battait toujours. bonne nouvelle, il n'était pas mort.
Soudain une pluie de kunai fondit sur le jûnin. Leolio s'aperçut un peu tard des armes qui allaient à son encontre. Il se protégea avec ce qui lui tombait sous la main. Pour le coup, c'était le chûnin inerte à côté de lui. Il accomplit son travail avec perfection, aucun kunai ne toucha Leolio. Bon le point négatif, c'était que du coup, il était troué de partout à cause des kunais. Leolio le jeta à côté de lui.
"Merci vieux. Finalement t'es un type bien plus utile que je ne le pensais.
Pourrais-je savoir qui s'amuse à balancer des kunais dans ma direction."


Voilà la personne qui rentra dans le champ de vision quelques secondes après la question de Leolio
Image
La jeune fille avait les cheveux mi-longs et de couleur châtain très clair et des yeux marrons dans lesquels on pouvait y percevoir une certaine noirceur. Elle était habillée avec un pull à col roulée noire et un pantalon noir ce qui lui permettait une aisance totale lors des combats.

"Ainsi c'est donc toi Leolio Mimura, le jûnin de Suna. Nous avons beaucoup entendu parler de toi.
Ma sœur avait raison, tu es plutôt pas mal. Si j'avais un peu plus de temps devant moi, je crois que je me ferais un plaisir d'approfondir notre rencontre."


*Ah ouais, quand même.*

"Et qui êtes vous mademoiselle? Je dois avouer que votre vision est très agréable mais je n'oublie pas que quelques secondes plus tôt vous avez essayé de me tuer. Et je rajouterai cette question, pourquoi m'avez vous attaquer?"
*Elle ne laisse aucune faille. Elle est sacrément forte.....Je crois....je crois que je me ferais tuer si je l'approchais...putain mais c'est qui cette fille*

"Bien que je ne devrais pas, je vais répondre à vos questions. Je me nomme Mishima Ren. Et je t'ai attaqué pour 2 raisons : la première était de te juger et la deuxième, tuer cette loque à tes pieds. Les résultats sont plutôt satisfaisant."

"Me juger?"
"Exact. Nous cherchons des ninjas de ton calibre pour nous aider. Mais il est encore trop tôt pour que je te demande de nous rejoindre. tu viendras nous rejoindre quand tu t'apercevras que notre cause est la bonne. Je fais confiance dans tes capacités de jugement"

"Vous vous foutez de ma gueule. Comment pourrais-je vous rejoindre? Vous avez pris possession d'un village ninja, tuant toutes les personnes qui s'opposaient à vous. Et vous venez à Suna, chassez les derniers."

"Tu as une vision à court terme du phénomène. Les choses qui vont se passer dans les jours, les semaines et les mois à venir te feront prendre conscience que j'ai raison et que ces morts et cette prise de pouvoir étaient pour la bonne cause.

Bon comme je l'ai dis, je suis pressée. A bientôt Leolio"


"Attendez. Je ne peux pas vous laisser partir."

Ren se retourna et regarda fixement Leolio. Le calme régnait sur le lieu où se tenait les 2 individus. Rien ne venait perturber ce tableau.
Leolio se sentait oppressé, le temps semblait défiler à une vitesse excessivement lente mais la scène ne dura que quelques secondes. De fines gouttelettes de sueur tombaient sur le visage du jûnin. quelle pression. Ren dégageait une aura combattive incroyable. C'est sûr, il n'arriverait pas à la battre sans utiliser ses techniques secrètes mais là encore rien ne disait que ça marcherait. Lui, l'un des ninjas le plus fort des villages, il se sentait écrasé par l'aura d'une seule femme.

"Tu es sûr de vouloir engager le combat?"
"Non je ne le suis pas. Dîtes moi, vous êtes la plus forte non?"
"Hum.... Je fais partis de la garde rapprochée de notre chef, donc la réponse est oui. Avec un peu d'entraînement, tu intègrerais vite cette garde.
Je vais y aller.
Au fait, quand tu viendras nous rejoindre, viens me chercher. Nous assouvirons quelques pulsions. Je sens que comme moi, tu en meurt d'envie.
A la prochaine."


Et Ren s'en alla sans que Leolio l'en empêche, à quoi cela aurait-il servit qu'il perde la vie maintenant. Une fois, la situation devenue plus paisible, le jûnin s'assit par terre et regarda le chûnin mort à côté de lui.

"Bon monsieur le porc-épic. Montres moi ce que tu caches de précieux. Mais si elle t'a tué sans détruire ton corps, c'est que tu ne dois pas avoir grand chose à nous montrer."


Leolio inspecta le corps. Effectivement, il ne trouva rien du tout. Seul un tatouage était perceptible sur l'épaule du chûnin
Image
Cela n'apportait pas grand chose de nouveau pour le jûnin. Etait-ce un tatouage rituel, quelque chose qu'il s'était fait faire pour lui-même... Il n'avait aucune idée de la signification de ce tatouage.

Peut-être que les autres membres du conseil en sauraient plus. Leolio enleva un à un les kunais plantés dans le chûnin et le chargea sur son dos. Leolio avait pris soin avant de se vêtir d'un par-dessus relativement sale, ce qui lui permettrait de ne pas se salir et tâcher de sang ses beaux vêtements. Il se dirigea alors en direction de suna, son cadavre sur l'épaule.


--------------------------------------

[HRP]Tout d'abord je voudras remercier Mozilla et la magnifique option : restaurer la session. Mon PC a bugué alors que j'entamais le dialogue avec Ren et je n'avais pas sauvegarder. Les boules :shock: :cry: . Mais Mozilla est venu à ma rescousse ^^

Ensuite, je voulais tous vous féliciter pour votre promptitude à poster, la qualité de vos posts et vos scènes de combats qui ont été dans l'ensemble très bonnes.
Parlons de vos prochains posts :
- Vous poster chacun ici (1 post par personne). Je vous ouvrirai un topic à Suna une fois vos posts faits.
- A la fin de vos posts vous arrivez à Suna, un gardien de la porte indiquant au chûnin où est l'hôpital.
- Description du dernier combat, de l'explosion, de Yoruichi blessé, mon arrivée, vous vous réunissez, puis partez vers le village. N'oubliez pas que vous êtes tous blessés (ceci n'est qu'une suggestion, mais bon)
- Soi Fon, attitude vis à vis de ce que tu as fais, du résultat donné et de Yoruichi (cela obligatoire). Dans la mesure où Yoruichi n'est pas là, durant son absence son perso sera dans le coma. Tes RP devront donc en tenir compte à partir de maintenant. Tu réunis tout le monde et tu reprends ton rôle de chef.
- Chiwa et Hitashiro, désolé de ne pas avoir tenu compte de vos dernières actions mais ce que voulais faire Soi Fon, collait avec ce que j'avais en tête. Impressions suite à l'explosion, votre vie qui défile devant la boule de feu, incrédulité car elle ne vous touche pas, réaction suite à la fuite du chûnin puis mon arrivée....après regroupement etc...
- Waku, n'oublie pas que tu es allé voir et réunir les kiriens. Tu vois l'explosion et entends, tes impressions mais aussi celles des kiriens à côté de toi. Tu les rassemble et marche pour te réunir avec les autres. Tu peux sympathiser ou non avec les kiriens pendant que tu les protèges, à toi de voir.

Je vous mâche un peu le travail me direz-vous mais ce n'est pas le cas. Vous avez plein de choses à mettre dans votre prochain post. Je crois que vous pouvez me pondre un truc super long, super détaillé et super bien fait. J'avoue qu'en dessous de 100 lignes (environ 5 à 6 pages Word en gros), je serais un peu déçu :lol:
A vous les studios.

Pour plus de clarté et de logique, concertez-vous avant de poster. Et je pense que ça devrait être à Soi Fon d'être la 1ère à répondre après ce post.

Si vous avez des choses à me demander ---> MP [HRP]
Leolio Mimura, Kazekage

Rien n'est impossible, il n'y a que toucher son nez avec sa langue qui est impossible dixit Pinnochio.

Avatar de l’utilisateur
Soi Fon
Jônin tuluc tuluc
Messages : 1147
Inscription : sam. 24 sept. 2005, 16:59
Localisation : Sunagakure no sato

Message par Soi Fon » mer. 24 janv. 2007, 22:59

Partie comme une fusée Soi Fon tentait de mettre le plus de distance entre la bombe improvisée et elle. Dans sa tête, elle ne cessait de se répéter qu’elle devait encore accélérer mais, elle était déjà à son maximum.
Epuisée qu’elle était, elle n’avait même plus la force d’user de son chakra afin de l’injecter dans ses jambes et de courir plus vite.
Soudain, un énorme bruit, suivit d’une violente onde de choc, retentit. Ça avait été si vite. La genin n’avait eut le temps que de faire quelques mètres et déjà l’explosion avait eut lieu. Elle se sentit alors soulevée de terre et fit de son mieux pour se réceptionner sans trop de casse. Malheureusement, l’onde ne lui permit pas de se stabiliser et, c’est la tête la première qu’elle atterrit.
Se redressant sur ses genoux, elle se frotta la tête. C’était douloureux. Qu’importe, elle allait sans doute bien mieux que son adversaire.

Se relevant, elle retourna voir ce qu’il en était. Elle avançait prudemment, des fois qu’il ait malgré tout réussi à esquiver l’attaque du sac kamikaze. La vue d’une oreille par terre la convainc que cette fois, c’était bien fini. S’avançant, vers ce qu’il restait de lui, elle se passa la main sur le visage, elle l’avait fait, elle avait vaincu cet enfoiré et vengés les genin de l’oasis. Soudain, elle ne se retint plus, riant comme une folle ou peut-être comme la folle qu’elle était.

"Ku ! Ku ! Ku !"

C’était le signe qu’elle s’était calmée. Lorsqu’elle était victime de son fractionnement de la personnalité, à chaque fois qu’elle riait de la sorte, elle était passée à un autre sentiment. Peut-être était-ce un moyen de prévenir les autres.
Son fractionnement était guérie, au moins temporairement, et cette fois son rire signifiait simplement qu’elle s’était calmée, que la bête était retournée d’où elle était venue, du plus profond du cœur de Soi Fon.
Le combat achevé, elle retira son bandeau et le rangea dans l’une de ses poches. Elle était fier d’être une kunoichi du village de la brume mais, ce bandeau, elle n’aimait pas trop le porter.

Elle contrôla rapidement que ses coéquipiers étaient vivant, si gagner avait signifié perdre une équipier de plus, elle ne l’aurait pas supporté. Tous semblaient sauf mais, elle ne vit pas Yoruichi. Elle la chercha un instant du regard et fini par remarquer le chunin de Kirigakure no sato. Il était accroupi auprès d’un corps mais, il lui masquait partiellement la personne allongée. Sans doute était-ce Yoruichi et elle revenait à elle, juste pour la fin du combat.

S’approchant, elle se pencha par-dessus l’épaule du chunin, pour taquiner sa camarade mais c’est alors qu’elle remarqua le rocher et que l’étudiante perdait du sang. Comment était-ce possible ? Qui était responsable de ça ? Les questions se bousculèrent dans sa tête mais bien vite, la réponse lui sembla évidente, c’était-elle la fautive.
Lors de l’explosion, elle s’était éloignée mais, dans le feu de l’action, elle avait complètement oubliée sa camarade. Certains diraient qu’au vu des évènements, on ne pouvait lui en vouloir mais, Soi Fon elle s’en voulait profondément. Nagao lui avait dit de protéger ses camarades et, elle n’avait pas été à la hauteur.

Elle chancela avant de tomber à genoux, des larmes ruisselant sur son beau visage. Elle n’avait pas remarquée que la petite respirait encore. Le visage à demi masqué par l'une de ses mains, elle ne semblait jamais devoir s’arrêter de pleurer mais, le chunin lui dit que sa coéquipière n’était pas morte, qu’elle respirait encore. Les pleures ne cessèrent pas pour autant, elle avait failli à sa mission.
Elle qui voulait protéger ses camarades, elle n’avait jusque là pas réussi grand-chose. Elle avait déjà perdu cinq des huit membres de leur équipe. Pour Misao et Nagao, elle n’y pouvait pas grand-chose mais, il y avait les autres. Et cette fois, c’était encore plus grave, c’était de sa faute, elle n’avait pas juste échouée à la protéger, elle avait été l’instrument de sa perte.

C’est ce moment là que choisit Leolio pour s’adresser à elle. Elle lui tournait le dos et, honteuse, elle sécha ses larmes avant de lui faire face. Elle n’allait pas mieux pour autant mais, elle ne voulait pas que tout le monde sache qu’elle n’était qu’une mauviette. De la mauviette, elle n’avait rien mais, en cet instant, elle semblait convaincue du contraire.
Pire encore, Leolio la complimentait, sans doute ne savait-il pas qu’elle était responsable d’un drame. Pourtant, il avait vu l’explosion, il savait qu’elle en était responsable et malgré ça, il lui disait qu’elle avait rempli sa mission avec talent. Il était gentil.

Enfin Leolio s’intéressa à Yoruichi, demandant son avis au chunin Kirien. Le diagnostic était inquiétant, elle se trouvait dans le coma. *Pardonne moi Yoruichi…j’ai agie stupidement. Une fois de plus je me suis montrée trop impulsive et à présent, tu en fais les frais. Je suis désolée.* Plongée dans ses pensées, elle n’écoutait qu’à moitié le dialogue entre les deux hommes, néanmoins, elle en comprit suffisamment pour saisir la teneur de leur discours.
Ils devaient accompagner le chunin jusqu’à Suna puis le rejoindre à l’hôpital. Une fois dans le village, il était clair qu’il irait bien plus vite sans eux.

Mettant de côté sa douleur, Soi Fon se redressa.

Comme elle aurait voulue continuer de pleurer ici, de succomber à la douleur. Elle appréciait beaucoup Yoruichi malgré sa froideur, sans doute reconnaissait-elle la gamine qu’elle était quelques mois plus tôt à travers l’étudiante. Et encore, apprécier était un mot bien faible, en réalité, elle l’aimait, pas juste comme on aime ses amis ou sa sœur, non, elle l’aimait de ce même amour qu’est celui des couples. Elle ne lui en avait rien dit, de peur de la perdre pour toujours mais, à présent elle l’avait peut-être perdue définitivement sans rien lui avoir avoué de son amour pour elle.

Il fallait terminer la mission, ils étaient venus pour les Kirien et il fallait à présent les ramener au village du sable. Il restait encore une dernière question à laquelle elle voulait une réponse avant de quitter cet endroit avec les réfugiés. Cette question n’était pas pour Leolio, qui s’était éclipsé à la fin de son dialogue avec le chunin, mais elle était pour le guide des Kirien.
N’ayant pas la moindre idée de son nom, elle se contenta de le vouvoyer.

"Y avait-il d’autres groupes de réfugiés avec vous ? Ou bien sont-ils tous là ?"
"Non, rassure toi, je n’ai perdu personne en court de route."

Les paroles du chunin lui avaient fait mal. Sans doute n’était-ce pas son but mais, ça lui rappelait qu’elle n’avait pu prendre soin de tout le monde.
Elle n’avait plus le cœur à mener le groupe, mais le devait, c’était sa responsabilité. Mettant de côté sa douleur, elle prit la direction des opérations et enjoignit ses camarades à se préparer au départ mais aussi à y préparer les réfugiés.

"Leolio-san se charge du chunin donc pour nous, direction Suna. Partagez votre eau avec les Kirien qui en ont le plus besoin et on se met en route. Inutile de maintenir la formation, on n’est pas assez nombreux pour ça. Restez quand même sur vos gardes, sait-on jamais.
Cette fois, pas d’arrêt au village de ton frère, Hitashiro, Yoruichi a besoin de soins médicaux le plus rapidement possible…"


*Et ça c’est de ma faute.* Les yeux de la jeune fille se voilèrent à nouveau. Si seulement elle n’avait pas été si emportée, elle aurait trouvé un autre moyen de vaincre leur adversaire. Elle ne se serait pas contentée de le blesser ou de le neutraliser, son intention était effectivement de le tuer mais, il devait y avoir un autre moyen. À présent, il était trop tard.

"Ramène nous à bon port s’il te plait. Waku, nous devons rentrer le plus vite possible aussi je te demande d’être encore un peu patient, les genin de l’oasis devront encore attendre un peu."

Prudence est mère de sûreté mais, elle doutait qu’ils ne se fassent attaquer durant le voyage de retour. Si des renforts ennemis avaient dû arriver, ils se seraient sûrement manifestés plutôt, à moins qu’ils n’aient attendu le départ de Leolio mais, la genin en doutait.
Soudain, quelque chose vint son épaule, Mizu. Comme elle le lui avait demandé, il était allé l’attendre avec les réfugiés, ainsi il n’avait pas été blessé. Elle ne pu retenir un petit cri de douleur. Comprenant qu’il était à l’origine de ce cri, le chaton voleta jusque sur la tête de son amie.
Et ce bras qui pendait inutilement, elle pouvait au moins faire quelque chose. Sortant d’une des poches de son pantalon un foulard de soie jaune, un "cadeau" de Misao. Elle en noua les deux extrémités tant bien que mal, s’aidant de ses dents pour serrer le noeud et passa la boucle autour de son cou. De sa main valide, elle se saisit le poignet et grimaçant elle le passa dans le foulard. Ce n’était pas ça qui la guérirait mais au moins son bras ne bougerait pas trop durant le voyage de retour, lui épargnant ainsi de gémir à chaque pas qu’elle ferait.

Quelques minutes plus tard, le groupe se mit en branle à la suite d’Hitashiro. Les six shinobi qui avaient quitté ce matin le village avaient mit plusieurs heures à arriver ici et à présent qu’ils étaient fourbus et accompagnés de nombreux civils, ils mettraient encore davantage de temps.
Elle avançait, en silence, perdue dans ses pensées, se morfondant continuellement de la blessure de sa camarade. Chaque fois qu’elle se retournait pour voir si tout le monde suivait, elle voyait Yoruichi portée par le chunin, sa tête dodelinant de droite à gauche à chacun des pas de celui-ci.
Plusieurs fois, elle trébucha, manquant de tomber. Elle avait soif, il lui faudrait attendre pour étancher sa soif. Et il y avait la fatigue. Elle était si épuisée qu’elle était certaine de pouvoir dormir sans jamais plus se réveiller.
Le soleil déclina petit à petit à l’horizon et ce n’est que le soir qu’ils arrivèrent au village. Voir à nouveau le village lui procura un immense sentiment de soulagement, cela faisait déjà plusieurs heures qu’elle avançait mécaniquement une jambe puis l’autre, priant pour que le reste suive.

Devant la porte du village, deux gardes. Ceux-ci regardèrent incrédule cette étrange procession mais, reconnaissant certaines têtes, ils se détendirent. Soi Fon toujours dans son rôle de chef s’avança vers eux et leur expliqua rapidement la situation insistant bien, une pointe d'hystérie dans la voix, sur le fait que Yoruichi devait être conduite le plus rapidement possible à l’hôpital. Elle ne paniquait pas encore mais n'en était pas loin, sa douce allait mal et le voyage avait été long. *Pourvu qu'elle se remette vite.* Le chunin du village de la brume se vit alors indiquer l’hôpital et comme prévu s’y dirigea le plus rapidement possible.

[hj] : désolé de l’attente, je me suis donné un peu de temps pour faire un truc correct.
Soi Fon Shinshun junin de Kirigakure no sato, le plus mauvais caractère du pays de l'eau
Bonne. Mauvaise. Je suis la fille avec l'hiroi ken.

Hitashiro KITAKA
Chûnin à l'entraînement
Messages : 254
Inscription : jeu. 31 mars 2005, 17:55
Localisation : Suna no kuni
Contact :

Message par Hitashiro KITAKA » jeu. 25 janv. 2007, 12:20

C'était l'heure de la confrontation finale, Hitashiro le sentait au plus profond de lui. Les deux genins avaient un plan pour la capture et même si le chunin devait être un peu plus abîmé, l'important était simplement qu'il soit capable de rester parler. Ils l'avaient pris en tenaille et pendant que le premier occupait leur cible au corps à corps, l'autre profita du fait d'être près de la corde qu'ils avaient utilisée lors de le première tentative ratée de saucissonnage. tout devait se dérouler pour le mieux mais... (y a toujours un mais!!) On entendit une énorme déflagration. Tous, sans distinction de camps, furent dispersés au quatre vents. Alliés ou ennemi se retrouvaient la tête dans sable. Comme on tout le monde pouvait s'en douter, l'assaut fut complètement brisé et la victoire reviendrait sûrement au premier capable de se relever.

*C'était quoi??!! où sont les autres?? je dois me relever...*

Le sable soulevé par cette démonstration pyrotechnique de haute volée (bien qu'un tantinet exagérée) s'était élevé semble t'il jusqu'aux hautes couches de l'atmosphère redescendait maintenant en une pluie désagréable, obstruant une grande partie de la visibilité ambiante, qui ne semblait pas avoir de fin. Hitashiro fit des pieds et des mains pour se relever mais il restait encore sous le choc de la détonation. Ses oreille bourdonnaient et bourdonneraient probablement encore quelques temps. Il tenta de reprendre appuie sur le sol par tâtonnement mais sa main fit une macabre découverte. Elle se referma sur un morceau solide un peu visqueux et humide qu'il n'arriva pas à reconnaître sur le coups. Il s'agissait d'un doigt dont le propriétaire semblait avoir eu quelque menus problème. Il relâcher le bout de chaire à moité carbonisé et poisseux avec un immense dégoût et se retient de vomir. Les chutes de sable diminuant, il tenta de faire un tour d'horizon pour mieux appréhender la situation! Son regard se posa instinctivement dans la direction où le combat entre Soi Fon, Yoruichi et un des genins. Il repéra la chef du groupe en train de manger un peu sable mais dans un état qui semblait pas trop grave en revanche l'étudiante l'accompagnant semblait plus mal-en-point et ne bougeait plus.

*Qu'est-ce qui c'est passé?? C'est quoi ce trou?? J'espère que les filles vont bien... et je n'ai pas vu Waku!...*

C'est à ce moment qu'il retrouva la majeur partie de ses facultés intellectuelles et se souvint qu'il était encore en plein combat et que ce n'était pas le moment de rêvasser, les autres d'autres soucis bien plus grave si le chunin renégat venait à les attaquer dans l'état actuel des choses. Il fallait se relever le premier ou c'était la mort assurée pou tous. Mais le chûnin fut le premier à se relever. Se servant du camouflage dû au sable, il dépassa à toute vitesse Hitashiro se retrouvant ainsi face à tous ses adversaires. Le tout le sable sembla enfin être retombé et la scène était de nouveau bien visible. Parmi les combattants, le genin put retrouver presque tout le monde. Waku et Usuke avec les kiriens, leur adversaire était ficelé et à moitié ensevelie si bien qu'on ne pouvait présager de rien sur son état de santé. Le chunin kirien était près de Yoruichi qui n'allait visiblement pas très bien et Soi Fon gisait un peu plus loin recrachant le sable qu'elle avait dans la bouche, en revanche le second genin semblait avoir disparut et il suffisait d'additionner le trou et le bout de doigt pour comprendre ce qui s'était passé. A première vue, Ce dernier n'aurait pas tellement apprécié le sort que lui avait fait subir son adversaire! (cela dit on le comprend, le déploiement de force semblait un tantinet exagérer!!) On ne pourrait rien trouver sur lui. L'autre genin était peut-être mort même si un évanouissement été possible. Il fallait donc s'assurer de prendre le chunin vivant pour avoir des information. Hitashiro se releva un peu même temps que son partenaire. Le chunin était devant eux. Il hurla plutôt que parla à cause des dégâts de l'explosion e pour couvrir le bruit du sable qui tombait autour d'eux.

"Plus le choix faut le capturer si on veut des information, j'espère que les autres ont pas trop morflé!! c'était quoi cette technique??"

Mais le chunin lançait déjà son attaque "Katon, Hi Gensso" .

Le chunin projeta plusieurs boules de feu qui prirent la direction des 2 genins. Hitashiro fit le tour des possibilités qui s'offraient à lui en instant mais la soudaineté de l'attaque et le choc de l'explosion gênant encore sa coordination ne lui laissa voir qu'une seule voie... la mort! Il était évident qu'il n'avait plus la force d'esquiver ou de se protéger contre un déploiement de technique de cette ampleur. Il allait certainement périr ici. Il se révolta contre cette fatalité et parvint dans un effort douloureux à se protéger le visage et le ventre en se repliant sur lui même et en plaçant ses bras comme il put. Il sentit la chaleur passer sur lui et sut que tout était fini. Il ne lui restait plus que ses regrets. Il ne verrait pas le fils de frère, son neveu, grandir, il ne pourrait pas apprendre le sabre comme il rêvait de le faire, au delà de ce point il ne serait plus rien et rien ne le fit rager autant que ça. Mais, à sa grande surprise, la chaleur diminua! Les boules de feu les avaient frôlés mais sans les toucher. Encore sous le choc de l'attaque, les deux genins se retournèrent pour suivre les flammes et s'aperçurent qu'ils n'avaient pas été visés. La cible était en fait le genin assommé et ligoté. Les boules de feu rentrèrent au contact de sa peau et très vite il prit feu. Personne ne pouvait plus rien pour le genin, tous ne purent que regarder impuissant les flammes brûler le dernier souffle de vie, assurant sans autre forme de procès le décès de celui qui leur servait de combustible. En un rien de temps, il ne resta plus qu'un petit tas de cendre...(Il avait été brûlé au 28ème degrés!!! Malheureusement, on avait pas de parchemin pour ressusciter les tas de cendre et il n'avait pas de point de destin... heu pardon je m'égare... le donjon ce trouve de quel côté déjà??... je sors...)

Le chunin laissa traîner un instant son regard sur son oeuvre. Hitashiro eu un frisson d'horreur en songeant que le renégat n'avait pas hésité à supprimer l'un des siens. Même s'il pouvait croire que le genin avait déjà succombé, il n'avait aucun moyen d'en être certain et il n'avait pas eut l'ombre d'une hésitation! c'était un meurtre de sang froid, qui plus est celui d'un de ses compagnons et c'était impardonnable. Les deux genin se regardèrent, s'interrogeant sur la suite à donner au événement. Fallait-il tout risquer en lui courant après? Hitashiro était furax, il chercha une approbation dans le regard de son partenaire, il voulait lui rentrer dans le lard et il faire payer son ignominie! Mais ce n'était pas à eux d'en décider, c'était à Soi Fon mais le temps qu'ils aillent la contacter, il serait déjà loin. Le cerveau du jeune garçon bouillait d'idée.

*On doit y aller, on ne peut pas laisser ça passer!! A moins, qu'il n'ait fait ça juste pour nous mettre en rage, ce qui est un réussite, en ce qui me concerne en tout cas! Si c'était un piège!! On ne doit pas le laisser s'échapper pour qu'il ne rapplique avec des renforts!! Comment faire... On doit en référer à Soi Fon, c'est elle qui tranchera, et de tout façon blessé comme il est il n'ira pas très loin!! D'un autre coté, nous tous plus ou moins dans un sale état. Mes blessures me font un mal de chien, Chiwakimasu à pris un kunai dans la cuisse et je ne sais pas comment vont les autres!! surtout que je n'ai aucune idée de l'état dans lequel se trouve Yoruichi mais ça n'avait pas l'air folichon!!*

A la question muette de la suite à donner aux événements, il décida d'aller voir la chef du détachement. Comme ça il pourrait en plus prendre des nouvelles des autres et mesurer l'étendu des dégâts dans leur groupe. Lorsqu'il arriva près des autres, il vit que le bras gauche de la kirienne pendait de façon peut encourageante, son épaule avait du en prendre un sacré coup et ce devait être extrêmement douloureux! Comme il l'avait déjà remarqué Yoruichi était inconsciente et Waku et Usuke était parmi les kiriens rescapés.

*Au moins, ils ont l'air de s'en être tous tirés sans trop de dommage. La mission est un succès presque totale, j'espère que Yoruichi va s'en remettre!*

Il allait commencé son rapport sur la fuite du chunin, quand il aperçut un silhouette se diriger vers eux d'un pas nonchalant qu'il aurait du reconnaître. Mais la tension fit qu'il se mit en garde ne sachant pas quoi faire d'autre. Il maintient cet état un moment le temps pour lui de comprendre que nouvelle arrivant n'était pas un ennemi mais Léolio Mimura, junin de Suna, celui qui leur avait donné cette mission. Hitashiro resta méduser par cette apparition soudaine et plus encore quand ce dernier vint se placer à côté de lui pour mettre sa main sur son épaule dans un geste montrant une certaine fierté.

"Vous vous êtes comporté comme 2 ninjas de talent. Vous avez préféré choisir l'option de le capturer plutôt que de le tuer, c'était osé mais c'était ce qu'il y avait à faire. Ne vous inquiétez pas pour lui, je lui donne quelques secondes d'avance avant de lui montrer la différence entre un chûnin et un jûnin.
Vous m'avez montré de belles choses."


"Vous n'étiez donc pas loin et vous n'avez rien fait... Vous vouliez juste nous tester!!"

Sa voix charriait des glaçons. L'intervention, tinté d'une pointe de reproche, n'attendait pas de réponse particulière. De toute façon, il doutait qu'il puisse en avoir une, ainsi allait le monde des ninjas et il avait été prévenu. Il se jura tout de même de ne plus lui adresser s'il s'avérait que l'étudiante allongé sur le sol était morte!! C'était puéril et stupide mais il n'y put rien, la tension de toute cette mission était retombée et la fatigue se faisait cruellement sentir.

Léolio haussa la voix pour se faire entendre de Soi Fon qui se tenait un peu plus loin

"Et bien Soi Fon. Kenji m'avait dit que tu détonais mais je croyais que ce n'était qu'une envolée littéraire. Mais là j'ai vu en pratique.
Pour l'instant, tu as mené ta mission avec talent mais elle n'est pas terminée. Ramènes tous les réfugiés à Suna, un quartier avec de nombreuses maisons leur a été réservé. Tu trouveras des endroits où les installer. Une fois cela fait, tu emmèneras tout le monde à l'hôpital."


*C'est vrai que ce n'est pas encore fini...je pense qu'après ça je vais prendre quelques vacances... un peu surf à malt ne serait pas une mauvaise chose et me permettrait de me changer les idées... A moins que je passe un plus de temps chez Kenshin, de tout façon je dois aller le voir pour le remercier sans ses bombes fumigènes je serais probablement plus mal-en-point que ne suis...*

Le regard du junin se posa sur l'étudiante inconsciente. Il s'adressa au chûnin de Kiri qui se tenait près d'elle.

"Comment va-t-elle?"

"Elle est vivante mais probablement dans le coma. il faut l'apporter à l'hôpital le plus rapidement possible."


*Ouf, c'est un soulagement...*

"Très bien. Vous allez accompagner mes ninjas et vos gens à Suna. Une fois arrivée au village, demandez à un garde où se trouve l'hôpital et vous irez porter Yoruichi. Soi Fon et les autres vous rejoindront après et vous montreront vos quartiers plus tard"

"Et qui êtes vous pour me donner des ordres?"

"Je suis Leolio Mimura, jûnin de Suna et membre du conseil de ce même village. Et arrêtez de poser des questions débiles, on n'a pas que ça à faire."

"Désolé Leolio. Nous avons entendu dire que Kenji avait une grande estime pour vous et qu'il était parti vous rejoindre. Je suivrais vos ordres."

"Restez sur vos gardes, on ne sait jamais. Bon moi j'ai un chûnin à moitié mort à aller récupérer. Y a plus palpitant comme truc à faire"



Le junin partit promptement à la recherche du renégat en fuite. Pour ceux rester sur place une autre tache les attendait. Hitashiro prit un peu de temps pour nettoyer le sable dans ses deux entails. Le sable avait permis d'absorbé le sang mais il ne fallait pas laisser les plaies dans un telle état. Il préleva un peu d'eau pour les rincer. Une fois le sable dégagé, il déchira les manches de sa chemise et les utilisa comme pensement après les avoir nettoyer. Ensuite, il parti rejoindre Usuke et Waku pour les aider à préparer le départ et la caravane des exilés. Il s'approcha de Soi Fon pour se renseigner sur la marche à suivre.

"Bon ben on s'en est sorti!! ça n'a pas été sans mal et j'ai pas compris tout ce qui s'est passé, c'est allé un peu vite pour moi... Par contre je sais pas ce que t'as utilisé, mais ça à fait un bouquant de tout les diables... rappele moi de ne jamais t'énervé! Parce que j'ai crut que j'allais y rester!! (ils'absteint de parler de celui qui à terminé en puzzle 3D et dont les morceau furent disperser aux quatres vents...Histoire de ne pas prendre de risque inutile. On est jamais trop prudent!!). J'ai juste une question.... Est-ce qu'on repasse par l'oasis pour les 3 genins qui ont été massacrés ou est ce qu'on laisse ça aux gens du village de mon frère ou ceux de Suna pour s'occuper des blessés le plus vite possible? je pense pour ma part que les vivants priment sur les mort, ça serait dommage qu'il y un autre incident facheux sachant qu'on aurait pu l'éviter en évitant les détours. Maintenant passer au village de Kenshin pour les premiers soins ou directement à l'hôpitale de Suna... faut voire!!"

"Leolio-san se charge du chunin donc pour nous, direction Suna. Partagez votre eau avec les Kirien qui en ont le plus besoin et on se met en route. Inutile de maintenir la formation, on n’est pas assez nombreux pour ça. Restez quand même sur vos gardes, sait-on jamais.
Cette fois, pas d’arrêt au village de ton frère, Hitashiro, Yoruichi a besoin de soins médicaux le plus rapidement possible…"


Hitashiro ocha la tête en signe d'acquiescement. Il suivi les instruction de la chef de file concernant l'eau et repris sa place de guide pour ramener tout le monde à bon port. Le trajet du retour fut un peu moins tendu, la contrainte de temps ayant disparut. Les plus grandes craintes venaient de l'évolution de l'état de santé de l'étudiante dans le coma ou d'éventuelles attaques. Les blessures de chacun ralentissaient la marche (Chiwakimasu avit un entaille dans la cuisse droite, Waku des côtes cassées et Soi Fon une épaule dans un sale état... Seul Hiatshiro s'en tirait à bon compte avec ses deux entailles!!) Le soleil était haut ce qui n'aidait pas et la fatigue se lisait sur les visages et dans les démarches de tous. Mais enfin le village de Suna fut en vue et ils purent souffler et relacher leur vigilance.

Ils arrivèrent aux portes nord de Suna et furent dirigé vers les quartiers de kiriens avant de se rendre à l'hôpitale où ils devaient récupérer des blessures qui leur meutrissaient le corps.
Hitashiro KITAKA, chûnin de Suna
en mission pour suna


il faut vivre pour ne rien regretter

Kohaku Mizunomaboroshi
Etudiant(e)
Messages : 127
Inscription : mer. 19 avr. 2006, 23:55

Message par Kohaku Mizunomaboroshi » sam. 27 janv. 2007, 2:19

Des images qui revenaient, qui défilèrent, dans ce qui parut durer une éternité et qui ne fut même pas long d'une seconde. Cette fois, il le sentait, il allait mourir, et pour du vrai. Les bruits de ses camarades lui parvenaient de moins en moins, au fur et à mesure que sa vue se brouillait. Il avançait comme il pouvait mais commençait à fatiguer. Fatiguer de marcher, fatiguer de croire,et au fond, fatiguer de vivre alors, à quoi bon? Cela ne lui ressemblait pas, mais il baissait les bras.

L'attaque du dragon l'avait fait réfléchir: sa vie ne servait à rien. Il avait beau eu essayer, il n'avait pas réussi à convaincre le genin de ne pas se battre. Il n'avait pas réussi à rendre les gens heureux ou le monde meilleur. Empêcher Keyran de disparaître. Son village d'être corrompu. Eux d'être exilés. Et depuis qu'il était ici, il ne se sentait, lui-même, plus vraiment heureux. Il voulait rentrer à la maison, tout simplement, lui qui n'avait jamais rien demandé à personne. Retourner chez lui et se contenter de faire ses bonnes actions quotidiennes. Il avait, ici, aidé des gens, à peine quelques instants plus tôt. Mais cela ne lui avait rien apporté d'autre que de la pitié, et, il lui fallut bien se l'avouer, de la colère. Waku partait d'un principe très simple: aimer tout le monde, et le monde tout court, et croire, jusqu'au bout, que de la bonté se trouvait en chacun. Se battre face à l'adversité. Son rêve avait toujours été d'être un ange. Mais si tout ce qui venait de se passer n'avait pas réussi à dissiper cette rêverie alors qu'il avait déjà les yeux bien ouverts, la chaleur harrassante du désert, la sécheresse de son air, la fatigue, avaient achevé de mettre à mal ses convictions, et surtout, sa foi en ce qu'il préchait. Son auréole dorée avait d'abord commencé par peser lourd sur sa tête avant de tout simplement fondre au soleil alors que ses ailes avaient tout simplement fini par brûler. Jusqu'au bout, il avait été prêt à se battre, accroché à ses convictions, ses croyances, mais vient un moment où, lorsque le but est trop lointain, la corde vient à manquer.

Et maintenant, c'était la fin. Le chûnin ne le sauverait pas. Mais il était serein, seule la douleur qu'il éprouvait le faisait grimacer,la peur n'y était pour rien. Il allait revoir Keyran.

Lorsque, d'abord, le dragon l'avait attaqué, il avait eu peur, tellement peur qu'il n'avait plus pu bouger. Il avait pensé à tout ce qu'il était sur le point de perdre. La chance d'aider des gens qui le regardaient de travers, l'espoir de retrouver un jour ses parents, l'amitié de Soi Fon et Yoruichi, et peut-être l'estime de Kenji. Voilà tout. C'était tout ce qu'il lui restait. Ca lui suffisait. Il ne s'était jamais plaint, et au contraire, ne cessait de sourire à tous et de donner à ceux qui avaient moins. Il en avait conclu qu'au final ce n'était pas grand chose, les concernés s'en remettraient, et pour ses parents il était sans doute déjà mort; il ne les avait pas vus parmi les réfugiés Kiriens qui se tenaient là. L'avantage quand on n'avait pas grand chose. Il avait au dernier moment fermé les yeux. Et attendu, craignant la douleur plus que la mort elle-même. Il n'avait à vrai dire pas eu le temps de penser à grand chose. Et au fond de lui... cela ne sonnait pas comme une fin définitive. Lorsqu'il avait fermé les yeux, l'image de Keyran lui était apparue. Keyran qui souriait, comme lorsque petit il venait le rassurer. Oui, Keyran allait le sauver, comme il l'avait toujours tiré des pièges de ses petits "vcamarades" de jeu de l'époque. Et s'il ne le sauvait pas, il l'attendait au portes de la mort, et le guiderait sur le bon chemin.

Et puis le chûnin était intervenu. Waku crut tout d'abord que son rêve s'était réalisé et que d'une façon ou d'une autre, Keyran était venu le protéger. Mais il n'en était rien. Ce n'était pas Keyran. C'était un homme que Waku n'avait que vu quelques instants plus tôt. Un homme qu'il ne connaissait pasà proprement parler. Mais un homme qu l'avait sauvé. Haletant, Waku s'était laissé tomber sur le sol. Il s'était fait mal, et plus il respirait fort, plus l'état de ses côtes l'aggravaient et venaient ajouter quelques degrés à la douleur qui avait envahi son corps. Il avait remercié son sauveur d'un regard moins sincère qu'il ne l'eût souhaité. Le jeune adolescent avait toujours aimé vivre. Il avait toujours été le premier à désapprouver ceux qui refusaient de croire en la beauté de l'existence, et pourtant à cet instant, il avait presque souhaité que personne ne l'eût jamais aidé. La fatigue avait gagné son être, et elle n'était pas seulement physique. Il baissait les bras. Il ne voulait plus continuer ainsi. Il n'y arrivait pas sans Keyran. Keyran pour le prendre dans ses bras, Keyran pour le réconforter, Keyran pour lui donner tout le courage et l'affection nécessaires. Waku avait toujours cru, en effet, que son bonheur venait de sa satisfaction à rendre les autres heureux. Lorsque son ami intime avait disparu, il en avait ressenti un profond vide, mais n'avait pas tout de suite fait le lien avec cette non-envie qui progressivement s'était installée en lui. Et aujourd'hui, le monde n'avait à ses yeux plus la même couleur, plus la même saveur.

Il était allé aider les autres Kiriens comme on le lui avait demandé. C'était un bien grand mot. Il ne savait comment communiquer. Il ne pouvait parler, et ses côtes douloureuses l'empêchaient d'avoir l'esprit parfaitement clair. Il reconnut des gens qui ne l'aimaient pas et qui se moquèrent de lui. Il les ignora mais son âme en souffrit. Son bouclier s'était envolé en même temps que la vie de Keyran. Il trouvait cela injuste, lui qui d'habitude nejugeait rien ni personne. Il avait du mal à se reconnaître; c'était bien la premire fois qu'il souhaitait recevoir quelque chose. Ce quelque chose était certes n'importe quoi, un sourire , des bras pour l e réconforter, une voix pour lui raconter des histoires, mais le peu de gens qui lui prêta son attention, lui accordant des sourires reconnaissants, put comprendre que c'était là tout ce qui pouvait le rendre heureux en cet instant précis. Et qui lui redonna un peu de force pour au moins s'expliquer face à une majorité, de ce qui les attendait là-bas, par vieillard interposé, lequel au bord de la déshydratation trouvait toujours dans sa mémoire la signification de ces curieux signes qui constituaient le langage de Waku.

Lui sentait le soleil sur sa peau, la chaleur l'assomant, faisant fondre ses dernières forces et les restes de sa volonté. Et Soi Fon l'appela. Il ne comprit pas trop au début, il la regarda les yeux mi clos, il se retourna vers les autres Kiriens qui visiblement avaient eux aussi entendu, et voyant qu'ils avaient plus ou moins saisi ce qu'ils avaient à faire à présent, avait pris le chemin de suna en compagnie de ses camarades. Il avait la ferme intention d'aller enterrer les genins, Soi Fon d'accord ou pas. Malheureusement pour lui, il n'en eut pas l'occasion.


Il avançait comme il pouvait mais il commençait à fatiguer. Il sentait venir la fin. Ses pas se faisaient de plus en plus lents et inégaux. Ses yeux peinaient à rester ouverts et finalement tout devint blanc. L'angoisse inconsciente qu'il éprouvait fit naître au fond de son estomac quelque chose qui lui eût fait le même effet si quelq'un avait creusé un troudans son ventre et fait un noeud avec ses tripes. Mourir. Il allait mourir. Ce mot résonnait en lui comme le reste de ses souvenirs qui s'effaçaient pour laisser leur place aux plus anciens, dans un inlassable manège. La mort, c'est vivre en sens inverse. Et ne rien regretter. "Mourir, dormir, rêver peut-être, c'est bien là le dénouement qu'on voudrait, et de quelle ardeur!" disait William. C'était fini. Ses dernières forces, sa dernière volonté, l'avaient abandonné pour un temps. Ho, non, il n'était pas mort, c'eût été trop facile. Le destin semblait avoir décidé qu'il lui restait encore des choses à vivre. Sinon, pourquoi le chûnin l'aurait-il aidé? Il n'y avait eu à ça aucune raison. Un jour, il déploierait fièrement de nouvelles ailes, et ce serait une auréole de gloire qu'il porterait sur la tête. Il retrouverait espoir, il n'avait de toutes façons pas le choix; c'était dans sa nature, il avait toujours été comme ça.

Il ne reverrait pas Keyran, pas tout de suite. Il se réveillerait un peu plus tard et il vivrait...survivrait... attendrait la mort...dans des illusions enfantines.

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Un oiseau, un enfant, une chèvre, le bleu du ciel un beau sourire du bout des lèvres... un crocodile, une vache du soeil...et ce soir je m'endors au pays des merveilles...☼♫♪♫☼
Waku Namata, étudiant de Kiri

Avatar de l’utilisateur
Leolio Mimura
Kazekage Attrape Poussière
Messages : 2673
Inscription : ven. 24 déc. 2004, 16:51
Question obligatoire : NNS
Contact :

Message par Leolio Mimura » ven. 02 févr. 2007, 15:21

La suite ici

Chiwakimasu, on attend toujours ton post
Leolio Mimura, Kazekage

Rien n'est impossible, il n'y a que toucher son nez avec sa langue qui est impossible dixit Pinnochio.

Avatar de l’utilisateur
Chiwa
Genin détesté de tous
Messages : 234
Inscription : mar. 15 févr. 2005, 20:04
Question obligatoire : NNS
Localisation : Belgique

Message par Chiwa » ven. 02 févr. 2007, 20:40

Le sang coulait le long de la cuisse de Chiwakimasu, un sang rouge dont il n'avait encore jamais vu une telle quantité provenant de son propre corps mais
surtout coulant sur lui. En temps normal cela aurait du l'effrayer mais il n'était pas en situation de montrer une quelconque faiblesse malgré qu'il pourra
en faire des cauchemars une fois le repos permis. Il devait faire preuve d'un certain courage pour oser retirer le kunai que son camarade de combat avait
planté involontairement, ou pas, dans la chaire de sa plus forte cuisse, la droite. Après avoir retiré la lame, Chiwakimasu remarqua que le sang coulait en
plus grande quantité. Hitashiro et Chiwakimasu devait en finir le plus rapidement possible afin d'éviter l'éventuelle amputation de la jambe droite du genin.

* Putin mais c'est que ça fait mal ce truc !*

Pour en finir le plus rapidement possible, les genins allaient devoir faire preuve d'une certaine stratégie qui leur permettra de capturer l'adversaire sans
le tuer pour qu'ils puissent soutirer certaines informations sur les fais qui étaient en train de se produire récemment. Alors qu'ils avaient en tête une
stratégie bien planifiée, une bourrasque de vent balaya les deux genins ainsi que le chuunin en les projetant sur le sol. Cette bourrasque venait de Soi Fon
qui avait fait explosé son adversaire qui l'avait sûrement poussé à bout pour utiliser ce genre de technique. Malgré que cette attaque était d'une grande
beauté, elle avait contrarié la stratégie plus civilisée des deux genins.

Une mini tempête de sable s'était soulevé suite à la technique terrifiante de Soi Fon. Après s'être relevés, les genins pourraient retenter de lancer leurs
attaques, malheureusement, le chuunin fut le premier à se relever et fit donc le premier pas pour attaquer les deux genins qui perdaient donc leur
initiative. Ca sentait mauvais pour eux, surtout le cramer...Le chuunin, à peine relevé, lança une terrifiante attaque de feu en direction des deux genins.
Des boules de feux virevoltaient dans tous les sens et quelques unes d'entre elles se rapprochaient de manière très proche des deux genins mais sans jamais
les toucher. Ils ne devaient pas être visés et se retournèrent pour en savoir plus. Un spectacle effrayant les attendaient, même si celui ci était dans un
temps relativement cours, il était probablement le plus honteux vis à vis des adversaires. Le chuunin venait de cramer son camarade alors inconscient au lieu
de lui tendre la main.

Chiwakimasu resta bouche bée... Il ne savait plus quoi penser sur l'honneur des shinobi. Une fine larme en découla sur la joue du genin, une larme non de
tristesse mais de compassion, une larme d'horreur, une larme de dégoût mais aussi une larme de haine. Comment un être humain pouvait arriver à ce stade
d'inhumanité. Après avoir fait un acte si atroce, le chuunin pris ses jambes à son cou. Il ne pourrait rester impunis, Chiwakimasu fit un pas en avant dans
l'attention de le poursuivre, mais sa jambe le faisait souffrir et ne pourrait aller plus loin, il ne savait plus quoi faire.

Alors dans un état d'incompétence, Chiwakimasu essaya tant bien que mal de se relever et vit Leolio se tenant droit devant eux. Chiwakimasu le dévisagea
pendant un cours instant pensant qu'il se foutait d'eux. Mais Chiwakimasu reprit vite ses esprits et commença à prendre la parole.

" Dépêche toi sensei, il faut que tu poursuives ce chuunin !"

N'ayant pas l'air si inquiet, Leolio pris à son tour la parole.

"Vous vous êtes comporté comme 2 ninjas de talent. Vous avez préféré choisir l'option de le capturer plutôt que de le tuer, c'était osé mais
c'était ce qu'il y avait à faire. Ne vous inquiétez pas pour lui, je lui donne quelques secondes d'avance avant de lui montrer la différence entre un chûnin
et un jûnin.
Vous m'avez montré de belles choses."


"Il n'empêche que vous auriez plus intervenir avant..."

N'ayant guère l'aire de prêter attention aux paroles des deux genins, Leolio renforça sa voie de sorte à ce que tout le monde l'entende.

"Et bien Soi Fon. Kenji m'avait dit que tu détonais mais je croyais que ce n'était qu'une envolée littéraire. Mais là j'ai vu en pratique.
Pour l'instant, tu as mené ta mission avec talent mais elle n'est pas terminée. Ramènes tous les réfugiés à Suna, un quartier avec de nombreuses maisons leur
a été réservé. Tu trouveras des endroits où les installer. Une fois cela fait, tu emmèneras tout le monde à l'hôpital."


*C'était donc bien elle qui avait provoqué une telle explosion !*

Les retrouvailles finit, Leolio parti à la pourchasse du chuunin qu' Hitashiro et Chiwakimasu avait bien amoché. La mission pour les genins n'était pas
encore finit, il fallait ramener tous les kiriens à bon port pour qu'ils puissent recevoir les premiers soins. Certain avait l'air déshydraté, chose rare
lorsque l'on vient d'un pays remplis d'eau. Chiwakimasu alla voir Soi fon pour prendre des nouvelles de la troupe. Elles étaient plutôt bonnes malgré que
yoruichi fut gravement blessé et était probablement dans le comas.

Un soupir de soulagement sorti de la bouche de Chiwakimasu. Les combats étaient finit, ils allaient pouvoir retourner dans leur village conter leur mérite. La route serait longue avec une telle blessure à la cuisse, il décida de se raprocher un peu de la troupe en marche et vit un petit garçon, kirien, qui se trouvait être seul.

Chiwakimasu tendit une gourde rempli d'eau à ce jeune homme qu'il pris sans hésiter. Il devait mourir de soif le pauvre...

" Dit moi petit, quel est ton nom ?"

Le petit regarda Chiwakimasu pendant quelques secondes.

" Je m'appel Diego et j'ai 10 ans, je suis Kirien."

Le petit Diego, malgré qu'il répondit d'une manière nonchalente, avait un air de tristesse.

" he bien he bien. Qu'est ce qui ne va pas ?"

De manière tout aussi nonchalente que la première fois, le petit répondit.

" Mes parents n'ont pas voulu suivre le groupe et ont décidé de rester au village en me forçant de suivre ce groupe. Je ne comprend pas pourquoi..."

Chiwakimasu regarda le ciel bleu incomparable de Suna.

"Je suppose qu'ils avaient de bonnes raisons. Mais tu les reverras sûrement si tu y crois."

Le garçon resta septique.

" Et toi, comment tu t'appels ?"

" Chiwakimasu, 16 ans, venu au village de Suna depuis maintenant quelques années."

Le temps passait plus vite lorsqu'on était accompagné. Le groupe était déjà arrivé à Suna et le garde montra aussi tôt l'endroit ou les kiriens devaient aller pour se faire soigner.

[hrp]Désolé pour cette longue attente mais je ne pouvais pas poster avant...J'en ai profiter pour tout poster en même temps :) [/hrp]
Chiwakimasu, genin de Suna

Image

Répondre

Revenir à « Aux frontières de Kaze no Kuni »